Les Etats-Unis préparent la privatisation de la Station spatiale internationale

De Dan Auteur - Posté le 13 février 2018 à 9h22 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Alors que le gouvernement américain se prépare à ne plus financer le programme de l'ISS, il se pourrait que les USA réfléchissent à privatiser la Station spatiale internationale.

En effet, la Maison Blanche songe sérieusement à privatiser la Station spatiale internationale lorsqu'elle arrêtera de financer ce programme de la Nasa d'après les informations du Washington Post. Le gouvernement US a déjà dépensé 100 milliards de dollars pour son lancement et pour son fonctionnement.

Une aide de 150 millions de dollars pour assurer la transition

Dans le document interne que le journal a pu se procurer, on y découvre que l'ISS ne bénéficiera plus du "soutien fédéral direct en 2025". En revanche, cela ne signifie pas que la station soit retirée de l'orbite. Le gouvernement imagine que "l'industrie puisse continuer à faire fonctionner certains éléments ou capacités de l'ISS dans le cadre d'une future plateforme commerciale".

Pour ce faire, le gouvernement américain va prévoir dans le budget 2019, 150 millions de dollars afin de "rendre possible le développement et la maturation d'entités et de capacités commerciales qui vont s'assurer que ceux qui prendront le relais de l'ISS soient opérationnels".

Placée en orbite terrestre basse, l'ISS est pilotée et développée par la Nasa et l'agence spatiale russe. D'autres pays y prennent part comme le Canada, le Japon, le Brésil ou encore des états Européens. Les spationautes qui s'y rendent pour des missions allant de trois à six mois, effectuent des travaux d'assemblage et de la recherche scientifique. Sauf que l'assemblage des modules va prendre fin cette année. Les scientifiques pourront alors se concentrer totalement sur la recherche spatiale en plus de l'entretien de la plateforme. Depuis 2008, l'ISS est d'ailleurs devenue commerciale puisqu'un programme de ravitaillement orbital a été signé avec l'entreprise SpaceX d'Elon Musk ou encore Orbital ATK.

Une erreur ?

Mots-Clés : ISSStation spationale internationalemaison blancheprivatiserprivatisationwashingtonetats-unisUSA

Source(s) : washingtonpost.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par Savi, il y a 2 mois :

Si ça peut permettre de se concentrer sur d'autres missions.

Répondre à ce commentaire

Par S0UTH PARK DU SUD, il y a 2 mois (en réponse à Savi):

PR0CHE HAINE & TAPE ?
PRIVATISATI0N 2 LA LUNE .... ???

Répondre à ce commentaire

Par F4RR4LL, il y a 2 mois (en réponse à S0UTH PARK DU SUD):

"jamais tu crève toi ? "
Austin Power, Goldmenber.

Répondre à ce commentaire

Par Tom AS, il y a 2 mois :

J'aime pas trop ça... L'avancé scientifique ne devrait pas être tenu à des futilités comme celle de la privatisation de l'ISS.

On verra bien, mais bon, dans l'idée, j'aime pas du tout ça.

Répondre à ce commentaire

Par andialus, il y a 2 mois :

mauvaise décision de ca part. Mais je crois qu'il veut préparer le terrain pour que une fois que son mandat terminer, il va récupérer le contract pour lui.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Razer Blade Pro, un PC portable gaming puissant : fiche technique, prix et date de sortie

Razer Blade Pro

Il y a 1 semaine

Note : 8,1666666666667
Test God of War : la mémorable claque nordique d'un Dieu grec

God of War

Il y a 1 semaine

Note : 9,75
Test Honor View 10, un smartphone au rapport qualité prix très intéressant : fiche technique et date de sortie

Honor View 10

Il y a 1 semaine

Note : 8,6