Rechercher Annuler

Activision attaqué en justice par un ex-dictateur à cause de Call of Duty

De Ayasta - Posté le 17 juillet 2014 à 15h53 dans Insolite

En début de semaine, le Los Angeles Time rapportait une histoire insolite : l'ex-dictateur du Panama a attaqué en justice l'éditeur de jeu pour l'utilisation de son personnage dans son blockbuster Call of Duty : Black Ops 2.

Et le procès du siècle commença...

Difficile de choisir entre les pleurs et le rire, mais on finit par sélectionner ce dernier tellement c'est cocasse. Dans l'histoire de Call of Duty : Black Ops 2, l'un des personnages que l'on rencontre est le président du Panama Manuel Noriega. Celui-ci aide le joueur lors d'une mission dans Panama City avant de retourner sa veste. Jusque là, rien de bien folichon.

Mais contrairement à ce que peut penser le public enfantin de Call of Duty, il ne s'agit pas d'un simple personnage fictif : Manuel Noriega est un homme bien réel, un ancien président du Panama et quelqu'un qui n'aime pas trop la façon dont il est présenté dans le jeu. En effet, l'ancien dictateur a attaqué Activision car le jeu le décrivait comme "un kidnappeur, un meurtrier et un ennemi de l'État".

Mais c'est qui Manuel Noriega ?

Difficile de voir le côté ironique de la chose lorsque l'on ne connaît pas l'histoire de Manuel Noriega. Agent double de la CIA et des services cubains, il a fait parti de différents mouvements panaméens avant de devenir chef des armées en 1983. Dans le même temps, il aidait au développement du trafic de drogue, particulièrement la cocaïne.

activision-attaquer-justice-ex-dictateur-call-of-duty

En 1989, il s'autoproclame Président du Panama et déclare la guerre aux États-Unis. Bien mal lui en pris, puisqu'il fut arrêté en 1990. Les liens qu'il a entretenu avec les services secrets américains sont cependant assez vagues, et il n'a d'ailleurs jamais été autorisé à dévoiler ce qu'il sait. Aujourd'hui âgé de 80 ans, il cherche sans doute à se faire un peu d'argent via ce procès. Call of Duty : Black Ops 2 avait rapporté plus d'un milliard de dollars deux semaines après sa sortie. Et après tout pourquoi pas ? Le droit à l'image touche tout le monde, même les ex-dictateurs en prison.

Une erreur ?

Source(s) : Los Angeles Time

Mots-Clés : procèscall of dutyPanamaManuel NoriegaActivsion

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (8)

Par c'est trop trop trop trop fun houlalalalalalalla j'en veux trop quoi , il y a 8 ans :

Il est en prison il n'a plus de droits.

Répondre à ce commentaire

Par Flo70, il y a 8 ans :

C'est un dictateur faut pas aller plus loin, si il est pas fier de son image, il avait qu'a pas se la créer.

Répondre à ce commentaire

Par Centurio45, il y a 8 ans :

Il a déclaré la guerre aux états-unis? Je l'aurais plutôt mis dans un asile.

Répondre à ce commentaire

Par Bolsano-Weierstrass, il y a 8 ans via l'application Hitek :

Ou il a tentait un suicide 1vs300Millions

Répondre à ce commentaire

Par Sukabenja, il y a 8 ans :

fuck the king..

Répondre à ce commentaire

Par LB59, il y a 8 ans :

Imaginez Hitler qui reviendrait pour coller un procès à tous les jeux où on bousille du Nazi (Wolfenstein en premier) ? ^^

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.