Elon Musk va envoyer des hommes sur Mars pour 2024

De Dan Auteur - Posté le 6 juin 2016 à 9h30 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

C’est lors de la Vox Media Code Conference que le patron de Tesla et de SpaceX, Elon Musk, a expliqué qu’il souhaitait organiser le premier vol habité vers la planète Mars d’ici 2024 soit cinq ans avant la NASA !

SpaceX veut distancer la NASA

Elon Musk fait beaucoup parler de lui ces derniers temps ! Dernièrement, le patron de l’entreprise qui produit les voitures électriques Tesla a déclaré lors de la Vox Media Code Conference, que nous vivions en réalité dans un énorme jeu vidéo ! Mais ce n’est pas la seule déclaration que le boss de SpaceX a accordé aux plus gros cerveaux de la planète réunis lors de cet évènement en Californie. Il a expliqué quelles étaient ses ambitions concernant la planète Mars. D’après ses plans, Musk voudrait envoyer les premiers hommes sur la planète Rouge en 2024 grâce à SpaceX alors que ce projet était initialement prévu pour 2040. Aussi incroyable que cela puisse paraître, s’il réussit ce pari, il devancerait de cinq ans les plans de la NASA.

Si le projet Mars Colonial Transporter aboutit, le premier vol de l’entrepreneur pour Mars serait donc prévu pour 2024 et les premiers hommes arriveraient sur la planète en 2025. Si SpaceX grille la politesse à la NASA en devançant l’agence spatiale de cinq petites années, cette dernière n’est pas pour autant rancunière. En effet, elle a annoncé qu’elle comptait bien évidemment apporter une aide logistique à l’entreprise en lui fournissant les instruments de navigation nécessaires ainsi qu’en mettant à disposition le réseau Deep Space Network pour pouvoir communiquer avec les premiers hommes sur Mars.

Un calendrier très serré

Cette annonce semble quelque peu fracassante (on est habitué avec Musk) et le planning pour atteindre l’objectif est très serré. Pour arriver à ses fins, l’entreprise va devoir construire un habitat sur la planète Mars et être capable de développer un engin qui soit en mesure d’atterrir, mais aussi de repartir du sol martien.

Elon Musk va également devoir prendre en compte tout un tas de problématiques liées au temps imposées par ce genre de mission qui peut durer entre 900 et 1000 jours (durée du voyage vers Mars : entre 180 jours et 260) ! Comment les astronautes vont-ils supporter le fait de passer plusieurs années dans l’espace ? Scott Kelly, l’américain qui a passé 340 jours dans la station internationale, connaît toujours des problèmes d’articulation et cutanés sous forme de brûlures sur tout le corps. Ajoutez à cela le fait qu’il faut aussi imaginer des nouveaux systèmes de propulsion moins gourmands en carburant pour atteindre la planète Mars.  Bref, il va falloir très rapidement régler de nombreux détails pour tenir les délais.

Premier vol inhabité en 2018

En attendant, Musk a réitéré son ambition d’organiser le premier vol inhabité vers Mars en 2018 à l’aide d’une capsule Dragon qui, selon le PDG "n’est pas plus grande qu’un SUV" et qui "ne pourra pas revenir sur Terre". Si ce vol inhabité se concrétise, le milliardaire envisage d’envoyer des cargos tous les 26 mois vers la planète à coloniser dans le but d’y apporter des équipements et autres provisions. Pour l’heure, il faudra patienter jusqu’au mois de septembre prochain pour qu’Elon Musk nous livre plus de détails sur ce vol lors de la conférence Astronomique Internationale qui se déroulera au Mexique.

Une erreur ?

Mots-Clés : Elon MuskMarscoloniserVolprojetpremier

Source(s) : lesechos.fr

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (10)

Par Rolfthetroll, il y a 1 an :

Va envoyer ? Va "essayer" d'envoyer ^^ Même si je leur souhaite de réussir, je reste sceptique !

Répondre à ce commentaire

Par Khyne, il y a 1 an :

Ce mec est incroyable, d'abord il annonce penser que tout ce qu'on connaît n'est que le plus odieux pay-to-win jamais créé et ensuite il veut trouver des cobayes pour aller poser les pieds sur une planète inhabitable sans garantie d'aller et surtout de retour le tout en grillant l'organisation spatiale qui est sensée être quand même un tôlier dans le domaine... ma foi.

Répondre à ce commentaire

Par Shakarocks, il y a 1 an :

Premier vol en 2024 pour une arrivée en 2025 avec une durée de vol minimum de 900 jours ?

Revoyez vos maths ou s'il vous plaît, relisez plus attentivement vos articles Hitek.

Répondre à ce commentaire

Par Commandant Ramius, il y a 1 an (en réponse à Shakarocks):

C'est pas les maths mais bien une erreur de contenu dans l'article. L'auteur de l'article c'est un peu embrouillé les pinceaux avec une autre mission. Les 900-1000 jours ne concernent pas seulement le voyage d'aller (6-7 mois) mais le temps sur place qui serait de 2 à 3 ans dans une autre mission du genre de celle de Zubrin Mars Direct.

Répondre à ce commentaire

Par mathss, il y a 1 an (en réponse à Shakarocks):

900 jours aller-retour
il me semble qu'on parle plutot de 6 mois aller, 6 mois retour, avec un certain temps passé sur place

Répondre à ce commentaire

Par Shakarocks, il y a 1 an (en réponse à Shakarocks):

Dans ces cas-là un certain nombre de précisions seraient nécessaire afin de rendre cette partie de l'article plus clair x)

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 1 an (en réponse à Shakarocks):

C'est modifié ! Merci

Répondre à ce commentaire

Par Commandant Ramius, il y a 1 an :

La colonisation est l'avenir de l'humanité. Elle doit quitté son berceau, la terre, et explorer et coloniser d'autres monde.

Si SpaceX réussit son coup, alors bravo ! J'ai quelques doutes sur le projet mais la Nasa avait bien réussi à envoyé des hommes sur la lune en l'espace de 9 ans. Ok leur budget d'alors était équivalent a celui d'un pays mais bon... l'argent permet tout, mais si en plus d'avoir l'argent, il à le soutien technique de la Nasa...

Comme le dit Buzz Aldrin : Nos rêves ne sont jamais trop haut !

Répondre à ce commentaire

Par the punisher one , il y a 1 an :

Il va envoyer dans un premier temps sa Red dragon sans équipage en 2018 pour tester l’atterrissage sur la planète rouge, donc il doit faire vite vue les fenêtres de lancements vers Mars, il faut pas seulement un simple module de service pour aller jusqu'à Mars mais un véhicule de transfert planétaire, pour l'équipage mais aussi pour le cargo, ce n'est plus une mission de type curiosity mais bien plus, il faut un véhicule comme un rover pour les futures astronautes, j'imagine à peine la taille du vaisseau, Elon Musk doit vraiment travailler dur pour être dans les temps!
De toute façon Elon Musk l'a très bien dit il faut que les gens comprennent que le futur de l'Humanité ne s'écrit qu'avec les étoiles, les hommes vont vivre sur plusieurs planètes et lunes. Genre une base sur la Lune (programme existant entre l'ESA et la Russie avec base en impression 3d à partir de modules gonflables. La Nasa doit de son côté avancer sur le SLS (Space Launch System) si elle veut parvenir à relancer le vol habité qui est la finalité; la recherche n'est que secondaire juste pour anticipé les risques de voyages spatiaux dans l'espace profond. Donc au delà de la Lune limite actuelle du vol habité spatial.
L'exploration ne doit pas s'écrire qu'avec les agences gouvernementales, mais avec les partenaires privés comme l'est SpaceX. Les agences gouvernementales trop dépendant de la situation économique du pays.
Le projet d'Elon Musk n'est pas une simple balade mais une colonisation spatiale dans 50 ans on verra une ville sur Mars sans problème. Mars est un terrain vierge une extension de la Terre.
Bref une foule de chose passionnante vont se passer dans l'espace.

Répondre à ce commentaire

Par Witmeur, il y a 1 an via l'application Hitek :

Pour revenir sur l'idée de "la vie est un jeux video", il a juste dit que c'était possible, arretez de le présenter de la manière dontvous le faites Hitek, certains risque déjà de le prendre au sens propre (avec un gamin derrière une manette qui nous dirige) et d'autres peuvent se dire "Ah ba si Elon Musk la dit.." oh les gars il a juste inventé Pay Pal (qui est loin d'être l'idée du siecle), la revendu quelques milliards et investi maintenant cet argent dans la recherche. C'est génial en soit mais ca veut pas dire que c'est un guide intellectuel le type non plus.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Star Wars Battlefront II : un multijoueurs réussi gâché par un solo insipide

Star Wars Battlefront 2

Il y a 1 jour

Note : 7,6666666666667
Test L.A. Noire : menez l'enquête à Los Angeles avec l'agent de police Cole Phelps

L.A. Noire

Il y a 2 jours

Note : 8,25
Test Huawei Y6 Pro, un beau smartphone d'entrée de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei Y6 Pro

Il y a 4 jours

Note : 7,2