Débat : faut-il vraiment tout brûler dans Star Wars depuis le rachat par Disney ?

De Gaetan Auteur - Posté le 10 juillet 2018 à 15h53 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

En ce moment, bon gré mal gré, la saga Star Wars fait beaucoup parler d’elle. Entre l’échec de Solo : a Star Wars story, les réponses de Rian Johnson (réalisateur de Star Wars : Les Derniers Jedi) et James Gunn (réalisateur des deux volets des Gardiens de la Galaxie) relatives aux violentes (et parfois ridicules) réactions de fans sur Twitter, les confidences récentes de l’interprète de Jar Jar Binks concernant ses envies de suicide suite au harcèlement de fans une fois encore trop zélés, et enfin les sorties prochaines de Star Wars Resistance (sur Disney XD) et de Star Wars : Jedi Fallen Order (par Electronic Arts), la saga continue de déchaîner les passions, dans des débats houleux entre pro-Disney et anti-Disney. C’est pourquoi, face à l’ardeur de ce débat, j’ai décidé de donner mon avis. Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec mes propos, et, à condition d’être cordial, je serais ravi d’en débattre avec vous dans les commentaires. 

Les films 

Les films forment à la fois la plus grande source de revenus pour LucasFilm / Disney, mais sont également les éléments de la licence qui sont les plus décriés. 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Dès Le Réveil de la Force, de nombreuses voix se sont élevées contre une licence qui, disait-on, courrait à sa perte. Personnellement, j’ai apprécié le film. Il ne s’agit pas du meilleur Star Wars, loin de là, mais j’étais content de l’avoir vu. La dynamique entre les nouveaux acteurs me convenait, les nouveaux personnages me plaisaient, même si j’attendais qu’ils soient mieux traités, et j’appréciais le fait de revoir Han Solo, la Princesse Leia et Chewbacca. La musique de John Williams était toujours aussi splendide, et le film fait partie des meilleurs d’un point de vue esthétique. Bien sûr, Le Réveil de la Force n’est pas exempt de défauts : tout d’abord, certains personnages n’étaient pas suffisamment esquissés. De plus, Kylo Ren ne m’avait pas vraiment convaincu en tant qu’antagoniste, et ce bien que son interprète fasse partie, selon moi, des étoiles filantes de Hollywood (regardez son interprétation dans Silence de Martin Scorsese, vous serez convaincus par son jeu d’acteur). Il était bien loin d’égaler le charisme d’un Dark Vador, d’un Dark Maul ou d’un Comte Dooku. Bien sûr, j’ai vite compris, comme vous, que le but de J.J. Abrams n’était pas d’en faire un nouveau Dark Vador, mais au contraire, de faire naître dans l’univers Star Wars un antagoniste perdu entre le Bien et le Mal, pouvant flancher à tout moment du côté du Bien comme du côté du Mal. Si ce procédé me plaisait énormément, je n’appréciais pas certaines postures du personnage que je trouvais complètement caricaturales, car sans véritable fondement. Par exemple, comment expliquer ce semblant de haine viscérale qu’il semblait ressentir vis à vis de son père, Han Solo ? Aucun élément du film ne nous permettait de comprendre ce sentiment (que le personnage finit même pas renier dans Les Derniers Jedi). Si bien que le principal antagoniste du film semblait surtout faire sa crise d’adolescence. Mais le film m’a néanmoins convaincu. Ou plutôt, j’ai décidé d’accepter ce que Disney / LucasFilm avait à m’offrir. Le Nouvel Ordre succède à la République ? Pourquoi pas. Ils ont mis au point la Base Starkiller qui est une version améliorée de l’Etoile Noire ? Pourquoi pas. Rey est complètement cheatée ? Pourquoi pas. Oui, pourquoi pas, voyons la suite. 

réveil de la force

On a beaucoup reproché à Star Wars : Le Réveil de la Force d’être un copié-collé de l’épisode IV. Cet argument ne m’a que très moyennement convaincu. Avant de crier au scandale, cher lecteurs, je vous prie de bien lire la suite pour comprendre les raisons qui rendent, selon moi, cet argument fallacieux. Bien sûr que l’épisode VII ressemble, par de nombreux aspects, à l’épisode IV. De la même façon que La Menace Fantôme ressemble à Un nouvel espoir. Chaque nouvel épisode de chaque trilogie Star Wars semble obéir aux mêmes codes narratifs. Sur une planète désertique (Tatooine, Jakku), un(e) jeune (Anakin, Luke, Rey) très sensible à la Force rêve d’ailleurs, et fait enrôler dans des aventures intergalactiques par un vieux sage qui deviendra une sorte de père spirituel (Qui-Gon Jin, Obi-Wan Kenobi, Han Solo), ce dernier se faisant tuer à la fin (par Dark Maul, Dark Vador ou Kylo Ren), avant que n’explose la base des « méchants » (le vaisseau de la Fédération du Commerce, l’Etoile de la Mort, la Base Starkiller). Je suis donc étonné qu’au nom de ces ressemblances, on fasse un procès aussi retentissant contre l’épisode VII, tandis que l’épisode I pourrait subir les mêmes accusations. 

sw

Star Wars : Les Derniers Jedi semble être encore plus détesté que son précédent. Là où on reprochait à l’épisode VII trop de ressemblances avec l’épisode IV et de ne pas prendre de risques, on reproche à l’épisode VIII de casser trop de codes. Personnellement, c’est un film que j’ai beaucoup apprécié. Tout d’abord, car esthétiquement, je trouve qu’il est l'un des plus réussis. Ensuite, parce que j’ai beaucoup apprécié la transformation du personnage de Kylo Ren, et que, contrairement à Mark Hamill, l’interprète de Luke Skywalker, le destin et les réactions de son personnage m’ont plutôt convaincu. De plus, j’ai apprécié le fait que le film tente de casser la vision très manichéenne de la saga, avec les bons Jedi d’un côté et les mauvais Sith de l’autre, en essayant de créer un entre-deux que je trouve intéressant (cf. les discours anti-Jedi de Luke Skywalker). Bien évidemment, comme beaucoup, je trouve certains choix regrettables, comme la scène où Leia utilise la Force d’une manière complètement What the fuck. Ou encore le fait que l’escapade de Rose et Finn sur la planète-Casino ne serve absolument pas l’histoire, puisque cette aventure n’a aucune influence sur le reste de l’intrigue, si ce n’est de rapprocher Finn et Rose, et permettre à Finn de combattre une fois encore la Capitaine Phasma. Cette escapade donne surtout l’impression de vouloir meubler un peu le film, afin qu’un personnage essentiel au premier film de la nouvelle trilogie ne se retrouve pas désoeuvré dès le second. Mais, une fois encore, j’ai passé un bon moment. La bataille sur Crait est à mon sens une des plus belles batailles de la saga, et les scènes avec Rey m’ont conforté dans l’idée que ce personnage était le plus grand atout de la nouvelle trilogie. 

snoke

Je voudrais néanmoins revenir sur une scène précise, qui a beaucoup déçu, mais qui personnellement ne m'a pas tant fait rager que ça. Attention SPOILER si vous n’avez pas vu le film. Je vous conseiller de sauter ce paragraphe. Dans Le Réveil de la Force, on découvrait que Kylo Ren officiait pour Snoke, le Suprême Leader du Nouvel Ordre. Terriblement puissant, ce personnage rajoutait du piment à la nouvelle trilogie, parce que de nombreuses théories fusaient sur sa véritable identité. Était-il Dark Plagueis, le maître de Dark Sidious qui avait bravé la Mort ? Pourtant, les scénaristes ont décidé de faire tuer ce personnage par Kylo Ren dès l’épisode VIII sans même révéler quoique ce soit sur son identité. Il y a bien sûr de quoi être frustré. Pourtant, garder le secret relatif à l’identité de Snoke n’est pas une trahison à l’identité de Star Wars. Il a fallu attendre la prélogie avant de découvrir la véritable identité de Dark Sidious. De même, ni Dark Maul ni le Comte Dooku n’ont eu des background extrêmement définis dans les films. J’ai même l’impression que ce qui rend les méchants de Star Wars aussi saisissants, c’est le fait qu’ils soient mystérieux. C’est d’ailleurs en ce sens que je trouve que la prélogie a, par certains côtés, desservi le personnage de Dark Vador. Certes, en explorant le passé d’Anakin Skywalker, en dévoilant son amour pour Padmé, le traumatisme de la mort de sa mère, et sa relation complexe avec Obi-Wan, George Lucas a doté son personnage d’une grande complexité psychologique, rendant son personnage plus passionnant encore, mais il a nécessairement perdu en noirceur vis à vis des spectateurs. Alors qu’avant que la prélogie ne sorte, le personnage de Dark Vador était un gigantesque monolithe du Mal, insaisissable, mystérieux, et donc extrêmement dangereux. Attention : j’ai dit que la prélogie desservait, en un sens, le personnage de Dark Vador. Ce qui ne m’empêche pas d’adorer la prélogie ! Bref, il me semble que c’est la même chose avec Snoke. Ce qui le rend si saisissant, c’est son mystère. Il est peut-être Dark Plagueis. Peut-être. Ceci dit, il est fort possible que les scénaristes fassent éclater la vérité concernant son identité, que ce soit dans l’épisode IX, dans la série Star Wars Resistance ou encore dans un comics. 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Si j’apprécie (pour l’instant en tout cas) la nouvelle trilogie, malgré ses défauts évidents, j’apprécie plus encore les spin-off, labélisés a Star Wars Story. Tout d’abord, je fais partie de ceux qui considèrent que Rogue One fait partie des meilleurs Star Wars. Particulièrement bien réalisé, il possède tout ce que j’aime dans l’épisode VIII, en mieux : tout d’abord, le film prend des risques, en cassant certains codes narratifs. Ainsi, pour la première fois dans un film Star Wars, tous les protagonistes meurent à la fin. De même, j’ai particulièrement apprécié le fait que le film ne tourne pas autour de la Force et des Jedi. Star Wars est un space-opera dont l’univers est infini, permettant un nombre d’histoires illimité ! Pourquoi se contenter uniquement des Jedi ? C’est ce qu’a compris Disney avec Rogue One. De plus, comme l’épisode VIII, le film tend à casser la vision trop manichéenne de la saga, en montrant l’envers de la Résistance, à travers le personnage du Capitaine Cassian Andor. Bref, ce film est génial, et comme la majorité des spectateurs, j’ai été particulièrement convaincu par son contenu comme par sa forme. 

Si j’ai moins apprécié Solo que Rogue One, je l’ai tout de même énormément apprécié. Alors que je m’attendais à un désastre (comme cela avait été annoncé), j’ai été très agréablement surpris. Alden Ehrenreich m’a semblé convaincant dans son interprétation de Han Solo, même si on est loin du charisme de Harrison Ford. Là encore, l’absence des Jedi m’a plu. Et surtout, j’ai beaucoup apprécié le fait que le film tourne autour des syndicats du Crime, qui sont à mon goût trop peu exploités dans la saga Star Wars. Si le scénario reste classique, il n’en demeure pas moins plaisant, et les personnages sont convaincants. Alors bien sûr, il y a du fan-service en veux-tu en voilà. Mais bon. J’imagine que plus qu’une check-list, les scénaristes et le réalisateur, Ron Howard, grands fans de la saga Star Wars depuis leur enfance, se sont fait plaisir en réalisant un rêve de gosse. Et ça se sent ! Enfin, la fin, et le retour d’un personnage, me laisse présager beaucoup de bien relativement aux suites potentielles d’un film que je présageais devenir un furoncle dans l’univers Star Wars

Star Wars Rebels 

sw rebels

C’est avec beaucoup de mal, et en me faisant violence, que je me suis mis à Star Wars Rebels. À l’époque, je n’avais pas vu Star Wars : The Clone Wars, parce que je trouvais le format animation pas adapté à l’univers Star Wars. De plus, l’animation 3D me déplaisait fortement. Mais après avoir lu le comics Kanan, prequel à la série qui m’a particulièrement plu (j’y reviendrai), j’ai décidé de m’y mettre. Et finalement, j’ai trouvé la série excellente. Alors bien sûr, l’animation 3D ne me semble toujours pas le principal atout de la série, et j’aurais préféré une animation plus traditionnelle. Enfant des années 90, je reste très méfiant vis à vis de l’animation 3D : seul Pixar arrive généralement à trouver grâce à mes yeux dans ce domaine. Et Blue Sky, dans une moindre mesure. J’ai également apprécié la série Chasseurs de Trolls de Guillermo Del Toro pour DreamWorks. Mais une fois passé ce détail, j’ai très vite été conquis par la série. Tout d’abord, la dynamique des personnages, surtout les membres de l’équipage du Ghost, m’a profondément plu. J’ai également apprécié le fait que la série ne tombe pas dans un humour excessif, risquant d’oublier la dimension tragique que peut revêtir la saga. Enfin, j’ai trouvé les scénarios des épisodes particulièrement bien écrits, et les nombreux clins d’oeil aux deux trilogies (avec l’apparition de personnages tels que R2D2, C3PO, Bail Organa ou Dark Vador) permettent à la série de s’inscrire avec aisance dans la continuité de l’univers créé par George Lucas. La saison 1 nous dévoile un nouvel antagoniste, que j’ai trouvé intéressant : le Grand Inquisiteur, chargé de retrouver les Jedi rescapés de l’Ordre 66. Au final, il en ressort que Star Wars Rebels est une très bonne série, que j’ai même préférée à The Clone Wars

Les comics 

Particulièrement attaché à ce médium, j’avoue sans mal que mon excitation était à son comble, quand j’ai appris que Marvel publierait des comics Star Wars, comme cela avait déjà pu être le cas par le passé. Si toutes les anciennes publications appartiennent aujourd’hui au label Légendes, et ne sont plus dans le canon Star Wars, tous les comics publiés par Marvel appartiennent à l’univers officiel. Et c’est tant mieux, car on y trouve de très bons travaux. Les séries principales, Star Wars (de Jason Aaron et John Cassaday) et Dark Vador (de Kieron Gillen et Salvador Larroca) sont deux des meilleures publications de comics que j’ai lues ces dernières années. Particulièrement bien dessinées, ces histoires se déroulent entre les épisode IV et V, et se répondent l’une l’autre. Menée tambours battants, l’action est passionnante, et les passages où Luke lit le journal d’Obi-Wan Kenobi sont absoument géniaux. 

vador

Parmi les autres grandes réussites de cet univers étendu en BD, on peut aussi citer la série Kanan (de Greg Weisman et Pepe Larraz), prequel à la série Star Wars Rebels, Lando (de Charles Soule et Alexander Maleev), Obi-Wan et Anakin (de Charles Soule et Marco Checchetto), dont l’action prend place entre les épisodes I et II, Poe Dameron (de Charles Soule et Phil Noto), prequel à l’épisode VII, Les Ruines de l’Empire (de Greg Rucka et Marco Checchetto), prenant place entre les épisode VI et VII, Dark Maul (de Cullen Bunn et Luke Ross), prequel à l’épisode I, Han Solo (de Majorie Liu et Mark Brooks), dont l’action se situe entre les épisodes IV et V, Doctor Aphra (de Kieron Gillen et Kev Walker), spin-off de la série Dark Vador, centrée sur un des personnages originaux les plus attachants de la série, Capitaine Phasma (de Kelly Thompson et Marco Checchetto), dont l’action se situe entre les épisodes VII et VIII, Mace Windu (de Matt Owens et Denys B. Cowan), dont l’action prend place entre les épisodes II et III, et Dark Vador : Le Seigneur Noir des Sith (de Charles Soule et Giuseppe Camuncoli), qui raconte les événements se déroulant juste après La Revanche des Sith

phasma

Parmi mes quelques déceptions, on peut compter Princesse Leia (de Mark Waid et Terry Dodson) et Chewbacca (de Gerry Duggan et Phil Noto), dont les histoires et les dessins ne m’ont pas convaincu, suscitant parfois un peu d’ennui. 

Les cross-over Dark Vador : Abattu, Star Wars : La Citadelle hurlante et les one-shot, comme Les Tempêtes de Crait, valent également le coup d’oeil. 

J’ai particulièrement apprécié cette volonté d’interconnecter toutes les trilogies, grâce à des petites histoires qui peuvent être lues de manière autonome. 

Malheureusement je n’ai lu aucun roman faisant partie du canon officiel, aussi je n’en parlerai pas dans ce dossier. 

Les projets à venir

Après l’échec de Solo : A Star Wars story, LucasFilm a annoncé mettre en pause les spin-off prévus sur Obi-Wan Kenobi et Boba Fett. Étant donnée la qualité des A Star Wars story, j’espère beaucoup de ces films, et j’espère qu’ils verront le jour. J’espère également qu’avec le twist final de Solo, nous aurons un jour une suite au film. 

Je ne préfère pas faire de pronostic concernant l’épisode IX de la saga, étant donné qu’il est difficile de savoir où les scénaristes veulent nous emmener. 

Une autre trilogie de films, réalisée par Rian Johnson, le réalisateur de Star Wars : Les Derniers Jedi, est prévue. Cette trilogie n’aurait aucun lien avec la famille Skywalker. 

En février 2018, LucasFilm a annoncé la mise en chantier d’une cinquième trilogie, cette fois-ci chapeautée par D.B. Weiss et David Benioff, les showrunners de la série Game of Thrones. Sur le papier, ça a de quoi impressionner !

sw resistance

En octobre sortira la série animée Star Wars Resistance, par l’équipe créative de Star Wars Rebels. D’après les premiers visuels, l’animation semblera de meilleure qualité que dans cette dernière. On espère néanmoins que la série, dans son ensemble, sera aussi bonne. La période traitée sera celle des débuts du Nouvel Ordre et de la Résistance organisée par Leia. Peut-être sera-ce l’occasion pour LucasFilm de dévoiler certaines informations sur Snoke, afin de réconcilier une partie du public qui a été déçue par le mystère toujours opaque concernant ce personnage. 

George Lucas avait annoncé deux autres séries animées, qui n’ont pas été annulées par LucasFilm lors du rachat par Disney, elles ont été seulement reportées : Star Wars Detours et Star Wars Underworld. La première devrait s’attacher à explorer le quotidien des civils dans l’univers Star Wars, ceux qui ne participent pas aux guerres, quant la deuxième devrait faire intervenir des personnages récurrents de la saga, entre les épisodes III et IV. 

Une série live a été commandée. Elle sera dirigée par Jon Favreau, réalisateur de Iron Man, Iron Man 2, Le Livre de la Jungle et de l’adaptation live à venir du Roi Lion

Niveau comics, on attend la parution prochaine (le 7 novembre) du nouvel Hors-Série, dans lequel sera publié un one-shot sur DJ, le personnage incarné par Benicio Del Toro dans Les Derniers Jedi, intitulé DJ -Most Wanted. J’avoue beaucoup attendre ce one-shot. J’ai été particulièrement déçu du traitement de ce personnage dans l’épisode VIII, et j’espère que ce comics pourrait corriger le tir, en lui conférant un background intéressant. Sera également publié dans le même hors-série le one-shot Cassian & K2SO, qui racontera la rencontre entre deux des personnages principaux de Rogue One : a Star Wars story. Étant donné l’affection que j’éprouve pour ce film, je suis sûr que ce comics saura me satisfaire.

Une erreur ?

Mots-Clés : Star WarsAvenirDisney

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (30)

Par jeanLucasec, il y a 2 semaines :

Au bûcher Disney !!!

Répondre à ce commentaire

Par Korwy, il y a 2 semaines :

Un des points que cet article (au demeurant bien écrit) n'aborde pas du tout et qu'en tant que puriste/snob/chieur, je trouve le plus important dans les arguments de faut-il tout brûler est l'effacement de l'UE tel que nous le connaissions.

Où sont Ben Skywalker et Mara Jade, les jumeaux Solo et Anakin ?
Pourquoi réécrire l'histoire de l'Etoile Noire, de Solo, de Thrawn ou de Wedge Antilles ?

Tout n'est pas à jeter non plus : Rebels aurait eu sa place potentiellement dans l'UE (au moins au début).

Donc oui, je reste en mode chouineur sur un paradis perdu, mais j'ai plus rêvé en accompagnant l'escadron Rogue à la conquête de Coruscant qu'en voyant Ben Solo (LOL) en mode Emo face à Snoke...

Répondre à ce commentaire

Par voltress, il y a 2 semaines (en réponse à Korwy):

Entre les clones de l'Empereur, Luke qui fait un tour du côté obscur mais pas trop, et les Yuuzhan Vong, j'ai très très rapidement trouvé que l'UE était bordélique et plutôt débile.

Bien content qu'on s'en soit débarrassé pour la partie postlogie. Dommage que dans le même temps on efface aussi tout l'UE pré films, qui pour le coup était plutôt cohérent (Exar Kun, Le grand schisme, la grande guerre de l'hyperespace et surtout, surtout REVAN)
Bisou
PS : J'aime les Star Wars de Disney (mais Solo moins que les autres)

Répondre à ce commentaire

Par Ejoh, il y a 2 semaines (en réponse à Korwy):

Difficile d'écrire une histoire originale en se glissant dans la jungle de l'ancien UE qui est certes passionnant mais blindé d'incohérences.
La Croisade Noire du Jedi Fou, par exemple, écrit avant la prélogie contredit radicalement les épisodes I, II et III.
Il fallait faire un nettoyage et réintégrer quelques éléments (comme Thrawn par exemple) petit à petit

Répondre à ce commentaire

Par Tonald Drump, il y a 2 semaines (en réponse à Korwy):

J'aurai aussi préféré, et de loin, découvrir à l'écran l'univers de SW Legends qui m'avait tant plu lorsque je les ais lus gamin...

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines (en réponse à Korwy):

Y'avait effectivement des choses bien dans l'UE, mais beaucoup d'incohérence et beaucoup de daube aussi ... Personnellement, j'ai toujours trouvé la période Bantham, dont la "croisade noire", de mauvaise qualité. Elle pose des bases importantes pour la suite, mais relire "la croisade noire", "l'académie jedi", ou d'autre de la même époque aujourd'hui, c'est bien plus WTF que plein de chose qu'on a pu voir dans l'Episode 8.
Les grande saga qui on suivi n'ont pas fait l'unanimité dès le nouvel ordre jedi, mais j'ai bien aimé certain roman "one shot". Niveau comics, c'était pas ouf non plus. J'ai adoré Clone Wars (republic) et Legacy et c'est tout.
Bref, je suis davantage convaincu par les oeuvres depuis le reboot. S'ils peuvent prendre les bons points du légendes et le réutiliser, je suis à 100% pour, et c'est ce qu'il y a de mieux pour les nouveaux lecteurs.

Répondre à ce commentaire

Par Kag, il y a 2 semaines :

Personnellement j'aime le renouveau, donc je suis beaucoup plus ouvert à ces changements que je trouve pour la plupart bénéfique que quelqu'un de plus conservateur.

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines (en réponse à Kag):

Clairement d'accord, ce nouvel UE démarre plus timidement, mais et de meilleurs qualité et est plus cohérent. C'est moins le bordel pour les nouveaux lecteurs.

Répondre à ce commentaire

Par Pas De Pseudo, il y a 2 semaines via l'application Hitek :

Je suis fan de Star Wars mais aussi de Disney.. Se qui m’énerve le plus c’est que Disney ne veut pas changer... toujours: Dark Vador, Solo, Luck,...... STOP ! Si Disney change d historie avec star Wars avec des nouv perso, monde,... Ba il y aura moins de polémique ou de scandale !!

Pour un SW 2.0 !!!

Répondre à ce commentaire

Par Tempx, il y a 2 semaines (en réponse à Pas De Pseudo):

tu abordes un bon point qu'on n'a pas souvent exploité dans les débats. Il est vrai que tout serait passé comme une lettre à la poste si ils avaient assumé une nouvelle histoire en ne mêlant pas "directement" les anciens SW dedans. Ils ont joué la carte de la "nostalgie" pour les vieux fans afin d'attirer ce public en plus des jeunes et au final ça se retourne contre eux.

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines (en réponse à Pas De Pseudo):

Effectivement, je pense qu'il se sont senti obligé (et c'était facile aussi), d'utiliser les anciens acteurs cultes pour combler cette partie de l'histoire. C'était le moment ou jamais en fait, vu l'âge des acteurs. Pour Rebels, c'est pas la période la plus intéressante, j'aurai plutôt choisi la purge post-episode III, mais pas adapté aux enfants ... D'autres périodes seront surement mise en place plus tard, une fois la saga Skywalker terminée.

Répondre à ce commentaire

Par Captaine J, il y a 2 semaines :

A part Rogue One, la totalité de leur projet, jeux vidéo, livre, bd, films, série rebels etc... sont mauvais !

Répondre à ce commentaire

Par Kannan, il y a 2 semaines :

Personnellement je n'ai pas apprécié l'épisode 7.
Par la suite je l'ai revu 3 fois et j'ai commencé à l'apprécié. Ce que je trouve positif dans le 7, malgré ces nombreux défauts, ce sont les bases des personnages qui sont créés par J.J.Abrams.
Il avait une vision d'ensemble d'évolution, pensé pour une trilogie.

Puis le drame arriva: Star Wars 8. Artistiquement irréprochable, je me suis senti trahi de part le fait que ce simple épisode détruit l'intégralité des bases qui avaient été posée par le 7.
C'est tout ce que je reproche à la nouvelle saga. Elle n'a pas été pensée pour une trilogie mais pour chaque film individuellement. Et c'est là que ça ne va pas.
J.J.Abrams va chercher alors a terminer son épisode 7 dans le 9, cassant à son tour le 8.

Le 8 aurait été un choix judicieux s'il aurait été l'épisode 7 ;)
Et ayant été écrit dans une trilogie.
Espérons que Ryan Johnson fasse lieu pour sa trilogie (complète)

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 2 semaines :

Au fond, si on porte un regard tout général sur la valeur de la saga Star Wars, si on s'empêche de fouiner dans les détails, toujours plus ou moins à l'honneur des différents films, mais que seul la valeur artistique nous importe, au cas où, en bref, on ne chercherait que la vérité cachée derrière ces films, à quelle conclusion on arrive ? Et bien on sera obligé de reconnaitre le sens bien plus profond et l'originalité des deux première trilogies. Ceux-la seules sont des vraies tragédies et c'est pour cela qu'elles resteront, sans doute, les seules reconnues par la postérité. J'explique aussi là la défiance générale envers la nouvelle trilogie qui n'a plus rien d'extraordinaire, rabaissée qu'elle est à une suite de films d'actions sans âme.

Les deux premières sont remarquables parce qu'elles n'ont pas pour but premier de nous divertir bêtement et de gagner de l'argent, mais parce qu'un seul auteur avait une histoire à raconter, quelque chose à nous apprendre sur la nature humaine et le monde. Ainsi, c'est en quelque sorte l'histoire unique d'Anakin Skywalker, un vrai personnage de tragédie qui sonne si vrai, et dont on voit le caractère traverser un parcours si sinueux, qui arrive pleins d'espoirs et de désirs, tombe sous les coups du hasard et des mauvais choix, pour devenir misérable et, finalement, renoncer à sa vie et à ses aspirations pour se sacrifier.

Ceci, tous les enseignements sur la politique et la perversion de la démocratie, la rigidité des codes moraux jedi, la déliquessence des ordres, le vrai sacrifice de soi, l'amitié et la trahison, l'égoïsme surmonté et aussi bien sûr, la philosophie à peine cachée derrières le concept de Force, voilà les points les plus importants de Star Wars et voilà pourquoi les deux trilogies auront toujours de l’effet, parce qu'elles nous enseignent sur des points clés de la vie.

Les nouveaux films ? Je n'en retire rien, voilà tout ! le même vieux rabâchage que l'on voit et qu'on lit si souvent partout, les mêmes platitudes du siècle, le même manque d'originalité. Les films de Lucas, malgré tous les défauts qu'on peut y trouver, et je pense particulièrement aux I, II, VI, avaient tous un lien et une âme, fruit de l'esprit d'un homme créatif et intelligent, donc on excuse volontiers le reste. On peut pas en dire autant des nouveaux.

Répondre à ce commentaire

Par Rhaïd, il y a 2 semaines (en réponse à Lt. Col. John Sheppard):

Tu as tout parfaitement résumé. <3

Répondre à ce commentaire

Par Tempx, il y a 2 semaines (en réponse à Lt. Col. John Sheppard):

Y a rien n'a dire, merci pour cette vision :). "L'autre camp" si on peut dire ça comme ça, voir les réalisateurs et disney même, n'ont pas compris que la seul chose qu'on attendait au final, c'était un Lucas junior, avec la même envie de soit tout recommencer ou continuer mais en gardant se qui fait de star wars un succès ( se que tu as bien cité :) ). Rogue One est une pure réussite car ce film à compris qu'un star wars était plus que l'apparition d'un sabre laser et d'un coup de blaster

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, il y a 2 semaines :

Enfin un article détaillé, intéressant et argumenté sur Star Wars, qui ne parle pas des "trolls" sur twitter.
Ici est soulevé un point extrêmement important de la gestion de Star Wars par Disney, pourquoi la postlogie divise-t-elle autant en terme de qualité et d'appréciation quand au même moment les spin-offs Rogue One et Solo, bien que moins "bankable" sont davantage loué pour leurs qualités.

Il y a une partie de la réponse dans l'article :
-Le rédacteur aime le 7 finalement parce que le film a fait resurgir chez le spectateur une immersion dans l'univers Star Wars, et ça c'est déja bien, le film est bourré de défaut de scénario et d'écriture de personnage, mais après tout on revoit des personnages iconiques et une image fidèle à l'univers, ça suffit pour passer un bon moment.
-Le 8, quant à lui, est aimé par une partie de la communauté, parce qu'il a une "belle" photographie, et que soit-disant met fin au manichéisme de Star Wars ( ce qui est discutable, sachant que la prélogie justement mettait en évidence que Dark Vador est tout sauf manichéen).

Rogue One et Solo sont aimés par une plus grosse proportion du public.
On voit ici dans cet article des arguments moins subjectifs que pour la postlogie :
-Une histoire originale dans un univers connu.
-Des personnages qui peuvent mourir à la fin (on peut remercier le réal d'avoir dit non à disney qui voulait changer la fin)
-Une vraie extension de la mythologie qui ne sonne pas comme une redite : Syndicat du crim/pègre, le parcours des "vies sacrifiables" d'une armée.

Bref, la différence principale entre la postlogie et les spin offs, c'est l'histoire qui nous est racontée. La saga originale raconte comment le totalitarisme et l'idéologie peut impacter fortement un monde républicain/démocrate.
Les spin offs raconte l'histoire de personnages qui survivent dans ce monde dystopique totalitaire.
La postlogie elle ne raconte pour l'instant rien du tout, d'une part car il manque un film à la trilogie, et d'autre part parce que les bases de l'histoire n'ont pas été posées dès le 7 (cf la scène d'intro qui bien que bien tournée n'a finalement aucune utilité...).
Alors certes les 7 et 8 sont beaux, et ont quelques qualités intrinsèques, mais sont vides de substance et d'intelligence d'écritures, et n'apportent rien à l'univers que l'on connait déja, et c'est cela qui divise.
Un film visuellement beau est-il un bon film?

Répondre à ce commentaire

Par Neozomm, il y a 2 semaines via l'application Hitek :

Faut prendre en compte que les star wars non jamais des très grand film. Ce sont des films populaire voilà tout. Le 7 plutôt bon, pose des bases pour la suite, le 8 est raté sur toute la ligne (on va pas faire un débat), et le 9 on attend du lourd du très très lourd, mais ça le sera pas, car le 8 est trop dur à rattraper. Au final 8 film, il y a en seulement 1 avec une vrai logique et c'est pas dans la première trilogie :)

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines (en réponse à Neozomm):

Star Wars n'a jamais été qu'un divertissement pour enfants qui ne se prend pas la tête. Les fans ont grandis et auraient voulu que les films grandissent avec eux, que ça devienne de plus en plus sombre, que ça devienne comme ILS le voulaient. Personnellement, quand je regarde un Star Wars, je me met en mode 12 ans, et seul l'épisode 2 m'a vraiment déçu.

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 2 semaines (en réponse à Candlemass):

L'incapacité à comprendre une œuvre avec un véritable sens s'accompagne, malheureusement, toujours de son dénigrement. Ici, il prend la forme de la rhétorique du "c'est qu'un divertissement pour gamins, faut débrancher son cerveau, mafois vous avez grandis les vieux..."

C'est d'un pathétique à en donner la nausée. Il aurait mieux fallu, si on a tant de mal à percevoir le sens d'une tragédie comme Star Wars, de rester cantonner à l'art abstrait, où il n'y a véritablement aucun sens, et en face duquel on peut divaguer à coups de concepts stériles à coeur joie , ça devrait leur plaire.

Qu'est-ce que ce sera ensuite ? Alice au pays des merveilles c'est pour les gamins ? Le lac des Cygnes ? The Cranberries ? Mozart ? Forrest Gump ? La médiocrité devrait rester muette, elle risque de se faire trop entendre.

Répondre à ce commentaire

Par Rolf, il y a 2 semaines :

Tous bruler? Vous êtes fou! Comme-ci on avait déjà pas assez de problème de pollution, climat et couche d'ozone...

Par contre les vidéos en masse qui se lancent toutes seules ouai, ça vous pouvez les bruler... toutes!

Répondre à ce commentaire

Par Soldano, il y a 2 semaines :

Je lis partout qu'elles fans de déchirent dit le 8 mais c'est tout le contraire: presque tout le monde est d'accord sur les grandes lignes, à savoir que Johnson à totalement ignoré le scénario de JJ Abrahams et n'en a fait qu'à sa tête, et ce malgré les avertissements de Disney et de Mark Hammill.

Au final le débat n'aura que peu duré, assez rapidement les fans qui étaient d'abord un peu déroutés par le film ont compris que derrière la volonté de surprendre, Johnson avait cassé la magie et pris des risques inconsidérés pour une franchise phare à 9 milliards de dollars. Depuis ce dernier revendique totalement et en rajoute même sur Twitter, se foutant ouvertement des fans.

Pourtant derrière les polémiques, l'argent parle. Le bide monumental des jouets Star Wars 8 puis de solo ont été reçus 5 sur 5 par Disney, qui a mis Kathleen Kennedy en touche et a déclaré ne plus vouloir prendre de risques. La marque est en danger, et peu importe combien de journalistes nous diront que nous sommes des mauvais fans, c'est nous qui payons et clairement le message est passé, c'est l'echec et le rejet qui suivent SW8. C'est beaucoup plus grave que les débats sur Jar Jar Binks, la on parle d'une mythologie complètement brisée, d'un paquebot à 9 milliards qui prend l'eau, d'un géant du cinéma transformé en usine à bides.

Quand a JJ Abrahams, le pauvre herite de l'épisode 9 alors que ses idées sont complètement passées à la trappe et doit repartir de zero. Kathleen Kennedy ne 'sentendait pas avec lui et cherchait à l'écarter. Au final Disney l'a réinstauré mais il ne veut plus bosser pour lucasfilm à l'avenir.

Pour finir, la réunion entre solo Luke et Leia aura pas lieu, sacrifiée par l'ego surdimensionné de Rian Johnson.

Bref peu importe le débats, le bilan est catastrophique et les dégâts bien réels sur le plan financier, Disney voit rouge et beaucoup de têtes sont en train de sauter.
D'après les rumeurs Bon Iger, le président de Disney, à détesté le film mais l'a laissé passer pour pouvoir se débarrasser de de Kathleen Kennedy et sauver les meubles...

Répondre à ce commentaire

Par Garm, il y a 2 semaines :

Que de problèmes dans ces nouveaux star wars!
Inutile de tous les énumérer, c'est n'est qu'une suite de mauvais choix, que ce soit en termes scénaristiques, politiques ou de production.
Résultat : des films jolis (encore heureux, merci ILM), mais complétement creux et incapables d'être cohérents entre eux.

Le fan service vous l'avez à haute dose, mais la mythologie, l’emphase et l'aventure qui traversaient la trilogie ont complètement disparu.

A force de servir la soupe aux fans à grand coups de clins d’œil, de fan service et de réchauffé, cet univers qui est censé être gigantesque se retrouve minuscule

Répondre à ce commentaire

Par minouch, il y a 2 semaines :

@hitek, Je suis tellement heureux d'avoir lu cet article!
j'avais encore ce sentiment d'être devenu un paria et de ne voir que du mal dans ce renouveau de l'univers star wars.
Je partage quasiement tous les points abordés de cet article sauf pour la partie animes/bandes dessinées que je n'ai jamais encore eu l'occasion de découvrir.
je partage également le fait que j'ai vu Solo au cinéma, et j'ai adoré tout simplement. peut être pas autant que rogue one effectivement qui était un vrai lien entre 2 épisodes SW, mais j'ai adoré.
on nous traite de vache à lait disney mais en même temps, je prends plaisir à voir des productions star wars. je ne prétends pas être un puriste mais la reconversion disney ne me pose pas plus de problèmes que ça du moins pour le moment.

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines :

Bel article !! J'ai globalement la même vision que toi à quelques détail prêt, chacun à son expérience de Star Wars et le voie à sa façon. Concernant les romans, 11 sont sortis en France :
- Une nouvelle aube : J'ai pas aimé, mais il est plutôt apprécié, sur la rencontre entre Kanan et Hera.
-Tarkin : un livre prévu pour l'ancien UE normalement, pas vraiment intéressant, pas du tout indispensable
-L'héritier des jedi : prévu pour l'ancien UE aussi, une histoire courte permettant de voir Luke s'initier doucement dans la force après l'EP.IV. sympathique.
-Les seigneur des Sith : Roman d'action avec Vador et Sidious, très dynamique, excellent !
-Sombre apprenti : Quinlan Vos et Ventress cherchent à approcher Dooku pour le tuer, des épisodes initialements prévu pour The Clone Wars. Génial.
-Riposte : la suite de l'épisode VI, une trilogie dont la suite sort pour la fin de l'année. Tome 1 très introductif mais sympa, on verra avec la suite qui a été très bien notée.
-Battlefront : Pas encore lu, mais pas ouf apparemment.
-Liens du Sang : Un roman sur Leia avant l'Episode 7, simplement LE roman indispensable de ce nouvel UE !!!
-Catalyseur : Un roman prequel à Rogue One qui complète la vie de Gallen Erso. On apprend plein de chose sur l'étoile noire. Peu d'action dans ce livre par contre, mais c'est intéressant.
-Thrawn : Toute sont évolution au sein de l'empire, ainsi que celle de la gouverneur Price. Parfois un peu répétitif dans le déroulement, mais super intéressant.
-Phasma : Sa vie avant qu'elle intègre le premier ordre. Le premier tiers du livre est génial, le reste est ennuyant.

Voilà, pas de grande saga comme le nouvel ordre jedi, ça viendra peut être plus tard quand lucasfilm aura bouclé la postlogie. Il est donc possible de piocher dans ces romans indépendamment sans prérequis. "Liens du sang" est clairement obligatoire, "Phasma" et "Tarkin" à éviter, le reste, c'est en fonction de si les personnage vous plaisent ou pas !

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines (en réponse à Candlemass):

Ah, et je tiens vraiment a réagir sur un petit point de l'article, quand tu dit que les dessins sont bon sur les comics de la série "Star Wars" : Ceux de Salvador Larocca dans les dernières issues sont complètement dégueulasses et honteux !! Mais la série est reprise par Gillen au scénario, et c'est un plus car les derniers arcs d'Aaron n'étaient vraiment pas top. C'est pas une super série je trouve, même si elle cartonne.

Répondre à ce commentaire

Par Lui, il y a 2 semaines :

Comparer Snoke et Sidious est un peu bizarre je trouve.

Pourquoi les gens se foutaient-ils de savoir qui était Sidious et d'où il venait ? Parce que c'était (à l'époque) le début de l'histoire. Il était là, point.
C'est comme dans un conte, quand on te dit qu'il y a une princesse et une méchante sorcière. Tu ne cherches pas à savoir d'où vient la sorcière, elle est là, c'est tout. Par contre, si, au beau milieu de l'histoire, on introduit un nouveau protagoniste sans en expliquer les origines, c'est là que ça va faire bizarre, parce qu'il apparaîtra au beau milieu des événements déjà établis.

La trilogie originale, c'était le début de l'histoire, il n'y avait aucune raison de remettre en question l'existence de tel ou tel personnage. Sauf que maintenant, l'histoire a commencé depuis un certain temps, et qu'introduire un nouveau protagoniste au beau milieu de tout ça sans expliquer qui il est ou comment il en est arrivé là, ça fait bizarre.

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines (en réponse à Lui):

Arf, je me suis loupé, je t'ai répondu en dessous :)

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 2 semaines :

La seule différence aujourd'hui, c'est internet. Beaucoup de gens ne sont pas capables de penser tout seuls et se contentent de répéter les avis / analyses qu'ils voient sur youtube. Il sont tellement fier de pouvoir citer toutes les erreurs d'un films (qu'ils n'ont pas trouvés tout seul), ils se sente supérieurs aux autres, qui eux, finalement, ne se prenne pas la tête, et ont au moins passé un bon moment devant le film :)

Répondre à ce commentaire

Par nobody, il y a 1 semaine :

L'épisode VII, j'ai vu ça comme une réouverture sur l'univers, pas très original mais introduisant les nouveaux personnages de bonne manière, faisant réapparaitre judicieusement les anciens. Une introduction à une trilogie pour laquelle j'étais à dire "attendons la suite et voyons". J'étais même prêt à passer sur les incohérence dans les relations entre personnages, Rey cheaté, et la base Starkiller qui détruit une planete à l'autre bout de l'univers (sérieux, les étoiles noires devait être à proximité pour détruire, et là quasi instantanément, ça touche plusieurs planètes éloignées... bref).
Puis vint l'épisode VIII... Le sentiment que j'ai eu en sortant ça a été que les producteurs n'ont pas assumé le VII et ses retours négatifs, et ils se sont dit "Il faut qu'on prenne le contrepied et qu'on change tout". Résultat, toutes les énigmes et portes ouvertes dans le VII sont refermées brutalement. Mais surtout, surtout, Luke l'aigri dépressif. Quelle chute... Il y avait un personnage à ne pas manquer c'était lui, et si mes craintes au départ étaient qu'il soit un copié collé de Yoda sur Dagobah, je ne pensais pas qu'ils auraient pu trouver une pire idée. Il y avait mille idées (au pif, il devient un jedi de combat et reprends les armes, il entraine Rey dans sa quête de savoir ancestral sur les jedi et s'en sert pour la former, etc ...) et ils ont choisi la pire.
Puis au delà de ça, depuis la nouvelle trilogie (mais déjà avant dans l'ancien univers étendu), la Force justifie tout et c'est dommage, pour faire dans le toujours plus spectaculaire (Leïa volant dans l'espace, Luke se projette à travers la galaxie pour se battre, le fantôme de Yoda qui fait tomber la foudre). C'est con mais ça casse encore plus le côté mystique que ne l'avait fait les midichloriens.
Pour les spin off j'ai bien aimé Rogue One, bien que les personnages ne sont pas très attachant et dont je n'arrive même pas à me rappeler les noms. Quant à Solo, je me suis demandé tout le long du film si c'était l'univers Star Wars, mais c'était dur de donner une origine dans un film de 2 heures à ce personnage. Mais le truc qui me fait bondir le plus c'est Darth Maul toujours vivant. On rejoint le point sur la Force qui fait tout mais vraiment ça casse l'univers. Et je n'arrive pas à me satisfaire des explications du style "il connait des techniques Sith, le sabre laser cautérise directement les plaies, Sidious est venu le récupérer... Non, ce personnage est mort, il se fait trancher en deux (avec bon nombres d'organes vitaux découpés) et tombe dans un puits dont on ne voit même pas le fond ! S'il survit à ça grâce à la Force, on peut tout justifier (dont la résurrection de Luke dans l'épisode IX ?!).
Voilà, j'ai bien aimé Star Wars Rebels (sauf les passages Darth Maul bien entendu) mais je n'ai pas encore vu la dernière saison. Pour les romans et BD je n'ai rien lu, je suis trop resté sur l'ancien univers étendu, la triologie Han Solo, les X-Wings, les jeux vidéos avec Kyle Katarn, etc...
Je ne sais pas s'il faut tout bruler chez Disney, mais une période de pause va être nécessaire pour recréer un engouement, et surtout pour les futures trilogies, se fixer un cap à l'avance et s'y tenir, pas scénariser les films un par un. Ce qui a vraiment changé c'est qu'avant, Lucas était seul maître de ses films, de son univers et de ce qu'il voulait en faire, tandis qu'aujourd'hui de multiples scénaristes et producteurs sont dessus et ne sont pas d'accord sur les choix à faire (les reshoot dans les spin off).

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Nebula Capsule, un projecteur autonome sous Android au format d'une canette de coca

Nebula Capsule

Il y a 6 jours

Note : 6,75
Test Microsoft Surface Book 2, des performances en hausse : fiche technique, prix et date de sortie

Microsoft Surface Book 2

Il y a 1 semaine

Note : 8
Test Jurassic World Evolution : le parc où les dinos ne sont pas vos pires ennemis

Jurassic World Evolution

Il y a 1 mois

Note : 7,5