Rechercher Annuler

Mondial de l'auto 2022 : ces dix voitures les plus farfelues présentées ces dix dernières années

De Quentin Lorichon - Posté le 19 octobre 2022 à 18h15 dans High-tech

Cette semaine, les férus d'automobile ont l'occasion de retrouver le Mondial de l'automobile de Paris après quatre ans d'absence. Le Covid a fortement compliqué le retour du salon ces deux dernières années, et disons les choses, ce n'est plus vraiment le grand salon d'antan. Constructeurs absents, durée raccourcie, bref, celui-ci ne fait plus rêver les grandes marques, qu'elles soient généralistes où prestigieuses. Néanmoins, il y a tout de même des nouveautés et les entreprises françaises n'ont pas boudé l'évènement, excepté Citroen. Cet article sera donc consacré à un petit moment de nostalgie, centré sur les véhicules les plus loufoques que l'on a pu observer pendant ces dix dernières années lors des différentes éditions depuis 2012. 

#1 Venturi buggy america (2014) 

Ayant eu son heure de gloire dans les années 1980, Venturi a présenté en 2014 une énième version de sa Venturi buggy America au design assez loufoque, déjà visible lors de l'édition 2012. Elle est dotée d'un moteur électrique de 407 chevaux et d'un couple maximum de 480 Nm. Sa carrosserie est faite en fibre de carbone et d'un châssis en composite carbone kevlar. 

#2 audi tt sportback (2014)

En 2014, Audi dévoilait peu à peu le futur design qui équipera la plupart de ses modèles. L'Audi TT coupé et cabriolet était le premier véhicule à recevoir ce nouveau style, et le constructeur d'Ingolstad a semble-t-il jugé bon de concevoir un concept car sous forme d'un modèle sportback, c'est à dire un modèle 5 portes sur une voiture au petit gabarit. La déclinaison sportback est appliquée aux Audi A3, A5 et A7. 

#3 audi crosslane concept (2012) 

Si on ne regarde que le partie basse, l'Audi Crosslane concept de 2012 est loin d'être affreux. Toutefois, le design façon SUV roadster rend ce véhicule parfaitement loufoque. Un œil averti saura reconnaître que l'actuel Audi Q5 s'inspire grandement de l'Audi Crosslane concept. 

#4 weez (2012) 

Il y a dix ans, les voitures sans permis commençaient déjà à réaliser une belle petite percée dans l'industrie automobile. Légers, très compacts, et relativement abordables, ces véhicules séduisent les jeunes, les citadins mais aussi ceux qui n'ont plus de points sur leur permis... La weez avait le mérite de proposer trois places alors que l'écrasante majorité de ce segment se contente uniquement de deux voyageurs. Elle se parait de trois roues de scooters MP3. Malgré son côté pratique, force est de constater que ce design ultra flashy n'a pas fait fureur... 

#5 toyota fcv (2016)

L'argument principal ? Cette Toyota FCV Plus concept fonctionne à l'hydrogène, mais l'hydrogène n'est pas obligé d'aller de paire avec laideur. Déjà présenté au salon de Tokyo en 2015, ce concept se veut pourtant être un aperçu de la future mobilité urbaine : compacité et facilité d'utilisation. Reste que ce design est particulièrement dérangeant. 

#6 lexus ux concept (2016) 

Un concept qui préfigurait la future concurrente des BMW X1, Mercedes GLA et Audi Q3, mais ses lignes ainsi que son design aux reliefs étonnant en font sans doute l'un des designs les plus controversés de l'édition 2016. Ni moche ni belle, elle a au moins eu le mérite d'avoir été l'une des principales attractions du Mondial 2016. Ce concept car a en plus donné lieu à la commercialisation de l'actuelle Lexus UX. 

#7 renault ez-ultimo 

Degré 0 de la passion automobile, et croisement entre un frigo et une planche à repasser, la Renault EZ-Ultimo brille par sa capacité à se poser de nombreuses questions. La marque au losange avait justifié le développement de ce concept car par une évolution de la consommation et de la demande en matière de mobilité. Les gens favoriseraient de plus en plus les services de transport à la demande (ce qui n'est pas complètement faux avec le succès des opérateurs tels qu'Uber, FreeNow et Bolt). Ce véhicule, malgré son immense gabarit ne dispose que de trois places, et est censé être un véhicule complètement autonome. Reste pas moins que ce véhicule ne ressemble pas à grand chose...

#8 toyota mirai (2016) 

En règle générale, Toyota n'est pas réputée pour offrir un design sexy à ses véhicules, en témoigne toutes les générations de Prius. Exceptées bien sûr les GT86 et Supra. Ce qu'on ne peut pas enlever à la marque nippone en revanche, c'est sa position de précurseur en matière de véhicules électriques. Et pourtant, la Mirai roule cette fois-ci à l'hydrogène. 

#9 mitsubishi gt phev concept (2016)

Véritable Transformers, ce concept car ne peut pas faire plus clinquant en terme d'extravagance. Calandre et dimensions globales XXL, ce SUV manque sérieusement de finesse et de classe. Ce concept car a donné naissance à l'actuel Outlander, qui est clairement plus fin dans ses lignes. 

#10 aixam GTI (2016) 

Non, mettre deux pots d'échappements à une voiture (sans permis qui plus est) ne rend pas une voiture plus sportive. Aixam, l'un des pionniers de la voiture sans permis, sait comment attirer une clientèle jeune et plutôt aisée, puisque ces véhicules sont disponibles dès l'âge de 14 ans. Carrosserie "coupée" et "plus sportive", cette Aixam reste malgré tout limitée à 45 km/h en France. 

Découvrez un aperçu de la Vision-S, la première voiture de Sony 

Une erreur ?

Mots-Clés : Audiparisvoituresautomobile

Actuellement étudiant à l’ISFJ Paris, j’intègre l’équipe d’Hitek en septembre 2022 pour deux ans après un stage de fin d’année en 2021. Je suis passionné par les jeux vidéo, le cinéma en général et les nouvelles technologies. J’aime rapporter l’information sous toutes ses formes et j’apprécie le fait de découvrir de nouveaux titres vidéoludique pour enrichir ma culture personnelle.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.