Ces "fermes à clics" boostent les applications !

De Dan - Posté le 15 mai 2017 à 17h26

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Dans le but de réussir à sortir du lot dans les stores, certains développeurs n'hésitent pas à avoir recours à une "ferme à clics" ou "click farms" en anglais. On vous explique le principe.

Cette pratique a souvent lieu dans les pays en voie de développement. Ces "fermes à clics" sont des lieux secrets et les travailleurs qui y officient sont payés une misère. Que font-ils ? Ils sont chargés de liker, rédiger des faux avis positifs ou de cliquer sur l'application pour permettre à l'application en question de pouvoir remonter dans les classements de l'Apple Store ou du Google Play. Mais le mystère est entier autour de ces lieux et peu de gens savent à quoi les "fermes à clics" ressemblent.

Les bots ont la cote !

Pour les plus curieux d'entre vous, voici peut-être une vidéo qui va aiguiser votre curiosité ! En effet, un Russe qui était en voyage en Chine a filmé une de ces "fermes à clics". Il a ensuite publié sa vidéo sur le site zerohedge. Dans son document, on peut avoir un aperçu de ce qu'il s'y passe. Comme vous pourrez le voir dans la vidéo ci-dessous, si l'on en croit l'auteur de la vidéo, environ 10 000 smartphones sont posés sur plusieurs étagères et programmés pour laisser des notes et avis positifs sur une application. En clair, on peut dire que les bots ont encore de beaux jours devant eux !

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Une pratique illégale, mais tentante

farm click

https://cdn.koreus.com/thumbshigh/201705/ferme-clics-telephone-chine.jpg

https://cdn.koreus.com/thumbshigh/201705/ferme-clics-telephone-chine.jpg

https://cdn.koreus.com/thumbshigh/201705/ferme-clics-telephone-chine.jpg

Pour rappel, l'utilisation de fermes à clics est strictement interdit par les plateformes qui proposent le téléchargement des applications. Mais il ne s'agit que d'un règlement et forcément, une simple règle n'empêche pas certains développeurs peu scrupuleux de truander.

Enfin, comme le souligne le quotidien 20 Minutes, ce n'est pas la première fois qu'un tel système est mis à jour ! L'année dernière, le premier ministre cambodgien, Hun Sen, avait eu recours à de tels services pour augmenter sa popularité sur les réseaux sociaux. Il avait alors annoncé qu'il disposait de 4 millions de fans sur sa page Facebook. Après enquête d'un journal local, l'analyse de ses likes a révélé que la plupart de ses fans étaient originaires du Brésil, des Philippines ou d'Inde. Très peu probable qu'il soit aussi populaire dans ces pays. De son côté, l'entourage du ministre avait alors démenti l'information. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Chineclassementferme à clicssmartphonestoreapplications

Source(s) : zerohedge.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par mangerdel'eauc'estbien, il y a 4 mois :

Oh putain !! L'Inde, les Philippines et le Brésil appartiennent au ministre cambodgien ? Trop bien !!

Répondre à ce commentaire

Par henriette, il y a 4 mois :

C'est incroyable ce que les rankings sont amenent les gens à faire. Des bots, exploiter des petites mains, des textes qui servent à rien, des services de captcha breakers... Dans le domaine des envois de sms où la concurrence est rude, je vois toutes ses techniques déloyales employées par les entreprises de marketing mobile et ça me désole un petit peu.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test de Destiny 2, Bungie revient sur le devant de la scène avec la suite de son MMORPG galactique

Destiny 2

Il y a 1 jour

Note : 7,5
Critique de Ça : il revient encore plus effrayant que jamais

Ça partie 1

Il y a 2 semaines

Note : 8
Test Meizu M5 Note, un smartphone compatible 4G / LTE : fiche technique, prix et date de sortie

Meizu M5 Note

Il y a 4 semaines

Note : 7,2