La NASA va aider Stephen Hawking à envoyer un vaisseau dans l'espace à la recherche d'une nouvelle Terre

De Dan Auteur - Posté le 12 décembre 2016 à 15h49 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Quand en avril dernier le projet Starshot a été annoncé, cela a créé une certaine excitation. En effet, le but de ce projet est d'envoyer des minuscules sondes à destination d'Alpha Centauri en ayant pour objectif de trouver une nouvelle Terre.

Objectif : trouver une planète semblable à la nôtre !

D'après les informations relayées par Engadget, la NASA vient de rejoindre le projet initié par Stephen Hawking et où l'on retrouve le milliardaire russe Yuri Milner, pour développer une technologie nécessaire pour mener à bien l'envoi de ces vaisseaux. En effet, pour pouvoir atteindre les étoiles dans le moins de temps possible sans devoir attendre 70 000 ans, il faut que la source de propulsion du vaisseau spatial soit à l'extérieur. Ainsi, le projet prévoit d'utiliser une voile solaire propulsée par de la lumière qui viendra la frapper à l'aide de rayons laser situés sur Terre et dont la puissance totale est estimée à 100 milliards de watts.

Ensuite, la taille du vaisseau sera de l'ordre du nanomètre. Oubliez les sondes de la taille de Curiosity ou celle de New Horizons ! Ici, le vaisseau ne sera pas plus grand qu'une pièce d'un cent équipé d'une caméra, d'un émetteur-récepteur radio, d'une tonne de mémoire flash et d'autres éléments encore. Bien entendu, Starshot souhaite produire en masse ces nano-vaisseaux pour en envoyer un bon nombre dans l'espace pour s'assurer que quelques-uns arrivent à bon port.

Enfin, en poussant au maximum un objet très léger, on estime qu'on peut l'accélérer jusqu'à 20% de la vitesse de la lumière. Ainsi, on pourrait atteindre Alpha du Centaure en 20 ans, soit 3 500 fois plus vite qu'avec une fusée normale.

La NASA entre dans le jeu

Pour mener à bien le projet StarShot, la NASA a travaillé en collaboration avec une équipe de chercheurs de l'Institut Coréen de Science et Technologie (KAIST) pour développer des puces capables de se réparer elles-même lorsqu'elles seront endommagées par le rayonnement cosmique. Effectivement, les sondes doivent être les plus légères possible et par conséquent il est inimaginable d'utiliser un blindage pour les protéger des rayonnements.

La NASA rejoint donc en tant que partenaire, Stephen Hawking, Yuri Milner et Mark Zuckerberg qui ont pris part au projet sous la direction de Pete Worden, l'ex directeur de la NASA. A noter que le projet Starshot n'est pas le seul à tenter de détecter une planète semblable à la nôtre. Le projet Blue collecte des fonds dans l'optique de développer un télescope pour trouver une autre Terre.

Une erreur ?

Mots-Clés : NASAAideStephen Hawkingvaisseautechnologiealpha du centaurestarshot

Source(s) : engadget.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (15)

Par Arrow, il y a 12 mois :

Heureux d'apprendre que tout roule pour lui !

Répondre à ce commentaire

Par Captain Obvious, il y a 12 mois (en réponse à Arrow):

Yatengaki....

Répondre à ce commentaire

Par Zibu, il y a 12 mois (en réponse à Captain Obvious):

la chancla?

Répondre à ce commentaire

Par Captain Obvious, il y a 12 mois (en réponse à Zibu):

VOY A LA PLAYA HABIA SUBIDO LA MAREA

Répondre à ce commentaire

Par Zibu, il y a 12 mois (en réponse à Captain Obvious):

Me Embanado!

Répondre à ce commentaire

Par némésis , il y a 12 mois via l'application Hitek :

Mdr c'est la NASA qui lui file un coup de main .....!!!!!! Enorme !!!

Répondre à ce commentaire

Par invité, il y a 12 mois :

L'ordre de grandeur donné est complètement faux.
Si la sonde à la taille à la taille d'une pièce de monnaie alors elle fait environ 1 cm

Répondre à ce commentaire

Par TheFireNight, il y a 12 mois (en réponse à invité):

En effet, chez Hitek, on a du mal avec les tailles manifestement... Peut être qu'ils ne savent tout simplement pas ce qu'est un nanomètre et on voulu faire comme les grands...

Répondre à ce commentaire

Par thiassma, il y a 12 mois (en réponse à invité):

Elles sont vachement grosse tes pièces de monnaie!!!

Répondre à ce commentaire

Par Witmeur, il y a 12 mois via l'application Hitek :

216.000.000km/h ? et moi qui me sent chaud quand je monte à 150...

Répondre à ce commentaire

Par Piox, il y a 12 mois :

20% de la vitesse de la lumière, c'est de la science fiction qui devient réalité...

Répondre à ce commentaire

Par Gnomial, il y a 12 mois :

Le vaisseau ne risque pas de se désintégrer à une vitesse pareille ?

Répondre à ce commentaire

Par Jibé, il y a 12 mois (en réponse à Gnomial):

Espace = vide
Vide = pas de frottement
Pas de frottement = pas d'échauffement cinétique
Pas d'échauffement cinétique = pas de désintégration...

L'espace, c'est la vie !

Répondre à ce commentaire

Par Gnomial, il y a 12 mois (en réponse à Jibé):

Ah d'accord. Sécher les cours de physique ne m'aide pas. Merci ! :p

Répondre à ce commentaire

Par Gurdak, il y a 12 mois (en réponse à Gnomial):

Le problème, plus que les frottements, c'est que à cette vitesse, la moindre poussière desintegrerai le vaiseau

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Let’s Sing 2018 : Hits Français et Internationaux, défiez-vos amis pour être le plus grand interprète

Let’s Sing 2018 : Hits Français et Internationaux

Il y a 4 jours

Note : 6
Test MXGP3 : le premier jeu de motocross pour la Nintendo Switch

MXGP3

Il y a 5 jours

Note : 5,75
Test Wulverblade : un beat'em all old school à la Golden Axe sur la Nintendo Switch

Wulverblade

Il y a 6 jours

Note : 7,6