Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Critique de Pacific Rim Uprising : notre avis complet sur cette suite, bande-annonce, casting

De Maxime K - 21 mars 2018 à 8:52 dans Films

Cinq ans après le premier volet, les Jaegers et les Kaiju s’apprêtent à faire leur retour dans Pacific Rim Uprising, attendu dans nos salles ce mercredi 21 mars. Malgré l’amour qu’il porte à ses monstres géants, Guillermo del Toro a dû laisser sa casquette de réalisateur à Steven S. DeKnight pour diriger La Forme de l’eau…

Lire le test Pacific Rim: Uprising

Points positifs et négatifs Pacific Rim: Uprising

  • Une suite réussie

  • John Boyega et Cailee Spaeny

  • Des combats époustouflants

  • Des personnages sous-développés

  • Quelques incohérences

7,6

/10

  • Jeu des acteurs : 8/10
  • Bande son : 7/10
  • Photographie : 8/10
  • Scénario : 7/10
  • Réalisation : 8/10
Photos et Vidéos (5)
Présentation Pacific Rim: Uprising

Cinq ans après le premier volet, les monstres Kaiju s'apprêtent à attaquer de nouveau la terre dans Pacific Rim Uprising, attendu dans nos salles le 21 mars 2018. Guillermo del Toro avait réussi à moderniser l'histoire consacré à ces monstres géants qui dévastent tout sur leur passage, cette fois-ci c'est Steven S. DeKnight qui s'attaque à cette suite, avec John Boyega dans le rôle titre. 

Un nouveau réalisateur

Ce sera le premier long-métrage de Steven S. DeKnight en tant que réalisateur. Il avait déjà travaillé pour la télévision dans des séries à succès comme Buffy contre les vampires, Smallville, Spartacus, mais aussi Daredevil. Il remplace Guillermo del Toro qui n'a pas pu diriger cette suite, étant occupé par la réalisation de La Forme de l'eau

Une nouvelle génération de héros

Charlie Hunnam et Idris Elba ne rempilent pas dans cette suite. A la place, John Boyega sera le nouveau leader des Jaegers, dans le rôle de Jake Pentecost, le fils du personnage incarné par Elba dans le premier volet. A ses côtés, nous retrouvons Scott Eastwood, et Cailee Spaeny parmi les nouveaux protagonistes, mais aussi Ringo Kikuchi, Charlie Day et Burn Gorman qui reprennent respectivement l…

» lire la suite

Cinq ans après le premier volet, les monstres Kaiju s'apprêtent à attaquer de nouveau la terre dans Pacific Rim Uprising, attendu dans nos salles le 21 mars 2018. Guillermo del Toro avait réussi à moderniser l'histoire consacré à ces monstres géants qui dévastent tout sur leur passage, cette fois-ci c'est Steven S. DeKnight qui s'attaque à cette suite, avec John Boyega dans le rôle titre. 

Un nouveau réalisateur

Ce sera le premier long-métrage de Steven S. DeKnight en tant que réalisateur. Il avait déjà travaillé pour la télévision dans des séries à succès comme Buffy contre les vampires, Smallville, Spartacus, mais aussi Daredevil. Il remplace Guillermo del Toro qui n'a pas pu diriger cette suite, étant occupé par la réalisation de La Forme de l'eau

Une nouvelle génération de héros

Charlie Hunnam et Idris Elba ne rempilent pas dans cette suite. A la place, John Boyega sera le nouveau leader des Jaegers, dans le rôle de Jake Pentecost, le fils du personnage incarné par Elba dans le premier volet. A ses côtés, nous retrouvons Scott Eastwood, et Cailee Spaeny parmi les nouveaux protagonistes, mais aussi Ringo Kikuchi, Charlie Day et Burn Gorman qui reprennent respectivement leurs rôles de Mako Mori, Newton Geiszler et d'Hermann Gottlieb.  

« refermer
Caractéristiques

Titre original : Pacific Rim: Uprising

Réalisation : Steven S. DeKnight

Genre : Science-fiction

Sortie en salles : 21 mars 2018

Pays d'origine : États-Unis

Voir les infos et le casting complet
De Maxime K - 21 mars 2018 à 8:52 dans Films

Cinq ans après le premier volet, les Jaegers et les Kaiju s’apprêtent à faire leur retour dans Pacific Rim Uprising, attendu dans nos salles ce mercredi 21 mars. Malgré l’amour qu’il porte à ses monstres géants, Guillermo del Toro a dû laisser sa casquette de réalisateur à Steven S. DeKnight pour diriger La Forme de l’eau (qui vient de remporter pas moins de quatre Oscars). Principalement connu à la télévision pour avoir travaillé sur Buffy contre les vampires, Angel, Daredevil, et Spartacus, DeKnight fait ici ses premiers pas à la réalisation d’un blockbuster américain. Autant vous le dire tout de suite, Hitek a été séduit par cette suite. Voici la bande-annonce du film à voir ci-dessous avant de rentrer dans les détails. 

Une suite tout aussi réussie

Grand fan de Godzilla et des films de kaijü, Guillermo Del Toro avait pour challenge de ramener au goût du jour les monstres géants des films japonais. Pari réussi pour Pacific Rim, sorti en 2013, à travers son histoire et sa mise en scène moderne. Néanmoins la production de cette suite s’est avérée compliquée : Del Toro n’était plus que producteur, Charlie Hunnam ne pouvait pas rempiler à cause d’un planning déjà très chargé, et le personnage d’Idris Elba, Marshall Stacker Pentecost, était mort en héros à la fin du premier film. Legendary Pictures et Steven S. DeKnight ont dû réfléchir à un scénario qui intègrerait de nouveaux personnages, une nouvelle trame, tout en respectant la mythologie instaurée par Del Toro. En conséquence, le réalisateur a développé plusieurs nouveaux personnages et crée une ambiance complètement différente. 

Pacific Rim Uprising

An 2035, Dix ans après avoir vaincu les monstre Kaiju et refermé la brèche au fond de l’océan Pacifique à l’aide d’une bombe nucléaire, la Terre a eu le temps de se reconstruire. Le Corps de Défense Pan Pacific (le PPDC) continue de produire des Jaegers qui sont pilotés par une nouvelle génération de militaires, les Cadets, au cas où les créatures reviendraient menacer la planète. Cette fois-ci, nous nous intéressons au parcours du fils de Stacker, Jake Pentecost, interprété par le talentueux John Boyega (le célèbre déserteur FN-2187 dans Star Wars : Le Réveil de la Force). Cet ancien pilote de robots géants n’a finalement pas suivi les traces de son père et a préféré passer son temps à rechercher des pièces détachées de Jaegers pour les revendre sur le marché noir. Il fera la connaissance d’Amara, une jeune orpheline depuis la guerre des Kaiju qui, par ses talents en ingénierie, a fini par construire Scrapper, son propre robot géant. Alors qu’ils viennent de se faire arrêter par le gouvernement, Mako Mori, la soeur de Jake, lui propose de superviser l’entrainement des Cadets au Shatterdome de Moyulan en Chine. En contrepartie, le PPDC abandonnera toutes les charges à son encontre. Voici pour le pitch de départ sans trop vous en dire plus. En s’inspirant de plusieurs scénarios de Guillermo del Toro, Steven S. DeKnight a réussi à écrire une histoire dans la continuité du premier film, et à développer des personnages attachants (John Boyega et la jeune Cailee Spaeny en tête de liste). 

Une nouvelle génération attachante

John Boyega

La force du film se trouve en ses personnages. Avec l’absence de Charlie Hunnam et d’Idris Elba, la présence de Mako Muri, toujours interprétée par Ringo Kikuchi, (sans oublier Charlie Day et Burn Gorman qui reprennent respectivement leurs rôles des Dr Newton Geiszler et Dr Hermann Gottlieb) permet une transition entre les deux films. Nous regrettons le sous-traitement de son personnage dans cette suite, mais ses apparitions permettent à Jake d’accepter sa destinée, et de devenir à son tour un pilote de Jaeger comme son père avant lui. John Boyega est d’ailleurs un excellent choix de casting. Que ce soit son passé avec sa soeur et son père, ou sa relation avec Amara, l’acteur porte tout le film sur ses épaules. D’ailleurs, il s’agit du tout premier film pour cette jeune actrice qui nous étonne par son jeu et sa simplicité. La relation fraternelle que Jake développe avec cette gamine est certainement celle qui nous intéresse le plus, à l’inverse de sa rivalité avec Nate Lambert. En effet, Scott Eastwood est malheureusement trop lisse et n’arrive pas à tirer son épingle du jeu parmi ces nouveaux personnages. Peut-être aura-t-il un approfondissement si Pacific Rim 3 voit le jour. Contrairement à l’équipe de Charlie Hunnam qui essayait avant tout de se défendre face aux Kaiju, ces nouveaux héros veulent en découdre et sont motivés à l’idée d’attaquer de front ces monstres géants. Néanmoins, certains éléments de l'intrigue souffrent de quelques incohérences. Dix ans se sont écoulés entre les deux films, les Kaijou se sont largement préparés, et nous avons du mal à comprendre pourquoi le PPDC ne dispose que d’une dizaine de pilotes pour vaincre leurs ennemis.

Des effets spéciaux époustouflants.

Pacific Rim Uprising

Steven S. DeKnight ne cherche pas à copier Del Toro et à juste titre. Les combats du premier volet impressionnent par son gigantisme, DeKnight continue le travail en innovant. Il présente ici tout un tas de nouveaux modèles Jaegers, chacun avec ses propres caractéristiques. Il réussit même à les humaniser, notamment avec le petit Jaegger, Scrapper, crée par Amara. Visuellement, le réalisateur a voulu montrer une ambiance totalement différente en faisant des affrontements qui se déroulent de jour. Finalement, c’est encore mieux que le premier film, nous pouvons voir les combats dans les moindres détails et surtout constater à quel point ces nouvelles machines sont plus rapides. Nous sentons vraiment que DeKnight s’est éclaté à mettre en scène des combats bien plus dynamiques que ceux du premier volet.

En bref

John Boyega

Le spectateur passera un bon moment devant ce film. Ceux qui ont aimé le premier Pacific Rim devraient aimer cette suite qui respecte ce qu’a crée Guillermo Del Toro, tout en développant de nouvelles choses, notamment dans ces nouveaux personnages, pour la plupart assez charismatiques. Nous n’attendons qu’une chose, que Steven S. DeKnight confirme un troisième volet avec le retour de John Boyega et de ses partenaires. 

Points positifs et négatifs Pacific Rim: Uprising

  • Une suite réussie

  • John Boyega et Cailee Spaeny

  • Des combats époustouflants

  • Des personnages sous-développés

  • Quelques incohérences

7,6

/10

  • Jeu des acteurs : 8/10
  • Bande son : 7/10
  • Photographie : 8/10
  • Scénario : 7/10
  • Réalisation : 8/10
avis des internautes (0)
pic

Dernier avis positif

Aucun avis positif.

Laisse un avis !

VS
pic

Dernier avis négatif

Aucun avis négatif.

Laisse un avis !


Tu as vu Pacific Rim: Uprising ? Laisse un avis !

Aucun avis n'a été laissé pour l'instant.

Commentaires (13)

Par Tim45, il y a 1 mois :

" interprété par le talentueux John Boyega (le célèbre déserteur F2187 dans Star Wars : Le Réveil de la Force). "

C'est FN-2187 les gars ;)

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 1 mois (en réponse à Tim45):

Faute de frappe, merci pour cette précision, ça été corrigé.

Répondre à ce commentaire

Par Poupou, il y a 4 semaines (en réponse à Hitek):

ça a* été corrigé ;-D

Répondre à ce commentaire

Par garuda, il y a 1 mois :

"Dix ans se sont écoulés entre les deux films, les Kaijou se sont largement préparés, et nous avons du mal à comprendre pourquoi le PPDC ne dispose que d’une dizaine de pilotes pour vaincre leurs ennemis."
Bas..parce que cela coûte cher pardi! :D
J'imagine dans la vraie vie,le prix d'un Jeager!
quand tu vois le prix d'une navette spatiale en 1971,490 millions de $ (soit 1 milliard en 2015 :D)
Bon ok,c'est qu'un film...

Répondre à ce commentaire

Par garuda, il y a 1 mois :

Ha oui aussi, ce qui me fait peur en fait c'est que comme il est dit :
"nous pouvons voir les combats dans les moindres détails et surtout constater à quel point ces nouvelles machines sont plus rapides"
C'est ce qui faisait le charme du 1er, on avait bien l'impression de masse et d'inertie, pas un truc rocambolesque à la Transformer ou la gravité n'existait quasiment pas!

Répondre à ce commentaire

Par Pissed Off, il y a 1 mois (en réponse à garuda):

J'allais dire un truc du même genre. Je critique pas, je ne l'ai pas encore vu. Mais ce que j'aimais assez dans le premier, c'est que ces Jaegers n'étaient ni plus ni moins que des machines et tu le sentais à l'écran, les articulations se voyaient, les coups se "chargeaient", les rouages bougeaient. Ça aide a donner l'impression de gigantisme. Si les Jaegers sont trop fluides, ça risque de ressembler aux Power Rangers : Des humains en costume se battent dans une ville miniature.

Répondre à ce commentaire

Par garuda, il y a 1 mois (en réponse à Pissed Off):

Bon,ça y est je l'ai vu...
Quel gâchis :( c'est vraiment dommage,j'avais raison,ils ont "Transformerisé" les Jaegers...
les autres commentaires (malheureusement) négatifs sont bien réels...
moi je mettrais 3,5/10

Répondre à ce commentaire

Par Buzz, il y a 1 mois :

Cette critique est une blague. Ce film est nul, une des pires suite que j ai vu au cinéma. Il n' y a aucun kaejus, sauf dans le dernier quart d heure où on nous en place 3 d un coup. Le coup de la transformation à la Power Ranger est tellement ridicule qu elle en est risible. La mise en scène est catastrophique, des robots qui font du karaté ????? Sérieux??
Les acteurs.... Le pauvre Clint ne doit pas supporter son fils à l écran tellement celui-ci est mauvais. Je passe sur les répliques à la con, le discours à la indépendance Day, les clichés etc etc.
Ce film est une bouse!!!!!

Répondre à ce commentaire

Par guigui, il y a 1 mois :

7.6/10

Un peu trop généreux comme note...


Si vous voulez voir un Kaeju, il faudra attendre 55min (au moins) après le début du film. Et encore en vrai on n'en voit qu'à la toute fin.

"quelques incohérences" : le film en est bourré ! De l'apparition du premier ennemi qui apparait pour absolument aucune raison. Un peu comme dans un dessin animé comic où le méchant envoie sa "créature" dans le seul but d'attirer l'attention.


Bon et on passera sur les cut de montage qui gache très clairement la compréhension du film et l'intéraction entre les personnages allant du :"t'es qu'une petite pute t'as rien à faire là" pour 2 scénes plus tard "BAE 4ever" ~~'


Perso je suis très décu par cette suite, elle n'apporte rien au premier, les combats sont moins épiques, on a très peu d'empathie pour les personnages qui ne sont pas du tout développer.
Dans le 1 quand un Jaegger était détruit tu ressentais qqch, meme pour une machine. Dans cette suite c'est juste "hmmm mokay" que ce soit un robot ou un humain.

Répondre à ce commentaire

Par Nexus, il y a 1 mois :

Je suis d'accord avec les commentaires ci-dessus, j'ai vu le film hier soir et il sera très vite oublié.

Les kaijus n'apparaissent que dans le dernier acte, des clichés cinématographiques que je n'avais pas vu depuis longtemps.

On sent que le réalisateur essaie tant bien que mal de nous montrer qu'il veux f

Répondre à ce commentaire

Par Nexus, il y a 1 mois :

sorry pour le doublon :

Je suis d'accord avec les commentaires ci-dessus, j'ai vu le film hier soir et il sera très vite oublié.

Les kaijus n'apparaissent que dans le dernier acte, des clichés cinématographiques que je n'avais pas vu depuis longtemps.

On sent que le réalisateur essaie tant bien que mal de nous montrer qu'il veux faire de son mieux mais hélas pas grand chose ne marche. sans compter, comme dis plus haut, que le fils de Mr Eastwood est pour l'instant loin de convaincre dans ce film comme dans Overdrive sorti l'année dernière.

Bref vous allez vous souvenir peut être du premier ... mais certainement pas de celui là

Répondre à ce commentaire

Par YsuiPala, il y a 1 mois :

Énormément déçu de cette suite, comme dit plus haut, on ne ressentplis du tout que les Jaeger sont des machines énormes, on diré des Megazord sorti des power ou encore des transformers.
Les scènes de combat ne sont plus du tout épique comme pour le premier.

Et ( spoil incoming ) le coup des recru en formation qui soudainement maitrise les Jaeger comme des pro, et gère easy des catégorie 4/5 alors que ces machin ont décimé plusieurs pilotes émérites au fil des années, j'y crois moyen, pourquoi aussi Gipsy encaisse un nombre incalculable de coup/roquettes sans broncher ou avoir d'éraflures alors que une ou deux petites roquettes oblitére les autres Jaeger quand c'est les " pilotes vétérans " qui en sont au commandes.
Et le pire pour moi ça reste quand même le " combat final " expédier n'importe comment. A croire que les Jaeger ne sont finalement utile que dans des attaques suicide, comme la fin du 1. Quand j'ai compris que ça allais se terminer par un énième sacrifice de Gipsy je me suis fait un Ultimate Facepalm dans la salle.
La ou j'ai ris par contre, c'est a la fin quand Newton fait sont " Plan B, il y a toujours un Plan B " et se prend une patate, j'y ai vue un message de G.D Toro façon " puis ce film est pourit, mais ne vous inquitez pas je tue dans l'oeuf l'idée de lui donner une suite " et du coup j'ai bien rigoler... Jusqu'à la scène post générique ou on les vois dire qu'ils vont aller directement dans leur univers a eux pour les attaquer. Et donc encore une suite massacré.

J'adore les Mécha, les Jaeger mais la je n'ai pas trouver dans ce film un Pacific Rim tel que je m'imaginer la suite, j'ai plus eu l'impression de voir une production Disney pour ado. Et j'en suis sorti énormément déçu. 2.5/10 pour moi.

Répondre à ce commentaire

Par MajinTalz, il y a 1 mois :

Il y avait moyen de faire un film de tuerie du moins aussi bien que le premier et encore une fois une ils nous font une bouse intergalactique, le film se termine que t'envie de te barrer à la seconde près,
A la base le concept est mieux que transformer car c'est des humains qui pilotent les machines, Les Kaiju sont tellement faible et inexistant dans et le scénario tient est vraiment nul. on voulait un scénario Kaiju contre Jaegger et le scénario c'est...WTF !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests

Razer Blade Pro

Il y a 1 semaine

Note : 8,1666666666667

God of War

Il y a 2 semaines

Note : 9,75