Civilization VI

Civilization VI Rise and Fall : de bonnes idées qui manquent toujours de punch

De GomeWars Auteur - Posté le 14 février 2018 à 10h47 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Après une année et quelques mois de petits DLCs ne s'arrêtant que sur les civilisations jouables et les scénarios, Civilization VI se dote d'un gros DLC intitulé Rise and Fall. Apportant 9 nouvelles civilisations, la notion d'âge d'or, de gouverneurs et de loyauté, de mêmes que de nouvelles unités, bâtiments et merveilles, ce DLC est séduisant sur le papier. Toutefois, Rise and Fall n'est pas aussi réussi qu'il le devrait. 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Complet sur le papier

Dès son arrivée, Civilization VI n'a pas fait que des heureux. Les puristes lui reprochaient son manque de clarté, de contenu, de micro-gestion même si les graphismes ont été renouvelés via une nouvelle DA aux petits oignons. Malgré sa belle tronche, Civ VI a eu du mal à convaincre et c'est là que Rise and Fall vient tenter de faire pencher la balance. Avec ce premier gros DLC, paru après 6 autres DLC de nouveaux scénarios et de nouvelles civilisations, Firaxis tient à enrichir son titre pour le rendre aussi appréciable que les précédents volets. Pour faire simple, voici ce qu'apporte Rise and Fall

- 9 nouveaux dirigeants pour 8 nouvelles factions

- Les âges d'or et les âges sombres

- Le système de loyauté 

- Les gouverneurs

- De nouvelles merveilles ainsi que d'autres ajouts divers comme les Urgences

1

Histoire d'attaquer ce DLC par les piquants, parlons d'ores et déjà du prix. 29,99 € , c'est trop cher. Par ailleurs, pourquoi mettre un DLC rajoutant 9 nouveaux dirigeants à ce prix quand les précédents oscillent aux alentours de 4,5-5€ pour un seul dirigeant. 

Enf.... de mongoles

Une fois le prix mis de côté, il est l'heure de s'attaquer au contenu de ce Rise and Fall. Dans un premier temps, les nouveaux dirigeants se veulent travaillés et ont historiquement eu un impact pour leur nation par le passé. Leur gameplay tend à découler de leur personnalité, le résultat étant plus réussi pour certains que pour d'autres. Parmi ces 9 nouveaux dirigeants, chaque style de jeu est présent pour que tous les joueurs y trouvent leur compte. Que vous préfériez vous tourner vers une victoire scientifique, culturelle, religieuse, militaire ou via le score, chaque dirigeant a son orientation de prédilection, en fonction de ses bonus. 

1

Les unités exclusives et inédites sont fortes, parfois trop fortes (merci les Mongoles), et vous demandent une préparation bien spécifique en fonction des autres civilisations présentes dans votre partie. Toutefois, on aurait apprécié voir une faction au style unique refaire son apparition comme Venise dans Civilization V, par exemple. 

Jour, nuit

Rise and Fall instaure également la notion d'âge d'or ou d'âge sombre. Pour chaque ère, vous cumulerez un certain score, nécessaire à l'obtention de ces âges spécifiques. Selon la fourchette dans laquelle vous vous trouverez à la fin du décompte, vous pourrez bénéficier des bonus de l'âge d'or ou des compromis de l'âge sombre. Qui plus est, l'âge sombre assombrira votre écran quand l'âge d'or vous éblouira, littéralement. Ces bonus, sympathiques, sont très loin de renverser le cours d'une partie.

1

Pour accroître votre score, vous devrez déclencher certains événements bien spécifiques comme raser un camp de barbares proche de votre capitale, rencontrer une nouvelle civilisation ou découvrir une certaine technologie ou bâtir une merveille. Il existe de nombreux moyens de faire augmenter votre score, le plus rapide restant les personnages illustres et les merveilles. Chacune de ces distinctions sera inscrite sur le parchemin représentant vos accomplissements historiques. Vous pouvez les revoir à n'importe quel moment dans la partie, via le petit onglet situé à côté de celui des gouverneurs. 

1

Les gouverneurs sont LA grosse nouveauté de ce DLC. Débloqués via les dogmes ou la Place du gouverneur, un quartier unique, ils offrent des bonus plus qu'intéressants. Axés production, science, culture, ils peuvent aussi bien booster votre économie que vous permettre d'aménager vos cases côtières ou servir d'émissaires dans une cité-état voisine. À chaque "titre de gouverneur" débloqué, vous pourrez promouvoir un gouverneur déjà nommé ou en récupérer un autre. Chaque ville possède une seule place de gouverneur, mais vous pourrez changer un gouverneur d'une ville à l'autre, contre un certain nombre de tours.  

1

Il s'agit de l'ajout le plus important de Rise and Fall et votre gameplay tournera en partie autour de leur obtention et leurs promotions. Certaines joueront un rôle capital dans votre développement et le boosteront de manière exponentielle. Toutefois, certains restent inutiles à certaines époques de votre histoire et seront relégués au deuxième ou au troisième plan, bien derrière les plus utiles. 

La loyauté est un luxe

Avec la notion de loyauté, Rise and Fall introduit un nouvel élément de gestion à prendre en compte. Ce dernier n'apparait que lorsque vous êtes dans les bas-fonds de l'Histoire ou que vous êtes en train de raser les villes de votre adversaire. Le taux de loyauté peut grimper jusqu'à 100 et augmente via la pression de vos citoyens et d'autres facteurs comme le bonheur, les bonus de gouverneurs ou certains bâtiments. Si la loyauté d'une ville descend en dessous de 75, ses rendements sont diminués.

1

Si elle atteint 0, la ville se révolte et se libère du joug de son propriétaire. Contrairement à une cité-état, elle n'est pas indépendante à 100%. Pour la reprendre, il faut refaire passer sa loyauté au dessus de 0. La civilisation qui parvient à exercer le plus de pression pendant ce laps de temps remporte le lot. Pendant qu'elle est libre, la ville peut encore construire des remparts ou réparer ses aménagements pillés. 

Seulement, la loyauté est peu présente et n'intervient qu'à certains moments précis, quand votre bonheur est si bas que vos citoyens ont écoulé les stocks de Xanax disponibles ou qu'une ville ennemie vient de se faire capturer. Histoire de vous mettre quelques bâtons dans les roues, des unités propres à la ville défendront leur territoire fraichement acquis. Ce système est intéressant mais pas suffisamment exploité pour impacter une partie dans son intégralité. 

Nono le petit robot, un adversaire comme un autre

Rise and Fall n'indique pas renforcer l'intelligence de l'IA ni rendre ses décisions lourdes de sens. En effet, l'IA est toujours aussi désuète et imprévisible. Difficile de juger de ses actions. Les autres civilisations finiront quoiqu'il arrive par vous dénoncer sans raison apparente. La paix est un concept étranger à Civilization VI et les IAs le lui rendent bien. Quoiqu'il en soit, si vous pensez que leurs décisions vont prendre du sens avec ce DLC, vous vous trompez.

1

Un DLC au contenu raisonnable, mais pas indispensable

Rise and Fall est un bon DLC, une fois comparé aux précédents parus pour Civilization VI. Les notions d'âge d'or et d'âge sombre offrent un retour intéressant de cette mécanique de jeu, ajoutant par ailleurs des bonus et des compromis. Les gouverneurs viennent relever le tout par leurs bonus intéressants, permettant à chaque début de partie d'être joué comme une partie de Poker. Toutefois, le soufflé a tendance à retomber avec les tours qui défilent, certains gouverneurs n'étant réellement intéressants que trop tard dans la partie.

Quant à la loyauté, il s'agit d'un concept intéressant, pas encore assez présent pour réellement faire pencher la balance. Rise and Fall est un premier DLC qui grossira le nombre de civilisations jouables sans pour autant impacter du tout au tout votre gameplay. Les fans du titre l'ont certainement acquis, mais si ce n'est pas encore fait, attendez de voir son prix descendre. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Civilization VIRise and FallDLC

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Avis des internautes sur Civilization VI (1)
pic

Dernier avis positif

Aucun avis positif.

Laisse un avis !

VS
pic

Dernier avis négatif

Par maupi, il y a 3 mois

Bah depuis le 4, ils ont transformé ce qui était un fabuleux jeu de stratégie en un jeu de gestion ...
C'est devenu plus joli… » lire la suite

Sa note :

5
Tu as joué à Civilization VI ? Laisse un avis !

Commentaires (5)

Par Guiguiche, il y a 3 mois :

j'attendrai la descente des prix pour ma part

Répondre à ce commentaire

Par 1 Ananas Chau Svp, il y a 3 mois via l'application Hitek (en réponse à Guiguiche):

Bat les couilles frère

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 3 mois (en réponse à Guiguiche):

Promos steam ♥

Répondre à ce commentaire

Par asle, il y a 3 mois :

j'attendrai civilization 7

Répondre à ce commentaire

Par maupi, il y a 3 mois :

Moi, je n'attends plus rien ...

Depuis le 2, ils ont compliqué toutes les interactions, ce qui n'est pas forcément mauvais, mais là cela s'est fait au détriment du plaisir ...
Par conséquent, on passe plus de temps à gérer les ressources et le développement des cités qu'à explorer et conquérir des villes et territoires.

Bref, la gestion a pris le pas sur la stratégie (qui était pourtant l'objectif premier des 2 premières versions du jeu), et c'est vraiment dommage ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Critique Solo A Star Wars Story : non, le film n'est pas une catastrophe !

Solo : A Star Wars Story

Il y a 5 jours

Note : 8,2
Test Honor 9 Lite, un smartphone d'entrée de gamme avec pas mal d'atouts : fiche technique, prix et date de sortie.

Honor 9 Lite

Il y a 2 semaines

Note : 8
Test Samsung Galaxy S9, le nouveau fleuron de la marque : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy S9

Il y a 2 semaines

Note : 8,4