Alan Moore n'est pas enthousiasmé par la série Watchmen de HBO

De Gaetan Auteur - Posté le 29 juillet 2019 à 9h24 dans Séries TV

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Depuis le 19 mai 2019, date à laquelle a pris fin Game of Thrones, la chaîne HBO travaille d'arrache-pied pour lui trouver LA série de remplacement. Parmi les nombreuses cartes que la chaîne du groupe Warner a en main (nous vous les avions détaillées dans un précédent article), la série Watchmen occupe une place de choix. Non content de surfer sur le mythe du super-héros qui connait un regain d'intérêt ces dernières années (en grande partie du fait du succès retentissant du Marvel Cinematic Universe), il s'agit également de l'adaptation d'un des plus gros chefs d'oeuvre du plus grand scénariste de comics de l'Histoire : Alan Moore. Pourtant, le scénariste anglais n'est pas très enchanté par la série... On vous dit tout ! Mais avant, regardons à nouveau la bande-annonce de la série diffusée au Comic Con de San Diego : 

La réponse d'Alan Moore à HBO

Casey Bloys, le directeur des programmes de HBO, a - par courtoisie ? par ignorance ? - demandé à Alan Moore s'il désirait être lié à la série Watchmen que prépare la chaîne câblée. Selon le directeur des programmes de la chaîne, Alan Moore a explicitement fait savoir "que la série ne l'enthousiasmait pas", d'après nos confrères d'Actualitté. Alan Moore a même refusé de voir son nom figurer au générique de la série. 

Mais était-ce vraiment étonnant ? Plusieurs oeuvres cultes d'Alan Moore ont été adaptées (avec plus ou moins de succès...) au cinéma : From Hell d'Albert et Allen Hughes en 2001, La Ligue des Gentlemen extraordinaires de Stephen Norrington en 2003, Constantine (d'après le personnage éponyme qu'il a créé dans Swamp Thing) de Francis Lawrence en 2005, V pour Vendetta de James McTeigue et les Wachowski en 2006, Watchmen de Zack Snyder en 2009 et The Killing Joke de Sam Liu en 2016. Et chaque fois, les films ont essuyé de vives critiques venant du légendaire scénariste anglais. Parce qu'il est un homme intègre, solide dans ses idéaux, Alan Moore a toujours refusé le moindre dollar venant d'un film adapté d'un comics dont il ne détient pas seul les droits, comme ce fut le cas des comics écrits pour l'écurie DC Comics, qui l'avait arnaqué dans les années 80. 

Voici ce que disait Alan Moore en 2005, dans le numéro 29 de la revue D-Side :

Ce sont des films idiots, sans la moindre qualité, une insulte à tous les réalisateurs qui ont fait du cinéma ce qu'il est, des magiciens qui n'avaient pas besoin d'effets spéciaux et d'images informatiques pour suggérer l'invisible. Je refuse que mon nom serve à cautionner d'une quelconque manière ces entreprises obscènes, où l'on dépense l'équivalent du PNB d'un pays en voie de développement pour permettre à des ados qui ont du mal à lire à passer deux heures de leur vie blasée. La majorité de la production est minable, quel que soit le support.  Il y a des films merdiques, des disques merdiques et des BD merdiques. La seule différence, c'est que si je fais une BD merdique, cela ne coûte pas cent millions de dollars.

Alan Moore a également été très choqué par le procès incombé par Larry Cohen et Martin Poll, deux producteurs qui ont accusé la Fox d'avoir plagié leur story board d'un film appelé Cast of Characters. Moore confiera par la suite que les deux accusateurs semblaient croire que "les dirigeants de la Fox [l']avaient appelé et persuadé de voler leur story-board, puis d'en faire une BD qu'ils pourraient adapter en script, afin de dissimuler le vol initial". Pour Moore confiera également, à propos de ce procès, qu'il aurait été mieux traité s'il avait "violé et tué un car entier d'enfants handicapés mentaux, après les avoir drogués à l'héroïne". Ce qui n'empêchera pas Moore d'être très critique concernant le film adapté de sa série de BD :

Dans le film adapté de La Ligue des Gentlemen extraordinaires - dont je n'ai rien à faire et que je n'irai pas voir -, les producteurs américains ont cherché à introduire des personnages américains afin de contrebalancer tous ces personnages européens. Le seul qu'ils aient pu trouver était Tom Sawyer. Ce qui en dit long, je pense, sur la pauvreté de l'imaginaire américain.

Donc, oui, le refus d'Alan Moore était plus que prévisible.

Le showrunner ne se laisse pas démonter 

Damon Lindelof est un fan autoproclamé d'Alan Moore (ce que nous ne mettons pas en doute). Malgré le refus de son idole, le showrunner de la série Watchmen (déjà connu pour son travail sur les séries Lost et The Leftlovers, ainsi que sur Prometheus de Ridley Scott et Star Trek Into Darkness de J.J. Abrams, dont il a signé les scénarios), il n'hésite pas à qualifier Alan Moore de "génie", allant jusqu'à dire qu'il est "le plus grand écrivain de comics et peut-être le plus grand écrivain de tous les temps". On peut difficilement lui donner tort, surtout après la lecture de From Hell ou de ses deux romans, La Voix du feu et le titanesque Jérusalem. Aussi, Damon Lindelof assure "respecter sa demande [de ne pas être associé à la série et de ne pas voir son nom affiché au générique]". 

Mais Damon Lindelof ne se laisse pas démonter, bien décidé qu'il est à prouver au Barde de Northampton que sa série sera une adaptation réussie. Ce sera une "lutte de longue haleine", avoue-t-il. Mais si Damon Lindelof ne baisse pas les bras, c'est parce qu'il prend modèle sur Alan Moore. Damon Lindelof a confié : 

La lutte va continuer. Alan Moore est un punk, un esprit rebelle. Si vous disiez à un Moore adolescent en 1985 ou 1986 : "Tu ne peux pas faire tel projet, parce que le créateur de Superman ou de Swamp Thing n'est pas d'accord", il vous répondrait : "Va te faire, je le ferai quand même." Alors je vais suivre l'esprit d'Alan Moore pour dire à Alan Moore : "Va te faire, je le ferai quand même."

S'il y a peu de chances que ce raisonnement calme le maître anglais, avouons-tout de même que Damon Lindelof semble avoir bien compris l'état d'esprit anar d'Alan Moore, et que cette compréhension ne pourra que l'aider à bien adapter son oeuvre. Si toutefois vous craignez que cette adaptation soit ratée, et que la bande-annonce diffusée au Comic Con de San Diego (publiée en introduction de cet article) ne vous a pas rassuré, Damon Lindelof a précisé que "ce sera une histoire annexe, on ne fera pas de reboot". 

On espère que la série sera à la hauteur de nos attentes !

Une erreur ?

Mots-Clés : Damon Lindelofalan moorewatchmenDC Comicshbo

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (10)

Par jeanLucasec, il y a 6 mois :

Le maitre a parlé

Répondre à ce commentaire

Par AdrienWayne, il y a 6 mois :

Un peu aigri le punk^^ D'autant que le film Watchmen est à mon sens un des films de comics les plus aboutis, je suis peu être moins objectif avec les films de Snyder :)

Répondre à ce commentaire

Par jhudson, il y a 6 mois (en réponse à AdrienWayne):

Ce site montre en détail les différences parfois assez énormes entre le film et le comic.

https://www.ifc.com/2015/12/differences-watchmen-novel-and-movie

Je ne comprend pas comment on peux dire que le film est un copié collé, alors qu'une des moments forts du comic avec Rorschach est raccourci d'une façon aussi simpliste, montrant que Snyder n'a même pas compris le premier niveau de lecture, ni le clin d' oeuil a la fin de Mad Max.

Rorschach’ ne tue pas d'une hache en pleine tête un type attaché incapable de se défendre, c'est des manières du Comedian.

C'est de la violence purement gratuite qui ne mérite que le mépris de Moore qui n'avait pas du tout apprécié le 300 de Snyder .

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 6 mois via l'application Hitek :

Chaud sa dépression quand même. Puis il oublie de dire que le fait de ne pas être mêlé à une adaptation ça lui permet de critiquer vivement par la suite.

Répondre à ce commentaire

Par Capt'ain, il y a 6 mois (en réponse à Beniben95):

Ca s'appelle l’intégrité.

Répondre à ce commentaire

Par Goulougoulou, il y a 6 mois :

Je le comprends...

Répondre à ce commentaire

Par Spider Marmotte, il y a 6 mois :

Au vu de la.BA cette serie va être une énième critique de Trump et des Wasp saumoudré de white trash et de Blck lives matter .

Répondre à ce commentaire

Par Lollalecture, il y a 6 mois (en réponse à Spider Marmotte):

C'est ça, ça a l'air bien nul

Répondre à ce commentaire

Par Wasteak, il y a 6 mois :

Il est vraiment pessimiste cet hipster d'alan.

Répondre à ce commentaire

Par DuRd3n, il y a 6 mois :

J'ai beau avoir lu et relu Watchmen, je vois pas qui c'est la noire avec sa capuche.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.