Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Critique Kong - Skull Island (2017), une nouvelle adaptation de la légende de l'île du Crâne

De Tania - 3 mars 2017 à 15:38 dans Films

S'il existait un film mélangeant l’univers de King Kong et Godzilla de façon sincère, ça donnerait Kong - Skull Island. En une phrase : prenez Godzilla de Legendary Pictures de 2014, enlevez Godzilla et mettez-y Kong à la place, virer ensuite la ville de New-York et remplacez-la par la Skull Island de Peter Jackson dans King Kong de 2005 et vous avez une nouvelle…

Lire le test Kong : Skull Island (2017)

Note Kong : Skull Island (2017)

7

/10

  • Jeu des acteurs : 6/10
  • Bande son : 8/10
  • Photographie : 7/10
  • Scénario : 7/10
  • Réalisation : 7/10
Présentation Kong : Skull Island (2017)

Un groupe de scientifiques, de soldats et d'explorateurs plus différents les uns que les autres s'aventurent au cœur d'une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Privés de tout repère, ils ne savent pas encore qu'ils viennent de pénétrer sur le territoire du puissant Kong et de provoquer le combat ultime entre l'homme et la nature. Pour survivre, ils doivent désormais tenter de fuir un environnement paradisiaque où l'être humain n'a pas sa place…

Tout autour du casting

Les comédiens ont énormément donné de leur personne, et n'ont pas eu peur d'être dans la spontanéité, si bien que le film en a vraiment bénéficié et que chaque instant est profondément drôle, effrayant, ou réaliste- Le réalisateur Vogt-Roberts 

On retrouve parmi eux : 

  • Tom Hiddleston incarne le Capitaine James Conrad 

"J'ai toujours été fasciné par les êtres humains qui supportent les conditions naturelles les plus extrêmes, ce dont Conrad est capable" dit l'acteur. Son personnage est un ancien officier du Special Air Service, que l'acteur décrit comme "plus ou moins perdu en Asie quand Randa tombe sur lui, il n'a pas envie de rentrer chez lui et en est d'aille…

» lire la suite

Un groupe de scientifiques, de soldats et d'explorateurs plus différents les uns que les autres s'aventurent au cœur d'une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Privés de tout repère, ils ne savent pas encore qu'ils viennent de pénétrer sur le territoire du puissant Kong et de provoquer le combat ultime entre l'homme et la nature. Pour survivre, ils doivent désormais tenter de fuir un environnement paradisiaque où l'être humain n'a pas sa place…

Tout autour du casting

Les comédiens ont énormément donné de leur personne, et n'ont pas eu peur d'être dans la spontanéité, si bien que le film en a vraiment bénéficié et que chaque instant est profondément drôle, effrayant, ou réaliste- Le réalisateur Vogt-Roberts 

On retrouve parmi eux : 

  • Tom Hiddleston incarne le Capitaine James Conrad 

"J'ai toujours été fasciné par les êtres humains qui supportent les conditions naturelles les plus extrêmes, ce dont Conrad est capable" dit l'acteur. Son personnage est un ancien officier du Special Air Service, que l'acteur décrit comme "plus ou moins perdu en Asie quand Randa tombe sur lui, il n'a pas envie de rentrer chez lui et en est d'ailleurs incapable". 

  • Brie Larson joue la journaliste Mason Weaver 

Cette photo-journaliste d'investigation s'est imposée dans l'expédition vers l'île de Kong. Convaincue que quelque chose se trame dans l'ombre et qu'elle tient enfin la vérité, elle prend part à la mission sans pour autant reprendre le rôle de la belle Ann Darrow. Ses clichés ont fait d'elle une personnalité pas très appréciée, et c'est armée de son Leica qu'elle fonce sans y réfléchir à deux fois vers l'inconnu. "(…)dans les années 70, les champs de bataille sont des lieux exclusivement masculins, et on voulait ainsi rendre hommage aux femmes qui ont fait ce travail, et qui le font encore à l'heure actuelle". 

  • Samuel L. Jackson joue le rôle du soldat Packard 

"Les gens disent qu'on a perdu la guerre, alors que lui pense qu'on a juste rendu les armes. "

Comme on peut l'attendre, son personnage fier est du genre à relever tous les défis et de ne jamais revenir sur ces paroles. Portant ses hommes dans son coeur, il garde néamois l'odeur acre de la défaite de la guerre.  Il voit dans cette expédition une opportunité désespérée de retrouver son honneur, une rédemption inattendue. 

Toby Kebbell, Jason Mitchell, Shea Whigham, Thomas Mann et Eugene Cordero - les équipiers fidèles de Packard 

Dans l'histoire comme sur le tournage, l'équipe s'est beaucoup soudée. "J'ai l'impression qu'on a vraiment créé des liens fraternels", raconte Cordero, qui joue le rôle du sergent Joe Reles. 

Anecdotes du tournage

Pour incarner son personnage, Tom Hiddleston a été choisi un an et demi avant le tournage. Il a donc pris le temps de se renseigner sur le sujet et aurait donc découvert un aspect de la guerre qu'il ignorait jusqu'alors.

Outre leur préparation physique et militaire, les acteurs ont pu passer du temps en compagnie de vétérans de différents conflits armés, notamment de la guerre du Vietnam.  

Pour mettre au point la créature, il aura fallu au total plus d'un an et demi, dont huit mois ont été consacrés à la conception du monstre.  

« refermer
Caractéristiques

Titre original : Kong : Skull Island

Réalisation : Jordan Vogt-Roberts

Genre : Aventure, Fantastique, Historique

Sortie en salles : 8 mars 2017

Pays d'origine : États-Unis

Scénario : Dan Gilroy, Max Borenstein, Derek Connolly

Production : Thomas Tull, Mary Parent, Jon Jashni, Alex Garcia

Avec : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, John Goodman, Brie Larson, Tian Jing, Toby Kebbell, John Ortiz, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Shea Whigham, Thomas Mann, Terry Notary, John C. Reilly, MIYAVI

Voir les infos et le casting complet
De Tania - 3 mars 2017 à 15:38 dans Films

S'il existait un film mélangeant l’univers de King Kong et Godzilla de façon sincère, ça donnerait Kong - Skull Island. En une phrase : prenez Godzilla de Legendary Pictures de 2014, enlevez Godzilla et mettez-y Kong à la place, virer ensuite la ville de New-York et remplacez-la par la Skull Island de Peter Jackson dans King Kong de 2005 et vous avez une nouvelle adaptation de King Kong. Ah, et inutile de penser voir le Roi de l’île en train de ravager le Grand Rex en pleine période de la Guerre Froide, non-non-non, tout le film se passera dans l’île du Crâne et se terminera à l’île du Crâne. 

"La Guerre Froide ? Ça veut dire quoi ? Qu’ils ne se battent pas en été ?" 

De l’amour ? Oui. De l’action ? Oui. Des histoires de famille ? Oui. Des monstres? Oh oui. Des combats ? Beaucoup trop. Le film se rapprocherait d’un gros documentaire-blockbuster. 

Pour plonger le public au cœur de l'île mystérieuse de Skull Island, Jordan Vogt-Roberts et son équipe ont tourné sur trois continents pendant plus de six mois : des images de paysages particulièrement préservés à Oahu, à Hawaï (où le tournage a démarré), et sur la Gold Coast australienne. La production a achevé le tournage au Vietnam et notamment dans plusieurs décors naturels encore jamais vus au cinéma. Soit le même mécanisme dicté dans le script de King Kong 1 !

C’est sur la trame temporelle que ça se complique un peu. Ce nouveau Kong ouvre l’histoire en 1944 où deux aviateurs de la seconde Guerre Mondiale s’écrasent sur une île après un combat aérien. Cette île se trouvera être l’île du Crâne. La guerre historique qui suivit est celle de la Guerre Froide (47-91) : l’ère atomique, où l’on encourage le développement d’armes nucléaires. Au début du film Godzilla de 2015, ces dites bombes ont été lâchées pour des essais nucléaires, il se trouve qu’en réalité elles ont été créées pour essayer de détruire une force de la nature qu’ils ne connaissaient pas encore. Puis vint 1973, "une période de changements, de guerres perdues, et de vieilles croyances qui partent en fumée au milieu des vapeurs de napalm et au rythme du rock’n’roll", et également le vrai début de l’histoire de Kong où depuis 30 ans, un chercheur de l’organisation scientifique de Monarch était à la recherche de la fameuse île du Crâne et de la Bête qui s’y cache. Pendant 1h55 vous aurez donc le portrait royal d’un King Kong qui cherche à protéger son territoire et qui se bat sauvagement pour ça, bien plus que dans le premier film de Peter Jackson. Des lancers de marteau (ou plutôt d’hélicoptères) vous avaient manqué dans le premier film ? Vous allez en avoir à la pelle ! D’autant que d’après la fiche presse, le chef-cascadeur souligne que la plupart des cascades ont été réalisées avec d'authentiques hélicoptères, sans recours aux effets infographiques.  

Bestiaire insolite des terres de l’île du Crâne : Skullcrawler, araignées géantes…

Dans le King Kong 1 nous étions tenus pour témoins de la chute d’une légende, passant de libre Dieu protecteur à une Bête de foire, mais néanmoins protectrice, prête à donner sa vie pour une humaine au nom de la reconnaissance éternelle (une sorte d’amour ?). Le fameux "C’est la Beauté qui tua la Bête". 

Dans ce Kong ci, l'histoire est recentrée sur le portrait du personnage de Kong en lui-même. On en apprend plus sur son passé, sa légende, ses prédateurs et surtout son rôle qui le rapproche dangereusement de Godzilla : le gardien de l'équilibre naturel.

Les restes des parents de Kong après une attaque de Skullcrawlers

En parlant de prédateurs, les très chers dinosaures… disons que ce ne sera pas pour ce film là. Comme on vous le disait, les combats font le gros du travail. Tout le film est une énorme mise en scène de combat entre le Dieu de Skull Island et les créatures rampantes : les skullcrawlers. Un monstre sous-terrain qui aurait pu rester en hibernation si l’expédition n’avait pas eu la bonne idée de recourir à des bombes pour "attirer" Kong au début du film. Une petite déception donc pour ceux qui s’attendraient à voir des combats herculéens entre un singe géant et un dinosaure. Ce qui ne nous empêche pas de profiter d'un tout nouveau bestiaire ! 

1

Le souci pèse également dans la balance : les personnages. Emmener toute une expédition à la recherche d’une île inconnue paraissait être une bonne idée… sur le papier. On ne peut s’empêcher de trouver attachant la fraternité qui règne entre les frères d’armes, des références à des clichés scénaristiques du cinéma remballés bien comme il faut. Mais quand on ne peut pas assumer tous les personnages que l’on crée peut-être ne vaut-il mieux pas les faire naître du tout. Le film se coupe toujours en deux histoires : celle de Tom Hiddleston qui est retrouvé au sud de l’île, appelons-les "les Aventuriers" et le groupe de Samuel Jackson qu’on va appeler "ceux qui ont toutes les armes nécessaires pour avancer dans l’histoire mais qui en fait ne font que camper et attendre Les Aventuriers". Parmi les personnages principaux, il y a ce qu’on appelle les personnages secondaires, et ceux dont qu'on oublie complètement. Certains n’ont que 3 lignes de texte, et d’autres se font manger au hasard. Et c’est peut-être ce qui frustrera le plus dans ce film. Toute la place est "bouffée" par le personnage de Kong. Ce qui est extrêmement dommage, car certaines scènes mériteraient bien qu'on s'attarde un peu plus dessus (il y a même un petit moment FPS qui sort de nulle part).

1

2

3

Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir un très bon casting qui, d’après les dires, était d’un enthousiasme remarquable sur le tournage : Skull Island réunit Tom Hiddleston (Avengers, Thor : LE MONDE DES TÉNÈBRES), Samuel L. Jackson (cité à l'Oscar pour Pulp fiction, Avengers : L'ère d'Ultron), John Goodman (Transformers : L'âge de l'extinction, Argo), Brie Larson (Room, Crazy amy), comédienne oscarisée, Tian Jing (POLICE STORY : Lockdown), Toby Kebbell (La planète des singes : L'affrontement), John Ortiz (Steve Jobs), Corey Hawkins (N.W.A. – Straight Outta Compton), Jason Mitchell (N.W.A. – Straight Outta Compton), Shea Whigham (Le loup de Wall Street), Thomas Mann et Terry Notary (La planète des singes : L'affrontement) et John C. Reilly (les Gardiens de la Galaxie, cité à l'Oscar pour Chicago).

Gardez donc en tête que le film est beaucoup plus proche de l’univers de Godzilla que de celui de King Kong de 2005. Mais également que le film 2017 a réussi là ou celui de 2005 a échoué : le développement de l’histoire de Kong et un véritable portrait de ce Roi de Skull Island, le rendant encore plus mythique et fascinant. Alors si vous voulez voir un King Kong au sommet de sa gloire, ce film promet de vous faire passer un chouette moment.

Le film sera distribué en 2D, 3D et, dans certaines salles équipées, en IMAX, par Warner Bros. Pictures, filiale de Warner Bros. Entertainment.

Note Kong : Skull Island (2017)

7

/10

  • Jeu des acteurs : 6/10
  • Bande son : 8/10
  • Photographie : 7/10
  • Scénario : 7/10
  • Réalisation : 7/10
avis des internautes (0)
pic

Dernier avis positif

Aucun avis positif.

Laisse un avis !

VS
pic

Dernier avis négatif

Aucun avis négatif.

Laisse un avis !


Tu as vu Kong : Skull Island (2017) ? Laisse un avis !

Aucun avis n'a été laissé pour l'instant.

Commentaires (3)

Par Stripote, il y a 3 semaines :

Y avais pas de commentaire j'ai trouvé ça triste.

Répondre à ce commentaire

Par Tony stark 69, il y a 3 semaines :

J'ai trouvé ce film très moyen et sans plus

Répondre à ce commentaire

Par Goni, il y a 3 semaines :

Scénario 7/10 ? Vraiment ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests

OnePlus 3T

Il y a 1 jour

Note : 9