Facebook : la politique des données personnelles change pour lutter contre la surveillance

De Mickaël Auteur - Posté le 15 mars 2017 à 15h48 dans Informatique

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Facebook, Twitter et Instagram sont dans le collimateur des autorités, car les 3 réseaux sociaux donnent l'accès à des outils mis à disposition pour les développeurs, mais qui sont utilisés pour une surveillance en masse par des personnes mal intentionnées, des Etats et autres mouvements politiques. De ce fait, Mark Zuckerberg a voulu réagir et avec son équipe, il a modifié les règles d'utilisation pour interdire la création d'applications dont le but étaient la collecte d'informations.

Facebook dans le collimateur 

Depuis 2016, Facebook et Instagram, puisque ce dernier lui appartient aussi, ont été accusé par l'ACLU (l'Union Américaine des Libertés Civiles) d'avoir créé des outils qui ont permis à la Police américaine et autres organisations de pratiquer la surveillance de masse. D'ailleurs, les autorités ont pu avoir accès à l'identité et la localisation de certains manifestants de Fergusson et Baltimore grâce à la géolocalisation des messages qu'ils avaient publié. En effet, ces derniers étaient là pour manifester contre la mort de Freddie Fray et Michael Brown par des policiers en 2014 et 2015. L'ensemble de ces données était transmises via la société Geofeedia qui elle aussi est dans le viseur de l'ACLU. Elle aurait travaillé avec plus de 500 agences gouvernementales.

Afin de rentrer dans les clous, Facebook a donc décidé de supprimer la possibilité de création d'outils de surveillance de masse à partir de sa plateforme d'aide aux développements. De plus, les conditions d'utilisation pour les développeurs tiers ont été modifiées, interdisant la création de tels outils. Rob Sherman, responsable de la protection des données personnelles chez Facebook, a déclaré ceci :

Les développeurs ne pourront plus utiliser de données personnelles issues de Facebook afin de constituer des outils de surveillance. Ceci sera désormais indiqué de façon explicite dans nos conditions d'utilisation [de la plate-forme dédiée aux développeurs tiers].

Désormais, les autorités devront procéder autrement pour surveiller les citoyens. Malkia Cyril, directrice du Center of Media Justice, s'oppose farouchement contre la surveillance de masse de la population à travers les réseaux et médias sociaux

Une erreur ?

Mots-Clés : surveillance de massefacebook,autoritésgourvenement

Source(s) : Reuters

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Loic, il y a 6 mois :

Il fallait se douter que les autorités allaient trouver une faille pour surveiller les gens sur les réseaux sociaux et c'est tout simplement avec les outils développeurs ;) Le pire c'est que l'on ne sait pas depuis quand ils utilisent ce système !

Répondre à ce commentaire

Par LE CANDIDE, il y a 6 mois (en réponse à Loic):

il surveillent mon Q oui,,,,
vous croyez encore que les bandent organisées utilisent internet pour fer leur trucs !
mon Q !!!!
C JUSTE P0UR FLICKER LES GENS !!!!!!

Répondre à ce commentaire

Par DrCrocs, il y a 6 mois :

Je suis pas sur que ça change grand chose ^^' Snowden nous à montrer que la NSA surveille tout le monde, et je pense pas qu'un changement dans les règles Facebook leur fasse quoi que se soit ...

Répondre à ce commentaire

Par Aqrave, il y a 6 mois :

De nos jour tu ne peux plus prendre une photo de ton pénis sans que la photo soit déposé sur un cloud (google, apple ...)

et quelque jour plus tard, tu t'étonne de voir ton chibre sur une web-publicité, qui vente les méthodes d'une technique d'allongement de pénis ... (en ce qui me concerne, une réduction de la taille...)

la moindre information laissé sur le web, est enregistré et catalogué par plusieurs organisation, Américaine, Chinoise, Japonaise, Russe...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Critique de Ça : il revient encore plus effrayant que jamais

Ça partie 1

Il y a 1 semaine

Note : 8
Test Meizu M5 Note, un smartphone compatible 4G / LTE : fiche technique, prix et date de sortie

Meizu M5 Note

Il y a 3 semaines

Note : 7,2
Test Uncharted : The Lost Legacy, une plongée au coeur de l'Inde

Uncharted : The Lost Legacy

Il y a 4 semaines

Note : 8