The Outsider : quand HBO revisite l'univers de Stephen King

De Gaetan Auteur - Posté le 14 janvier 2020 à 14h25 dans Séries TV

Quel auteur encore en vie peut-il se targuer d'avoir vu son oeuvre adaptée en 50 films et 32 séries et téléfilms, mis à part Stephen King ? Depuis Carrie au bal du Diable par Brian De Palma en 1976, le maître de l'Horreur et du Fantastique a vu son oeuvre déclinée sous tous les formats, le public ne se lassant jamais de redécouvrir, avec plus ou moins de frissons, une oeuvre de King sur grand ou petit écran. Pour rappel, rien qu'en 2019, quatre films ont été des adaptations d'oeuvres de l'auteur de Shining (Simetierre, It - Chapitre 2Dans les hautes herbes, Doctor Sleep), pendant que les saisons 2 de Castle Rock et 3 de Mr. Mercedes étaient diffusées. Stephen King est extrêmement bankable. A tel point que lorsqu'un de ses romans paraît, il ne faut plus attendre bien longtemps avant que celui-ci soit adapté. Paru en 2018 aux Etats-Unis et en 2019 dans l'Hexagone, The Outsider est d'ors et déjà adapté par Richard Price (le showrunner de The Night Of) pour la chaîne HBO. Les deux premiers épisodes sont sortis dans la nuit du dimanche 12 janvier. On les a vus, et on vous dit ce qu'on en a pensé. 

Résumé

Lorsque le corps, affreusement mutilé, de Frank Peterson, un gamin de 11 ans, est retrouvé dans un bois, toute une petite bourgade de l'Oklahoma plonge dans l'horreur, face à ce drame terrible. Très vite, l'enquête, menée par Ralph Anderson, laisse penser que Terry Maitland, père de famille aimant et membre imminent de cette communauté, est le coupable de ce meurtre atroce. En effet, les preuves s'accumulent et semblent prouver sa culpabilité. Problème : d'autres preuves tout aussi indiscutables ont démontré que Terry Maitland se trouvait à 100 km du lieu du meurtre à l'instant même où celui-ci était commis. Un homme peut-il être doué d'ubiquité ? Et si effectivement cette hypothèse doit être rejetée, qui est coupable ? 

Stephen King chez True Detective 

Le moins que l'on puisse dire, après avoir vu les deux premiers épisodes de cette mini-série qui en comptera dix, c'est qu'elle nous rappelle, par son rythme lent et son ambiance obsédante, les grandes heures de la première saison de True Detective, grand choc de l'année 2014, et sans aucun doute un des plus gros chefs d'oeuvre du petit écran. Le rythme de The Outsider est assez lent, sans pour autant que l'on s'ennuie. Le mystère est si épais, les personnages si passionnants, que le spectateur se retrouve facilement obsédé par cet univers si proche de nous. 

Autre point de raccord que l'on peut trouver avec des séries comme True Detective ou la non-moins excellente Sharp Objects (avec une Amy Adams à l'interprétation cardinale), c'est l'interprétation magistrale des acteurs. En deux épisodes seulement, Ben Mendelsohn (qui jouait les méchants dans Rogue One : a Star Wars story et Ready Player One) nous offre déjà un jeu d'acteur mémorable, dans son rôle de flic torturé et endeuillé, nous donnant envie de voir la suite. Même constat pour Bill Camp (The LeftoversThe Night OfJoker), plus que convaincant dans son rôle d'avocat prêt à tout pour sauver son client. Les seconds rôles sont tout aussi prometteurs, avec en tout premier lieu Mare Winningham (Mildred Pierce), Jeremy Bobb (The KnickGodless), et surtout Julianne Nicholson (Boardwalk EmpireMasters of Sex), absolument géniale en mère courage. 

Mais qu'on ne s'y trompe pas ! Si on est bien dans un polar, on est avant tout chez Stephen King, et le basculement vers le fantastique (ou l'horreur) peut survenir n'importe quand. Mais ce fantastique est si habilement mélangé à un hyper-réalisme (renforcé par le rythme lent de la série) que notre suspension d'incrédulité n'est jamais à proprement menacée.

Une équipe créative de haut niveau

Même ceux qui, ordinairement, n'apprécient pas Stephen King, devraient trouver leur compte avec The Outsider. En effet, la série bénéficie d'une équipe créative de haute volée, avec en tout premier lieu Richard Price, en showrunner. Si ce nom ne vous dit peut-être rien, il est pourtant un des grands noms de HBO. Avant de devenir showrunner sur The Night Of (une des meilleures mini-séries qui soit), ce romancier de profession était un des plus proches collaborateur du showrunner David Simon, pour qui il a signé des épisodes de The Wire et The Deuce. Comme d'habitude chez Richard Price, à l'instar de son mentor David Simon, la politique n'est jamais très loin. Ce scénariste, qui semble passionné par les affres de la justice américaine, saisit l'occasion de ce polar fantastique pour livrer un portrait incisif sur le fonctionnement de la machine judiciaire et médiatique des Etats-Unis. Tout en brossant le portrait d'une bourgade du Centre-Sud américain. 

Richard Price s'amuse également avec les codes du polar. A ce titre, un événement bien précis qui survient dans l'épisode 2 nous a laissé pantois, tant il met à mal intelligemment les codes auxquels le polar nous avait habitués. D'ailleurs, Richard Price sera rejoint, pour les épisodes 7 et 9, par Dennis Lehane, le célèbre romancier de Mystic River (adapté au cinéma par Clint Eastwood) et Shutter Island (adapté au cinéma par Martin Scorsese). On rappelle que ce génie du polar américain n'en est pas à sa première collaboration avec la chaîne HBO, puisqu'il a signé des scénarios pour les séries The Wire de David Simon et Boardwalk Empire de Terrence Winter et Martin Scorsese. Par ailleurs, il a également signé le scénario de sept épisodes de la série Mr. Mercedes (dont il est également producteur exécutif), adaptée d'un roman de... Stephen King. 

Enfin, notons que les deux premiers épisodes nous ont permis de constater que Jason Bateman (qui interprète Terry Maitland) pouvait être également un bon réalisateur. Après avoir réalisé quelques épisodes de la série Ozark, il signe la réalisation des deux premiers épisodes de The Outsider (occupant aussi la fonction de producteur). Et la copie qu'il a rendue est excellente. La tension, l'éclairage, la photographie, tout est maîtrisé. On apprécie surtout le jeu fait sur le son, qui contribue grandement à rendre l'atmosphère plus inquiétante encore. 

Vous l'aurez compris, nous vous recommandons de voir cette mini-série HBO, disponible sur OCS.

Une erreur ?

Mots-Clés : hboJason BatemanStephen KingRichard PriceThe Outsider

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par jeanLucasec, il y a 4 mois :

Terrible cette série

Répondre à ce commentaire

Par Dewey, il y a 4 mois :

Comme on est sur du Staphen King, le tueur est un monstre qui prend l'apparence d'un autre ? Comme un doppelganger ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 1 semaine

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 2 semaines

Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 3 mois