The Evil Within 2 : impressions horrifiques à 15 jours de la sortie

De GomeWars Auteur - Posté le 27 septembre 2017 à 14h34 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Après un premier volet bien reçu par la critique, le détective le plus charismatique de l'horreur décide de ne pas laisser les monstres et la terreur prendre le dessus sur ses enquêtes. Sebastian Castellanos repart donc dans l'autre monde, tenter désespérément de mettre la main sur sa fille. Nous avons eu l'occasion de le tester durant 2 petites heures, voici nos impressions. 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)
 

Direction les locaux de Bethesda afin de mettre la main sur quelques séquences de jeu de The Evil Within 2. La première se déroule dans une ville et se veut davantage axée exploration quand l'autre vous lance à l'assaut de deux boss. C'est cette seconde partie qui figure dans la vidéo un peu plus haut. 

Ces impressions seront divisées en deux, la première partie s'occupant de décrire la séquence de gameplay liée à l'exploration quand la seconde se focalise sur le chapitre 5 et les deux boss proposés. Deux salles, deux ambiances. 

Exploration et munitions

Direction les premiers chapitres et une vingtaine de minutes de gameplay dans lesquelles Sebastian Castellanos découvre qu'il est toujours plongé dans ce monde alternatif abjecte et horrifique (qui s'avère être une création de sa fille) et qu'une balise transforme les pauvres habitants de la ville voisine en véritables monstres. S'en suit une partie exploration dans laquelle le détective devra se munir d'armes et de munitions avant de pouvoir se défendre.

Les premiers ennemis aux allures de zombies ne sont pas forcément dangereux si vous savez rester accroupis. Inutile de gâcher vos munitions sur eux, quelques coups de couteau dans le dos suffisent. Il existe plusieurs manières d'avancer dans le niveau, la manière douce est préférable, vous faisant économiser vos précieuses cartouches.

1

Niveau ambiance, cette phase n'est pas horrifique. Elle se veut davantage gore, préférant dévoiler tripes, vomis et têtes arrachées, que musique caverneuse et jumpscares à gogo. Plutôt douce, elle permet aux joueurs de se familiariser avec le gameplay tout en permettant de récupérer gel et parties d'armes, utilisés pour améliorer ses compétences et ses armes. Les phases d'exploration semblent se situer entre les divers chapitres, laissant à Castellanos la possibilité de se dégourdir un peu les jambes. 

En tête à tête avec l'obscurité

Dans l'autre séquence de gameplay, celle que vous pouvez visionner à même la vidéo ci-dessus, l'ambiance se veut bien plus terne. La luminosité en prend un coup, l'ambiance sonore change du tout au tout et se veut pesante. Les moins rassurés avanceront accroupis, l'arme pointée droit devant soi, prêts à faire feu. Et pourtant, les ennemis s'y font rares puisque seuls deux boss font partie du niveau. Tandis que vous êtes là, prêts à massacrer toutes bestioles se pointant au tournant, vous n'en ferez rien, et soupirerez de soulagement une fois les combats réussis. 

1

C'est véritablement dans cette phase plus sombre, plus cauchemardesque, que The Evil Within 2 parvient à s'imposer. L'exploration laisse un arrière-goût acre de Resident Evil 5 tandis que cette phase-ci se dirige tendrement vers le 7. Avec plus de gore et moins de Baker. L'insécurité ressentie tout au long du chapitre est transmise par la bande-sonore qui alterne entre musique classique séduisante et torsion stomacale.

Le gameplay s'y veut moins rythmé, mais plus nerveux que dans les phases d'exploration. Les boss, quant à eux, sont assez facilement déchiffrables, mais vous demanderont un peu de timing et surtout, une bonne visée. Les munitions se font rares et si vous en manquez, il ne vous restera que votre couteau, façon Bear Grylls.

Résumé final

Si vous n'avez pas eu l'envie de relire les quelques paragraphes précédant, voici un résumé. The Evil Within 2 alterne assez aisément entre phase d'exploration basique et scènes plus travaillées dotées d'une ambiance alléchante. C'est cette dernière qui pimentera sans problème le titre en prenant aux tripes sans difficulté, de par ses sonores angoissants et ses tableaux oscillant entre gores et cauchemardesques. Dans le noir se tapissent créatures de l'Enfer et personnages plus charismatiques à la mèche rebelle, reste à voir si Sebastian Castellanos parviendra à mettre une balle entre les yeux de chacune de ses rencontres. Pour rappel : c'est sa fille au bout du fil.  

The Evil Within 2 sortira le 13 octobre prochain sur PC, PS4 et Xbox One.

Une erreur ?

Mots-Clés : The Evil Within 2impressionsSebastian

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Guiguiche, il y a 2 mois :

Il me tente bien même si je sens que je vais me faire dessus à y jouer la nuit...

Répondre à ce commentaire

Par Aqrave, il y a 2 mois :

j'admire ce genre de jeu, l'ambiance, les effet sonore, les scénarios . tout ça tout ça

Mais je n'y joue pas, car j'me suis limité à un seul caleçon par jour.

Répondre à ce commentaire

Par ToubibHack, il y a 2 mois :

Day one.
Un vendredi 13 en plus.

Sebastian ! Castellanos ! ~ Tintinlintintin ~

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Let’s Sing 2018 : Hits Français et Internationaux, défiez-vos amis pour être le plus grand interprète

Let’s Sing 2018 : Hits Français et Internationaux

Il y a 3 jours

Note : 6
Test MXGP3 : le premier jeu de motocross pour la Nintendo Switch

MXGP3

Il y a 5 jours

Note : 5,75
Test Wulverblade : un beat'em all old school à la Golden Axe sur la Nintendo Switch

Wulverblade

Il y a 6 jours

Note : 7,6