Comment 22 000 personnes ont signé pour nettoyer des toilettes sans le savoir

De Hollyhock Auteur - Posté le 17 juillet 2017 à 9h18 dans Insolite

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Soyons honnêtes... Avez-vous déjà lu des conditions d'utilisation en entier ? Vous avez répondu oui ? Alors soit vous êtes un menteur, soit vous avez beaucoup de temps et surtout une bonne dose de courage !

Aujourd'hui avec Internet, nous sommes saturés de conditions d'utilisation à accepter. Que ce soit en s'inscrivant sur un site, un forum ou en accédant à une borne wifi. Des centaines et des centaines de pages écrites noir sur fond blanc en tout petit. Qui a envie de s'infliger cela ?

La plupart du temps, nous cochons la case "lu" sans même avoir jeté un œil au contenu !  

22 000 personnes ont signé et se sont engagées à nettoyer des toilettes publiques 

Ne pas avoir lu les conditions, c'est la mésaventures qui est arrivée aux 22 000 personnes qui ont accepté les conditions d'utilisation d'un réseaux Wi-Fi gratuit. Dans les petites lignes, il était inscrit que ces personnes consentaient à effectuer 1000 heures de travaux d'intérêt général

purple

C'est le réseau public Purple qui a ajouté une petite ligne à ces conditions d'utilisations de ses hotspots, afin de mettre en garde sur "le manque de méfiance des utilisateurs" de réseaux Wi-Fi gratuit.

Dans ces travaux, les malheureux acceptaient entre autre de nettoyer des toilettes publiques provisoire, mais aussi de peindre des coquilles d'escargot ou encore de dorloter des chats errants

"L'utilisateur peut-être ammené, au bon vouloir de Purple, d'effectuer 1000 heures de travaux d'intérêt général. Ce qui inclus les choses suivantes. Nettoyage des défections d'animaux dans les parcs publics. Donner des calins aux chats et chiens errants. Remettre manuellement en place des bouches d'égoût. Nettoyer les toilettes publiques portables lors des évènements et festivals locaux. Peindre des coquilles d'escargot pour illuminer leur quotidien. Retirer les chewing-gum des rues..."

Sur les 22 000 qui se sont fait avoir, une seule a lu les conditions et a découvert le piège ! 

Avec cette blague, Purple souhaitait attirer l'attention sur le fait qu'il sera le premier fournisseur de Wi-Fi à respecter la nouvelle legislation britannique qui entrera en vigueur en mai 2018 et qui obligera les entreprises à rendre leurs conditions plus claires et sans contenu ambiguë. 

john

Heureusement, aucun des 22 000 piégés n'aura à nettoyer des toilettes publiques ! Quant à la peinture sur coquille d'escargot, c'est à eux de voir ! 

Une erreur ?

Mots-Clés : condition d'utilisationsaccès wifi

Source(s) : mashable

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (8)

Par Frodon, il y a 2 mois :

Je me serai tellement fait avoir x) En même temps c'est bien beau de nous dire de lire toutes les conditions mais on sait tous très bien qu'on en a tellement à lire que c'est impossible.

S'ils veulent qu'on les lise tous il faudrait simplifier le tout et obliger les entreprises à mettre un "résumé" avant le texte en entier ou je ne sais pas quoi pour qu'on puisse savoir dans quoi on s'engage

Tout est fait pour qu'on ne lise pas en entier, ça arrange bien les entreprises de nous pondre des conditions d'utilisations de 10 pages écrit en tout petit ^^

Répondre à ce commentaire

Par Bronq, il y a 2 mois (en réponse à Frodon):

C'est en effet un vrai problème. J'ai retrouvé un vieil article sur Hitek qui parlait de quelqu'un qui s'était "amusé" à lire les conditions générales de amazon dans une vidéo youtube. Il avait mis un peu moins de 9h.
http://hitek.fr/bonasavoir/…

Heureusement, comme le dit Kaaris, il y a des lois qui protègent en partie les utilisateurs, mais ces lois ont aussi des limites et on peut vendre bien plus, notamment d'information sur nous, qu'on serait prêts à le penser.

Répondre à ce commentaire

Par Kaaris, il y a 2 mois :

"Dans les petites lignes, il était inscrit que ces personnes consentaient à effectuer 1000 heures de travaux d'intérêt général. "

"Heureusement, aucun des 22 000 piégés n'aura à nettoyer des toilettes publiques !"

Y'a un truc en droit qui s'appelle les clauses abusives.

Répondre à ce commentaire

Par Justice, il y a 2 mois (en réponse à Kaaris):

Oui je pense aussi qu'il doit y avoir une protection contre ce genre de dérive, c'est pas des contrats de travail ou autre ça m'étonnerais qu'il puisse s'approprier ou imposer quoi que ce soit autre que dans le cadre abonnement/résiliation.
Sinon ça ferait bien longtemps qu'on aurait eu vent de " conneries " de ce genre.

Ça me rappel surtout l'épisode de South Park (qui a déjà plusieurs années) et qui reprend cette morale.

Mais comme dit plus haut, le fait de devoir en signer plusieurs selon les sites et surtout d'avoir à lire autant de lignes c'est quelque chose d'impossible.

Répondre à ce commentaire

Par baazul, il y a 2 mois :

Généralement les seuls parties que je lis, ce sont les engagements et résiliations.

Répondre à ce commentaire

Par Cacahuette, il y a 2 mois :

ça fait penser à l'épisode de South Park sur les iphone et sur human centipede.

Répondre à ce commentaire

Par Galahad, il y a 2 mois :

Et dire qu'il y a des gens qui les écrivent, c'est pour dire.

Répondre à ce commentaire

Par Manex, il y a 2 mois :

Ce qui est bien c'est que j'ai un petit logiciel qui me permet de modifier les text des conditions. Du coup je peux cliquer sur accepter quand les conditions marquent uniquement le text "profitez bien c'est gratuit" :D

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Critique de Ça : il revient encore plus effrayant que jamais

Ça partie 1

Il y a 1 semaine

Note : 8
Test Meizu M5 Note, un smartphone compatible 4G / LTE : fiche technique, prix et date de sortie

Meizu M5 Note

Il y a 3 semaines

Note : 7,2
Test Uncharted : The Lost Legacy, une plongée au coeur de l'Inde

Uncharted : The Lost Legacy

Il y a 1 mois

Note : 8