Une femme décède après le hack d'un hôpital, la police ouvre une enquête pour homicide

De GomeWars - Posté le 23 septembre 2020 à 11h51
47réactions !
6 commentaires

Le 9 septembre dernier, l'hôpital universitaire de Düsseldorf était victime d'une attaque informatique. Le système informatique hospitalier a été désactivé durant un temps, une période cruciale durant laquelle une femme alors dans un état critique a perdu la vie, ne pouvant pas recevoir un traitement primordial. La police allemande a ouvert une enquête pour homicide involontaire. 

une mort potentiellement liée au hack d'un hôpital 

Originaire de Düsseldorf, la femme, déjà dans un état critique, aurait dû être admise dans l'hôpital universitaire pour y recevoir un traitement crucial. Mais suite à l'attaque, le personnel hospitalier a dû tenter de transférer la patiente dans un hôpital situé dans la ville de Wuppertal, à 30 kilomètres de Düsseldorf. Elle ne survivra pas. Selon certains locaux, l'hôpital universitaire de Düsseldorf n'était pas la cible des hackeurs, qui cherchaient semble-t-il à atteindre une autre université. 

Après avoir réalisé leur erreur, les hackeurs auraient communiqué la clef de déchiffrement à l'hôpital sans réclamer d'argent, avant de disparaître. Les experts sur place tentent d'établir un lien entre la mort de la patiente et l'attaque informatique. Il pourrait s'agir de la première mort liée à une attaque de la sorte. 

"Si confirmée, cette tragédie pourrait être le premier cas connu de mort liée directement à une cyber-attaque. Ce n'est pas surprenant que le cause de cette attaque de ransomware provienne de criminels et non pas de terroristes ou d'une nation. 

Bien que le principe de la ransomware soit de gagner de l'argent, l'attaque bloque les systèmes. Donc si vous attaquez un hôpital, des choses comme ça peuvent arriver. Plusieurs avaient déjà été recensés en Europe plus tôt dans l'année et il semblerait, malheureusement, que le pire soit à venir." a déclaré Ciaran Martin, ancien chef exécutif du National Cyber Security Centre du Royaume-Uni.

Bien que les autorités demandent aux victimes de ces attaques informatiques de ne pas payer les rançons réclamées par les hackeurs, le mois dernier, le géant Garmin avait versé plusieurs millions d'euros à des hackeurs ayant mis hors-ligne ses systèmes informatiques et de production. 

Une erreur ?

Source(s) : BBC

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : AllemagneDüsseldorfhackeurhôpitalransomwarehackMortpatientedécès

Commentaires (6)

Par tetard, il y a 1 mois :

RIP.... qu'on les traine en justice

Répondre à ce commentaire

Par Captain, il y a 1 mois :

Sans préciser le lien entre l'informatique et le traitement primordial de la patiente décédée, il est quand même très spéculatif d'oser l'hypothèse d'un lien entre les deux phénomènes.

Ensuite elle était déjà dans un état critique, quel état et quelles étaient ses chances avec le traitement ?

Ça serait bien de faire un vrai travail de fond...

Est ce que les systèmes d'intraveineuses sont connectés au réseau ? Sont ils en cause ? Si oui l'hôpital a-t-il mis les moyens nécessaire à la protection du réseau et des données ?

Ce qui m'interpelle c'est de suggérer que la vie d'une patiente dépende de l'infrastructure informatique et non de la compétence des personnels de l'établissement... Ce qui m'interroge sur le fonctionnement de cet établissement.

"...il semblerait, malheureusement, que le pire soit à venir."

Excuse toute trouvée pour durcir le contrôle de la population.
Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Répondre à ce commentaire

Par Korben, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à Captain):

Ce qui me fait tout simplement halluciner en gros c est : attaque informatique, système en panne : ok. Mais après en dehors du fait que cette personne ne pouvait pas se faire enregistrer par l administratif, personne n à les compétences pour faire un truc qui se faisait ta de ça au moins ... pfiou 10 voire plus : un diagnostic médical bordel.

Répondre à ce commentaire

Par sas12, il y a 1 mois (en réponse à Captain):

Surtout qu'en plus '' Ce qui peut arriver si des criminels visent un Hopital ''

Non, non, la majeure partie du temps, ce sont des bots, y'a pas de méchants hacker derriére leurs PCs en mode '' ont est méchant vient ont attaque un... HOPITAL mouahahahahah *rire démoniaque**''

Non, c'est des bots automatisés qui parcours le net, cherchent une faille, la trouve l'exploite.
Le facteur humain comme tu dit c'est pour faire porter le chapeau a une personne physique, et rogner les libertés individuelles.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à sas12):

Personne ne l'a programmer ce bot ?

Répondre à ce commentaire

Par Tao paille paille, il y a 4 semaines (en réponse à Captain):

T'es expert informatique ou médecin pour pouvoir faire le lien ?
Si la police Et la justice font une enquête, c'est pas pour le fun, le simple fait de mettre en place un ransomware est passible d'une bonne petite peine de prison (et quand tu vises un hosto, j'espère que t'es considéré comme la sous m**** que tu es par les autres prisonniers qui feront un plaisir de t'expliquer la vie). Donc doit y avoir suffisamment d'éléments pour soutenir cette accusation.
Tu vas rire mais ça coûte des sous, une telle enquête, et ils ont pas trop le droit de le dépenser n'importe comment s'ils veulent avoir une carrière. Donc... ils n'ont certainement pas besoin de ta science pour savoir ce qu'ils font.

Et empêcher les ransomwares, c'est "durcir le contrôle de la population" ???
Faut arrêter d'utiliser le bon vieux Orwell comme oreiller quand même, ça éviterait de dire n'importe quoi...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 5 mois