Batman : Christopher Nolan évoque la machine commerciale que sont les films de super-héros

De Corentin Auteur - Posté le 20 novembre 2020 à 15h20 dans Cinéma
27réactions !
1 commentaire

À l'occasion de la sortie aux États-Unis de son livre The Nolan Variations : The Movies, Mysteries, and Marvels of Christopher Nolan, Christopher Nolan est revenu sur l'ensemble de sa carrière de cinéaste. Ce dernier se confie notamment sur la chance dont il a bénéficié pour réaliser sa trilogie sur le Chevalier Noir avant l'arrivée en trombe des films Marvel en 2008, qui ont chamboulé le paysage super-héroïque au cinéma. 

La belle époque 

En 2005, Christopher Nolan entamait une trilogie autour du célèbre Chevalier noir, avec la réalisation de Batman Begins érigeant le super-héros au rang de véritable icône du cinéma. Une réputation magnifiquement souillée par les médiocres Batman Forever (1995) et Batman et Robin (1997). Ce regain de popularité atteint même son paroxysme en 2008 avec la sortie de The Dark Knight sublimé par la prestation magistrale de Heath Ledger en Joker. Des oeuvres majeures prenant place au sein d'un nouveau cycle super-héroïque au cinéma, initié par les sagas X-Men et Spider-Man au tout début des années 2000. Les précurseurs d'un genre qui va caractériser le paysage cinématographique de toute une époque, exacerbé par l'arrivée du Marvel Cinematic Universe en 2008 et son premier long métrage Iron Man. 

Christopher Nolan fait ainsi part de son ressenti vis-à-vis de cette époque bénie selon lui. Il exprime notamment son soulagement d'avoir été en mesure de produire sa trilogie The Dark Knight 

C’était le bon moment pour raconter cette histoire. L’origin story de Batman n’avait jamais été utilisée au cinéma. On n’avait pas de règles particulières à suivre. Il y avait un vide à combler. Superman avait eu son récit définitif avec Christopher Reeve et Richard Donner. L’équivalent pour Batman n’avait jamais été fait. On voulait faire le récit d’une personnalité extraordinaire dans un monde ordinaire.

Par ailleurs, le réalisateur d'Inception revendique la totale liberté dont il jouissait dans son processus de création. Il témoigne ainsi du laps de temps qui lui était laissé afin de produire les suites des aventures du Chevalier noir. 

L’autre avantage qu’on avait, c’était qu’on pouvait prendre notre temps entre les suites. Quand on a fait Batman Begins, on ne savait pas quand on allait en tourner un autre. Et ça a pris trois ans pour le faire, et quatre ans avant celui d’après. On avait le luxe du temps. Ce n’était pas une machine commerciale pour le studio. 

Êtes-vous d'accord avec les propos tenus par Christopher Nolan ?

Une erreur ?

Source(s) : IndieWire

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : christopher nolanbatmanFilms de super-hérosMarvel

Commentaires (1)

Par HERODOTOS, il y a 5 jours :

ça se tient en effet !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 6 mois

x Boisson Levlup