Découverte d'une douzaine de trous noirs au coeur de la Voie Lactée

De Dan Auteur - Posté le 6 avril 2018 à 9h11 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Il existe une hypothèse selon laquelle, au centre de toute galaxie se trouve de nombreux trous noirs situés autour d'un gigantesque trou noir supermassif. Si jusqu'à maintenant cette hypothèse n'avait pas pu être démontrée, une équipe de scientifiques américains vient justement de le faire en ayant pu observer une douzaine de trous noirs au centre de la Voie Lactée. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Nature ce mercredi 4 avril.

Pour rappel, il existe deux types de trous noirs : les trous noirs stellaires qui apparaissent à la fin de vie d'une étoile et ceux dits supermassifs, qui pourraient peser entre 1 million et des milliards de fois le Soleil, qui se trouvent au centre des galaxies.

Une partie infime de l'iceberg

 
Jusqu'à maintenant, même autour du trou noir supermassif Sagittaire A*, le trou noir le plus proche de notre planète, la théorie ci-dessus n'a jamais pu être vérifiée. Aucune grappe de trous noirs stellaires n'a pu être observée. Mais avec les résultats de cette nouvelle étude qui a permis de mettre en évidence une douzaine de trous noirs stellaires autour de Sagittaire A*, les auteurs de cette étude pensent qu'ils tiennent une piste. En effet, selon eux, cela ne serait qu'une "partie immergée de l'iceberg". Ils pensent qu'il doit exister d'autres objets plus petits qu'ils ne parviennent pas à détecter du fait de cette distance trop lointaine. D'après l'étude, il se pourrait qu'il y ait 500 trous noirs stellaires à se trouver au cœur de la Voie Lactée. Et quelques 10.000 de ces objets célestes situés à moins de 3 années-lumières de Sagittaire A*.
 
Si les scientifiques parviennent à prouver que notre galaxie possède de nombreux trous noirs, alors ils auront réussi à prouver l'hypothèse de base. De plus, une meilleure connaissance sur le nombre de trous noirs permettrait d'avancer sur la recherche sur les ondes gravitationnelles issus de la collision entre trous noirs.

Une erreur ?

Mots-Clés : galaxievoie lactéetrou noirsSagittaire A*ondes gravitationnelles

Source(s) : sciencesetavenir.fr

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par Savi, il y a 2 ans :

On va finir par se faire engloutir !

Répondre à ce commentaire

Par L'inquisiteur, il y a 2 ans via l'application Hitek :

Alors c’est bien joli tout ça, mais est-ce un danger pour nous ou pas ?

Répondre à ce commentaire

Par The D, il y a 2 ans (en réponse à L'inquisiteur):

Notre système solaire est trop éloigné du centre de notre galaxie du coup, rien à craindre !

Répondre à ce commentaire

Par Hater, il y a 2 ans (en réponse à L'inquisiteur):

Dans des milliards d'années vu leur vitesse... :)

Répondre à ce commentaire

Par Ninja, il y a 2 ans :

Mass Effect avait donc raison depuis le début! Maintenant manque plus les Collector.

Répondre à ce commentaire

Par Nyriane, il y a 2 ans :

"selon eux, cela ne serait qu'une "partie immergée de l'iceberg" "
On dit "cela ne serait que la partie émergée de l'iceberg". C'est d'ailleurs comme ça que c'est écrit dans votre source.
Quittes à copier/coller un article, faites au moins en sorte de ne pas baisser la qualité (sur le fond comme sur la forme) de l'information relayée.

Répondre à ce commentaire

Par Aminedragofeu, il y a 2 ans :

A ton une chance de se faire aspirée
Mais si la plus grosse étoile quand connais explose qu arrivera
Et que notre galaxie devient le plus gros des trou noir sa explique que l univers peut disparaître à cause du trou noir

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.