Rechercher Annuler

Cet homme a lu les 27 000 comics existants et découvre le secret de Marvel

De Guillaume Chagot - Posté le 15 octobre 2021 à 12h29 dans Mangas/Comics

Popularisées à l'international grâce au Marvel Cinematic Universe et ses productions qui trônent fièrement au sommet des plus gros succès du box-office mondial, les comics de chez Marvel ont pris le temps de narrer leurs histoires pendant plus de six décennies avant d'envahir le monde du 7e art. Des comics populaires dont la formule secrète viendrait d'être découverte. 

le guide suprême des comics marvel

Dès le lancement de Marvel Comics, renommé Marvel Mystery Comics dès le second numéro, Timely Publication (qui deviendra Marvel Comics dans les années 80) ouvre les portes d'un filon extrêmement lucratif. Pendant plus de 60 ans, les comics vont s'y succéder, contant les aventures de Spider-Man, des Quatre Fantastiques, de Captain America ou encore Iron Man. Au total, ce sont plus de 27 000 comics qui ont été publiés. Une recette qui marche, en témoigne la popularité de Marvel Comics à travers le monde. 

Un nombre important de comics qu'un certain Douglas Wolk a tout de même décidé de lire dans son intégralité. Un demi-million de pages tout de même qu'il a étudié avec attention dans le but de dénicher la formule secrète de Marvel Comics, qui permet à la Maison des Idées de publier des créations toujours plus populaires. Et il semblerait que Wolk soit arrivé à ses fins, comme le prouve la publication de son livre de 384 pages intitulé "All of the Marvels: A Journey to the Ends of the Biggest Story Ever Told". 

Un guide "brillant, excentrique, émouvant et tout à fait merveilleux" qui fait de Wolk "le guide parfait pour ce type d'aventure : agile, érudit, drôle et sincère" si l'on en croit le New York Times. "Toutes les merveilles est magnifiquement merveilleux. L'œuvre de Wolk suscitera de nombreux autres superlatifs allitératifs. Il les mérite tous." Et si Wolk peut se vanter d'être présenté comme le guide suprême de chez Marvel Comics, c'est parce qu'il estime avoir percé à jour la formule magique du géant. Une magie qui a su opérer grâce à un fin mélange de genres pourtant diamétralement opposés. Le far-west y rencontrait alors la science-fiction et le romantisme l'horreur.

Un melting-pot à l'américaine qui a permis à Marvel de faire la part belle à DC, avant d'enfoncer le clou lentement pendant les décennies suivantes en abordant des sujets sociétaux importants comme l'inclusion de la communauté LGBTQ+, le racisme envers les afro-américains et l'explosion des super-héros asiatiques dans les comics en amont de la guerre du Vietnam. Marvel Comics a toujours souhaité mettre en avant ceux qui ne l'étaient pas, une initiative qui a permis au géant de devenir l'indétrônable titan que l'on connait aujourd'hui. Si vous souhaitez découvrir le livre de Wolk par vous-même, c'est par ici

Une erreur ?

Mots-Clés : Marvel ComicsComicsDouglas WolkAll of the MarvelsLivreformule magiquesecrète

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par tetard, il y a 1 mois :

Ca a quand même beaucoup de temps libre un auteur

Répondre à ce commentaire

Par croprod, il y a 1 mois (en réponse à tetard):

En faite c'est pas du temps libre, puisque c'est dans le but de son travail. Il faut arrêter de penser que si on fait pas quelque chose c'est parce que l'on a pas le temps. c'est juste qu'on perd du temps sur d'autre chose futile. J'en perd actuellement en faisant ce commentaire et en lisant cet article quoi n'a rien à voir avec mon travail ^^

Répondre à ce commentaire

Par latté, il y a 1 mois (en réponse à tetard):

C'est vrai qu'il aurait pu faire quelque chose d'utile et découvrir le secret du plein emploi pour l'appliquer en France, mais ça va faire 50 ans qu'on attends, donc je vais repartir me faire un café crème...

Répondre à ce commentaire

Par Jarvis, il y a 1 mois :

Je doute fortement que le New York Times ait écrit : "Toutes les merveilles est magnifiquement merveilleux";) .

Répondre à ce commentaire

Par skulor, il y a 1 mois :

27000 comics ca sort d 'ou ?
ont parle de quoi de tpb ? parce que si c'est des singles ils y en a au moins 100 voir 1000x fois de sorti...

Répondre à ce commentaire

Par Euuuuuh, il y a 1 mois :

Eeeuuuuuh j’ai mal lu l’article ou y a 0 secret de dévoiler ?
Fin, le secret c’est que Marvel se diversifie ? C’est ça le secret annoncé dans le titre ?

S’il vous plaît aidez moi parce que là ! -_-

Ou alors il manque un bout de l’article

Répondre à ce commentaire

Par Redson, il y a 1 mois (en réponse à Euuuuuh):

moi aussi j'aio eu du mal à le capter (car je lis c'est article en diagonal), mais c'est dit dans l'article le secret de Marvel c'est de melanger les genres (horreur avec romantisme par exemple)

Répondre à ce commentaire

Par MrJ, il y a 1 mois :

Mais ça en fait n'importe quelle personne qui lit un minimum les comics sait ça en fait, votre description est vraiment trop vague, quitte à parler du bouquin lisez-le au moins quoi.

Sinon à ce moment autant proposer Marvel Comics: The Untold Story qui est une claque et qui montre le fonctionnement affreux qu'a pu avoir l'entreprise et accessoirement pourquoi Stan Lee est un odieux salopard.

Répondre à ce commentaire

Par Blastdoor, il y a 1 mois :

Pourquoi il a fait ça ?
Uniquement pour la gloire, ou pour tout savoir ?
Trop tard il l'a fait
Au moins maintenant il connaît tout
Comment il a pu trouver le temps ?
Lol quand même c'est très fort de faire ça
Il va faire pareil pour DC après ?
Combien de temps ça lui prendra ?

Répondre à ce commentaire

Par Djull, il y a 1 mois :

L'inclusion de la communauté lgbtq+ a entraîné Marvel dans une chute dont ils ne sont pour l'instant pas prêts de se relever... Surtout vu comment ils gèrent ça. C'est tout sauf ce que les fans ont envie de voir.

Répondre à ce commentaire

Par ProutMaster, il y a 1 mois (en réponse à Djull):

Et donc, le secret dez scenarios Marvel serait... Les scénarios. Ça se saurait s'il y avait des scénarios chez marvel

Répondre à ce commentaire

Par Mystério, il y a 1 mois :

Tout le monde se demande comment il a trouvé le temps de tout lire... mais est-ce que vous sous-entendez qu'il a mal employé son temps? Et si c'est le cas, est-ce que vous auriez posé la même question à quelqu'un qui dirait avoir lu et fait une synthèse de The Blash Story, de Nigel Tomm (23 tomes, 17 M de mots) ou de A la recherche du temps perdu de Marcel Proust (7 volumes, 1 300 000 mots), ou même du Tokugawa Ieyasu, de Sohachi Yamaoka (40 volumes, 10 M de caractères) ? Ou alors, est-ce que parce que ce sont des romans on devrait les mettre à part ?
Il s'agirait peut-être d'arrêter de considérer les comics comme une perte de temps... Il a employé son temps à les lire, tout comme quelqu'un emploierait son temps à jouer au foot par exemple et il n'y a pas de jugement de valeur à poser sur telle ou telle activité.

Répondre à ce commentaire

Par dewey, il y a 1 mois :

"Marvel Comics a toujours souhaité mettre en avant ceux qui ne l'étaient pas"
MDR c'est vrais les lgbt, afroamericains, ... ne sont pas du tout mis en avant a notre époque, et ce n'est pas du tout l'un des sujets préférés des medias ... XD

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.