Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Test The Evil Within sur PS4

De Sarah Heaven - 21 octobre 2014 à 10:35 dans Jeux vidéo

Shinji Mikami, le papa de la mythique saga Resident Evil, annonçait il y a quelques semaines le retour du survival horror à l’ancienne avec The Evil Within. Durant des jours, on nous a bombardé de teasers et d’extraits en tous genres, alors aujourd’hui, après une vingtaine d’heures d’exploration dans les pattes, qu’en est-il vraiment ? Est-ce…

Lire le test The Evil Within

Points positifs et négatifs The Evil Within

  • Ambiance glauque

  • Retour aux sources de l'horreur

  • Système de customisation armes/personnages

  • Montres/trésors aléatoires

  • Scénario

  • Rejouabilité

  • Gameplay rigide, déplacements imprécis

  • Chutes de framerate récurrentes

  • Angles de caméra mal adaptés aux endroits confinés

  • Problème avec la hitbox

  • Enigmes trop simples

8,3

/10

  • Graphismes : 7/10
  • Gameplay : 8/10
  • Durée de vie : 9/10
  • Bande son : 9/10
Photos et Vidéos (6)
Présentation The Evil Within

Le personnage que vous allez incarner est Sebastian Castellano. Il est inspecteur de Police dans la ville de Krimson City. Afin de résoudre une enquête en cours concernant une série d'homicides, il se rend à l’hôpital psychiatrique Beacon et fait la rencontre forcée de Ruvik, un être surnaturel qui n’est visiblement pas tout seul dans sa tête. A partir de cette rencontre, Sebastian se retrouve plongé dans un véritable cauchemar où il devra résoudre des énigmes et faire face à des hordes de monstres pour rester en vie et finir par élucider le mystère de son enquête.

The Evil Within est un jeu édité par Bethesda Softworks et développé par Tango Gameworls Studio. Comme vous avez pu le voir avec la bande annonce ci-dessus, il s'agit d'un jeu de Survival-horror interdit au moins de 18 ans. Il est disponible sur toutes les plateformes du moment sauf chez Nintendo.

» lire la suite

Le personnage que vous allez incarner est Sebastian Castellano. Il est inspecteur de Police dans la ville de Krimson City. Afin de résoudre une enquête en cours concernant une série d'homicides, il se rend à l’hôpital psychiatrique Beacon et fait la rencontre forcée de Ruvik, un être surnaturel qui n’est visiblement pas tout seul dans sa tête. A partir de cette rencontre, Sebastian se retrouve plongé dans un véritable cauchemar où il devra résoudre des énigmes et faire face à des hordes de monstres pour rester en vie et finir par élucider le mystère de son enquête.

The Evil Within est un jeu édité par Bethesda Softworks et développé par Tango Gameworls Studio. Comme vous avez pu le voir avec la bande annonce ci-dessus, il s'agit d'un jeu de Survival-horror interdit au moins de 18 ans. Il est disponible sur toutes les plateformes du moment sauf chez Nintendo.

« refermer
Caractéristiques

Éditeur : Bethesda Softworks

Développeur : Tango Gameworks Studio

Genre : Survival-horror

Disponible sur : PS4, Xbox 360, Xbox One, PC, PS3

Multijoueur :

PEGI : 18+

Langue : Français

De Sarah Heaven - 21 octobre 2014 à 10:35 dans Jeux vidéo

Shinji Mikami, le papa de la mythique saga Resident Evil, annonçait il y a quelques semaines le retour du survival horror à l’ancienne avec The Evil Within. Durant des jours, on nous a bombardé de teasers et d’extraits en tous genres, alors aujourd’hui, après une vingtaine d’heures d’exploration dans les pattes, qu’en est-il vraiment ? Est-ce que ce jeu tant attendu tient ses promesses ?

Accueillant dans ma collection la toute nouvelle PS4, il ne manquait plus qu’un jeu pour lui dégourdir les jambes, et ce fut donc The Evil Within l’élu.

Après toutes les vidéos qui ont fleuri sur le net et lors des dernières conventions de jeux vidéo, on savait que The Evil Within serait gore et plutôt malsain. En réalité, il est bien pire que ça !

Après seulement quelques minutes de jeu, l’ambiance générale vous prend à la gorge, les bruitages, la musique et les décors sont tous oppressants et vous mettent mal à l’aise H-24. Même la musique classique de la salle de sauvegarde - salle dans laquelle il ne peut rien vous arriver - est dérangeante.

The Evil Within

Ambiance

Au niveau de l’ambiance générale, on repensera forcément au style morbide et tortueux de Silent Hill.

Très peu de munitions malgré un arsenal assez impressionnant : pistolet, fusil à pompe, arbalète (avec carreaux explosifs, givrants, empoisonnés, électrifiants, aveuglants), sniper, grenades, lance-roquettes (et j’en ai sans doute oublié quelques uns). Il est possible de customiser ses armes à la manière de The Last Of Us ou de fabriquer des carreaux d’arbalète avec du matériel ramassé en désamorçant des pièges. On peut également augmenter les habilités du personnage (temps de rechargement des armes, durée du sprint, barre de vie, stock de munitions, précision…). 

Évidemment peu de soins sont disponibles et avec une limite de deux slots dans l’inventaire (sans combinaison possible) inutile de vous dire que la vie n’est pas prioritaire dans ce jeu. En effet, vous serez toujours dans le rouge et plus vous la rechargerez, plus vous prendrez de gros coups. L’effet “peu de vie” est seulement là pour renforcer votre stress et vous mettre la pression mais en réalité, tout le jeu peut se faire avec ¼ de vie (sauf peut-être contre les boss).

The Evil Within

Gameplay

Au niveau de la jouabilité, on est face à un système qui n’est pas sans rappeler Resident Evil 4.

Le personnage est rigide et lourd exactement comme Léon, et les angles de caméra sont fidèles à RE4 (même parfois aussi merdiques !), et le déplacement du viseur est de même. L’angle de caméra pose d’ailleurs quelques soucis de temps à autre quand on se retrouve dans de petites pièces, on perd le sens de l’orientation. De plus, des problèmes de framerate sont assez récurrents et font ramer le jeu ce qui n’aide pas pendant les scènes critiques. J’ajouterai aussi que la hitbox déconne car parfois on va faire un headshot propre, et d’autres on va vider son chargeur sans que le zombie ne réagisse…

The Evil Within

Graphismes

Sur les forums, j’ai souvent lu des “ce jeu est moche” alors certes, ce n’est pas une tuerie graphique, mais le jeu est correct de manière générale et les textures et ombres sont super bien travaillées, même carrément réalistes à certains passages. Le grain de l’image est fort (mais néanmoins réglable dans le menu des options) et deux bandes noires prennent les 3/5ème de l’écran donnant un effet cinématographique au jeu. Beaucoup de joueurs ont émis des réserves quant à ces choix de développement soit disant que ça empêche de jouer convenablement, mais personnellement je trouve que ça donne un effet vieux film d’horreur au jeu et que ça renforce l’angoisse et lui donne une dimension omniprésente.

La pression se ressent en continu, du début à la fin du jeu car tout est réuni pour nous plonger dans un univers sadique et déroutant : insectes rampants, monstres ensanglantés avec des membres manquants, hordes de morts-vivants, cris de femmes agonisantes… tout est là pour vous faire frissonner l’échine.

The Evil Within

Difficulté

La difficulté du jeu (mode normal pour ma part) est impressionnante. Et oui, ce n’est pas un shoot them up, ici la discrétion et la fuite sont vos armes principales et il n’est pas rare de refaire dix ou quinze fois le même passage avant de réussir. C’est assez frustrant et ça explique certains abandons, après vous pouvez toujours ravaler votre orgueil et passer la difficulté en mode facile. Dans tous les cas, armez-vous de patience !

L'immersion

Au niveau de l’histoire, je ne vais pas trop m’étendre pour ne pas faire de spoil mais sachez que c’est assez lent à se développer. Au début, on ne sait pas vraiment ce qu’on fait là, on survie et c’est tout. Petit à petit des indices font leur apparition, sous forme de notes le plus souvent, mais également dans quelques cinématiques. Les informations sont données au compte-goutte ce qui est pas mal car ça donne envie de progresser rapidement pour enfin connaître le fin mot de l’histoire.

The Evil Within

Verdict

Globalement, The Evil Within a la trampe d’un bon jeu de PS3, il ne fait pas de bond technologique et n’apporte pas de nouveauté au monde du survival horror.

Les faiblesses rencontrées dans le jeu sont uniquement d’ordre technique et donc peuvent être corrigées par de futurs patchs mais c’est quand même décevant de se dire qu’on a une console next gen et un jeu qui n’est pas next gen. Malgré cela, il reste un très bon survival horror et les points faibles énoncés plus haut ne sont pas assez forts pour gâcher l’expérience de jeu. On en chie contre certains boss, il y a des morts inutiles mais globalement l’expérience de jeu n’en pâtit pas.

Ce jeu, sans être exceptionnel puisqu’il reprend des mécanismes déjà bien rôdés du survival horror, mérite d’être acheté et retiendra l’attention des fans. Je vous mentirai en vous disant que c’est le meilleur du genre mais il vaut tout de même son pesant d’or. Et en même temps, à notre époque, il est très difficile d’innover en matière de technologie. A quand un vrai jeu next gen ?

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Est-ce qu’il aurait été bon de faire une version spéciale pour PS4 à la manière de The Last Of Us Remastered ?

Points positifs et négatifs The Evil Within

  • Ambiance glauque

  • Retour aux sources de l'horreur

  • Système de customisation armes/personnages

  • Montres/trésors aléatoires

  • Scénario

  • Rejouabilité

  • Gameplay rigide, déplacements imprécis

  • Chutes de framerate récurrentes

  • Angles de caméra mal adaptés aux endroits confinés

  • Problème avec la hitbox

  • Enigmes trop simples

8,3

/10

  • Graphismes : 7/10
  • Gameplay : 8/10
  • Durée de vie : 9/10
  • Bande son : 9/10
avis des internautes (0)
pic

Dernier avis positif

Aucun avis positif.

Laisse un avis !

VS
pic

Dernier avis négatif

Aucun avis négatif.

Laisse un avis !


Tu as joué à The Evil Within ? Laisse un avis !

Aucun avis n'a été laissé pour l'instant.

Commentaires (15)

Par DanzaTroll, il y a 3 ans :

Enfin !!!! Des années que j'attend un Survival Horror digne de ce nom ! Medames et Messieurs, voici le messie !

Répondre à ce commentaire

Par Staz, il y a 3 ans :

Le Mal de Dents ! :D

Répondre à ce commentaire

Par Jak-Altair, il y a 3 ans :

Il y a pas une loi qui interdit aux gens de dire "A quand un vrai jeu next gen ?" Quand la next gen en question est sortie il y a tout juste un an ?

Parce qu'il faut arrêter de penser comme des enfants pourris gâtés, sur PS4, on a des dizaines de jeux, même de très bons jeux, alors qu'à la sortie de la PS3, c'était la misère, et on a du attendre quelques années avant d'avoir une bonne utilisation de la machine.

Pour la PS4 et la Xbox One, ce sera sensiblement pareil, en un an, les développeurs peuvent pas apprendre à complètement maitriser un hardware, surtout quand les jeux sortent en multisupport.

Alors faut arrêter de pleurer parce que "C'est pas de la vraie next gen !" Le jeu ne s'est pas vendu comme tel. Estimons nous déjà d'avoir des bons jeux sur des nouvelles licences.

Pour ma part, j'essaierai bien The Evil Within, mais comme je suis une tapette, j'ai trop peur d'y jouer.

Répondre à ce commentaire

Par Ma'k, il y a 3 ans (en réponse à Jak-Altair):

+1

J'ajouterai aussi qu'il faut vraiment arrêter de parler de "next gen". Les gens savent-ils seulement ce que ça veut dire ? Dans le doute, leçon de vocabulaire gratuite.

Next-gen : de l'anglais "next", prochain(e) et "generation", génération. Contraction des deux mots raccourcie, qui évoque quelque chose qui sera disponible dans un futur proche. Exemple : "Les consoles next-gen", les consoles encore en projet ou sur le point d'être mises sur le marché.

Par définition, la PS4 et la Xbox One ne peuvent pas être des consoles Next-gen, puisque DÉJÀ sur le marché. Si vous voulez absolument mettre des mots anglais dans votre façon de parler histoire de vous la péter genre spécialiste du sujet, faites au moins l'effort de comprendre ce que vous dites. Ainsi, en parlant des consoles de dernière génération, il serait plus juste de parler de consoles Actual-gen.

Mais je me perds... Que ceux qui vomissent leurs critiques sur les développeurs nous montrent l'étendue de leurs talents en terme de programmation et de graphisme, qu'on rigole. Chacun son métier, les gars, et si les jeux qui sortent ne vous plaisent pas, un an après la sortie de votre console, ben j'ai envie de dire : FALLAIT PAS ACHETER UNE PS4/XBOX ONE DÈS SA SORTIE.

Répondre à ce commentaire

Par Sarah Heaven, il y a 3 ans (en réponse à Ma'k):

Relis mieux le test, à aucun moment je dis que je n'aime pas le jeu, au contraire o_O

Je me contente juste de dire que c'est un bon survival horror mais sans plus et je pense être dans le vrai quand j'affirme que ce n'est pas LE survival horror de l'année et pour cause, il y a tellement eu de bonnes licences dans ce genre qu'il est difficile d'innover. TEW se débrouille bien et c'est ce qui se dégage de mon test.

Répondre à ce commentaire

Par Sarah Heaven, il y a 3 ans (en réponse à Jak-Altair):

A titre d'info, je ne suis pas une enfant pourrie gâtée, j'ai 30 ans bien tassés :)

J'estime qu'un jeu next gen est un jeu qui fera un bon technologique par rapport à ce qu'on connait déjà, et ce n'est pas le cas avec TEW. Après j'ai peut-être été maladroite dans mes propos, la vraie question étant plutôt, à quand une console next gen.

Répondre à ce commentaire

Par Necro, il y a 3 ans (en réponse à Jak-Altair):

Non, ce jeu est techniquement d'un niveau PS3... Et encore.
Lorsqu'on achète un jeu estampillé PS4 on s'attends à autre chose que ce qui nous est servi : bug de hitbox, caméra qui s'affole, problème de collision... Des défauts déjà présents dans Résident Evil 4... sorti en 2005 sur PS2 pour rappel.

Cela reste tout de même un bon jeu.

Répondre à ce commentaire

Par Troll, il y a 3 ans :

Je penses qu'il est préférable de jouer à ce jeu avec un PC, histoire de pouvoir booster un peu ses performances (sous réserve d'avoir une bonne petite machine).
J'étais jusqu'à présent réticent à investir, mais après lecture de cet article, je penses tout de même me le procurer sur PC pour me faire mon propre avis.
Ce qui est dommage avec les jeux d'horreurs actuels c'est qu'on a pas de vrai angoisse. Le seul jeu qui m'a procuré ce sentiment à ce jour c'est "Outlast" qui est pourtant un jeu indépendant.
On verra bien si je vais ressentir autant de pression avec "The Devil Within" !

Répondre à ce commentaire

Par camille, il y a 3 ans (en réponse à Troll):

Même soucis dans le cinéma, on sait faire dans le dégueulasse mais pas dans ce qui va tenir réveiller toute la nuit, hésitant à éteindre ta petite lampe de chevet x)

Outlast était très sympa, et bénéficiait, point de vue immersion, de quelque chose que "le mal de dents" n'a pas, un vue subjective. En vue 3ème personne, tu as une vue bien plus clairement, plus reculer et, voyant ton personnage, tu ne t'associe pas à lui en tant que "moi". Tu crains pour lui, tu as mal pour lui, mais ce n'est pas toi.
Rendre la chose plus angoissante pour le joueur sera donc autrement plus difficile avec ce genre de mécanisme.
C'est pour cela que si peu de films y arrivent et que d'autres essayent désespérément d'immerger le spectateur dans le film à l'aide d'un procédé foireux et souvent gerbant, point de vue réalisation, qui est le "il se passe quelque chose d'horrible, je ne peux résister à l'envie de le film avec ma camera personnel pour les spectateurs soient au premier loge et pas cacher derrière les protagonistes"

Répondre à ce commentaire

Par Sarah Heaven, il y a 3 ans (en réponse à Troll):

Tu ne seras pas déçu sur PC ;)

Je pense d'ailleurs que ce sera plus agréable de jouer et de viser/tirer avec la souris plutôt qu'avec la manette car le système est assez lourd et lent à ce niveau.

Au niveau de la pression, elle est quasi-constante, j'ai dû faire des pauses de temps en temps pour respirer un peu.

Répondre à ce commentaire

Par Troll, il y a 3 ans (en réponse à Sarah Heaven):

Je pense avoir été à peu près convaincu.=)
Après mieux vaut avoir une appréhension et être surpris que de s'attendre à un truc maxi et finalement être déçu (Pour exemple de déception, je penses à The Elder Scrolls Online ^^'). Après en général il faut vraiment une ambiance forte pour qu'un jeu me mette la pression. Toutefois, dans le noir avec le casque sur les oreilles, ça m'a l'air prometteur, même si je gardes certaines réserves. Reste plus qu'à attendre la paye !

Répondre à ce commentaire

Par Chacha, il y a 3 ans :

Personnellement, quand tu vois avec quel facilité Bob Lennon joue avec ce jeu ( en mode difficile je crois) ce n'est plus tellement glauque, c'est même hilarant!!

Répondre à ce commentaire

Par Fritz, il y a 3 ans :

En tant que grand fan de films d'horreur et des jeux Resident Evil (notamment le 4 où on reconnait bien la patte de son papa dans The Evil Within) ce jeu a été mien le jour J.

Eh bien grosse déception.

Alors d'accord quelques textures dégueulasses vont bien avec le style de jeu (les bandes noires sont sans intérêts), un environnement bien sympa et une ambiance sonore plutôt chouette mais alors un gros point noir : le style Die & Retry. Ca pourrit clairement tout le plaisir de jeu...

Obligé de faire et de refaire certains passages afin de comprendre comment l'ennemi bouge selon un script... Ca manque d'instinct et c'est trop calculé....

Répondre à ce commentaire

Par Kansas, il y a 7 mois :

Après on s'étonne de la violence...

Répondre à ce commentaire

Par Bordelislamique, il y a 4 mois :

Avec la désinformation et la victimisation musulmane qui règne en masse (volant souvent la vedette aux vraies victimles de Mérah, pour on croirait que ce sont eux les victimes alors que ce sont eux les Beurreaux sur les Coptes, Juifs, Boudhistes, gens du voyage, et bien d'autres kouffards comme ils aiment souvent appeler! L'Islam n'a pas sa place sur terre ni en amérique, ni en asie des Philippines à l'Australie ! Pareil pour Naypyidaw qui (comme Remake de Sarajévo, Bangui, Grozny toujours ces mêmes FOURBISLAMIQUES qui provoquent des échauffourrés pour se faire passer ensuite pour des victimes) doit se défendre malgrè la concentration de critiques et de désinformation de la part des médias COLLABEURS de musulMENTs .

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests

Honor 7x

Il y a 4 jours

Note : 6,8