Ces armées qui ont tenté de gagner des guerres grâce à la magie

De Dan Auteur - Posté le 26 avril 2017 à 14h33 dans Histoire

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Pour remporter une guerre, il faut avoir les armes les plus puissantes. Et certains n'ont pas hésité à avoir recours à la magie pour espérer en sortir grands vainqueurs.

Le mercure rouge

Si dans l'Antiquité on rêvait du venin du Basilic ou au Moyen Âge on spéculait sur l'existence de la pierre philosophale, aujourd'hui les terroristes de Daech n'ont qu'une seule envie : mettre la main sur le mercure rouge, une substance qui aurait un super pouvoir destructeur. Sauf que… le venin du Basilic, la pierre philosophale et le mercure rouge n'existent pas.

C'est dans un article du New York Times qu'on parle pour la première fois de cette substance qui serait apparue en Union Soviétique en 1979. Puis dans les années 90, le mercure rouge agite le marché noir. La raison ? Cette poudre permettrait de fabriquer des bombes à neutron très petites, mais tout aussi dangereuses qu'une bombe nucléaire ou encore de diffuser des gaz toxiques.

On comprend maintenant pourquoi Daech est prêt à mettre 4 millions de dollars pour s'en procurer. Mais pour le physicien Peter Zimmermann, aucun type de mercure ne pourrait avoir de tels effets. Quelques trafiquants sont pourtant arrêtés avec une poudre qui lui ressemble mais c'est quasiment tout le temps du mercure classique qui est coloré en rouge. Si cette légende s'est construite c'est parce que les Russes et les Américains auraient collaboré pour propager cette rumeur afin de tromper les trafiquants d'armes. Au début des années 2000, les services américains ont fait croire à l'existence de ce mercure rouge aux membres d'Al-Quaïda afin de les faire venir aux Etats-Unis pour les cueillir via des agents se faisant passer pour des trafiquants.

Le projet Stargate de la CIA

La CIA a déclassifié douze millions de documents dont ceux du projet Stargate qui avait pour but de mener des recherches par le gouvernement sur la télépathie ou la psychokinésie, c'est-à-dire le fait de pouvoir agir sur la matière par l'esprit.

Dès les années 1950, l'agence de renseignement américain lance des recherches sur la manipulation mentale pensant que les Soviétiques menaient ce même genre d'expériences pour faire parler les prisonniers et les espions ennemis. La CIA lance le projet Bluebird qui sera suivi par de nombreux autres dont le projet Stargate qui s'achèvera en 1995. C'est dans ce cadre que Uri Geller, alias l'Israélien, par exemple, participe à une expérience. Enfermé dans un local opaque, insonorisé et isolé par un champ électrique, il devait dessiner le mot pointé du doigt dans un dictionnaire situé à plusieurs centaines de mètres de lui. Quand on choisit au hasard le mot "détonateur", Geller dessine de la dynamite, pour le mot "bunch" (bouquet en anglais), il griffonne une grappe de raison (bunch of grape). Plusieurs essais sont réalisés par la suite dans les jours qui suivent avec plus ou moins de succès. Mais cela permettra à la CIA de conclure que Geller a réussi à "faire preuve de ses capacités paranormales d'une manière convaincante".

Dans un documentaire sur la BBC, on apprend que Geller aurait mis au service ses capacités pour la CIA et le Mossad. Dans le Daily Telegraph, il affirmera qu'il a été engagé par une agence, dont il ne divulgue pas le nom, pour effacer des disquettes depuis l'extérieur ou encore arrêter le cœur d'un cochon ! Dans le film Les Chèvres du Pentagone, c'est George Clooney qui joue son rôle.

L'astrologue des Britanniques pour contrer Hitler

Les Britanniques ont cru avoir trouvé l'arme ultime pour mettre KO Hitler grâce… à un astrologue ! Non, vous ne rêvez pas ! Louis De Wohl, un astrologue affirmait avoir la clef du mode de pensée d'Hitler. Il devint alors capitaine puis sera surnommé par la presse, "le prophète" jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Selon lui, comme "Hitler croit en l'astrologie et si je fais les mêmes calculs que ses astrologues, je connaîtrais ce qu'on lui conseille... et cela pourrait profiter aux Britanniques".

L'homme se fait connaître en publiant son autobiographie sobrement intitulée "Le Nostradamus moderne". Né en 1903 à Berlin, il fait franciser son prénom et ajoute une particule à son nom pour se faire passer pour un noble hongrois. Il arrive en 1935 au Royaume-Uni où il se fera passer pour un descendant du poète Heine ou du baron Dreyfus. Il se fait remarquer par le gouvernement britannique en avançant l'idée que l'astrologie n'est qu'un calcul mathématique et qu'il suffit de reproduire les prédictions des astrologues du dictateur allemand pour avoir un coup d'avance sur l'ennemi.

Très vite, on met en doute les dires de l'astrologue étant donné qu'aucune de ses prédictions ne se réalise, à part l'entrée en guerre de l'Italie qu'il avance à un moment où cela était logique. Dans un dossier du MI5, on tombe même sur une fiche à son sujet où l'on apprend que De Wohl a réussi à persuader Whitehall, le quartier du gouvernement britannique, que Hitler était obsédé par l'astrologie alors que c'était complètement faux : le Führer enverra même un des ses astrologues dans le camp de Buchenwald.

L'ADE 651, le faux détecteur de bombes

Au début des années 2000, un certain James McCormick présente des appareils pour détecter des explosifs connus sous ADE pour Advanced Detection Equipment. L'ADE 651 est le plus perfectionné : sans aucune source d'électricité, il n'est alimenté que par l'électricité statique de son utilisateur. Pour cela, il est nécessaire pour l'opérateur de le charger en se frottant les pieds au sol. Puis, en insérant une carte programmée dans l'appareil, le système devait pivoter dans la main pour pointer l'antenne dans la direction de l'explosif.

Le type de carte dépendait de la cible : on pouvait détecter différents types d'explosif, mais aussi des drogues, des billets, de l'ivoire ou même des truffes ! La carte était plongée pendant une semaine dans un bocal rempli de la substance cible pour qu'elle puisse capter les fréquences émises. A priori, le système était capable de détecter des substances jusqu'à 1000 mètres même si elles étaient dans du béton ou du plomb.

L'ADE 651 a permis à McCormick de gagner 85 millions de dollars et son plus gros client, l'Irak, lui a versé 40 millions de dollars entre 2008 et 2010 pour équiper les forces de sécurité postées aux check-points pour éviter les attaques suicides ou les voitures piégées. Bien entendu, face à l’inefficacité de ce système, cela n'a pas pu empêcher des attentats qui ont coûté la vie à 1000 personnes rien qu'à Bagdad.

Lors de son procès, on a réussi à prouver que ce détecteur d'explosifs était constitué d'un coffret de détecteur de balles de golf perdues que l'on peut trouver pour une vingtaine de dollars et que James McCormick avait simplement ajouté une antenne et une étiquette "ADE 651". L'homme a été condamné à 10 ans de prison pour fraude. Malgré cette condamnation, le gouvernement irakien n'a semble-t-il pas retiré ces gadgets de la circulation...

Les sciences occultes du IIIème Reich

Depuis la chute du IIIème Reich d'Hitler, les fantasmes autour des armes secrètes des Nazis vont bon train. Parmi elles, citons les missiles balistiques de l'époque, les V1 et V2, les chars d'assaut Maus E100, les Armes Fantastiques destinées à gagner la guerre ou encore des recherches sur la télépathie pour tenter de rentrer en contact avec des civilisations perdues ou des extraterrestres. De plus, le choix de la croix gammée, la Swastika, montre bien la place importante de l'ésotérisme, du mystique et des sciences occultes pour Hitler.

Pas étonnant de voir fleurir diverses doctrines en Allemagne mélangeant l'aryanisme à d'autres doctrines ésotériques. Car le nazisme n'est pas une simple idéologie politique : c'est une vision du monde. C'est pourquoi Adolf Hitler puisera dans plusieurs mythes raciaux et occultes pour apporter une signification religieuse à sa personnalité et à sa doctrine. Plusieurs sociétés secrètes aideront à diffuser ces thèses (la société de Thulé, du Vril, la théorie de la Terre Creuse…). Intéressons-nous à l'Ahnenerbe, que l'on peut traduire par l'"Héritage Ancestral", lancé par Himmler en juillet 1935 puis intégré aux SS à partir de janvier 1939. Cette "Société pour la Recherche et Enseignement sur l'Héritage Ancestral" était un institut de recherches pour valider les théories nazies sur la supériorité de la race aryenne.

Au total, l'organisation comptait 137 scientifiques et 82 techniciens. En 1936, une expédition est menée dans une région de Finlande pour étudier les incantations des sorciers afin de pouvoir recréer le marteau de Thor, l'arme la plus puissante jamais conçue par les peuples nordiques. Les nazis mèneront aussi des recherches archéologiques en Allemagne, mais aussi en France, en Europe de l'est, en Islande, en Afghanistan ou encore au Tibet en 1938 afin de prouver que le plateau tibétain était le berceau de la race aryenne. Himmler ordonne également de lancer des recherches pour trouver le Graal dans le Languedoc afin de donner une dimension nordique indiscutable au christianisme !

L'autre objet chrétien qui fascina Hitler était la lance de Longinus. La fameuse lance qui perça la poitrine du Christ sur la croix. Le Führer découvre qu'il existe trois lances en Europe : une au Vatican, une autre à Paris et la troisième dans une église à Cracovie. Cette relique a la réputation d'être un talisman puissant qui aurait servi à Constantin le Grand de devenir le premier empereur de Rome, à Charles Martel de repousser les Arabes à Poitiers ou à Charlemagne. D'après la légende, tous ceux qui auraient eu la lance en main auraient connu la victoire, on comprend la volonté d'Hitler de la posséder.

C'est aussi dans le cadre de ce programme qu'en 1942, les nazis procèdent à des expériences médicales sur des êtres humains directement dans les camps de concentration. A la fin de la guerre, le dernier directeur de l'Ahnenerbe, Wolfram Sievers, sera jugé par les Alliés et condamné pour crime contre l'Humanité puis exécuté par pendaison en 1948.

Une erreur ?

Mots-Clés : Armessciencesdéveloppementguerremilitaire

Source(s) : cracked.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par Gollum, il y a 5 mois :

James McCormick... quel génie

Répondre à ce commentaire

Par Sowilo, il y a 5 mois via l'application Hitek :

Article intéressant et bien mené, merci !

Répondre à ce commentaire

Par Sajuuk, il y a 5 mois via l'application Hitek :

Euh Constantin premier empereur romain ?

Répondre à ce commentaire

Par Mamat', il y a 5 mois (en réponse à Sajuuk):

Premier empereur romain byzantin

Répondre à ce commentaire

Par Mentallo, il y a 5 mois (en réponse à Sajuuk):

Il était empereur en Occident, et ça l'aurait aidé à virer l'empereur d'Orient, ducoup premier empereur romain puisqu'il a dégagé les autres

Répondre à ce commentaire

Par Mamat', il y a 5 mois :

Pour la Sainte Lance, ce n est pas trois lancés mais trois fragments de lance qui sont a Paris, Cracovie et le Vatican. Le morceau de Paris est dans le pommeau de Joyeuse, l épée des rois de France. Ça fait un peu quête de jeu video de vouloir regrouper les 3 fragments ^^

Répondre à ce commentaire

Par Betamax, il y a 5 mois :

En matière d'"experiences médicales sur des sujets non consentants", les allemands étaient des noobs comparé aux japonnais

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Critique de Ça : il revient encore plus effrayant que jamais

Ça partie 1

Il y a 2 semaines

Note : 8
Test Meizu M5 Note, un smartphone compatible 4G / LTE : fiche technique, prix et date de sortie

Meizu M5 Note

Il y a 4 semaines

Note : 7,2
Test Uncharted : The Lost Legacy, une plongée au coeur de l'Inde

Uncharted : The Lost Legacy

Il y a 1 mois

Note : 8