Regarder du porno détériore votre cerveau

De GomeWars - Posté le 19 octobre 2017 à 13h09

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Depuis l'apparition d'internet, le porno s'est démocratisé. Tout le monde ou presque y a accès, facilement et en grande quantité. Fini les magazines planqués sous le lit, l'avènement des vidéos en libre-service est arrivé. Toutefois, il faut quand même rester sur ses gardes, car selon une étude menée par un professeur de l'université d'Harvard aux Etats-Unis, le porno peut détériorer votre cerveau. Toujours partants pour une vidéo de Dorcel du coup ? 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Une certaine addiction au porno

Kevin Majeres est un psychiatre spécialisé dans la thérapie cognitivo-comportementale et professeur à l'Harvard Medical School. Dans une étude publiée en ligne, Majeres y explique via des exemples concrets que l'exposition au porno peut s'avérer dangereuse. Cette dernière engendre une sorte d'addiction, en trompant votre cerveau et en favorisant la sécrétion de dopamine. Pour débuter son argumentation, le professeur se sert d'une étude menée sur des rats de laboratoire : 

"Des scientifiques ont découvert que si vous placez un rat mâle dans une cage avec une femelle réceptive, ils s'accoupleront. Seulement, une fois leur affaire terminée, le rat mâle délaissera la femelle, même si cette dernière est toujours réceptive. Le rat mâle aura perdu son intérêt sexuel. Mais si, juste après que le rat mâle ait fini son coït avec la femelle, vous placez dans la cage une seconde femelle réceptive, il s'accouplera immédiatement avec elle, de même qu'avec une troisième ou une quatrième, quasiment jusqu'à ce qu'il meurt. Cet effet a été retrouvé chez tous les animaux étudiés. Il est appelé l'effet Coolidge."

Le problème, c'est que le porno a tendance à s'approprier votre cerveau, en le trompant. Dans la partie inférieure du cerveau, il existe une région qui possède la propriété de ne pas faire la distinction entre la fiction et la réalité. Le porno a tendance à s'en servir pour vous satisfaire, mais attention au retour de bâton. De la même manière que le rat en cage, il est possible pour les hommes de se voir attribuer une infinité de partenaires sexuelles hypothétiques, par le biais du porno. Lorsque qu'un(e) prétendant(e) se présente, votre cerveau vous pousse en avant en vous balançant une bonne dose de dopamine. 

"La dopamine est la drogue du désire. Lorsque vous apercevez quelque chose de désirable, votre cerveau sécrète de la dopamine et vous dit "Vas-y ! Fais tout ce qu'il faut !". La dopamine fixe votre attention sur un objet désirable, vous procurant un pouvoir de concentration.

Donc, lorsque quelqu'un clique sur une nouvelle image pornographique, la partie inférieure de son cerveau pense que c'est réel, que c'est la fille qu'il doit parvenir à conquérir, et vous envoie une grosse dose de dopamine dans la partie supérieure du cerveau, ce qui cause une grosse énergie électrique."

-18

Jamais sans sa petite dose de dopamine

Majeres continue en indiquant que ce principe existe depuis bien longtemps. Seulement, le porno a évolué, quand cette partie du cerveau humain est restée la même. Alors que nos ancêtres ne pouvaient retrouver cette particularité qu'une seule fois dans leur vie, les cerveaux actuels peuvent y être confrontés bien plus souvent. Notre cerveau ne parvenant pas à faire la distinction entre le virtuel et le réel. 

"C'est pour ça que la pornographie forme un cercle vicieux. Lorsque quelqu'un regarde de la pornographie, il devient sur-stimulé par la dopamine - son cerveau détruit alors des récepteurs de dopamine. Cette sensation va l'appauvrir. Il va donc chercher à obtenir un résultat similaire en retournant vers la pornographie, détruisant de nouveaux récepteurs. Seulement, avec moins de récepteurs, les sessions seront plus longues pour obtenir le même résultat."

Ainsi, le cercle vicieux continue, comme un serpent cherchant à se mordre la queue. Votre cerveau va vous demander sa dose de dopamine, mais au fur et à mesure, les sessions seront plus longues que les précédentes. Il faudra alors que vous changiez vos habitudes de divertissement pour parvenir à contenter votre appétit. Selon Majeres, vous vous dirigerez alors vers des catégories plus exotiques et du contenu moins classique. 

Une erreur ?

Mots-Clés : pornocerveaudopamineKevin Majeresharvard

Source(s) : Ideapod

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (23)

Par hein, il y a 1 mois :

Ok.

Répondre à ce commentaire

Par PR0FESSEUR XXX, il y a 1 mois (en réponse à hein):

Donc, la dopamine detruit ses recepteurs,,,,
Donc, les recepteurs dopaminiques sont de moins en moins nombreux,,,
Donc, la dopamine A2 moins en moins d'effet,,,
Donc, la pornographie produit 2 moins en moins 2 plaisir,,,,
Donc, la pornographie n'a + aucun interret ,,,,
V0ILA .....

Répondre à ce commentaire

Par Pröfy, il y a 1 mois (en réponse à PR0FESSEUR XXX):

Donc faut arrêter toute activité pouvant faire produire de la dopamine à notre cerveau? On va bien se faire chier...

Répondre à ce commentaire

Par PR0F 0N, il y a 1 mois (en réponse à Pröfy):

Si Tu Prends Du Plaisirs A Chier,,,,, ?
Sac Honte ?

Répondre à ce commentaire

Par Missile46, il y a 1 mois :

Arf merde sa craint moi qui croyais qu'une bonne branlette c’était bon pour la santé. J’arrête direct le porno et vais me consacrer plus a ma femme avant qu'un autre sen occupe.

Répondre à ce commentaire

Par D0C GYNEC0, il y a 1 mois (en réponse à Missile46):

TR0T ART !!!

Répondre à ce commentaire

Par Jerry Khan, il y a 1 mois :

ça on le savait déjà, on a l'exemple type ici : Aqrave. Zero neurone et porn addict.

Répondre à ce commentaire

Par zazash, il y a 1 mois (en réponse à Jerry Khan):

Hahaha tellement vrai !

Répondre à ce commentaire

Par Aqrave, il y a 1 mois (en réponse à Jerry Khan):

c'est celui qui dit qui y est

Aqrave 2-0 Jerry Khan

Répondre à ce commentaire

Par Jerry Khan, il y a 1 mois (en réponse à Aqrave):

c'est bien ce que je dis : ZERO NEURONE et il comprend pas encore.

Répondre à ce commentaire

Par DARWIN², il y a 1 mois (en réponse à Jerry Khan):

Pour Votre information !
la race superieure, ce nez passe Cell qui a le degré d’évolution le + élevé,,, mais Cell qui a le degre le + élevé 2 fécondité 2 fertilité aide renouvellement générationnelle !!!

Répondre à ce commentaire

Par RedGrave, il y a 1 mois :

Et la branlette rend sourd
Combo !

Répondre à ce commentaire

Par Zalanod, il y a 1 mois :

Je comprend mieux pourquoi je ne me masturbe pratiquement plus que sur du contenu « shemale »

Répondre à ce commentaire

Par D0UX LEURRE H0M0, il y a 1 mois (en réponse à Zalanod):

0UH0U.... Ta deja ete tante & parla sodomie ?

Répondre à ce commentaire

Par Hater, il y a 1 mois :

Il nuit à l'intelligence, la matière grise mes chéris.

Répondre à ce commentaire

Par Pokerage, il y a 1 mois :

En fait l'article ne nous explique pas que le porno nous rends stupide mais la manière dont il nous rends accro.

C'est un article intéressant malgré tout mais le titre est innaproprie

Répondre à ce commentaire

Par StarMich, il y a 1 mois (en réponse à Pokerage):

Il n'est en aucun cas dit que le porno rend stupide... détériorer un cerveau ne veut en aucun cas rendre quelqu'un stupide. C'est une mauvaise compréhension du mot détériorer !

Un cerveau peut se détériorer avec le temps mais ca ne va pas te rendre plus stupide !
Ici le cerveau se détériore dans le sens que la création de dopamine se fait de moins en moins bien à force de regarder du porno. Cela ne te rend pas plus bête mais modifie le fonctionnement de ton cerveau.

Beaucoup d'addictions fonctionnent de la même façon et détériorent le cerveau (sans pour autant te rendre bête ^^) !

Répondre à ce commentaire

Par tof81, il y a 1 mois :

C'est n'importe quoi cet article : la dopamine est lié à l'addiction, mais aussi au plaisir sexuel (voir lien ci-dessous avec la vidéo)
Donc, tu pourrais parler de n'importe quelle addiction (exemple : jeu vidéo) , c'est pareil.
La dopamine n'est pas la drogue du désir, elle joue un rôle dans les addictions , dans le plaisir sexuel et on en a besoin dans le corps.
Le porno n'est pas une drogue (ne déclenche pas d'addiction) , sauf pour ceux ou celles qui ont une addiction , c'est comme tout ...

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/…

Répondre à ce commentaire

Par Sowilo, il y a 1 mois via l'application Hitek :

"désir", pas "désire""

Répondre à ce commentaire

Par EnculatorASec, il y a 1 mois :

Prochain titre d'article : "Consulter un article de Hitek vous laboure le cerveau"

Répondre à ce commentaire

Par EnculatorASec, il y a 1 mois :

Et vous ponce la rondelle en supplément

Répondre à ce commentaire

Par Gollum, il y a 1 mois :

Fini le porno pour moi

Bwoah encore une, la dernière !!

Répondre à ce commentaire

Par Wuzy596, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Porn

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Cartoon Network : Battle Crashers, un jeu d'action avec les héros de CN

Cartoon Network Battle Crashers

Il y a 19 heures

Note : 3,2
Test Star Wars Battlefront II : un multijoueurs réussi gâché par un solo insipide

Star Wars Battlefront 2

Il y a 5 jours

Note : 7,6666666666667
Test L.A. Noire : menez l'enquête à Los Angeles avec l'agent de police Cole Phelps

L.A. Noire

Il y a 6 jours

Note : 8,25