Rechercher Annuler

Harry Potter : un acteur phare de la saga soutient J.K Rowling après la polémique sur ses propos transphobes

De Maya Foucret - Posté le 18 mars 2021 à 13h12 dans Cinéma

Les nombreuses sorties polémiques de J.K Rowling ont fait couler beaucoup d'encre. L'auteure de Harry Potter a été accusée de transphobie après divers propos hostiles à l'égard de la transition et du concept variable du genre. Ses prises de parole avaient entraîné une large vague d'indignation de la part des fans mais aussi des collaborateurs de l'écrivaine, dont plusieurs acteurs de la saga cinématographique du plus célèbre des sorciers. Malgré tout, l'un des acteurs clef de la saga a tenu à lui apporter son soutien.

J.K Rowling de plus en plus isolée

Depuis les déclarations de J.K Rowling, les appels au boycott se succèdent et aboutissent de manière plus ou moins concluante. Ainsi, Avalanche Software, le studio en charge du jeu vidéo Hogwarts Legacy avait notamment décidé d'écarter la romancière britannique du projet. Plus encore, ils avaient pris la décision de faire un véritable pied de nez à cette dernière et montrer leur soutien aux personnes trans en rendant la personnalisation des personnages plus inclusive. 

De leur côté, Emma Watson et Daniel Radcliffe ont publiquement apporté leur soutien à la communauté trans. Miriam Margolyes, qui interprète le professeur Chourave, était allée jusqu'à dénoncer la vision "conservatrice" de la romancière en arguant que l'on ne pouvait pas être "fasciste" sur la question de la transidentité.

L'acteur de Voldemort défend J.K Rowling

Au milieu de la tempête, un acteur de la saga Harry Potter a décide d'aller à contre-courant. Il a récemment pris la parole pour fustiger la haine dont est l'objet J.K Rowling depuis près d'un an.

Il s'agit de Ralph Fiennes, l'interprète de Voldemort. Au cours d'une interview avec The Telegraph, celui-ci a confié être profondément lassé par la "cancel culture". Sans chercher à justifier les propos de la romancière, Ralph Fiennes lui a apporté son soutien et affirme ne pas comprendre le portrait au vitriol qui lui est brossé, comme il l'explique ci-dessous :

"Je peux comprendre la tension d'un conflit mais je trouve que les accusations et le besoin de condamner sont totalement irrationnels. Le niveau de haine que certaines personnes expriment à l'encontre de points de vue différents et la violence de leurs propos est assez perturbante."

Le débat sur la cancel culture fait rage. Avec cette prise parole de Ralph Fiennes, la guerre ouverte qui oppose les défenseurs des droits des personnes trans et les défenseurs de la liberté de parole de J.K Rowling ne semble pas près de se finir.

Une erreur ?

Source(s) : The Telegraph

Mots-Clés : voldemortRalph FiennesJ.K RowlingPolémiquetransphobesoutientransphobie

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (29)

Par Astro, il y a 7 mois :

Est-ce que la cancel culture sert vraiment à quelque chose pour le coup ? Je ne sais pas...

Répondre à ce commentaire

Par MouiMoui, il y a 7 mois (en réponse à Astro):

Donc si je dis "les filles mettent du rouge à levre" on va me jeter des cailloux? Évidemment parce que les queers les hommes les trans les noirs les bleus meme les pandas ils ont tous le droit de mettre du rouge à lèvre.
Vous imaginez la conjugaison à l'école s'il faut inclure tout ce beau monde dans les 3e personnes du singulier et pluriel?
Si elle avait voulu vraiment porter préjudice à quelque genre que ce soit, je pense que cette dame aurait formulé ça de manière bien plus subtile.
Ca devient lassant ces sectes anti blanc hétéro binaire. De nouveau des polémiques montées par des gens qui passent rop de temps à réfléchir entre deux émissions de TPMP. C'est dur de combler ses journées et il faut bien s'occuper. Je sais pas mais moi j'ai pas ce genres de soucis jai pas le temps de chercher la petite bête et sortir des torchons pareils.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 7 mois (en réponse à Astro):

Cette cancel culture sert à :
- maximiser l'impression d'appartenance à une cause juste, pour montrer qu'ils sont respectables, mêmes s'ils en ont rien à carrer des pauvres
- créer un effet de camouflage dans le monde médiatique pour faire oublier les vrais combats sociaux (pauvreté, précarité, inégalités de fond entre les gens qui ont le pouvoir et le peuple des administrés) ; de ce fait un contrefeu particulièrement efficace pour le pouvoir qui voit l'opposition à sa politique réduite puisqu'ils sont "progressistes", même s'ils mènent des politiques qui accroissent les inégalités socio-économiques.
- créer des tensions internes dans la société, pour "atomiser" les intérêts des groupes distincts, utile pour le clientélisme électoral (au niveau politique).

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à Astro):

C'est vrai qu'on a hérité d'une culture parfaite qui ne doit jamais être mis en question, jamais !

A quoi ça peut bien servir d'ouvrir le débat ou de mettre des notions en questions ?

Conserver à tout prix le statu quo, c'est ça la clé !

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Tu le dis bien : ouverture de debat!

Cancel culture non! c'est totalement ridicule. Ca revient à juste détourner le regard de ce qui n’était pas parfait voir même pire! et on en arrive encore à ce refus du débat!.

J.K. Rowling, en donnant son avis au travers d'une phrase a été dégagée du débat et directement crucifié sur la web-place publique. Ca fait deja pas mal de temps et regardez ou on en est de cette histoire.
Phrase maladroite ou vraie position sur la question je retiens juste que les vrais perdants dedans son le debat et la liberté individuelle de penser (dans la limite du legal et décence bien entendu)

Répondre à ce commentaire

Par Pris, il y a 7 mois via l'application Hitek :

Une dernière phrase bien éloquente. "Qui oppose les défenseurs des droits de trans aux défenseur de la liberté de parole". Pas une opposition aux transphobes, mais bien une opposition à la liberté d'expression, illustrant bien que peut importe le sujet, les extrêmes sont toxiques et s'éloignent de leur sujet. Mais malgré tout rappelons nous que les extrêmes toxiques qui condamnent le moindre doute, la moindre réserve sur un sujet qu'ils considère important mais sur lequel ils n'acceptent aucune question légitime comme recevrait tout sujet important, est minoritaire et que dieu merci, les vrais défenseurs de leur droits et du mouvement trans sont des gens normaux pacifiques et matures.

Répondre à ce commentaire

Par MouiMoui, il y a 7 mois (en réponse à Pris):

Marine a dit la même chose des musulmans. Marre d'entendre parler d'une soit disant minorité extrémiste. Ils sont tous pareils, selon elle.
Toujours est il que tant que nous aurons besoin de compartimenter, nous n'avancerons pas. Tant qu'une personne autre quhétero aura à exprimer sa différence, par un coming out, un vêtement, une action, pour se permette d'exister, on décollera pas du mur (parce que notre société est déjà sans la mur, depuis longtemps, longtemps). On ne devrait pas avoir à se justifier. On ne devrait pas avoir à rappeler qui a ses règles ou pas. On s'en tamponne. Tout ce qu'on veut, c'est exister comme on l'entend, dans les clous certes, mais on devrait pas avoir à se cacher.

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 7 mois via l'application Hitek :

Merci à lui et aux artistes couillus capable de conserver leur libre arbitre à l'abris de l'auto-censure.

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois :

La règle de base devrait être : liberté d'expression sans condition !
Emettre une opinion ne devrait pas avoir comme conséquence d'être considéré comme une offense. Le délit d'injure de devrait pas s'appliquer à l'opinion sinon on parlerait de délit d'opinion. Pour prendre un exemple : obliger les gens, via la loi, d'utiliser un pronom plutôt qu'un autre face à une personne trans s'apparenterait à de la dictature d'opinion.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Ne venez pas m'emmerder sur ce que je pense.
On a le droit de penser et dire des idioties si ça nous chante. On ne devrait pas avoir à aller en prison pour ça.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

Liberté d'expression sans limite, rien que ça.

Ca veut dire que c'est légitime de faire l'apologie du terrorisme ou de la pédophilie ? et que personne ne doit remettre ce genre d'opinion en cause ?

Faudrait pas limité ce genre de liberté d'expression, c'est de la cancel culture voyons...

Répondre à ce commentaire

Par Boarf, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Murge le pretendu defenseur du progressisme nous prouve ecore une fois qu'il est en réalité un facho de la cancel culture d'extreme droite .

Ignorez le il se ridiculise tout seul

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à Boarf):

Le mec me répond pour m'ignorer, ok...
Du coup il est hyper crédible quand il parle de ridicule.

Enfin bon on voit la qualité intellectuelle du type dont le seul argument est d'insulter direct de facho sans répondre sur le fond ... du lourd.

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Limiter la liberté..... concept inepte
Quand quelqu'un émet une opinion, aussi idiote soit-elle, la seule réponse ne devrait pas être la censure mais la réponse par un contre-argument.
Les mauvaises idées ne se combattent pas par la censure, sinon elles ne sont pas combattues elles sont esquivées et ne permettent pas leur disparition. Elles se combattent sur le terrain des arguments rationnels.
Ca ne m'étonne même pas de voir que le QI mondial baisse depuis une dizaine d'année vu le niveau d'argumentation (ou de censure) qui pullule sur les réseaux.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

Evidemment que la rationalité devrait l'emporté et que l'argumentation devrait toujours être privilégié ... et puis les oiseaux devraient chanté l'ode à la joie et des arc en ciel devraient nous accueillir au travail.

J'aime bien ta perspective de bisounours mais malheureusement on est des être irrationnels muent par nos passions et nos rancœurs ; nos rationalité sont aussi diverses que nos individualité, un argument rationnel pour l'un sera illogique pour l'autre.
Croire à la toute puissance du débats rationnel c'est comme croire que l'objectivité existe : c'est d'une naïveté touchante.

Permettre l'injure publique c'est assuré que le pugilat devienne le seul mode de débat ; permettre l'apologie du terrorisme ou de la pédophilie c'est autorisé la diffusion de concept dangereux.

On voit ce qui se passe aux USA, pays de la liberté d'expression : les nazis y manifestent librement et rependent leurs idées, c'est ça qu'on veut ?

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Houlà :

...on est des être irrationnels mû* par nos passions et nos rancœurs...

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Et donc si on suit ta logique, si un argument est rationnel pour l'un mais pas pour l'autre, de quel droit tu obligerais l'autre à penser comme toi ? Ou a se taire (idem) ?

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

De quel droit ?

Du droit démocratique : législatif, exécutif et judiciaire.

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Ok, petit rappel de notre chère Constitution que certains ont visiblement oublié ici :
Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. » Cette loi a valeur constitutionnelle car elle se trouve dans le préambule de la Constitution de la Ve République.

Tu remarqueras le "pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public", tu as le droit d'avoir des pensées et émettre des opinions raciste si ça te chante (sauf dire que les chambre à gaz n'ont pas existé (loi Gayssot) vu qu'il s'agit de la seule entorse à la Constitution qui existe, à ma connaissance), par contre proférer une insulte raciste et agresser quelqu'un pour des motifs racistes est bien entendu réprimé par la loi (atteinte physique et morale).

Il faut juste distinguer les deux.

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

Et c'est au juge de trancher et non à la vindicte populaire.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

Du coup qu'est-ce qu'il faut comprendre de tes propos successif ?

Que tu milites pour la liberté d'expression "totale" ... mais avec des limites ?

Si c'est le cas, on est d'accord.

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Murge ce n'est pas une limite à la liberté d'expression, il s'agit de distinguer ce qui relève de la liberté d'expression de ce qui relève de l'injure et l'offense (en matière de droit, c'est l'intention qui compte).
Mais comme le dit RTS_Gamer, on vit dans un monde où n'importe quelle opinion va être assimilé à une offense. On vit dans un monde d'éternels offensés, pour un oui ou pour un non.
Le pire c'est qu'on part du principe qu'une opinion sur un sujet sensible, a partir du moment où elle ne fait pas partie de la doxa du moment est systématiquement frappée du sceau de l'infamie et de l'injure.
Plus personne, à part un certain nombre, ne fait l'effort de prendre du recul et d'essayer de comprendre. Ni d'essayer de dérouler un raisonnement contraire à son propre schema de pensée.
On le voit bien, c'est dans l'ère du temps, on ne demande plus par exemple aux élèves de faire de dissertations, de nuancer son opinion.
La nuance n'existe plus.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

Ca fait beaucoup de mots pour juste écrire "ouin ouin ouin on peut plus rien dire". On se croirait sur Cnews.

Honnêtement ce raisonnement de victimisation consistant à expliquer qu'on subirait l'opprobre dès que la contradiction pointe le bout de son nez c'est juste une volonté lâche de ne pas assumer la responsabilité de ses propos.

Ceux qui disent de la merde et qui se font signaler qu'ils ont dis de la merde ne sont pas censuré, ils entrent juste dans une dynamique de dialogue contradictoire.

C'est tout le contraire de la censure puisque face à cette contradiction les mis en cause peuvent s'exprimer encore plus et détailler leur point de vue

Mais face à une contradiction imprévue le plus simple c'est fuir en mode "on peut plus rien dire" et c'est pas une réponse de fond.

Ceux qui sont incapable de défendre leurs propos peu ragoutant (ou qui sont conscient de la nature peu ragoutante de leur propos) vont pleurnicher sur une censure imaginaire, comme ça ils n'ont plus à répondre sur le fond.

Les gens qui passent leurs temps à dire "qu'on peut plus rien dire" dans tout les média à toute les heures de la journée (piou elle est rude cette censure envers des gens qui s'expriment partout tout le temps) feraient mieux de dire les trucs qu' ils osent pas dire ce serait vachement moins hypocrite.

Répondre à ce commentaire

Par wezrubmag, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

Ok Murge, je crois que tu n'as toujours pas compris. Je vais m'arrêter là, je crois que ça ne sert à rien.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

Ok a+ bisous.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

En vrai je suis un peu déçus que tu te sois sentis offensé au point de refuser l'échange (enfin bon on vit dans un monde d'éternels offensés, pour un oui ou pour un non).

C'est dommage que face à une contradiction qui t'offres l'opportunité de détailler et de nuancer ton propos tu choisisses la fuite.

J'aurai peut être pas du faire valoir de dérouler un raisonnement contraire à ton propre schéma de pensée, ni utiliser un vocabulaire pas politiquement correct.

Désolé de t'avoir offensé mais enfin bon on peut plus rien dire à la fin !

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 7 mois (en réponse à Murge):

" C'est dommage que face à une contradiction qui t'offres l'opportunité de détailler et de nuancer ton propos tu choisisses la fuite. "

C'est drôle, c'est ce que je te dis régulièrement.... -_-

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 7 mois (en réponse à wezrubmag):

En fait, il n'y a pas d'autorisation d'émettre des opinions racistes, puisque c'est sanctionné par la loi, même si parfois il y a matière à discuter sur les jugements rendus. Ce que murge ne comprend pas et que je me tue à lui dire, ce que les sjw identifient souvent à tort comme du racisme, sexisme, lgbtphobie, c'est surtout la divergence d'opinions (meme non haineuses). Mais pour ces gens-là, il y a une forte propension à assimiler une divergence d'opinion à de la haine, ce qui est non seulement de la malhonnêteté intellectuelle, mais en plus du totalitarisme idéologique.

La preuve en est : Rowling a juste "omis" de parler des trans pour parler des gens qui ont leurs règles, elle se prend une vague de haine inquisitoriale la qualifiant de transphobe, comme au Moyen Age on pouvait être accusé d'hérésie.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 7 mois :

Pour la énième fois, Rowling n'a rien dit de transphobe, contrairement à ce que les militants sjw hystériques aimeraient propager comme mensonges pour assimiler tout propos qui n'irait pas dans leur sens à de la haine !

Elle a dit tout simplement questionné la pertinence de la phrase pompeuse "les personnes qui ont leurs règles".

‘People who menstruate.’ I’m sure there used to be a word for those people. Someone help me out. Wumben? Wimpund? Woomud?
Opinion: Creating a more equal post-COVID-19 world for people who menstruate

Ces ayatollahs-commissaires politiques-obergruppenfuhrers de la pensée se comportent comme l'inquisition avec leur sociétalisme idéologique totalitaire. Et cette merde d'idéologie est à combattre farouchement !

NO PASARAN !

Répondre à ce commentaire

Par LeGrosKaze, il y a 7 mois :

Encore un beau torchon, pour une fois que c'est pas Gomewars qui le rédige.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.