Hero Corp : mafia, immortalité et origines de l'agence sont au coeur du 3e tome

De GomeWars Auteur - Posté le 14 juin 2017 à 9h13 dans Mangas/Comics

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

1983. Le Canada est bien parti pour être le noyau central de la fin de la société telle que nous la connaissons. Des émeutes naissent un peu partout, certains héros passent de l'autre côté, parfois appâtés par de l'argent facile, et The Lord met gentiment sur pied son armée. Le gouvernement et l'armée décident de créer conjointement Hero Corp, une agence au service des citoyens. 

Quand la mafia s'en mêle

Chaque tome est divisé en plusieurs parties, chacune se focalisant sur un personnage bien précis. Ce troisième volet ne déroge pas à la règle et vient mettre en page les aventures de Claudine, une jeune fille aux excès de tempérament mortels, Doug, un détecteur de mensonges humain et Mc Cormack, téléporteur immortel et accessoirement, directeur de l'agence Hero Corp. Le découpage est égal et chaque protagoniste possède le même nombre de pages que les autres. Ainsi, pas de jaloux. 

1

De nouveau, c'est Simon Astier qui est à la barre, cette fois-ci aux côtés de Francesca Follini au dessin. Hero Corp est une BD mature qui n'hésite pas à tacheter de sang les pages qui le souhaitent. Niveau dialogue, les causeries sont adultes, parfois crues. Généralement courts, quelques longs discours viendront se placer de-ci, de-là, permettant aux lecteurs de se plonger à même la toile de fond de la BD. Personnages attachants et intéressants, tous possèdent des réactions humaines, permettant de s'imprégner de l'histoire. 

1

Petit bémol, la durée des chapitres. Une trentaine de pages est suffisante pour permettre aux lecteurs de désirer connaitre la suite. Qu'adviendra-t-il de Claudine ? Mystères... Enfin pour le moment. A côté de ça, la trame entreprise parvient avec brio à retranscrire l'essence des personnages. Réactions, ambitions et même frayeurs, le dialogue BD/lecteur est présent, et bien présent. 

Près de quatre années après le tome 2, Simon Astier réitère l'expérience BD et repart dans les méandres papiers de Hero Corp. Disponible dès le 14 juin aux éditions Soleil, ce troisième tome d'Hero Corp pourra être dégoté au prix de 17,95 €.

Une erreur ?

Mots-Clés : Hero Corptome 3Simon Astier

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Guiguiche, il y a 2 semaines :

Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'Astier rime avec qualité...

Répondre à ce commentaire

Par Astronaute Amateur, il y a 2 semaines :

J'ai adoré :)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Critique La Planète des singes : Suprématie, bandes annonces, actualité et anecdotes

La Planète des singes : Suprématie

Il y a 1 jour

Note : 8,2
Critique Cars 3, la conclusion des aventures de Flash McQueen !

Cars 3

Il y a 4 jours

Note : 6,8
Critique Transformers : The Last Knight, le cinquième opus se dévoile dans un teaser vidéo. Casting et date de sortie

Transformers : The Last Knight

Il y a 5 jours

Note : 5,8