Le Couvent des Damnées : sorcières, clergé et vengeance dans un Moyen-Âge du XVe siècle

De GomeWars Auteur - Posté le 9 juin 2017 à 10h44 dans Mangas/Comics

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Au XVe siècle, il ne faisait pas bon se tenir à contre-courant de la religion. Incarnée par le clergé, elle dictait le train de vie de bien des personnes. Le Couvent des Damnées plonge ses lecteurs dans le Saint-Empire romain germanique, entre Inquisition et Tiers Etat. 

Le Couvent ou la mort

Le Couvent des Damnées suit les pas d'Ella, jeune fille à la vie bien malheureuse pour son jeune âge. Suite à une incompréhension, ses parents décident de la vendre. Elle est alors recueillie par Angelika, une femme au grand cœur, enfin, plus ou moins. Un beau jour, l'Inquisition, menée par l'inquisiteur Wilke de l'Ordre du Claustrum, débarque et décide de mettre à mort Angelika, jugée pour sorcellerie. Ella, après avoir tenté de s'enfuir sans succès, est emmenée au château du Partage des eaux, le monastère du Claustrum. À la tête de l'organisation, madame Edelgard, maitresse de l'Ordre. 

1

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

De là, Ella va tout faire pour venger la mort d'Angelika. Elle devra se frayer un chemin parmi les travers du clergé et de ses membres. Entre supplices, tortures, drogues et sorcellerie, la jeune fille aura pour objectif premier de rester en vie malgré les défis qui se dresseront devant elle. Seule ou accompagnée, Ella tentera de faire tomber les têtes les unes après les autres pour atteindre la dernière marche, où se tient froidement madame Edelgard. 

1

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

Quand l'Église sort la vierge de fer

Le Couvent des Damnées parvient à allier son univers sombre et ses traits appuyés. Les dessins sont crus et n'hésitent pas à placer la mine du crayon là où ça dérange, tout en laissant de la pudeur à ses personnages. Néanmoins, les scènes de torture ne sont pas passées sous silence et donnent davantage de vie aux évènements présents dans le manga. Le dessin y est funeste, mélancolique. Peu de personnages possèdent une véritable toile de fond. Néanmoins, ne vous attachez pas trop vite, ils ont tendance à disparaître comme ils sont arrivés, drôlement vite.

1

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

Ella est attachante, forte et déterminée. De la même manière que Motoko Kusanagi dans Ghost in the Shell, la jeune fille n'hésite pas à prendre sur elle pour avancer, quitte à souffrir. Cette plongée à même les dessous de l'Église oscille entre scènes brutes et quotidiennes, où les épreuves habituelles remplacent la routine de la protagoniste. Les scènes de tortures médiévales côtoient avec plaisir les chasses de sorcières abusives menées en grande pompe par l'Inquisition.

"Déjà un classique."  

Il s'agit de la première série de Minoru Takeyoshi, jeune auteure bourrée de talent. Ses confrères l'acclament déjà, de Yû Itô (Shut Hell, Imperial Guards) à Hiromu Arakawa (Fullmetal Alchemist, Silver Spoon) en passant par Masami Yûki (Hakubo no Chronicle). Si vous êtes intéressés par ce manga, sachez que le tome 1 est sorti le 4 janvier dernier et actuellement, 3 tomes sont disponibles, collection Seinen, au prix de 7,60 € l'unité. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Le Couvent des DamnéesGlénatMinoru Takeyoshi

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (14)

Par Guiguiche, il y a 6 mois :

Reste à savoir si la religion a fait plus de bien ou plus de mal dans sa globalité...

Répondre à ce commentaire

Par darkman, il y a 6 mois (en réponse à Guiguiche):

pas la religion ceux qui n'ont rien compris un peu comme les djihadistes

Répondre à ce commentaire

Par Jop632, il y a 6 mois (en réponse à darkman):

Personne n'a jamais compris la religions alors, sans parler des croisades, les hommes qui pensait autrement ou les femmes qu'ils prenais pour des sorcières, y a pas a dire la religion c'est top...

Répondre à ce commentaire

Par Gabriel127, il y a 6 mois (en réponse à Jop632):

Ouais, mais bon. Se faire humilier publiquement parce qu'on est pas allé à la messe le dimanche, c'est disproportionné...

Répondre à ce commentaire

Par pastek, il y a 6 mois (en réponse à Guiguiche):

"La religion", comprise ou non, ne fait pas de mal en soit mais c'est toujours un bon pretexte pour des psychopathes avides de pouvoir. On pourrait autant en repprocher aux doctrines athéistes ou anticléricales comme le communisme staliniens.

Répondre à ce commentaire

Par Olifaxe, il y a 6 mois :

"Viol, torture, humiliations" et "très prometteur" plus loin. On a des goûts bizarre chez Hitek, est ce que l'on se tape aussi les snuff movie, les gonzo trash et les images des affrontements en Syrie ou en Irak comme des films d'actions sans truquage ?

Répondre à ce commentaire

Par Phaeron, il y a 6 mois (en réponse à Olifaxe):

Tu t'y connais vachement bien !

Répondre à ce commentaire

Par Bred, il y a 6 mois (en réponse à Olifaxe):

Je vois pas où tu lis le mot "viol" dans l'article... Lapsus révélateur, ou bien ?

Répondre à ce commentaire

Par Olifaxe, il y a 6 mois (en réponse à Bred):

Dans le titre de promotion du lien facebook. Y en qui ont du mal à reconnaitre le second degré tout de même.

Répondre à ce commentaire

Par Fald, il y a 6 mois (en réponse à Olifaxe):

J'ai l'impression d'entendre ma grand-mère parler de la jeunesse d'aujourd'hui.

Répondre à ce commentaire

Par Karranos, il y a 6 mois :

Mouais, mettez l'accent sur le fait que c'est une fiction hein, parce que je sens venir la bonne grosse caricature moyen-ageuse...

Rien que le fait que Hitek mentionnant la "Vierge de Fer" ... qui n'existait pas au moyen-âge et qui a été inventé par les romantiques du XVIIIe siecle pour noircir l'image de l'époque médiévale ><

Répondre à ce commentaire

Par hein, il y a 6 mois :

mdr j'adore les commentaire sur ce poste '-' aucun n'a lu le manga et raconte n'importe quoi '-' perso j'l'ai acheter day one et il est très bon '-' si ce poste peux augmenter la popularité et permettre au tome de sortir plus vite en france je dit pas non !

Répondre à ce commentaire

Par Sweetcrob, il y a 6 mois :

C'est d'la merde ! J'vous conseille Sword art Online.

Répondre à ce commentaire

Par helldown, il y a 2 mois (en réponse à Sweetcrob):

vraiment?
je pense que tu devient fou
certe "SAO" est bien

MAIS MON DIEU
DEUS VULT


c'est ignoble du faite que c'est le manga "type" "JE SUIS UN DIEU JE NE MEURT JAMAIS ET JE NE PERD JAMAIS"

a quel moment un héros réussit tout dans sa vie sans avoir un seul petit échec
c'est un manga pour enfant,
merci de bien me comprendre, c'est un manga pour nouvelles personnes découvrant le genre mais sinon celui ci est peu intéressant

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Let’s Sing 2018 : Hits Français et Internationaux, défiez-vos amis pour être le plus grand interprète

Let’s Sing 2018 : Hits Français et Internationaux

Il y a 4 jours

Note : 6
Test MXGP3 : le premier jeu de motocross pour la Nintendo Switch

MXGP3

Il y a 6 jours

Note : 5,75
Test Wulverblade : un beat'em all old school à la Golden Axe sur la Nintendo Switch

Wulverblade

Il y a 7 jours

Note : 7,6