Un film Avengers 100% féminin ? C'est ce que voudrait Brie Larson et elle n'est pas la seule !

De Dan Auteur - Posté le 11 octobre 2019 à 9h17 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Après Avengers : Endgame, le MCU pourrait constituer une nouvelle équipe de super-héros et pourquoi pas en faire une entièrement constituée de super-héroïnes ? Brie Larson qui incarne Captain Marvel aimerait vraiment que Marvel se penche sur la question de proposer un Avengers 100% féminin...

Brie Larson n'est pas la seule à le vouloir !

En effet, l'actrice est connue pour s'être engagée à plusieurs reprises sur la question de l'égalité des sexes. En devenant Captain Marvel et en étant la première super-héroïne à avoir son propre film, Brie Larson a toujours espéré que cela puisse faire bouger les choses auprès du public concernant la place des femmes au cinéma.

Dans une interview accordée à Variety, l'actrice explique qu'elle s'est rapprochée de Kevin Feige, le boss de chez Marvel, pour que le MCU voit un jour une équipe 100% féminine se constituer :

Je peux vous dire que plusieurs femmes du casting de Marvel sont allées parler à Kevin et lui ont dit : « Nous sommes toutes ensemble, on veut le faire ». Ce que ça veut dire, je n'en ai aucune idée. Je ne suis pas responsable de l'avenir de Marvel, mais c’est quelque chose qui nous passionne, que nous adorons, et j’ai l’impression que ça peut arriver si assez de monde le désire.

Et cela risque bien d'arriver un jour surtout quand on sait que le patron de Marvel Studios est extrêmement sensible sur la question de la diversité dans le MCU.  D'ailleurs, il semblerait que la politique de Marvel aille dans ce sens en proposant davantage de place aux femmes dans ses productions avec le film solo sur Black Widow avec Scarlett Johansson ou Les Eternels dont la réalisation a été confiée à la réalisatrice Chloé Zhao ainsi que la production de la série She-Hulk pour la plateforme Disney+ !

Et vous, que pensez-vous de l'idée d'un Avengers 100% féminin dans le MCU ?

Une erreur ?

Mots-Clés : féminineavengerségalitébrie larson100%MCUMarvel

Source(s) : wegotthiscovered.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (147)

Par jeanLucasec, il y a 1 mois :

Je valide !

Répondre à ce commentaire

Par Litch, il y a 1 mois :

Parfait, faut ce film sorte.
Que ça fasse un bide.
Et qu'on arrête de nous emmerder avec le féminisme à deux balles.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Litch):

Un "bide" comme WW ou Captain Marvel ?
Désolé mais il y a un public (pas moi) donc ça marche.

De la même façon qu'il y a un public pour les films 100% testostérone (Expendables en ait au combien ?).

Répondre à ce commentaire

Par pouf, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Autant WW je suis d'accord sur l'absence de bide, autant Captain Marvel était une belle daube. La nana en fait plus en 6 minutes de présence dans Endgame (en termes de jeu et de façon d'être) que dans tout Captain Marvel.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à pouf):

Correction : les deux ont été des succès.
Perso, je les ai trouvé sans plus, mais il faut être aveugle pour voir qu'ils ont cartonné et auront logiquement des suites.

Je comprends ton opinion sur Captain Marvel, mais il n'entre pas en compte dans la viabilité d'une suite ou d'un Avengers 100% féminin

Répondre à ce commentaire

Par Aedric, il y a 1 mois (en réponse à wam):

C'est pas parce que les gens on été au cinéma que c'était bien, regardez Star Wars 7 et 8 lus les spin-off c'était de la merde et pourtant c'était des succès au cinéma

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Aedric):

Faudrait penser à lire jusqu'au bout : je vais donc répéter.
Un film cartonne = une suite est normale.
Je m'en fous que le film soit bon ou nul, que mettre plus de femmes est nécessaire ou que Brie Larson joue mal.

Et ce n'est pas parce que certains n'ont pas aimé qu'une suite ne doit pas se faire : StarWars n'a été adulé par tout le monde en 1977, mais ça n'a pas empêché les suites.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

N'oublions pas quand même que tout comme Black Panther , Captain marvel a bénéficié d'un traitement de faveur de la part de Disney. Les deux films sont sortis 2/3 mois avant le film final des avengers (IW et Endgame), ils ont bénéficié de l'engouement autour de ça, pas sur que sortis en été ils aient le même succès que spiderman par exemple.
Cela Dit un Avengers féminin serait génial, si ça n'avait pas été motivé par ces idées de progrès débile.

Répondre à ce commentaire

Par NOT_LESS_OR_EQUAL, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Désolé mais le dernier Expendable s'est aussi largement tarlouzifié hein...

Répondre à ce commentaire

Par Deadpouk, il y a 1 mois :

Ce serait contre productif non?
A se rythme la, ca va partir dans la misandrie.

Répondre à ce commentaire

Par hayn, il y a 1 mois :

c est de la discrimination de pas vouloir de mecs dans l'équipe ><

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à hayn):

Une "équipe 100% féminine" ne veut pas dire un film 100% féminin.

De la même façon qu'il existe depuis toujours des films avec des équipes de héros 100% masculins. D'où l'obligation de contrebalancer pour équilibrer.

Répondre à ce commentaire

Par Hi Lvl, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Moi je suis d’accord, comme cela on aura la version porno avec des scènes lesbos et des gangs bangs extra-planétaires .

Répondre à ce commentaire

Par Oxides, il y a 1 mois :

En gros, on nous dit 100% femmes = diversité...

Autant dire que ce sont les hommes blancs le problème, ce sera plus rapide et moins malhonnête

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Oxides):

Faux.
Si on a une équipe 100% féminine, il n'y a donc pas d'hommes noirs ou blancs ou autres.
Je remarque que la victimisation marche pour tout le monde ;-)

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois :

Une équipe non mixte !
Mais c'est pas du tout politiquement correct ça ...

Puisqu'ils sont cohérents et rationnels, les auto-proclamé pourfendeurs de la bien-pensance vont se mobiliser pour soutenir le projet j'imagine.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Le problème n'est absolument pas la mixité ou la non-mixité, puisque des équipes de superhéros sont composées d'hommes et de femmes de toutes origines.

Le problème, c'est l'obsession quasi systématique à vouloir transformer du divertissement culturel, ici le MCU, en plateforme idéologique sociétaliste, pour répondre à des aspirations communautaristes.

J'ai commencé à mater la 3e saison de Young Justice. Alors déjà que les 2 premières, que j'ai matées il y a plusieurs années, étaient assez pénibles sur les zamourettes d'ados, la 3e saison semble visiblement gangrénée par l'idée du non-binarisme (genre la nouvelle petite héroïne qui s'interroge si elle est un homme ou une femme) et le gars lui répond qu'elle est ce qu'elle veut (ce qui est physiologiquement une absurdité).

Le sociétal, le sociétal, toujours le sociétal ! Ca casse littéralement les glaouis surtout dans les types de films/séries qui n'ont pas de rapport. L'identité ou l'orientation sexuelle des SH est-elle si importante ? Bientôt ça sera quoi ? Le veganisme dans des films de guerre ? Ils ne peuvent pas produire des films ou des séries spécifiquement sur ces thématiques, par exemple des choses dans la continuité de L world ou Sense 8, au lieu de polluer des ensembles thématiques spécifiques par du sociétal ?

Répondre à ce commentaire

Par Mpietrus, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

G pas lu

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à Mpietrus):

Et ?

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

Un dessin animé qui aborde le thème de la non-binarité sur la longueur d'une saison c'est pas du tout politiquement correct.

Et on est contre le politiquement correct, pas vrai ?

Alors, puisqu'on est cohérent, on est obligé de soutenir les œuvres qui dérangent, qui vont à l'encontre de la moraline ambiante, qui bousculent le confort de la pensée.

Ce serait quand même risible de lire des gens très ouverts expliquer un jour qu'ils déplorent que "on peut plus rien dire" et le lendemain de lire ces même personnes expliquer que "ils ne devraient pas dire ça".

Mais bon, heureusement qu'on ne lira pas des chevaliers de la liberté d'expression expliquer que non, certaines œuvres ne devraient pas s'exprimer librement.

Je crois qu'ils passeraient pour de sacrés nouilles...

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Je vois ce que tu veux dire, mais là, le politiquement correct, c'est justement de mettre un maximum de traits liés à des aspects communautaires au nom de l'inclusion, comme si remplir la feuille de route de tous les quotas possibles était un signe d'ouverture.

Le problème dans certains univers, comme la SF, ou le médiéval par exemple, plaquer absolument des thématiques sociétales contemporaines devient grossier au point de dénaturer ces univers pour les faire coller au notre, et c'est bien cette démarche et ses effets que je reproche à ceux qui orientent ces productions dans ce sens.

Mettre du transgenre ou du veganisme et insister dessus sur du SF ou du médieval, c'est absurde, surtout qu'il y a de riches éléments propres à ces univers, au lieu de plaquer bêtement nos problématiques contemporaines.

En tout cas, on voit très bien l'évolution des séries DC animées, entre l'ancienne Justice League et la Young Justice.... Evolution pas forcément positive malheureusement.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

Entièrement d'accord, on est pour la liberté d'expression et pour la liberté de création, mais on admet que les thèmes qui nous plaisent, abordé dans les contextes qui nous arrangent selon les condition bien précises que nous définissons.

T'imagines de quoi on l'air si on passait notre temps à gueuler sur le "politiquement correct" mais qu'on changeait la définition du terme à l'envie, selon nos petites convenances et compromis moraux, on serait de sacré tartes, dieu merci on est plus cohérent que ça.

On croit en nos principes et nos valeur qui ne soufrent d'aucune géométrie variable, on retourne pas nos vestes selon nos goûts, donc on est pour la liberté d'expression, pour liberté de création mais les créations en question on bien intérêts à aborder les thèmes définis et autorisé, dans les contextes précis et normés qu'on leur a laissé.
Donc on est contre le politiquement correct mais les œuvres feraient mieux de ne jamais dépasser les limites de nos conceptions politiques correctement admissible.

Bref les créateurs sont encouragé à être subversif, mais ils doivent bien respecter la subversion cadrée et précise qu'on leur impose...

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Il ne s'agit absolument pas de géométrie variable ou de retourner sa veste, il s'agit juste de pertinence, de juste mesure.

Rassure-moi, tu ne vas pas me dire qu'intégrer un personnage transgenre dans un film traitant par exemple des comédiens de théâtre, ça a la même valeur que d'en intégrer dans les armées romaines assiégeant Alesia, pour montrer que l'on est absolument tolérant et que ça permet de poser de manière similaire une question pertinente sur des problématiques importantes contemporaines ?

Tu me parles de subversion, je te parle de ne pas tout dénaturer en termes de création juste pour le principe d'être "subversif" (ce qui devient en soi une forme de conformisme). Il y a la juste lutte pour une cause et il y a l'intelligence d'action. Ce n'est pas parce que tu luttes pour ou contre que tu le fais à tel moment d'une manière intelligente. A un moment, il faut poser le cadre et voir si c'est pertinent à ce moment-là, dans ce contexte-là. La lutte pour l'inclusion des transgenres par exemple, c'est pertinent dans le cadre de films ou de séries qui s'y prêtent, sur des thèmes contemporains, pas dans la Grèce antique ou dans le Far-West. Le militantisme excessif conduit au final à provoquer des réactions de rejet. Au final, l'absence de juste mesure aura conduit à l'effet inverse recherché. Mais bon, tant qu'on lutte, le plus important c'est le moyen et non la fin....... -_-'

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

Mais t’as trop raison, déplorer les limites de la liberté d’expression un jour pour limiter la liberté d’expression dès le lendemain, c’est le contraire de retourner sa veste.

On est sur la même longueur d’onde, imposer les contextes précis dans lesquels certains thèmes précis ont le droit d’être discrètement évoqués dans les limites précises de notre décence n’a rien à voir avec de la censure !
C’est de la juste mesure.

On doit décrier le politiquement correct en générale mais on doit aussi geindre ou éructer quand on voit quelque chose d’effectivement politiquement incorrecte !
Ça n’a rien d’une logique à géométrie variable ou d’un double standard, c’est du pragmatisme sur mesure. … euh pardon, de « juste mesure ».

Et dire qu’il y a des cons comme Takeshi Kitano (qui a osé mettre un personnage transgenre dans le japon médiéval de son Zatoichi) qui défient notre censure … euh … notre liberté d’expression justement mesurée …
Alors que merde la liberté artistique c’est de se soumettre à nos critères de pertinence, ça tombe bien ces critères sont fluctuant ; seules les œuvres qui nous plaise … euh non qui sont correct sur le plan politique devraient sortir !
Rien à voir avec une dictature du politiquement correct, ça on est contre (quand ça nous arrange), c’est de la liberté d’expression pertinente et mesurée on vous dit !



Sinon, à chaque fois qu’on a une conversation tu évoques systématiquement les transgenres, LGBT et cie (pas la peine de contredire c’est un fait que tu peux vérifier). Si j’étais excessif je parlerai d’obsession inquiétante mais marteler systématiquement le même thème peu importe le sujet ça doit être de la « pertinence » ou de la « juste mesure » …

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Ahaha, cette manie d'ironiser est tout à fait savoureuse !

C'est vrai ça, dénaturons des univers tout entiers pour montrer que l'on est favorable à la liberté d'expression, la tolérance.... sans aucune limite ! Je réclame donc immédiatement que tous les films sur des thèmes préhistoriques, antiques, médiévaux..... incarnent des personnages vegan, transgenres, multiculturels, pour que l'on montre que l'on est tolérant et qu'on ne retourne pas notre veste !

Et parce qu'il est mondialement connu que lire les évènements du passé avec un regard contemporain et que l'on met tout ça en film ou en série, c'est le meilleur moyen de se rapprocher de la réalité, je propose donc que l'on impose ces paramètres pour les prochaines productions :

- une non-binaire reine d'Egypte de petite taille
- un seigneur chinois black dans le royaume de Chu pour une lecture "moderne" et "progressiste" des royaumes combattants
- un roi du Danelaw chinois et vegan

Et pour des thèmes SFI, on peut faire tout à fait pareil :
- un conflit interplanétaire où les principaux protagonistes débattent en salle de briefing, entre 2 analyses stratégiques, de l'importance de l'extension de la GPA interraciale entre différentes races extraterrerstres

D'autres idées de production pour combattre l'intolérance absolue et l'hypocrisie de la juste mesure ? Parce que l'on sait très bien que si on n'est pas pour ce genre d'inclusion sans limite, on est forcément des haineux, c'est une évidence absolue !

*Sinon, à chaque fois qu’on a une conversation tu évoques systématiquement les transgenres, LGBT et cie (pas la peine de contredire c’est un fait que tu peux vérifier). Si j’étais excessif je parlerai d’obsession inquiétante mais marteler systématiquement le même thème peu importe le sujet ça doit être de la « pertinence » ou de la « juste mesure » …*

Parce que le sujet, c'est l'intégration des groupes que l'on qualifie dans le vocabulaire courant de "minorités", ou perçus comme tels. Et toujours sur des critères de genre, ou ethniques. A moins que tu trouves une autre catégorie de personnes qui se sentent discriminées du fait d'un caractère/trait physique commun : les moustachus pas assez représentés ? Les gens qui portent des lunettes pas assez visibilisés ? Les personnes de petite taille ? Les sourds-muets ? Autre ?

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

Mais carrément, chacun sa place !

Nous on veut des œuvres bien rangées, qui pensent bien, qui colle correctement à la politique admise !
Rien à voir avec une censure bien-pensante ou politiquement correct, c'est juste que les créateurs ne doivent pas être libre d'inventer des fictions et encore moins libre de porter un propos.
On veut des oeuvre lisse qui conservent notre petit confort intellectuel.

T'imagines une fiction qui serait une analogie du monde contemporain ? lol

Nan mais c'est tellement ridicule comme concept et après quoi ?
Comme si Racine avait écrit des tragédie grec dépeignant en sous-texte le contexte politique de son époque ou si Star Trek avait traiter des thèmes sociétaux à longueur de saison depuis 50 ans et c'est pas dans les Gardien de la Galaxie qu'on aurait vus l'enfant d'un couple inter-espèce.

On demande simplement de la pertinence et surtout réalisme : pas de transgenre ou de végan de Grèce antique mais aucun soucis avec les rhinocéros géant de 300 ; Tom Cruise peut devenir le meilleurs pote d'un samouraï réactionnaire, il peut même être le dernier des samouraï, mais pas Jaimie Fox. On peut mettre des dieux dans Troie mais pas de noir ; un dieu c'est réaliste, un noir non !
N'y voyez aucune géométrie variable ou hypocrisie, j'ai un amis noir je vous dit.

Nos règles ne sont pas inventées au doigt mouillés elle sont cohérentes et mesurées :
Il faut interdire de montrer les trucs qui me dérange.

Et même si je suis pour la liberté artistique, les fictions ne devraient pas avoir le droit d'exister.

Je suis contre la censure mais on ne devrait autoriser que les documentaires réalistes tirés du roman national.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Tes commentaires poussant l'ironie à l'extrême deviennent tellement caricaturaux que ça devient contre-productif à ton propos.

En fait, faut le dire que quand tu vas au ciné ou que tu allumes ta télé, tu ne cherches que la reproduction de tes combats sociétalistes à l'écran. T'en as rien à cirer de la richesse de l'univers, tout ce qui t'intéresse, c'est le sociétal et les revendications sociétalistes plaqués tout simplement dans chaque type de films ou séries. Y a pas 33% de gens de chaque couleur dans le film, même sur un espace géo-historique spécifique comme la Chine antique ? C'est un film raciste, intolérant. Y a pas des transgenres vegan dans un western ? Pareil ! C'est de la transphobie et de la haine contre les animaux.

Et viens pas jouer la carte de la dénonciation de l'inconfort intellectuel parce qu'on ne voudrait pas voir du sociétal dans n'importe quel type de films.

Le rhino dans 300 ? Oui c'est ridicule, comme le bourreau monstre et les immortels qui dénaturent clairement un bon film sur les guerres médiques : l'ennemi transformé en monstre est clairement une déception pour les amateurs de productions historiques. Alexandre, ça paraissait déjà bien plus crédible !
Et pour tout ce qui est "divin", les dieux de tel peuple sont censés être les dieux de LEUR peuple avec les mêmes caractéristiques ; et même si ça n'est pas "réaliste" humainement, mais ça le reste culturellement.

Mais bon, pour faire plaisir à tous les loustics comme toi qui ne jurent et ne vivent que par le sociétalisme idéologique poussé à son paroxysme, telle une religion civique unique, on va créer un lobby revendiquant "l'égalité de représentation" : pour tout film qui n'intégrerait pas une équité ethnique dans tous les films, et pas spécialement que des films futuristes, ça sera des films racistes. S'il n'y a pas de chef viking black, chinois ou péruvien dans la dernière saison de Vikings, ça voudra dire que M. Hirst est clairement intolérant, raciste, refusant le progrès ; s'il n'y a pas un couple homo, un berserker transgenre, ça signifiera qu'il est homophobe et transphobe. Alors en plus s'il ne plaque pas le thème de la PMA pour une shieldmaiden seule, ça signifie qu'il est intolérant, refusant le progrès, l'ouverture, blablabla....

C'est bien murge, continue à te battre d'une manière absurde pour défendre les revendications absurdes au nom de la sacro sainte religion du sociétalisme. N'oublie pas de réclamer que l'on transforme la prochaine série sur Rome comme une plateforme de tolérance : enlevons donc toute trace d'esclavagisme (parce que c'est pas bien, donc supprimons en toute trace même si c'est historique), à la place on devrait mettre un.e empereur.e non binaire métisse de petite taille, vegan, qui a recours à la PMA, parce que l'Empire romain doit représenter la tolérance...

Ou alors, tu choisis la juste mesure, qui n'est nullement hypocrisie, mais comme son nom l'indique : JUSTE et MESURE : se battre pour l'égalité quand il le faut, mais ne pas exiger que l'on transforme tout en combat sociétal. Sinon, je t'invite à militer aussi pour que l'on supprime toutes les catégories sportives H/F, ou d'âges, ou alors que l'on crée des ligues sportifs spéciales transgenres ou non binaires. Au moins t'auras rempli ton quota et t'aura l'impression d'une satisfaction mentale d'avoir participé à une lutte. Mais dans les faits, t'auras juste soulé tout le monde.

Ah le sociétalisme idéologique, quand ça devient sectaire......

..

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

C’est pas gentil d’être aussi méchant alors que je suis entièrement d’accord avec toi.

Moi aussi, je suis contre la liberté de création, moi aussi je milite pour la censure et comme toi je n’ai aucuns autres critères que mes goûts personnels pour définir le cadre de notre censure.

On va quand même pas avoir confiances en la compétence des créatifs pour parler subtilement (ou pas) des thèmes qui leur chantent. Et il est encore moins question de faire confiance au discernement du publique, on est meilleur que les autres, les gens sont cons, et on doit décider pour eux du contenus de leur fictions.
En plus c’est pas comme si ils avaient le choix de ne pas aller voir un film…

On est sur la même longueur d’onde, dès qu’on entend une idée qu’on aime pas on juge les œuvres a priori et on demande à l’avance l’interdiction de tout ce qui pourrait potentiellement nous déplaire et de tout ce qui ne pense pas bien.
C’est avant les sorties qu’on décide de ce qui est convenable de montrer ou pas, c’est à l’avance qu’il faut préjuger puis censurer.
On ne va quand même pas attendre d’avoir vue un film pour se permettre de juger la qualité de son écriture alors qu’on sait très bien que certaines idées doivent simplement être interdite.

Et pour interdire ces propos dérangeant, on a même pas besoin d’établir des critères précis ou des règles contraignantes ; on va pas s’emmerder avec des principes alors qu’on peut simplement utiliser des notions qui n’ont aucun sens précis : on ne dira pas « ce qui me plait à moi !!!! » on dira « juste mesure » et les gens n’y verront que du feu si on le répète suffisamment.

Puis qu’on nous serve pas des arguments du genre « je suis pour la liberté de création, si des auteurs ne veulent pas de certains thèmes ça me pose aucun soucis parce qu’ils sont libres … mais ils sont également libre d’aborder ces thèmes » déjà c’est sectaire et surtout c’est pas correct sur le plan politique.

On est ensemble toi et moi, on déteste la liberté !

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

Parce que pour toi, liberté de création ça veut dire exploser les univers existants pour mettre..... Allez au hasard, du sociétalisme idéologique excerbé ! Et si on ne met pas des thèmes sociétaux PARTOUT, c'est que forcément on est pour la censure (terme que tu ne comprends visiblement pas, je t'invite à regarder ce qu'est réellement l'application de ce terme comme par exemple dans les Etats-Unis pendant le maccarthysme....)

Une idée que l'on aime pas ? Je suis certain que tu serais hyper fan si on foutait des licornes volantes dans un film sur un camp de concentration, vu que l'on est contre cette censure horrible qu'est le réalisme historique...

C'est quand même très significatif que tu restes dans un registre très pseudo philosophique, avec une ironie très mal utilisée, sans donner le moindre exemple d'illustration pour donner force à ton propos.

Allez on se cache derrière les accusations de censure, derrière la liberté de création (au fait liberté de créer, ça ne veut pas dire plaquer comme ça des thèmes contemporains sur des univers, ça veut dire CREER, par exemple, je ne sais pas, développer un vrai scénario autour d'un vrai superhéros ou d'un personnage dans un contexte historique réaliste, au lieu de se contenter de le faire s'interroger pendant 30 minutes sur son identité ou orientation sexuelle.....), et tout cela pour quoi ? Juste pour défendre le plaque de toute idéologie sociétaliste dans du cinéma de divertissement ? Sacré murge, toujours autant à côté de la plaque.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

On est dans le même camp, on veut juste que les thèmes qu’on déteste soient éradiquer du champ artistique ! Ça n’a rien à voir avec une volonté de censure… non c’est même tout le contraire -> vouloir interdire à des artistes d’exprimer les idées qui leur chantent c’est défendre la liberté d’expression !

C’est important ! Il faut défendre la pertinence, ou le réalisme historique, ou le réalisme culturel ou la juste mesure …. enfin, n’importe quelle circonvolution aussi absurde soit-elle qui nous permettrait de rationaliser le fait qu’on exige que les objets de nos haines ne doivent jamais être montré.
C’est l’inverse de la géométrie variable, on invente de juste de nouveaux critères quand on en a besoin.

Le but : c’est que les œuvres pensent bien, ce qui est l'opposé de la bien-pensance.


C’est bien simple on fantasme les absurdités qu’on adore détester et on part du principe que nos divagations seront les créations perverses et nulles qu’on sera obligé d’aller voir.
C’est logique, puisqu’on est incapable d’imaginer un scénario qui intègre les thématiques que nous haïssons, c’est que personne ne peut le faire (on a de la chance d’être plus imaginatif que les scénaristes professionnel, pas vrai ?)

Je suis d’accord avec toi on ne doit pas imaginer des licornes dans des camps de concentration.
Ça donnerait quoi ? Une version onirique de La Vie est Belle où l’imagination du petit garçon serait matérialisée et mélangée à la réalité pour raconter une fable poétique et engagée ?
Ridicule ! C’est pas réaliste !! C’est pas factuel !!!

Dieu merci j’ai pas vus le Labyrinthe de Pan, chef d’œuvre qui mélangeait dryades, fées et fascistes espagnols.
J’aime pas ! donc ça peut pas être imaginé ; le concept devrait même être interdit !


Et c’est pas la peine de nous parler des X-men et de leurs 75 ans de questionnements identitaires (surtout qu’en plus ça tourne aussi autour de l’identité de genre, ça c’est le pompom), des Star Trek et leur décennies de contenus progressistes, des dénonciations des hypocrisies bourgeoises et religieuses de Molière, de l’anticapitalisme de Dune, de l’antiracisme de One-Piece et d’Harry Potter, des paraboles sociétales d’Asimov, de l’environnementalisme de Miyasaki, de l’antimilitarisme de Kubrick ou du féminisme revendiqué de G.R.R. Martins et de celui de Billy Wilder…


Comme je ne connais rien ne serait-ce qu'à la culture populaire, je suis strictement incapable d’imaginer que des œuvres connus et reconnus aient déjà pus traiter les thématiques que je hais.

Et de toute façon je comprends rien au concept de « sous-texte » alors comment je pourrais envisager qu’une œuvre puisse aborder un thème autrement qu’en étant frontale et premier degré !

La seule solution c’est d’interdire à l’avance les idées que je hais ! (rien à voir avec une volonté de censure)

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

Où est-ce que j'ai dit que je veux voir des thèmes (que tu présupposes que je déteste) éradiqués ? J'ai juste dit qu'ils n'avaient rien à faire là car pas pertinents pour le scénario, surtout pour des thèmes historiques : tu m'expliques à quel moment on a des vikings métissés afro et transgenres ? Par contre, que l'on aborde ce type de problématique dans des productions sur des thèmes totalement contemporains, je suis totalement pour parce que ça s'y prête totalement. Donc tu es totalement malhonnête.

Mais avec toi, c'est tout l'un ou tout l'autre. L'entre deux n'existe pas, c'est tout noir ou tout blanc. Aucune nuance de gris !

Et la censure de création ? Mais quelle création ? C'est juste du plaquage de thèmes contemporains sur des univers spécifique ! C'est vrai, un.e empereur.e romain japonais nain, c'est totalement de la création et c'est artistique ! Whaou ! Quel mot ! Art ! On peut tout mettre dedans, l'art, c'est l'argument qui coupe court à tout débat, c'est magnifique.....

Ah et puis tiens, comme je défends beaucoup de causes, J'EXIGE que ces thèmes-là soient dans toutes les prochaines productions, même celles qui sont centrées sur tes causes sociétalistes qui priment sur tout :
- l'éradication de la très grande pauvreté (qui se décompose en plein de sous-thèmes)
- la protection de la faune et de la flore (idem)

Donc à partir du moment où il n'y aura pas ces thèmes présents, même quand ça ne s'y prête pas (par exemple la défense des animaux et du juste partage des terres agricoles dans une navette spatiale), cela signifiera que :
1. censure
2. haine, intolérance, refus de l'ouverture....

Voilà, maintenant que le cadre est posé, je vais me mettre dans la peau d'un endoctriné au [sociétal] social idéologique totalitaire comme toi.


X-Men ? Mais là tu ne comprends pas que la thématique de l'identité est pertinente ! Pourquoi ? Parce que c'est justement dans la logique scénaristique : des mutants ! Comment considérer ces mutants ? Humains ? Erreurs de la nature ?

Ah et en puis, y a aucune inclusion des petits paysans contre les grosses FTN agro-alimentaire, c'est encore un signe de haine contre les petits paysans.

Pour ton exemple sur le labyrinthe de Pan, et on pourrait rajouter Hellboy et cie avec les nazis ou bien d'autres : ces productions ne se prétendent pas "historiques" ou des fresques de récits mythologiques : elles ne font que s'appuyer sur un élément historique de base, pour lancer leur scénario. Ce n'est clairement pas la même chose qu'un film qui se veut une reconstitution de la guerre de Troie, et qui te planterait une thématique sur la GPA ou les non-binaires (thématiques contemporaines, et donc culturellement anachroniques).

Par contre, on a pas les thèmes des petits paysans luttant contre Monsanto, c'est clairement de la censure et de la haine !



Plutôt que d'utiliser le registre du sarcasme et la malhonnêteté, tu devrais réfléchir un peu plus, si c'est pas interdit par ta secte du sociétalisme idéologique totalitaire.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Mais on est entièrement d’accord, c’est pas parce qu’on est des haineux qu’on éructe hystériquement dès qu’une idée de projet nous déplaît, c’est pour défendre le réalisme ! ou la pertinence, ou la juste mesure, ou le cadre historique ou le cadre culturel ou n’importe quelle excuse qui nous permettra de virer les gens et les idées qu’on déteste des films qu’on est contraint d’aller voir !
C’est juste un heureux hasard si nos critères à géométrie variable collent aussi miraculeusement que systématiquement aux thèmes qu’on veut censurer …. euh … à la « juste mesure » qu’on veut imposer.

Comme ça on peut se servir au choix dans un de nos prétextes adaptables à la demande pour accepter d’un côté que les X-men aient le droit à leurs paraboles sur l’acceptation des identités LGBTQ+ et de l’autre rejeter violemment l’idée qu’un animé DC aborde le même thème de manière plus directe … Ce qui est l’inverse d’un double-standard.

C’est juste que certaines idées pas correctes sur le plan politique ne doivent pas être montrées, et même interdite !
N’y voyez aucune hypocrisie ni de fond haineux, j’ai un ami gay je vous dis.


Le mieux c’est que grâce à ces prétextes qu’on invente au fur et à mesure on peut aller tranquillou jusqu’à nier le concept de fiction ... t’façon je comprends même pas ce qu’est une fiction.
La fiction c’est pas réaliste, ça devrait être interdit.

Tiens prends la Guerre de Troie, ce conflit mythologique qui n’a pas existé, et ben les reconstitutions historique de cette invention littéraire ne sont pas du tout fidèles aux événements qui ne sont jamais produit !
Il faut être fidèle à l’Illyade et mettre des trucs aussi réalistes qu’Aphrodite qui téléporte Pâris en dehors du champ de bataille ! mais pas de noirs … les TP c’est « culturellement admissible » mais pas les noirs (non, je n’ai pas inventé ce critère pour l’occasion).

Toujours pas d’hypocrisie ni de fond haineux, j’ai un amis noir je vous dis !

On fait pas n’importe quoi avec la mythologie, t’imagines un dieu qui va dire à une vierge de faire une GPA pour lui et le gosse aurait des pouvoirs magiques, ou des petits non-binaires avec des ailes et des harpes qui vivraient au paradis … C’est factuellement impossible et culturellement anachronique … comme si on avait inventé des êtres sans sexe dans des temps pré-biblique, pffff ri.di.cule.

Et c’est pareil avec les fictions historiques, comment on pourrait imaginé un film où un arabe deviendrait le leader d’un groupe de guerrier viking MDR, on l’appellerait comment ? le 13ème Guerrier ? lol

Mais pire que tout : en science-fiction on n’invente pas ce qu’on veut … surtout pas en science-fiction ! (mdr)
Comme j’ai autant d’imagination que de culture, je suis incapable d’envisager un vaisseau spatial faisant la taille d’une planète où beaucoup de choses seraient possible, y compris un conflit agricole.


Après je suis d’accord avec ta réflexion cohérente : vus qu’on méprise profondément la notion d’art et qu’on haït viscéralement la liberté artistique, on interdit certains thèmes et on en impose d’autre ; on est pareil toi et moi : on déteste la liberté.

Les dégénérés qui croient qu’on peut tout écrire sur tout sont juste des totalitaristes.
Leur absence de règles inventés à la demande pour que les œuvres collent à leur vision correct sur le plan politique et leur manie de tolérer des œuvres qui ne pensent pas bien comme il faut, c’est à dire comme moi, prouvent que ce sont des censeurs intolérant.

Ces idéologue refusent de se conformer à ce que moi j’ai décidé qu’il était convenable d’imaginer : c'est sectaire


Enfin, ceux qui osent prétendre que « les créateurs doivent être libre de parler de ce qu’ils veulent et tout aussi libre de ne pas parler de ce dont ils ne veulent pas » sont incohérents et extrémistes.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

C'est quand même amusant qu'un défenseur de la cause des non-binaires soit autant binaire sur le plan de la réflexion : soit on est hyper tolérant, c'est à dire que l'on accepte tout, soit on est favorable à une hyper censure.

Mais à quel moment tu vas te rentrer dans la tête que ça ne fonctionne pas comme ça ? Tu crois parce que l'on ne veut pas voir la question de la transidentité dans un film sur le Moyen Age, non fantastique, par exemple un gros film sur les guerres hussites, cela signifie qu'on ne pourra pas accepter, de manière automatique, des personnages trans dans une série portant par exemple sur des gangs de rue aux Etats-Unis, ou une question des mariages mixtes religieusement parlant en Inde ? Mais tu as un sacré grain en fait, typique de l'endoctrinement idéologique qui n'accepte aucune voie médiane, aucun juste milieu. C'est tout l'un ou tout l'autre !

Mais bon sang, la question de l'identité est une chose qui fait partie de l'univers des mutants, c'est même dans son code génétique ; trop endoctriné au tout l'un ou tout l'autre pour ne pas comprendre qu'il ne s'agit pas du plaquage de thèmes sociétaux en décidant par exemple que Batwoman serait lesbienne d'un coup ?

Troie ? Mais le conflit a réellement existé, maintenant peut-être pas sous la forme poétique d'Homère, mais parler de la mythologie, c'est parler de la représentation des Grecs de leur passé mythique, avec une culture très proche, du fait qu'ils considèrent que les dieux influent leur quotidien en permanence, mais il n'y a pas de Chinois, de Péruviens ou de Sénégalais dans leur mythologie, tout au plus il peut y avoir des peuples mésopotamiens et du Nord de l'Afrique (Egyptiens voire Nubiens). Mais les Grecs de couleur de peau nubienne, ça n'existe ni dans leurs mythologie en terme de personnages grecs, ni dans leur réalité.
Et le 13e guerrier ? Oui c'est comme la Grande Muraille, des films historiques sur des épisodes qui se sont réellement passés dans l'histoire humaine, et qui sont d'ailleurs enseignés à Cambridge et Oxford.

Mais puisque l'on vous dit que c'est de la création ! Plaquer des thèmes contemporains (ethno-culturels ou de genres), et c'est le "prooooooogrèèèèèèèèès) ! Et forcément, tous ceux qui ne sont pas pour ce "prooooogrèèèèès" absolu sont tous hypocrites et intolérants, c'est bien connu dans le petit livre rose du parfait sociétaliste bien formaté.


Ah mais attend, et le vaisseau spatial ? Ouaiiii un grand vaisseau qui devrait intégrer à l'intérieur 300km d'openfield appartenant à un très grand propriétaire terrien ainsi que plein de petites parcelles de petits paysans, il devrait donc y avoir une grosse problématique sur la question de la concentration de la terre A L'INTERIEUR du vaisseau, on mettra juste un petit hangar pour un petit biplace pour faire un peu plus réaliste, mais n'oublions pas que le plus important reste le fait que les petits propriétaires courageux doivent se défendre contre la mainmise des puissants. A cela il faudra rajouter des orangs-outangs dans le vaisseau spatial résistant contre les grandes multinationales détruisant leur habitat naturel ! Ah et en plus, on aura également dans ce super film plein de sdf qui devront lutter pour survivre et plein de pauvres luttant contre la réforme des retraites et réclamant une hausse du smic. Il va être génial notre film sur le vaisseau spatial.

Ah et pour changer d'univers (pour montrer qu'on est créatif), on va avoir un film sur un jeune trans à Lagos au Nigéria. Mais comme on n'est absolument pas hypocrite et totalement ouvert, on va intégrer la question des openfield en Afrique (ben ouai, c'est pas la bonne structure agraire, mais c'est pas grave vu qu'on est ultra tolérant et créatif surtout), des orangs-outangs, et bon pour les chômeurs et les sdt, ça passe normal. Ah mais je veux aussi qu'on mettre des dinosaures qui revivent, ça serait super cool, ça montrerait notre ouverture culturelle. Voilà une bonne histoire racontant comment un jeune, dans un climat de persécution et de violence, réussit à survivre en milieu hostile, surtout qu'en plus, il y a les t-rex nazis qui débarquent de la lune, qui vont être un nouvel oppresseur pour les pauvres et ce jeune trans, du coup on devrait lui rajouter un allié : Buzz l'éclair pour l'aider à surmonter ses difficultés : une magnifique fresque sur la tolérance et l'ouverture d'esprit.

Toutes les personnes qui critiqueront ces films seront des transphobes racistes anti dinosaures et anti pauvres. Des sales gens intolérants quoi. Alors que nous on est hyper tolérants donc on accepte tout processus créatif comme celui-là, qui mériterait d'être qualifié du film de l'année.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Pourquoi t’es mad ? depuis le début je te répètes qu’on est sur la même longueur d’onde.

On sait que les auteurs et scénariste professionnels sont des incompétent, ils ne peuvent pas imaginer autre chose que nos fantasmes.

Donc on déteste viscéralement quand certains thèmes sont abordé dans certaines conditions, une place pour chaque thème on vous dit, une case pour chacun et chacun sa case (j’ai précisé que je détestais le communautarisme ?).

Ça n’a rien à voir avec une limitation de la liberté d’expression, c’est juste qu’il faut délimiter les thèmes et les contextes dans lesquels les auteurs peuvent s’exprimer, et le reste doit être supprimé par voie de censure…. Euh par soucis de réalisme pertinence ou de ce que j’inventerai sur le moment.

Il faut que ça reste correct sur le plan politique, il faut que ça pense bien !

X-men ça pense bien, c’est dans sa petite case. Ils ont leur petit créneaux qu’on doit leur laissé sans quoi on ne pourrait pas se prétendre tolérant.
Par contre on ne tolère pas qu’un personnage évolue, déjà un auteur ne doit pas être libre d’écrire ce qu’il veut et surtout on doit conserver à tout prix un personnage tel qu’il est et pour toujours.
Bon Batman il a le droit de passer de clown grotesque à chevalier gothique ça c’est une intention artistique ; et Red Robin peut changer de caractère et péter un câble, c’est pour raconter une histoire …
N’y voyez aucun double-standard, mais Batwoman ne doit pas être autorisé à virer sa cuti.

Et je suis complètement capable de démontrer que ce n’est pas un diktat arbitraire que j’ai décidé parce que je ne tolère pas ne serait-ce que l’idée de voir des lesbiennes :
Déjà que c’est irréaliste de voir sa sexualité évoluer, ça n’arrive pas dans la vrai vie, jamais, à personne ; et je tiens au réalisme.
Ensuite je nie totalement toute possibilité d’intention narrative ou artistique ! Je décide que c’est politique, c’est comme ça point !
Et peu importe que La Cours des Hiboux ou que les Dark Night de Miller et de Nolan parlent de politique, je décide que Batman c’est pas politique.
Enfin je me moque des sous-entendus induit par la fondation Wayne ou des discours du Joker et du Pingouin. Batman ne parle ni de social ni de sociétal, jamais … en 80 ans pas une seule fois.

Donc c’est pour des questions de réalisme, de narration, et de pertinence que je ne tolère pas de Batwoman lesbienne, pas du tout par intolérance latente.

Puis comme je me fous de savoir de quoi je parle, je ne vais pas chercher à savoir si Kathy Kane et Kate Kane sont des personnages distincts, elle est devenue gay et ça me rend fou !


D'ailleurs, ça me rend tout aussi fou de voir des histoires qui n’inspirent de fait réels qui n’ont pas existé, déformer des faits imaginaires.
Déjà que je comprends rien au concept de fiction ou de mythe alors je vais essayer de comprendre la notion d’inspiration.

J’adhère à ta démarche, il faut trouver n’importe quel prétexte pour qu’une histoire réinventée et reformulée mille fois ne change plus jamais.
Enfin elle peut changer … tant qu’on n’y voit pas de noirs.

Donc c’est pour des questions de réalisme que je ne tolère pas que des histoires irréalistes incluent des noirs, pas du tout par intolérance latente.


Je suis comme toi, j’ai aucune imagination et je suis persuadé que les auteurs et scénaristes professionnels ne peuvent pas en avoir plus que moi, ces nuls.
Donc je suis entièrement d’accord avec tes fantasmes : c’est impossible d’intégrer les thèmes que je déteste dans les contextes que je détermine arbitrairement. Et plus je le dis, plus c’est vrai.

Puisque je ne peux pas imaginer un vaisseau spatial qui ferait la taille d’une planète (j’ai jamais entendus parler de l’étoile noire) je considère qu’il est impossible qu’un vaisseau-monde puisse être confronté à des enjeux de productions agricole et aux conflits que ça peut générer.
Bref je ne peux pas les imaginer donc les thématiques agricoles doivent être interdites en SF.

Puisque je ne peux pas imaginer que quelqu’un aurait pu se travestir dans le Prague du XVe siècle c’est qu’il est impossible de créer dans ce contexte un personnage évoquant par sa simple présence les questions entourant les identités de genre.
Donc on interdit les travelos au moyen-âge, ça tombe bien je peux pas les sentir.


C’est mon imagination à moi qui délimite les contours du possible.

C’est mon idéologie personnelle qui délimite les contours de l’admissible.


On est ensemble, on déteste le politiquement correcte mais on déteste encore plus qu’on perturbe nos préconçus et notre confort intellectuel, il faut des œuvres qui préserve une vision politique qui soit correct.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

Tu as vraiment des problèmes psychologiques..... Non seulement tu es profondément endoctriné, mais tu es incapable de comprendre les choses autrement que par tout l'un/tout l'autre. Et en plus tu mélanges tout....

Pas de politique dans Batman ? C'est vrai que la dimension lutte de pouvoirs n'existe absolument pas à Gotham, et que tout tourne autour de l'identité sexuelle des personnages. D'ailleurs comme tu le dis très bien, les personnages évoluent.... Tu te rends compte que la question sur leur sexualité, c'est encore plus important que leur caractère qui peut déterminer comment ils voient leur rôle de SH ? Du coup, la solution, c'est de mettre des questions d'identité sexuelle dans tous les films, avec des longs discours entre les SH et leurs antagonistes sur des questions d'égalité de genre, ça évitera aux prods de se prendre la tête pour avoir un scénar qui tiennent la route quant à l'évolution du personnage dans sa dimension SH. Par contre, je me demande si l'on ne devrait pas inclure aussi, vu que l'on est hyper tolérant, une réflexion sur la dimension de la pilosité du SH, puisque ça joue totalement sur le personnage : quoi, il ne pourrait pas évoluer à travers le fait de rester imberbe, puis se laisser pousser la barbe ? En effet, une puissante évolution hyper intéressante pour comprendre la dimension psychologique du héros.

Sinon, il y a des champs dans l'Etoile noire vraiment ? Ahhhh mais il y en a dans les planètes autour c'est plus probable, mais dans une histoire sur UN VAISSEAU, il n'y a pas d'histoire de petits paysans, c'est donc une totale agrophobie.

Chaque chose à sa place ? Donc du coup la tentative de reconstitution d'un évènement à travers le cinéma, c'est de l'intolérance et de l'hypocrisie ? Ben oui, forcément, tu aimerais voir des t-rex nazis et pleins de choses pas sérieuses venir décorer un film qui souhaiterait traiter sérieusement d'un problème important de la société. C'est bien, tu es très tolérant, mais n'oublie pas les luttes de la petite paysannerie, la protection animale, la lutte des sdf pour leur réintégration dans la société, et environ 50 autres thèmes qu'il faut caser absolument. Il FAUT que tous ces thèmes soient intégrés dans des films qui traitent des trans, des couples gays.... par tolérance. Pas de double standards, donc tu dois accepter également des pauvres et des orangs-outans, des petits paysans à chaque film prenant pour thème principal des questions de genre. Et avec des t-rex, sinon, c'est de l'intolérance.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Combien de fois faudra-t-il que je te répète qu’on est endoctriné par le même camp toi et moi, on est entièrement d’accord pour inventer n’importe quelle nuance qui nous permet de pondre de nouvelles règles à l’envie dès qu’on veut voir ce qu’on déteste être censurer.

Puis c’est bien parce que ça nous permet de faire passer notre exigence d’imposer des récits qui pensent bien pour de la « juste mesure » … la nuance c’est de faire comme moi je dis !


Et moi qui suis nuancé et mesuré j’exige que les histoires et thèmes LGBT soient interdite des comics.

Faut dire que mon sens mesuré de la nuance ne me permet pas d’imaginer une seule seconde qu’un auteur puisse traiter ces thèmes avec finesse et talent.
Si on voit des LGBT dans les histoires de SH, moi qui suis mesuré, je décide que ces histoires seront nulles et ne parleront que de ça, au 1er degré, tout le temps !
C’est intolérable faut l’interdire !!! (je vous ai dit que j’étais nuancé ?)

Je partage ton sens aiguë de la nuance et de la pertinence sélective qui nous permet d’oublier quand on veut que Wolverine est caractérisé visuellement par sa pilosité, entre autre. Ou que les SH qui se laissent aller le montrent, entre autre, par leur pilosité faciale : c’est pas le Thor d’Engame qui aurait montré son évolution via le style de sa barbe. (t’façon je comprends rien aux codes visuels, je déblatère juste des délires au pif)

Avec mesure, je décrète que seuls les critères dont moi je décide son pertinents pour évoquer l’évolution d’un personnage.

Mais surtout on est content d’oublier que Wonder Woman traite, entre autres, de l’égalité des genres depuis 80 ans ou que des dizaines de SH LGBT existent depuis des dizaines d’années.
C’est par sens de la juste mesure qu’on décide que leur back-story ne peuvent pas être traité comme les autres, c’est inimaginable ils sont LGBT ! et ma tolérance nuancée m’interdit d’imaginer que les centaines de récits qui traitent déjà ces sujets à divers degrés pourraient être autre chose que nuls à chier.
( http://www.comicsblog.fr/8529-Lhomosexualitee_dans_les_comics )

Enfin, je ne justifie pas mon intolérance latente par un double-standard, je décide juste que les histoires hétéros qui, elles, ne pourrissent pas les scénarios sont acceptables contrairement aux histoires LGBT qui sont intolérables.


Ta position très nuancée est très juste : dès que certains thèmes sont développés ça rend automatiquement les histoires mauvaises.


Ça se voit surtout en SF, qui est l’espace où l’imagination doit être la plus restreinte :
Non, un vaisseau de la taille d’une planète ne peut pas avoir de production agricole en son sein, je l’interdit. Comment un vaisseau de la taille d’une lune pourrait posséder des champs artificiels ? Et de toute façon la production agricole c’est des champs et rien d’autre ! (nuance et mesure j’ai dit)

Mes conceptions personnelles, qui sont très imaginatives, sont la règle.


C’est pour ça qu’on doit être vigilent et vociférer hystériquement dès qu’on le peut ; sinon nos thématiques préférée, qu’on est bien incapable de définir, vont se faire grand-remplacer.
Si on autorise les auteurs à être libre d’évoquer certains thèmes dans des contextes inhabituels, ça veut dire qu’en plus de perturber mon petit confort intellectuel et de défier mes codes politiquement correct, on ne verra plus que ces thèmes qu’on déteste partout et tout le temps. (heureusement que je suis nuancé, moi)
T’as entièrement raison, si on n’interdit pas certains thèmes ça veut dire que ces thèmes seront imposer partout, tout le temps. En réalité nos volontés de censure protègent la liberté d’expression !


Je suis entièrement d’accord avec tes nuances : si un extrémiste endoctriné demande que des thèmes ne soit pas interdit c’est qu’il veut que ces thèmes soient systématiquement imposé.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 3 semaines (en réponse à Murge):

*Combien de fois faudra-t-il que je te répète qu’on est endoctriné par le même camp toi et moi*

Pourquoi parler de camp ? Les idéologues sociétalistes dans ton genre, on ne les voit JAMAIS dans des luttes sur des questions de pauvreté, de l'auto-suffisance alimentaire dans le monde, les sdf, la protection animale..... Vous êtes tellement obsédés par votre thématique sur le genre, que vous en oubliez les choses les plus importantes comme la survie d'un individu, bien plus importante que x SE SENT y.....

*on est entièrement d’accord pour inventer n’importe quelle nuance qui nous permet de pondre de nouvelles règles à l’envie dès qu’on veut voir ce qu’on déteste être censurer. Puis c’est bien parce que ça nous permet de faire passer notre exigence d’imposer des récits qui pensent bien pour de la « juste mesure » … la nuance c’est de faire comme moi je dis !*

Et je vais encore te remarteler dans ton petit crâne vide de bon sens, de réflexion et de juste mesure parce que rempli d'idéologie sociétaliste totalitaire, qu'il ne s'agit pas de censure ! Il s'agit juste d'une question de registre et de pertinence à travers le sens du thème évoqué !

- Une production SERIEUSE voulant retracer de manière SERIEUSE le récit des évènements HISTORIQUES sur la Guerre des Gaules, n'intégrera pas la dimension du partage des terres si le film est centré sur l'aspect militaire, mais pourra le faire si ce n'est pas le cas (parce que c'est une question primordiale par exemple pour lotir les vétérans, et ça devient un enjeu politique au Ier siècle av JC).
- Si la production n'est PAS SERIEUSE et ne prétend pas reconstituer le récit (mythique ou historique) des faits, elle pourra prendre le ton de l'humour et l'intégration de questions LGBT, des t-rex et tout ce que tu veux d'anachronique pourra y être (Spartatouille, Superplus Maximus).

Ca va, tu peux comprendre ces choses simples ? Ou bien tu vas encore pleurnicher comme une petite capricieuse cancer que tu veux absolument ton thème LGBT sur un film orienté à 100% militaire sur les plans de bataille, le combat.... ?

*Je partage ton sens aiguë de la nuance et de la pertinence sélective qui nous permet d’oublier quand on veut que Wolverine est caractérisé visuellement par sa pilosité, entre autre. Ou que les SH qui se laissent aller le montrent, entre autre, par leur pilosité faciale : c’est pas le Thor d’Engame qui aurait montré son évolution via le style de sa barbe. (t’façon je comprends rien aux codes visuels, je déblatère juste des délires au pif)
Avec mesure, je décrète que seuls les critères dont moi je décide son pertinents pour évoquer l’évolution d’un personnage.*

Les traits dont tu parles sont liés au rapport du personnage avec son pouvoir, sa personnalité et son analyse du moment de son "rôle" en tant que SH. Pourquoi Thor se laisse aller ? Juste par pur plaisir d'introduire le SH obèse ? Ou bien parce qu'il se sent totalement useless après son échec face à Thanos ? Et si on intégrait une réflexion sur son identité de genre, en quoi ça serait pertinent qu'il s'interroge sur sa sexualité face à ce problème ? C'est bien mon bon petit endoctriné à l'idéologie, à force de sortir des pseudos "arguments", tu passes totalement à côté de la réflexion sur le personnage ;)

*Mais surtout on est content d’oublier que Wonder Woman traite, entre autres, de l’égalité des genres depuis 80 ans ou que des dizaines de SH LGBT existent depuis des dizaines d’années.
C’est par sens de la juste mesure qu’on décide que leur back-story ne peuvent pas être traité comme les autres, c’est inimaginable ils sont LGBT ! et ma tolérance nuancée m’interdit d’imaginer que les centaines de récits qui traitent déjà ces sujets à divers degrés pourraient être autre chose que nuls à chier.
( http://www.comicsblog.fr/8529-Lhomosexualitee_dans_les_comics )

Quelle confusion !

Pauvre murge, t'es tellement endoctriné que tu es incapable de prendre du recul :
1. univers SH de WW = AMAZONES = QUE DES FEMMES ! Donc la question ne se pose même pas en termes de réflexion sociétale, même si cet univers peut clairement faire penser à de luttes contemporaines, parce que c'est le cœur même de Themyscira !
2. Le contexte de production des Comics : il est clair qu'il y a un background politique et sociétal "historique", et clairement, la production de "SH types" se fait par rapport à un contexte précis. Et du coup certains SH vont être inventés par "réaction" "pour sauver des gens" dans leur imaginaire culturel, face à une société oppressante dans des cas spécifiques (condition des femmes, maccarthysme...).

Maintenant, tu vas pouvoir expliquer en quoi faire 20-30 minutes de référence sur la sexualité d'un personnage, ou bien son genre ou sa couleur de peau, va permettre de lutter contre le Mal ? J'espère que ça va pas trop te brutaliser cérébralement ;)

.*Enfin, je ne justifie pas mon intolérance latente par un double-standard, je décide juste que les histoires hétéros qui, elles, ne pourrissent pas les scénarios sont acceptables contrairement aux histoires LGBT qui sont intolérables.*

Malhonnêteté crasse. Rien d'étonnant d'un endoctriné à une idéologie qui défend son "fond de commerce" : j'ai bien dit que les histoires de romance pourrissaient les productions sur SH (Arrow, Flash, Legends, Supergirl, Young Justice.....) : la lutte contre le Mal ne devient plus qu'une trame de fond, leurs histoires de romance qui prennent la moitié d'un épisode parfois (certains épisodes d'Arrow sont extrêmement chiants à cause des pleurnicheries de Félicity). C'est clair dans ta tête d'idéologue, ou bien faut que je te répète ça à chaque fois, jusqu'à ce que ça rentre bien profondément dans ton crâne vide ?

*Ta position très nuancée est très juste : dès que certains thèmes sont développés ça rend automatiquement les histoires mauvaises.*

Ta stupidité profonde t'empêchant de réfléchir sans arrière-fond idéologique, je réitère mes propos : il faut que ça soit pertinent avec le scénario et pas gratuitement plaqué pour faire plaisir à des communautés. La création étant justement d'inventer, et non pas mettre tel élément pour remplir des quotas. Mais comme tu es tellement tolérant, hostile à la moindre censure, tu trouveras certainement pertinent que l'on intègre tous les combats sociaux liés au partage des richesses et à la préservation de la nature dans un film ayant pour thème les transgenres et leurs difficultés dans leur environnement quotidien, à savoir 5 minutes grand max pour l'évocation de chaque sous-thème. Voici la liste des thèmes à intégrer :
- la question du relogement des sdf
- la question des migrants
- la question des petits ménages pauvres
- la question des petits retraités
- la question des profits des entreprises en lien avec le licenciement d'employés
- la question des privilèges des politiciens et le traitement des pauvres
- la question de la lutte pour la survie à travers la thématique agricole (partage des terres, commerce équitable..)
- la préservation de l'environnement (forêt, mers et océans)
- la question de la pollution atmosphérique
- la protection animale
....
soit une liste de 10 sous-thèmes, qui devront être évoqués pendant 5 minute chacun, parce que c'est vraiment important, ce qui équivaudrait donc à 50 minutes d'un film d'environ 1h40 sur un jeune transgenre en milieu hostile. Mais je suis certain que vu que tu es hyper tolérant, contre la censure, blablabla, tu trouveras cela pertinent d'intégrer ces 50 minutes sur des thèmes qui n'ont rien à voir avec le sujet principal, je me trompe ? Et encore je suis gentil, je n'ai évoqué que 10 sous-thèmes.....


*Ça se voit surtout en SF, qui est l’espace où l’imagination doit être la plus restreinte :
Non, un vaisseau de la taille d’une planète ne peut pas avoir de production agricole en son sein, je l’interdit. Comment un vaisseau de la taille d’une lune pourrait posséder des champs artificiels ? Et de toute façon la production agricole c’est des champs et rien d’autre ! (nuance et mesure j’ai dit)*

Si tu avais bien lu au départ, j'ai parlé de navette (une petite navette qui va comprendre grand max une 10aine de membres), mais si tu veux parler d'un vaisseau de la taille d'une planète, on va parler des champs artificiels dans l'Etoile noire ?

*Mes conceptions personnelles, qui sont très imaginatives, sont la règle... [et toute la loghorée indigeste derrière]*

Tout à fait, c'est d'ailleurs très imaginatif de plaquer des thématiques dans des univers. Je veuuuuuuux mon personnage transgenre, je veuuuuuux mon personnage non-binaire, je veuuuuuuuuux mon hoplite black, je veuuuuuuuux mon viking chinois. Effectivement, on voit bien que les petites capricieuses dans ton genre qui hurlent pour avoir leur personnage à eux dans tel univers pour "se sentir représentés" (ouai, donc toujours une question de ressenti, d'individualisme....) ne sont pas en train de réclamer de nouvelles règles qui deviendront des règles de politiquement correct, parce que si on n'a pas tels quotas dans une production, elle sera forcément intolérante, raciste, sexiste, homophobe....

Ah pauvre murge, difficile de réfléchir en dehors de ton idéologie sociétaliste totalitaire...... Allez c'est les vacances scolaires, tu dois avoir du temps pour creuser un peu plus ta réflexion, tu pourrais aller dans une bibliothèque, ça t'aidera grandement à combattre ton processus de lobotomisation idéologique via les causes que tu défends ;)

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 3 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Ça fait plaisir de lire tant de calme et de sérénité.

Puis c’est gentil de me vouvoyer mais je ne représente que moi-même, cela dit je te remercie pour cette marque de respect.

Depuis le début on est d’accords : les auteurs doivent être contrôlé et bridé : si ils sont libres d’écrire ce qu’ils veulent, ils n’écriront plus ce que nous nous voulons.
Mais pire, si ils sont libres d’aborder les thèmes qu’on déteste on verra ces thèmes partout et tout le temps (comment pourrait-il en être autrement ?)

Et comme les auteurs publiés n’ont aucun talent, ils ne pourront pas écrire de bonnes histoires en intégrant les thèmes que nous haïssons, c’est logique.


C’est pour ça qu’on doit être mesuré et décréter que certaines idées sont simplement inenvisageables et doivent être interdites à l’avance, ce qui est le contraire d’une volonté de censure.

Si on ne tolère pas certaines idées c’est parce qu’on a décidé avec pertinence que ces idées intolérables ne devaient pas être imaginées. Ce qui est le contraire de l’intolérance.


La pertinence c’est nous seuls qui la définissons.

La mesure, c’est d’exécuter nos instructions.


On veut de bonnes petites œuvres : limitées, cadrées, bien formatées, bienpensantes.
J’adhère à 100 % à tes propos : on se doit d’éructer avec agressivité et hystérie pour préserver le politiquement correct et le statu quo tel qu’on le connait sinon on va nous réclamer de nouvelles règles qui deviendront des règles de politiquement correct.


On ne change pas le statu quo, ça ne se fait pas.

Le rôle de l’art n’est pas de subvertir nos préconçus.


Je suis comme toi : je méprise l’art et la subversion m’est tout aussi intolérable que la contradiction. Nous devons donc nous montrer le plus violent et hostile possible envers les totalitaristes qui veulent imposer leur liberté de créations (je les hais, ils me rendent fou à lier en mode bave aux lèvres et ça se voit dans la forme de mes écrits).

Ces lobotomisés incohérents qui ne veulent ni interdire ni imposer aucun thèmes ou idées.


En tout cas ça fait plaisir d’échanger avec quelqu’un aussi ouvert que raisonnable.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 3 semaines (en réponse à Murge):

Raaaalàlà, tu as sacrément un grain....

Toujours parler de censure, de bridage "artistique", de haine, d'intolérance, comme si la seule vraie expression de l'art consistait à mettre des thèmes LGBT dans toutes les productions et dans tous leurs thèmes....

On sent clairement chez toi une absence totale de totalitarisme idéologique qui consisterait à ramener à tout ce qui a de négatif l'absence de tes thèmes favoris dans toutes ces productions.
Car après tout, c'est vrai qu'un excellent scénario ne peut se passer d'une bonne thématique sur le genre ou tout ce qui touche l'orientation et l'identité sexuelle d'un personnage, sinon, c'est la catastrophe assurée !

Clairement, tu m'as ouvert les yeux ! Je vois maintenant que Gladiator est un film complètement moisi, parce que même s'il reste sur une trame historique de fond à peu près fidèle, il n'intègre pas la dimension sur le genre : pas de "bromance" entre gladiateurs, pas de pma pour la fille de l'empereur seule.... Voilà, un film qui est bridé, censuré, intolérant et haineux ! Et la série BoB ! Pas de thématique sur la gpa ou la pma pour femme seule sur le front de Normandie ou des Ardennes, un vrai scandale je vous dis ! Heureusement que tu es là pour nous rappeler que ces productions sont intolérantes, bridées artistiquement, et censurées !

Que devrais-je dire de tous ces milliers d'autres films de guerre qui se sont concentrés sur le thème militaire et certainement pas sur des thématiques de genre ! Encore des films haineux, nazis et fascistes ! Leurs auteurs devraient être bannis de notre culture unique, la seule, la vraie, consistant à mettre le thème LGBT partout, mais vraiment partout.
Tout le monde sait que la juste mesure, c'est de mettre ce thème partout, même si ça n'a pas de rapport ! On n'est vraiment, mais vraiment pas du tout dans un esprit totalitaire heureusement ! Heureusement que tu n'es pas du tout une petite capricieuse hystérique à défendre l'introduction du thème LGBT partout, vu que c'est la seule et unique manière de défendre la tolérance, l'ouverture d'esprit, et que l'on sait très bien que le fait de vouloir imposer ce thème partout n'est pas un caprice du tout !

D'ailleurs, je veux mes t-rex dans tous les prochains films/séries sur les transgenres, avec les séquences sur les paysans exploités, les petits ouvriers, les petits retraités, les orangs-outangs et le problème de la dévastation de leur habitat (je ne mets pas toute la liste), et je suis certain mais vraiment certain, étant donné que tu es contre la censure, que tu acceptes que l'on mette une bonne centaine de thèmes qui n'ont pas de rapport avec le sujet, puisque tu es tolérant, contre la censure.....

Mais bien sûr, étant donné que tu es partisan du grand bazar thématique, pardon je voulais dire la GRAAAAAANDE ouverture culturelle artistique non censurée, tu ne pleurnicheras pas comme une petite pleureuse capricieuse si un film à l'origine sur l'histoire d'un jeune trans est parasité, euhhh je veux dire ouvert à une centaine de thématiques qui n'ont pas de rapport avec la trame principale (mais on s'en fiche après tout, on est tolérant, ouvert et contre la censure et le bridage artistique, c'est l'essentiel). Et bien sûr, on ne pourra pas t'imaginer avec la bave aux lèvres (le seul "argument" terriblement minable issu d'une pensée très limitée, qui assimile toujours le contradicteur à la simple haine, parce que simplement contradicteur, ce qui en dit long sur les capacités de réflexion de l'individu) parce que tu accepteras, toi l'apôtre de du rejet de la censure et du bridage artistique !

Heureusement que tu es là et que tu m'as ouvert les yeux ! Je vais dire de ce pas aux copains qui font de la reconstitution historique de se créer des personnages non binaires et LGBT dans leurs tentatives de reconstitution du passé, pour qu'ils puissent montrer leur tolérance et ouverture d'esprit, sinon ça ne va pas ! Ils auraient forcément la bave aux lèvres et seraient haineux s'ils refusaient !
Vraiment, ça fait plaisir d’échanger avec quelqu’un aussi ouvert que raisonnable, et qui ne reverse pas du tout la situation par rapport aux caprices sociétaux.....

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 3 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Je suis honoré que, pendant tes vacances, ta première pensée matinale soit pour moi ; c’est touchant.

Même si au début j’étais septique, je dois admettre que ta logique m’a convaincus :

Puisqu’on est contre la liberté d’expression artistique on ne peut pas imaginer que quiconque soit pour. Dans la mesure où notre paradigme s’articule autour de la coercition, il nous est impossible d’imaginer un système acceptant la liberté créative.
Si nous on est fermé c’est que personne ne peut être ouvert, logique.

Et donc, comme on est mesuré et nuancé, on doit fantasmer que le refus de la censure des objets de nos haines signifie automatiquement l’omniprésence de ces objets.


Ceux qui refusent d’interdire veulent imposer.

Moi je hais la liberté, donc les autres ne peuvent être que comme moi.


Puis tu as raison, il nous faut utiliser les forme écrites les plus hystérique et vociférer à grand renfort d’invectives, de qualificatifs insultant et de « c’est celui qui dis qui y est » pour disqualifier la contradiction.
Puisque moi, je suis mesuré et nuancé, ceux qui s’oppose à moi sont des totalitaires extrémistes, tout spécialement ceux qui s’expriment en faveur de la liberté (je les hais je les hais je les hais et plus je l’écris, moins je donne l’impression de baver sur mon clavier).

Mais on est logique, puisqu’on défend une idéologie violente, qui revendique de brider l’expression artistique par la contrainte, on le fait logiquement avec une rhétorique violente.
Du coup quand on passera aux actes …


T’façon le credo « j’impose rien, j’interdis rien » est liberticide.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 3 semaines (en réponse à Murge):

*Puisqu’on est contre la liberté d’expression artistique on ne peut pas imaginer que quiconque soit pour. Dans la mesure où notre paradigme s’articule autour de la coercition, il nous est impossible d’imaginer un système acceptant la liberté créative.
Si nous on est fermé c’est que personne ne peut être ouvert, logique.*

La liberté créative comme le plaquage pur et simple de thèmes contemporains ?
Coercition ? Comme celle qui fait pression pour avoir un personnage partageant son identité communautaire ?
Et quelle définition de l'ouverture ? Ouverture totale, quitte aux absurdités les plus folles ? Une absence d'ouverture totale, sans limite = censure ?


*Et donc, comme on est mesuré et nuancé, on doit fantasmer que le refus de la censure des objets de nos haines signifie automatiquement l’omniprésence de ces objets.*

Les objets de haine : tu veux dire ceux que l'on accepte parce qu'ils cadrent bien dans certains thèmes/univers mais pas dans d'autres parce que ça serait absurde de dénaturer le cadre autour juste pour coller des quotas?

*Ceux qui refusent d’interdire veulent imposer.*

Je veuuuuuuux mon film avec QUE des SH femmes, je veuuuuuux mon SH transgenre, je veuuuuuuuux mon SH gay. Effectivement....

*Moi je hais la liberté, donc les autres ne peuvent être que comme moi.*

J'avais bien compris cela de ta part, ne t'inquiète pas, et je crois ne pas être le seul ;)

*Puis tu as raison, il nous faut utiliser les forme écrites les plus hystérique et vociférer à grand renfort d’invectives, de qualificatifs insultant et de « c’est celui qui dis qui y est » pour disqualifier la contradiction.*

Tu veux parler de tous tes posts de propagande, à grand coup de j'ai raison, tu as tort, tu connais pas grand chose, quand on n'est même pas fichu de comprendre des concepts sur par exemple l'identité, en faisant genre qu'on maîtrise les formes du discours mais qu'on utilise des concepts en les contredisant pour faire passer ses idées sociétalistes totalitaires ?

*Puisque moi, je suis mesuré et nuancé, ceux qui s’oppose à moi sont des totalitaires extrémistes, tout spécialement ceux qui s’expriment en faveur de la liberté (je les hais je les hais je les hais et plus je l’écris, moins je donne l’impression de baver sur mon clavier).*

Oui, on l'a bien vu dans de très nombreuses interventions de ta part, pas la peine de le répéter ;)

*Mais on est logique, puisqu’on défend une idéologie violente, qui revendique de brider l’expression artistique par la contrainte, on le fait logiquement avec une rhétorique violente.
Du coup quand on passera aux actes …*

Tu veux dire ceux qui veulent que l'on accepte sans opposition toutes les revendications - individualistes - des uns et des autres, et qu'il n'y a pas de problème à accuser ses opposants de toutes les phobies possibles comme seul argumentaire, la diabolisation des autres étant un discours rhétorique très efficace mais terriblement dépassé car bien compris depuis longtemps ?


*T’façon le credo « j’impose rien, j’interdis rien » est liberticide.*

Ouai, on l'a vu, je veuuuuuuuuuux mon petit personnage à moi qui me ressemble dans telle production : effectivement

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 3 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Déjà, je te remercie de t’être calmer sur les qualificatifs insultant, t’es un bon garçon et tu mérites ton sussucre.

Au-delà de ça la forme de ton post montre que tu n’es pas concentré sur ton écris, ça doit être pour ça qu'il est vide.
De toute façon ça fait un long moment qu’on tourne en rond.

Je ne lirais pas les insultes qui te serviront de réponses.
A +.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 3 semaines (en réponse à Murge):

Haha :D

Et toujours cette position grossière de victimisation outrancière dès que l'on ose prendre position contre les pleurnicheries et les caprices de sa Majesté grand-prêtre du sociétalisme idéologique totalitaire cancer......

Ta logorrhée indigeste avec l'usage immodéré d'un vocabulaire de victime contre les méchants (censure, bridage artistique, haine) montre bien que tu es profondément malhonnête. Tu ne dois pas être quelqu'un de très fiable dans la vie de tous les jours....

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Au fait, j'ai pas bien compris ton délire sur le monde paysan et monsento mais t'as l'air d'avoir très envie d'aller voir "Au nom de la terre" avec Canet, il parait que ça marche bien et Telerama a rendus une bonne critique.

Répondre à ce commentaire

Par TonkeyKong, il y a 1 mois :

Il faut que Pepper Potts en armure y soit sinon c'est pas la peine

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois :

Correction : les deux ont été des succès.
Perso, je les ai trouvé sans plus, mais il faut être aveugle pour voir qu'ils ont cartonné et auront logiquement des suites.

Je comprends ton opinion sur Captain Marvel, mais il n'entre pas en compte dans la viabilité d'une suite ou d'un Avengers 100% féminin.

Répondre à ce commentaire

Par Lui, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Le succès d'un film est tout relatif... Star Wars 8 a été un succès commercialement parlant, mais il est loin d'avoir fait l'unanimité est d'être populaire auprès de la totalité du public visé.

Il faut bien goûter à un gâteau pour savoir qu'il n'est pas bon. Donc le gâteau sera mangé = objectif atteint. Pourtant, il n'aura pas été apprécié. Donc si tu ressers le même gâteau une deuxième fois, tu peux être quasi-certain que les gens ne se resserviront pas, sauf les pour les gens qui ont espoir en toi malgré le gâteau au caca que tu leur a déjà servi.
Pourtant, ton premier gâteau aura eu un certain succès.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Lui):

Bien évidemment que le succès est relatif :
- acteur tête d'affiche qui dope les ventes
- promotion exagérée (Hollywood sont les meilleurs)
- film surcoté
- échec critique mais réussite commercial ou vice-versa (il y a même semi-échec !)
- échec au cinéma mais culte par la suite (Fight Club, LastActionHero

On a tous aimé un film sans comprendre les suites, mais ça n'empêche : un film cartonne = suite.

Répondre à ce commentaire

Par ah, il y a 1 mois :

franchement qu'il le fassent au moins sa s'ra finie des débats à 2 balles...

au moins ceux qui veulent absolument voir sa l'auront et les autres qui s'en battent total les couilles bah sa changera rien à leurs vie...

commence à en avoir marre d'avoir des polémiques de merde pour tous et n'imp toute les 2 semaines....

monde de merde

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à ah):

Complètement d'accord.

Mais si tu veux éviter les polémiques, il faut te déconnecter complètement et surtout éviter les sites qui ont besoin de visibilité (donc de polémique).

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Il faut croire que les bides de Ghostbusters 2016 et de Ocean's 8 n'ont pas servi de leçon.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Gégéleroutier):

Il fait croire que les succès de WW et CaptainMarvel leur ont servi de leçon. ;-)

Sérieusement, les échecs de Ghostbusters 2016 et de Ocean's 8 montrent bien que Disney prend des risques, contrairement à l'argumentaire "argent facile".

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à wam):

WW et Captain Marvel ne sont pas des films avec juste une modification de genre, contrairement aux films que j'ai cité. :)

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Gégéleroutier):

Bah alors pourquoi comparer avec le projet de film de l'article qui traite d'un film original (pas comme les autres) ??!

Répondre à ce commentaire

Par Gégéleroutier, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Je vais te donner un indice : les films Avengers ont toujours mélangé les genres contrairement à un potentiel Avenger exclusivement féminin.

Quand tu veux transformer une licence en un film au casting 100% féminin juste pour faire plaisir aux féministes ça donne des bides comme Ocean's 8 et Ghostbusters 2016.

Tu as compris cette fois ?

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Gégéleroutier):

Tu me prêteras ta boule de cristal pour affirmer que ce sera un bide.
Au fait, combien ont fait CaptainMarvel, WonderWoman (que nombreux ont qualifié de féministes ; mdr le féminisme, avec des tenues moulantes et des amazones épilées !).

Et si c'est un bide ? Et alors ?
Disney/Marvel font ce qu'ils veulent de leurs pognons.
Tous les mercredis, c'est bide ET carton : on a de tout.
L'important, c'est le choix, et que chacun aille voir ce qu'il veut, sans qu'on critique un film avant même un début de projet.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Gégéleroutier):

"les films Avengers ont toujours mélangé les genres" Tu es sûr ?
Prenons le MCU en général (pourquoi tu cite les Avengers lors que ce projet fera partit du MCU et pas des Avengers ?!).
'L'Incroyable Hulk' 2008 (et si, il fait partie du MCU) ou 'CaptainAmerica 1st Avengers' ne contiennent des personnes féminins qu'anecdotiques (sans oublier l'agent Carter qui caresse délicatement la poitrine du Captain).

De la même façon que ce projet comportera probablement une équipe 100% femmes mais avec des hommes à côté : Nick Fury ? Il colle tout le temps CaptainMarvel.

Donc, je te propose de ranger cette discussion au placard et attendre le casting.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

En même temps tu parles de films centrés sur un seul SH : Hulk et Captain America. C'est comme si tu reprochais à WW ou à Captain Marvel d'être centrés sur une superhéroine en te plaignant que les hommes n'ont que des rôles mineurs. Ca n'a strictement pas de sens de pleurnicher sur cet aspect.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

Sauf que les antagonistes sont tous masculins.

Et je ne reproche rien donc je ne vois l'intérêt de ta comparaison.

Mais surtout, les pleurnicheries viennent de ceux qui refusent un film après une interview d'une actrice qui ne sait pas se taire sur un hypothétique projet. Donc je répète ma réponse au routier : on va attendre posément le casting du film.

Répondre à ce commentaire

Par Rocky, il y a 1 mois :

WW a 88% de score d'audience sur RT. Captain Marvel 53%. Comme le dit plus haut 'Comprendre Interstellar en 4 leçons', CM a bénéficié de l'engouement pour Avengers, et d'une promotion sans précédent de la part de Disney, poussant même Rotten Tomatoes à revoir sa notation. 'Lui' a bien résumé la situation ; un succès au box office confirme que les gens ont voulu goûter le gâteau, pas qu'ils l'ont aimé. Suicide Squad a fait un carton au box-office, et pourtant il est considéré par WB comme un échec, et l'acteur principal a été mis à l'écart des prochains films. Un bon box-office est souvent synonyme de bon marketing, mais les producteurs se basent sur d'autres critères tels que les avis pour envisager des suites. Sauf quand des valeurs telles que l'inclusivité et la diversité entrent en jeu.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à Rocky):

T'as tellement raison, ça doit être pour ça que Suicide Squad a droit a sa suite ...

Répondre à ce commentaire

Par ah, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Suicide squad a une suite mais qui est quasiment un reboot... seulement le cul embulant (la harley foireuse) reste de la partie de mémoire? (En vrai j'ai pas suivie)

Répondre à ce commentaire

Par Rocky, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

Ils ont annulé la suite et l'ont transformée en reboot. Donc oui j'ai "tellement raison"

Répondre à ce commentaire

Par MadameMonsieur, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Et Ghosbuster, Ocean 8... on en parle ? Diviser les genres ne les feront pas cohabiter, on dirait deux gamins qui se chamaille pour avoir le verre de coca le plus rempli ! Si on laissait simplement le réal, le directeur de casting ou tout autres personnes travaillant sur le film nous proposer leur vision de l’œuvre sans se soucier de savoir si il aura assez de femmes, d’hommes, de Noirs, d’Arabes, d’Asiates, Latinos, Transgenre, Non-Binaire, Vegan... Allons-nous pas voir un film pour se divertir à la base ?

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 1 mois (en réponse à MadameMonsieur):

Toi, si je pouvais, je te pouceverterais à l'infini ^-^

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à MadameMonsieur):

Certains films montrant des minorités marchent, même si vous ne les avez pas aimé (il faut de tout pour faire un monde).

Si un film 100% féminin Marvel sort, ça n'empêche pas d'autres films 100% hommes (qui marchent ou pas). Expendables par ex.

Au passage, d'où sortez vous cette idée sur les "réal, le directeur de casting ou tout autres personnes" ?
Un film est une œuvre composite : chacun a plus ou moins son mot à dire. Et si une idée ne leur plait pas, il quitte le projet et va voir ailleurs.

D'ailleurs, pour info, Hollywood a toujours été progressiste. Heureusement, sinon, le cinéma se résumerait à des tartes à la crème ou de la propagande étatique.

Répondre à ce commentaire

Par MadameMonsieur, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à wam):

Je n’ai jamais insinué ne pas aimer les films avec des minorités... Quand je regarde un film je ne compte pas le nombre de femmes présente ni le nombre de religions ou personnes de couleurs. Je consomme l’œuvre telle qu’elle est. Je reprend l’exemple de ghostbuster mais au lieu de vouloir bêtement copier l’homme et salir une franchise pour faire un film girls power simplement pour faire du politiquement correct j’aurai aimé à la place que le budget soit attribué à la création de contenue, j’aurai aimé sortir de la salle et voir un film peut-être 100% féminin mais un bon (subjectif) film avec une histoire originale. Et pour terminer oui un film est une œuvre composite et chacun a presque son mot à dire... les personnes travaillant sur le film oui je suis d’accord mais certainement pas vous et que cela ne vous en déplaise et sans agressivité mais vous souhaitez un film 100% féminin pas de soucis écrivez le, réalisez le... je serai le premier à le voir et à l’applaudir si c’est un film qui m’a fait vibrer mais sûrement pas parce qu’il est 100% féminin, non, seulement car il m’aura transmis une émotion ce que je recherche en générale en visionnant en film.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à MadameMonsieur):

Le problème avec Ghostbusters est qu'il reprend une franchise auquel beaucoup de gens sont attachés (un fan est un fan, même quand il est excessif). D'ailleurs, tout fan aurait du l'éviter, point barre.

Concernant l'article, ça n'a rien à voir puisque ce film pourrait très bien être une adaptation des comics 100% féminins (qui n'ont pas marché mais ça vaut le coup de retenter).

Et ce film ne se résumera pas au casting. On se sait pas encore de quoi il s'agira, ou s'il se fera ! De la même façon que quand on voit un Expendable ou un Rambo, on ne se dit pas : "chouette, un film 100% masculin".

Perso, il a des tonnes de films ou séries que je revois avec plaisir sans me dire qu'il devrait y avoir plus de femmes. Donc, pourquoi se posait cette question sur un film avec des minorités.

Et, même si je le comprend, votre argument "ne pas regarder un film suivant les minorités, la religion" ne doit pas être totalement vrai, puisque certains films sont centrés sur ces thématiques : récemment, 'Sœurs d'armes' (même si Caroline Fourest me donne des boutons) et pleins d'autres plus anciens.

Répondre à ce commentaire

Par MadameMonsieur, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à wam):

Je suis entièrement d’accord certains films sont engagés et je les félicites pour ça. Vos arguments sont très bon loin de moi l’envie de changer votre point de vue justement le débat est constructif.

Pour revenir très vite au vrai sujet Avenger 100% féminin je ne suis absolument pas contre, et là c’est à titre subjectif j’aimerai un vrai un scénario qui introduit avec classe ce casting féminin avec un background peut-être même un spin-off tel un Rogue One sortis de nul part !

À titre d’exemple Nathalie Portman qui devient Thor ! Non je ne suis pas d’accord, Portman est une très bonne actrice qui mérite son propre rôle d’héroïne quitte à en créer un et pas simplement une passation de pouvoir du style on change de corps à la Freaky Friday !

Pour finir brièvement je consomme le cinéma comme un divertissement, je veux sortir d’une salle de cinéma en ayant déboursé 10€ satisfait d’un film et de ce qu’a voulu me proposer le réal et son équipe. Je ne veux pas sortir d’une salle de cinéma en ayant claqué 10€ pour voir un film faussement engagé et surfer sur une vague de politiquement correct.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à MadameMonsieur):

Nathalie Portman ne deviendra pas Thor (Marvel a déjà assez charcuté la mythologie scandinave). Dans un comics 'What if', Jane Foster devient digne du marteau, comme Captain America dans Endgame, mais c'est bref. Personne ne sait encore ce qu'il en sera dans le film.

Mais je ne comprend pas : si les "films faussement engagés" ne vous plaisent pas, pourquoi aller les voir ?
Avec les articles (et donc les polémiques) avant tout projet, on sait déjà à l'avance la trame du film. Et Disney le répète : des films progressistes (et bien sûr, faire du fric, faut pas déconner).

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à MadameMonsieur):

Merci ^^

Répondre à ce commentaire

Par Johnny, il y a 1 mois :

Moi j'aimerai un marvel qu'avec des tarlouzes,ça serait sympa.

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 1 mois :

Ahhh la la la la, vivement que le politiquement correct ne soit plus un outil marketing ! J'ai hâte vous imaginez pas, ça voudra dire qu'on a enfin passer ce cap.

M'en fous de savoir qui à des pulsions sexuelles pour qui, qui rentre ou rentre pas dans qui, je veux pas regarder un porno moi ! Je veux qu'on me raconte une histoire qui me prenne tellement l'esprit et l'attention que j'en oublie que je regarde un film ! Que j'ai tous les symptômes du stress quand l'humain à l'écran est en danger, que je sois à la limite des larmes quand cet humain souffre. Bordel, pas compliqué si ?

Les moments comme dans Endgame où pendant la scène de baston générale, on demande aux nanas de poser pour la photo, en tant que nana, ça me gonfle !!! Ca me donne trop l'impression d'un "bon, vous êtes contentes les pisseuses ? Vous l'avez votre scène, on peut finir ?" Bon sang, c'était trop mal amené et pas justifié dans l'histoire, ne prenez pas les spectateurs à ce point pour des cons.

Bref, vraiment, vivement que ça s'arrête... J'vas me faire une camomille, j'm'énerve toute seule.

Répondre à ce commentaire

Par Rocky, il y a 1 mois (en réponse à theliss):

Merci, ça résume exactement ce que je pense. D'accord pour la diversité, les personnages féminins c'est important mais il ne faut pas juste mettre des femmes et les laisser comme ça sans raison.
Black Widow et dans une moindre mesure Pepper Potts sont de bons exemples de personnages féminins, elles apportent quelque chose à l'histoire et ne sont pas présentes en tant que femmes mais comme des personnages, utiles et là pour faire avancer l'histoire, pas juste pour contenter le public et ne servir à rien.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à theliss):

Le "politiquement correct" a toujours existé.
Hier, un nu ou un baiser dans un film était impossible (faut voir les baisers à la Humphrey Bogart !).
La scène du baiser de Kirk et Uhura dans StarTrek (une noire et un blanc !) avait aussi choqué les âmes chastes.
Depuis, on peut toujours voir des films sans nu, ou avec un signalétique pour nous prévenir. Chacun est prévenu et choisit.

Aujourd'hui, c'est la même chose, ces films ne vous plaisent pas, aller en voir d'autres : les Marvel ne représentent qu'une partie des sorties si vos chastes oreilles ne supportent pas quelque chose de différent.

Vous vous "foutez de savoir qui à des pulsions sexuelles pour qui" ? Pour info, la sexualité est présente dans presque 100% des films, séries, fictions. Même les contes de fées (et donc Disney) sont remplis de références au sexe.

Si la pose 100% féminine de Endgame vous a gêné, elle n'est qu'une copie des poses 100% masculine type Expendables, Rambo,...

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Ne confond pas un changement de pudeur de la société avec le propagande politique qu'on subit au cinéma en permanence.
Quand tu lis une histoire , tu attend qu'elle soit bien écrite, quand il y a du forcing pour changer les moeurs d'un public, c'est de la politique et non plus de l'art.
L'art doit être subtil, un artiste peut transmettre sont message, peu importe la couleur politique, mais sans prendre le pas sur l'art lui même. Les écrivains français en sont la preuve, ils pouvaient se moquer allègrement du pouvoir, leurs oeuvres n'en restent pas moins des références aujourd'hui de leur discipline, bien que le contexte politique à changé.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Le problème avec la "propagande" est qu'on la qualifie ainsi suivant le côté où on se trouve.
Un film 100% féminin est propagande pour toi, progressiste pour d'autres.
Un film avec Brigitte Bardot ou Marilyn Monroe (pour leurs "formes") étaient de la propagande pervertissant notre jeunesse hier.
La violence dans les comics était de la propagande violente pour les enfants pour le psychiatre Fredric Wertham.
D'où les censures (Comics Code Authority et Code Hays) qui ont freiné l'originalité dans les fictions.

Ton histoire de "forcing" me sidère.
Est ce que le film 'Emmanuelle' faisait du forcing ?
Est ce que Scorsese faisait du forcing 'La Dernière Tentation du Christ' ?
Non, ils ont proposé un autre cinéma, une autre vision même si ça ne plaisait pas à tout le monde.
Comme toujours aujourd'hui.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Je te corrige, un film 100% féminin ou à casting prominoritaire , pro LGBT qui en fait son marketing c'est de la propagande.
Quand tu regardes le film "philadelphia" par exemple, tu es à des années lumière de tout ce baratin et le film est clairement bon, parce qu'avant tout, il fait du cinéma.
Aujourd'hui on a de la politique débile, parce que les américains sont en pleine idiocratie, au dessus des films,hors ça doit être l'inverse.
Après tu me parles du caractères sexuelles de certains "films", mais les gens oublient quand meme que déja au 19ème siècle, surtout en france, les oeuvres érotiques ont explosées, la révolution sexuelle n'a pas commencé dans les années 60 , c'est un long processus.
Et pour finir tu parles de Scorsese, tu aimes ou pas, il fait ce que je décris plus haut, d'abord du cinéma, t'accroches ou non au message, mais il fait d'abord un film.
C'est de la subtilité, mais c'est vrai que le camp SJW/gauchiste limite son vocabulaire à 50 mots .

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Je ne reviendrai pas sur le fait que ce que, toi, tu appelles propagande, d'autres l'appelle progrès, comme les progrès d'hier que l'ont apprécie tous (à part les fondamenralistes).

Par contre, sur les œuvres érotiques, on peut remonter plus loin avec les contes de fée recélant des messages sexuelles.
Mais tout ceci n'est rien comparé au choc de diffuser au cinéma un film érotique. Côté sexuelle, il y a un avant et un après 1968, qu'on adhère ou pas à ce mouvement.

Philadelphia. Heureusement qu'il y a ce genre de film qui font changer la mentalité sur les minorités... Bref.

Ca va, j'ai dépassé les 50 mots ? :-p

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Je ne te visais pas forcément toi pour les 50 mots, mais plutôt les défenseurs "actifs" type twitter de cette idéologie.
Le "progrès" n'est pas reproché que par les "fondamentaliste", mais par une très grande partie de la population, je te rappelle que les etats les plus peuplés dans le monde : Inde et Chine n'en sont pas tellement pro progrès , que les USA ont élu Trump, que la Russie a toujours Poutine, que les mouvements conservateurs sont majoritaire au parlement européen.
Donc non, le "progrès" minoritaire, à différencier du progrès social & technologique, n'est certainement pas majoritaire, et pourtant il s'impose dans nos sociétés, et c'est ça qui créer le désordre.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Le monde ne se résume pas à progressistes/fondamentalistes. Prenons 2 exemples que tu cite :
- la Chine est plurielle, progressiste sur certains points (de plus en plus de femmes visibles)
- Trump a été élu avec une minorité de voix. Les US sont un pays très partagé (grossièrement entre les côtes et le centre du pays).

Et les mouvements conservateurs sont en hausse, c'est vrai, mais la cause principale n'est pas l'anti-progressisme, mais l'immigration et les musulmans. L'homosexualité par ex, a fait sa place chez la plupart des conservateurs (relativement).

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Tu confonds pas mal de choses, d'abord, le conservatisme est bien l'antagonisme du progressisme.
ET non, le conservatisme ne monte pas , il a toujours été la, c'est juste que le progressisme s'est accaparé le pouvoir depuis 30 ans, notamment via le parti démocrate ou les partis socialistes européens, et on voit le résultats, tout va mieux .

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à theliss):

J'ai du mal à comprendre comment un film non mixte pourrait porter un message politiquement correct ...

A partir du moment où on lève les yeux quand on lit des féministes se plaindre du traitement des femmes dans Transformers on se doit d'être cohérent et de mépriser également ceux qui se plaignent du traitement des hommes dans ce projet (d'autant plus que ces derniers n'ont aucun élément concret et ne font que spéculer).

Bref d'un coté on critique les féministes qui gueulent sur les film 100% masculin et de l'autre on gueule sur les films 100 % féminin ...

Vlà la cohérence ...

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

En fait pour résumer, les gens se plaignent du manque de créativité d'hollywood, qui ne mettent qu'en avant leurs idées politique avant de faire des scénarios intéressants.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Personne ne parle "d'idée politique" quand transformers choisit de n'avoir qu'un seul rôle féminin de potiche.

Mais là on accorde un traitement différent à cet éventuel projet hypothétique que tu te permet juger a priori ... d'où vient ce double standard ?

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à Murge):

En meme temps, les roles principaux de transformers, est ce que c'est pas un peu d'abord les robots ?
La mauvaise foi c'est bien, mais quand même.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Ben si t'avais vus les film tu saurais que les personnages principaux sont Lebeouf puis Walberg et leur proches respectifs.

Par ailleurs, tu minaude minablement mais ça ne change rien au fait que le casting 100% masculins de ces films (à l’exception des plantes) ne te fais ni chaud ni frois alors qu'une équipe féminine te rend fou à lier.

T'as même pas l'honnêteté d'assumer tes doubles-standard c'est pathétique.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à theliss):

100% d'accord.

Répondre à ce commentaire

Par Pandanus, il y a 1 mois :

Moi ce qui me troue, c'est qu' "on" nous parle d'égalité Homme - Femme, mais qu' "on" fasse une demande pour faire un film sans hommes. Fuck la logique.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Pandanus):

Même si un film Marvel 100% féminin sort, ça n'empêchera pas que dans sa globalité, la parité n'existe pas.
D'autant qu'il y a toujours des films 100% hommes (et que là personne ne s'en plaint).

Et ça NE serait PAS un film sans hommes ! Fuck la déduction :-p
Juste avec des héroïnes.

Répondre à ce commentaire

Par Riton, il y a 1 mois :

Ca serait logique .... quasiment aucun acteur du MCU ne peut la blairer. ;)

Je vois bien la logique du film : "bon, il y a une grande menace. Oh ça alors, il n'y a que les femmes qui peuvent venir !"

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois :

Pourquoi pas faire simplement des films Avengers avec une équipe mixte et en nombre équitable?

Pour exemple : batman VS superman a mes yeux c'est wonder woman qui a été la plus badass (elle a eu également un traitement musical plus prononcé avec son thème qui était pas mal)
Je pourrais continuer avec justice league qui pourtant était pourri et elle était encore pas mal mise en avant.

Dans les deux 1er avengers il n'y avait que romanoff comme personnage féminin "important" et pourtant son film solo est sujet a débat depuis de nombreuses années car le personnage suscite pas autant d'engouement.

Le problème de la place des femmes dans ces films (films de super héros) c'est le traitement de leurs personnages. Walkyrie a été appréciée car elle n'avait pas ce coté "princesse en détresse" ou sidekick qui n'a que le soutient hors capacité physique comme poids.
Rappeler vous avant endgame toutes les spéculations qu'il y avait autour de Shuri car elle avait impressionné en combinant son intelligence et les armes qu'elle crée et qu'elle a utilisé dans infinity war. Elle est pourtant loin d'etre un personnage central dans le MCU (pour l'instant?).

Donc je dirais que la diversité, sexe, ethnie etc ne passe pas par des films exclusivement féminins, ou gays ou noirs car ça reviendrait a faire de la différence la ou on fait soit disant du diversifié.
Il y a pas mal de femmes dans ces films, il suffit juste de leur donner la meme visibilité, le meme salaire que les hommes et un traitement plus approfondi et moins cliché à leur personnage.

RDV avec le prochain Thor pour vois hein ;)

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

"Pourquoi pas faire simplement des films Avengers avec une équipe mixte et en nombre équitable?"

Mais non, le cinéma doit être pluriel :
- un film à 90% masculin, type Captain America 1st avengers,
- des films plus ou moins mixtes : je reprends ton exemple de BatmanVsSuperman, même si certains en discuteraient,
- de temps en temps un film à 90% féminin, comme celui de l'article,
- ou d'autres.

Sinon, tu poses une bonne question : la place des femmes dans les films et des minorités en général.
Il n'y a pas de solution parfaite puisqu'il y a les pours, les contres, les "d'accord mais", les "peut mieux faire", les "toujours les mêmes",... Or, comme tout changement, ça pose des problèmes et des débats inutiles.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Justement je suis pas trop a l'aise avec les "faisons un film 100% féminin" ou "remplaçons le héros historiquement blanc par un noir" (ou inversement).
Le fait de faire ça de base je suis pas contre. Là où ça me dérange c'est les motivations ou prétextes. Il FAUT le faire uniquement pour calmer les détracteurs. Pas forcément parce-qu'on y croit. J'espère et je pense que la démarche est sincère pour certains mais d'une manière générale on vis une époque où il faut se justifier et calmer la plèbe Twitter et cie et non pas le faire car on estime qu'il est temps de diversifier les films.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

Les détracteurs sont plutôt en face : Ghostbusters a reçu des notes très négatives sur RottenTomato bien avant sa sortie (!!). Du génie.

La nécessité de diversité ne date pas de Twitter.
Aux US, les premiers questionnements datent du mouvement des droits civiques :
- StanLee s'est alors posé la question, d'où la naissance de BlackPanther
- la blackexploitation (bien que ce mouvement soit discutable, il a permit une visibilité)
- Star Trek avec son casting (un japonais 25ans après Pearlharbour, un russe en pleine Guerre Froide).

Les polémiques d'aujourd'hui sont sur les films à presque 100% noirs ou femmes (alors que depuis plus de 100ans, le cinéma ou la tv nous avaient habitué à des 100% hommes ou 100% blancs (quitte à maquiller des blancs en noir ou en mate pour faire moyen-oriental ; voir même bridé Mickey Rooney dans 'Diamants sur canapé').

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Merci pour ces arguments et exemples tellement vrais. J'ai carrément zappé la blaxploitation alors que c'est l'un des exemples les plus marquants en effet.

Je pense que meme un gars comme moi qui n'est pas du tout fan de twitter facebook etc... je peux me laisser entrainer dans des pseudos nouvelles polémiques alors que finalement comme tu me l'as très bien rappelé la plupart datent de bien avant l’avènement d'internet.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

Quel commentaire sensé !
En effet, on est tous sujet à cet "effet twitter" (il doit bien y avoir un terme sociologique, mais connais pas).
Comme dans un stade, on se rallie à l'effet de groupe, et il n'y a pas que Twitter ou Facebook qui profite de cet instinct complètement humain.

Une solution : la déconnexion (temporaire ou définitive).

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à wam):

effet de groupe ou simple influence on va dire (qui dit manipulation?).
J'avoues des fois me laisser berner par l'intox ou ces effets de mode, groupe et j'en passe mais après reconnaitre que j'ai tort ou simplement revoir mon jugement fait la différence.
Ensuite ce qui différencie tout cela c'est surtout la recherche de l'info, ne pas se contenter d'une source ou d'un avis, c'est ce qui fait la beauté du débat et ce meme si on est pas d'accord (débattre exclusivement avec des gens qui pensent pareil ça ne m’intéresse absolument pas!).

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

En fait, les castings des années 50-80 sont principalement blancs pour des raisons géopolitiques mais également pratiques.

Quand on fait appel à Anthony Quinn pour incarner Kubilai Khan dans Marco Polo ou un émir arabe, il n'y avait pas forcément de grands acteurs dans ces pays pour incarner ces rôles et s'il y en avait, il n'était pas forcément possible de faire jouer un acteur chinois dans des productions hollywoodiennes en raison du contexte de la guerre froide.

De nos jours, prendre Brad Pitt ou Michael Fassbender pour incarner un seigneur chinois ou un un Irakien serait totalement stupide, parce qu'il y a de plus en plus d'acteurs originaires des pays en question et qui sont plus crédibles culturellement (Par exemple Ashraf Barhom, Moran Atias, Fares Fraes pour le Moyen Orient)

On ne peut pas donc se réfugier derrière "l'argument" qu' il y a 50 ans, il n'y a avait que des acteurs blancs, ou que des personnages principaux masculins, pour se dire qu'il faut "compenser" maintenant en faisant des films qu'avec des femmes comme personnages principaux, ou qu'avec que des blacks. Mais le problème n'est pas de faire des films avec des femmes comme personnages principaux, mais de produire du divertissement avec la démarche de vouloir "compenser" ou de répondre à des aspirations sociétales, et surtout de les plaquer dans des univers spécifiques.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

Le seul argument de prendre un acteur blanc que je considère valable est : sa popularité. Mais pour ton ex. d'Anthony Quinn, il y avait des milliers d'asiatiques aux US (pourquoi prendre un chinois ??).

Faux, on continue à prendre des acteurs blancs :
- Alita pour Gunn (un manga japonais !)
- l'Ancien, un moine tibétain joué par Tilda Swinton (Marvel aussi)
- Exodus: Gods and Kings, jouant des moyens-orientaux
- Ra's al Ghul (personnage né en Afrique du Nord) joué par Liam Neeson, etc

Mais il ne s'agit pas de faire QUE des films avec des noirs ou qu'avec des femmes, il s'agit de faire de tout.
Toutes les semaines sortent des films avec quasiment que des hommes et pour UN seul film avec quasiment des femmes, certains veulent l'interdire (je n'ai pas dit toi), d'autres boycottent Disney.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

"Mais pour ton ex. d'Anthony Quinn, il y avait des milliers d'asiatiques aux US (pourquoi prendre un chinois ??)."

Il y avait effectivement des milliers d'Asiatiques aux Etats-Unis, mais est-ce qu'il y avait des acteurs asiatiques ?

Les castings tendent à diversifier tout simplement parce que l'offre est plurielle de nos jours, et c'est tant mieux parce que cela offre plus de réalisme.

Je suis totalement d'accord avec toi pour l'Ancien ou pour Ramsès, voire pour Ra's al Ghul. Mais on ne peut d'un côté se scandaliser de cela et dans le même temps accuser de racisme (je ne dis pas que c'est ce que tu fais) par exemple les gens qui se plaignent du casting "diversité" de Troy.

*Mais il ne s'agit pas de faire QUE des films avec des noirs ou qu'avec des femmes, il s'agit de faire de tout.*

L'article explique bien que "l'actrice explique qu'elle s'est rapprochée de Kevin Feige, le boss de chez Marvel, pour que le MCU voit un jour une équipe 100% féminine se constituer"

Le but est donc de faire une équipe 100% féminine, juste pour répondre à une revendication sur l'égalité des sexes, par pour répondre à un objectif scénaristique dans l'univers MCU. Je n'ai absolument rien contre le principe d'égalité, et c'est même totalement le contraire, mais là on ne peut pas plaquer des désirs sociétaux pour en faire une base de scénario d'un type d'univers spécifique. Et c'est bien ça qui a tendance à énerver, et non pas le principe d'égalité en lui-même.

"Toutes les semaines sortent des films avec quasiment que des hommes et pour UN seul film avec quasiment des femmes, certains veulent l'interdire (je n'ai pas dit toi), d'autres boycottent Disney."

Des films avec quasiment que des hommes ? Vraiment ? Si un film sur le débarquement en Normandie est en cours de préparation, on ne peut pas lui reprocher d'insister sur le fait qu'il n'y ait que des hommes, si tu vois ce que je veux dire ^^ Bien sûr que l'ouverture du cinéma et de la télévision est quelque chose de positif, mais prendre prétexte de pour plaquer des thématiques sociétales sur des univers interchangeables, c'est très pénible, et on peut tout à fait comprendre qu'il y ait un ras le bol de "subir" les désidératas de x ou y communautés pour des productions à thématiques spécialisées.
Faire un personnage principal transgenre dans un film où le scénario se passe à Paris ou NY au XXIe siècle, c'est tout à fait logique et c'est plutôt louable dans une perspective d'inclusion ; par contre, introduire la question des transgenres dans un film où les SH doivent lutter contre le mal, c'est stupide, parce que évoquer cette question n'a pas de rapport avec le but de fond de l'histoire : repousser les forces du mal. Tu vois la différence ? :)

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

J'ai aimé ton développement. Celui de Wam aussi est pertinent.
J'ai résumé ça plus haut à "prétexte à".
C'est ce qui me dérange moi qui suis défenseur de la diversité. Mais je ne veux pas que cela devienne prétexte a tirer a boulets rouges sur chaque film ou saga pour réclamer une équipe féminine, noire asiatique etc...
En inclure oui, 100 fois oui mais comme tu le disais il faut que ce soit au service du film, avec un traitement cohérent et pas "jmets des femmes pour taper la pose façon endgame pour calmer les féministes". Et surtout avoir une égalité entre acteurs car si on applaudit un film avec un duo d'acteurs principaux homme et femme mais qu'en coulisses t'apprends qu'il y a 5M d'écart dans leurs salaires ça aura servi à quoi ? 2019 les questions sur les minorités ou le sexe n'ont évidemment plus les mêmes causes qu'il y a 40-50 ans.
c'est un sujet cassé gueule et les arguments lus ne sont pas tous mauvais même si je n'ai pas été d'accord avec tout, le débat en revanche tant qu'il est constructif permettra, a mon avis, de faire avancer les choses plus que les partis pris totalement fermés au debat "mare des féministes" vs "oh oui film 100% féminin"

Répondre à ce commentaire

Par Madaboy9397, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Ptdr je pense que je vais commencer a boycotter sévèrement Disney

Répondre à ce commentaire

Par tof81, il y a 1 mois :

c'est quoi l'intérêt d'une équipe de super héroïne ?, cela apporte quoi ?

Cela ressemble au fan service dans les mangas pour que des boutonneux se paluchent devant le film ... :(

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à tof81):

C'est dingue ! Imagine une équipe composée seulement d'hommes tirant de partout et montrant leurs biceps. Une horreur...


...comme Expendables ?
C'est du fan service pour pucelle boutonneuse ?

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):

ça parle systématiquement de Expendable comme étant un contre exemple...
T'est-il venu à l'esprit que les personnes qui n'ont pas envie de voir du "100% héroïnes" n'ont pas non plus envie de voir du "100% héros"? (ou on envie de les voir pour les mêmes raisons).

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Illu2):

Je cite Expendables comme certains ne citent que Captain Marvel.
Et la particularité de Expendables est que personne ne s'est plaint d'un casting 100% masculin contrairement au projet de l'article.

"les personnes qui n'ont pas envie de voir du "100% héroïnes" : c'est incroyable de lire cela. Et bien, n'allez pas les voir !!! On ne vous oblige pas à aller voir un Bollywood ou le dernier 'Les Tuches' ?! Bah là, c'est pareil.

Personne ne vous a obligé à aller voir Ghostbusters : il s'est planté.
Personne ne vous a obligé à aller voir Captain Marvel : il a cartonné.
Ainsi va le cinéma.

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Je cite Expendables comme certains ne citent que Captain Marvel.
Et la particularité de Expendables est que personne ne s'est plaint d'un casting 100% masculin contrairement au projet de l'article.
->il ne me semble que personne en ai parler ici en article mais je peux faire erreur. Il n'y a que toi qui le cite. Peut être que le côté beauf sera apparu en commentaire s'il y avait eu des articles dessus.

"les personnes qui n'ont pas envie de voir du "100% héroïnes" : c'est incroyable de lire cela.
->lit la phrase jusqu'au bout, merci. Le machin entre parenthèse existe. Tu ne prends systématiquement que des morceaux de message pour les cités. Plus facile pour l'argumentaire mais raté ça se voit... Et dommage pour toi ce que tu cites est carrément pas ce que je veux dire. ^^

Et bien, n'allez pas les voir !!! On ne vous oblige pas à aller voir un Bollywood ou le dernier 'Les Tuches' ?! Bah là, c'est pareil.
-> en même temps, on a pas attendu les paroles "éclairées" pour savoir ce que l'on allait voir ou non...

Personne ne vous a obligé à aller voir Ghostbusters : il s'est planté.
Personne ne vous a obligé à aller voir Captain Marvel : il a cartonné.
Ainsi va le cinéma.
-> merci captain obvious.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Illu2):

Si la saga Expendables ne te suffis pas : il y a des milliers de films à presque 100% masculins (puisque le projet de l'article serait presque 100% féminin) et là, pas de : "c'est une honte", "c'est discriminatoire", "je boycotte Disney".

Je n'ai rien compris à ton allusion "beauf". ;-)

Concernant ton idée de ceux qui "n'ont pas envie de voir", j'ai beau relire : tu parles bien de ceux qui ne veulent pas voir les 100% héroïnes/héros opposés à ceux qui ne veulent pas les voir (d'où ton 'ou' dans ta fameuse parenthèse).

"paroles éclairées" ;-)
Merci pour ce compliment, mais tu vas voir ce que tu veux, je m'en contref...
Je te rappelle juste que des films qu'on n'aime pas sortent tous les jours. Et que fait le majorité des gens : indifférence. Et à la fin, un film qui marche ou pas (on verra pour ce projet). D'où ma remarque type "CaptainObvious".

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Si la saga Expendables ne te suffis pas : il y a des milliers de films à presque 100% masculins (puisque le projet de l'article serait presque 100% féminin) et là, pas de : "c'est une honte", "c'est discriminatoire", "je boycotte Disney".
-> peut être parce qu'ils ne se vendent pas avec l'intention d'être 100% masculin...

Je n'ai rien compris à ton allusion "beauf". ;-)
-> parce qu'il y aurai évidement eu des commentaires négatifs sur le côté beauf et mascu d'expendable si un article était sorti dessus

Concernant ton idée de ceux qui "n'ont pas envie de voir", j'ai beau relire : tu parles bien de ceux qui ne veulent pas voir les 100% héroïnes/héros opposés à ceux qui ne veulent pas les voir (d'où ton 'ou' dans ta fameuse parenthèse).
->raté... Je parle du fait que 100% héros/héroines c'est du fan service dans tous les cas. Et que certains n'ont absolument pas envie de les voir à cause du fan service derrière. (ni l'un, ni l'autre). Entre parenthèses c'est pour dire que certain vont les voir pour ça.
Je trouve juste l'argumentaire fallacieux d'opposer un film "100% héros" à un film "100% héroïnes" lorsque tof81 parle du fan service. Le problème est identique.

"paroles éclairées" ;-)
Merci pour ce compliment, mais tu vas voir ce que tu veux, je m'en contref...
->si t'as pas saisi paroles éclairés c'est pour le côté donneur de leçon dans tous les commentaires de la page ^^' Enfin tu avais saisi d'où ton ironie... enfin je suppose...

Je te rappelle juste que des films qu'on n'aime pas sortent tous les jours. Et que fait le majorité des gens : indifférence. Et à la fin, un film qui marche ou pas (on verra pour ce projet). D'où ma remarque type "CaptainObvious".
-> et donc ça apportais quoi à la discussion ?

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Illu2):

"ils ne se vendent pas avec l'intention d'être 100% masculin" Question de point de vue.
Un Stallone ou un Schwartzy (en film d'action), on y va pour la testostérone, pas pour du tricotage. Donc, si, c'est du 100% masculin.

"il y aurait évidement eu des commentaires négatifs". Le conditionnel ne fait pas vancer le débat. Si tu as un article précis sur Hitek, je prends.

Je n'oppose pas les films "100% héros" à ceux "100% héroïnes" : il nous faut les 2 (et les autres aussi).
Et la notion de "fan service" est risquée parce qu'on ne sait pas réellement quand un film flatte tel ou tel communauté tant que ce n'est pas stipulé explicitement.
Un ex., quand Endgame insiste sur les "fesses de l'Amérique", est ce pour plaire aux femmes ou aux gays ? J'en sais rien et on s'en fout.

Pour "les films qu'on n'aime pas sortent tous les jours", c'est pourtant limpide.
Si ce film sort, il changera quoi à nos vies ? Puisqu'à côté sortiront toujours tous les autres types de films.

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Un Stallone ou un Schwartzy (en film d'action), on y va pour la testostérone, pas pour du tricotage. Donc, si, c'est du 100% masculin.
-> Une équipe 100% masculine ne veut pas dire un film 100% masculin.
tu l’interprètes en 100% masculine, ce n'est pas stipulé explicitement. ;-)

Le conditionnel ne fait pas vancer le débat. Si tu as un article précis sur Hitek, je prends.
-> si le conditionnel est là peut être parce c'est qu'il n'y a pas d'articles xD

Je n'oppose pas les films "100% héros" à ceux "100% héroïnes" : il nous faut les 2 (et les autres aussi).
-> tu es juste le seul à citer Expendable systématiquement. Il t'a marqué ce film ^^

Et la notion de "fan service" est risquée parce qu'on ne sait pas réellement quand un film flatte tel ou tel communauté tant que ce n'est pas stipulé explicitement.
Un ex., quand Endgame insiste sur les "fesses de l'Amérique", est ce pour plaire aux femmes ou aux gays ? J'en sais rien et on s'en fout.
-> tous les films sont des oeuvres pour les réal mais des produits pour les prod. Parfois on peut en déduire sans en être sûr, là c'est un peu affiché via des coms avant la sortie . (c'est un peu le fond de commerce de Disney aussi)

J'oubliais : laisse tomber le reproche "donneur de leçons".
Nous sommes tous des donneurs de leçons ici. ;-)
-> des gars qui font 4, 5 posts de temps en temps il en a. des gars qui font 20 réponses sur un article à tous le monde il y en combien ? :)

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Illu2):

J'oubliais : laisse tomber le reproche "donneur de leçons".
Nous sommes tous des donneurs de leçons ici. ;-)

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

L'idée originale de base d'Expendables, c'était surtout de faire un gros casting avec les personnages "cultes" bourrins ou des experts en arts martiaux des années 80-2000, pas de faire un casting 100% masculin (ça c'est une projection). Et c'est cela qui était très séduisant dans l'idée : Stalone, Schwarzy, Willis, avec icônes postérieures comme Sthatam ou Jet Li, avec des acteurs qui ont perdu en visibilité (Lundgren), des bourrins mais qu'on adore en comique (Crews)....

L'intégration de personnages féminins (Ronda Roussey) a été intéressant. Et je l'ai trouvé plus pertinente que d'autres acteurs un peu moins "charismatiques" ou qui n'ont pas été des icônes en termes de combat ou de films sur ces thématiques.

Répondre à ce commentaire

Par Le E D'amour, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Vous avez vu ? La prochaine petite sirène en film va être noir !!! Ah merde me suis trompé d'article-_-" im very sorry.

Répondre à ce commentaire

Par Nonyme, il y a 1 mois :

"En devenant Captain Marvel et en étant la première super-héroïne à avoir son propre film"

SuperGirl - 1984
Elektra - 2005
Wonder Woman - 2017
Captain Marvel - 2019

Faudrait un peu arrêter le "Je suis la première héroïne a avoir eu mon propre film", alors qu'il est facile de voir, que cela est faux.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Nonyme):

Et Catwoman 2004.

Par contre, tu aurais pu éviter le "Je suis la première héroïne à avoir eu mon propre film", comme si BrieLarson l'avait dit. Pour le coup, l'erreur vient de Hitek, pas de elle (mais si elle l'a dit, je retire tout ;-) ).

Répondre à ce commentaire

Par Youja, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Pourquoi pas
Avec un snap alternatif qui fait disparaître tous les hommes
Y a moyen au contraire de faire un film feminazi tout en les critiquant

Répondre à ce commentaire

Par Techniks, il y a 1 mois via l'application Hitek :

C'est pas qu'on veut pas un film 100% féminin, c'est juste qu'on veut pas que ce soit une idée féministe de base...

Répondre à ce commentaire

Par I remember you was conflicted, il y a 1 mois :

Regardez moi cette bande de sexistes dans les commentaires. Et après on s'étonne que la société à besoin des féministes.

Les films 100% masculin ont toujours existé et ça depuis la nuit des temps. Et quand les femmes veulent leur part du gâteau, bienvenue la polémique...

Il faut vraiment être con pour dire de telles connerie et ne pas se remettre en question. Quel âge avez-vous bon sang !

Répondre à ce commentaire

Par Gwenlwen, il y a 1 mois (en réponse à I remember you was conflicted):

carrément niveau sexisme on est bien !,

par contre il est pas feministe ce film. ça ne change pas les droits des femmes, ni les écart de salaire, le harcelement, viol, l'attitude,ect.
Je vois pas pourquoi 4/5 femmes à l'écran est engagé quand certaine se font calliaser par leur mari dans certain pays.
.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à Gwenlwen):

Merci!
comme je disais plus haut si c'est juste un prétexte pour donner l'image d'une société progressiste sur la question de l’égalité hommes/femmes mais qu'en coulisses rien ne change à quoi bon?

Ça va juste donner un os à ronger à la populace virtuelle des réseaux sociaux qui pourront ensuite aller s'attaquer à un "nouveau" sujet de débat.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à alonzo777):

Ce film n'est pas un "prétexte" mais une occasion supplémentaire de donner de la visibilité aux femmes.
Et c'est à la société (donc nous tous) de permettre l'égalité en dehors des "coulisses". Mais c'est mal barré, vu le nombre de personnes estimant que tout va bien et que rien ne doit changer.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Donner de la visibilité à x ou y, surtout à un groupe humain aussi large que la moitié de l'humanité, est un argument débile. Les femmes ont de la visibilité sur les écrans, petits ou larges.

Ce n'est pas parce qu'il va y avoir un film sur des superhéroines que ça va freiner la violence faite aux femmes, pour ne parler que de ça.

La visibilité et l'objectif "sociétal" n'ont ici aucun rapport. Maintenant, faire un film choc par exemple sur le thème de la violence conjugale, là oui, ça aura un sens. Mais certainement pas en se disant, tiens on va faire un groupe de SH qu'avec des femmes, puis après que avec des héros de couleur, puis après des héros transgenres. Pourquoi ? Parce que le plus important dans les franchises de SH n'est pas l'appartenance communautaire, mais bien le fait de sauver le monde, combattre le mal....

A titre de comparaison, faire un biopic sur la vie de Mandela ou de MLK, ou bien créer une série par exemple sur un jeune migrant ayant traversé la Méditerranée, ça a plus de sens que de transformer la moitié des Grecs dans la série pitoyable Troie en africains sous prétexte de l'ouverture et la diversité.

Le sociétalisme idéologique, cette gangrène de nos sociétés contemporaines.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

La visibilité est indispensable pour la normalisation, surtout pour un groupe qui a été mis au second plan pendant des millénaires (effectivement les choses ont déjà changé : dans les années 50, la majorité des femmes étaient dans la cuisine).

Et si on faisait des films avec des superhéroïnes ET aussi des films plus militants (violence conjugale, viol, inceste, discrimination,...).

Des biopics sur Mandela ?
Comme les films : Mandela 1987, 'Mandela and de Klerk' 1997, 'Goodbye Bafana' 2007, Invictus 2010, 'Mandela Un long chemin vers la liberté' 2013. Ou la série 'Il s'appelait Mandela' 2017.
Pour les films sur les migrants, je te conseille Fahim (sortie le 16oct). Sinon, il y a Welcome 2009 et il y en a un paquet d'autres.

Donc, au lieu de réclamer plus de films sur ci ou ça, alors qu'il y en a déjà (trop pour certains), et si on laissait un, un seul film 100% super-héroïne ?
Aller, juste un seul stp.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Mais les femmes sont déjà visibles. Tu ne peux pas dire le contraire. Personne n'aurait idée de nos jours à faire un film ou une série sans femmes, comme un casting sans minorités. Le problème n'est donc pas leur "visibilité".

"Aller, juste un seul stp"


lol.

En fait, je n'ai aucun problème à ce que l'on fasse des films avec des superhéroines. Le seul problème que j'ai avec ce type de revendications sociétales, c'est que l'on ne cherche plus à faire un film avec un scénario qui tienne la route, mais le but premier est de faire juste du sociétal pour faire du sociétal, avec pour cadre le monde des SH. C'est bien cette perspective inversée qui me dérange totalement. On ne cherche plus à explorer l'univers pour lui-même et à développer un scénario qui tienne les spectateurs en haleine, juste à plaquer des thématiques contemporaines dans des univers spécifiques, et ce plaquage se fait au détriment de la qualité scénaristique.

Un film avec des super héroines ? Je ne vois pas de problème, surtout s'il s'inscrit dans une vraie logique de SH. En revanche, si c'est juste histoire de faire un film avec juste des femmes SH, pour répondre à des revendications sociétales, je suis contre.

Tout comme je suis totalement favorable à ce que l'on ait une vraie mixité ethnique, culturelle dans des films sur les sociétés contemporaines, je suis en revanche totalement hostile à ce que l'on transforme la Grèce homérique ou l'Angleterre arthurienne en un cadre multiethnique juste parce que mettre des Grecs ou des Anglais noirs paraîtrait "moderne", "progressiste", plein de "tolérance".

Attention à la juste mesure et au juste milieu.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à RTS_Gamer):

"Mais les femmes sont déjà visibles". Quelle évidence.
Les hommes sont visibles aussi (ils l'ont toujours été) et ça ne gêne personne quant un film est à presque 100% masculin (je dis presque parce que ce projet serait à presque 100% féminin).

Pour le scénario, on en reparlera quand il sortira (et pas à la bande-annonce comme font certains). Mais bon, faut pas chercher : Marvel mise plus sur les effets spéciaux, les tenues moulantes (tu appelles ça du féminisme ? mdr) et les biceps de Thor.

Par contre, je ne suis pas d'accord sur le côté "sociétal" de certains films de superhéros. Il y a plusieurs comics qui posent les questions de notre société :
- le dernier Joker se concentre sur la psychiatrie,
- Thanos pose la question du surpeuplement
- Aquaman la pollution,
- Ironman et l'alcoolisme, etc

Tu fait une remarque que je ne comprends pas : "je suis contre".
Et alors, devons nous le censurer ? Le corriger ?
Parce que si à chaque film, un groupe d'internaute faisait pression contre un film, ça ne s’appellerait pas des SJW ?

Au cinéma, comme dans toute fiction, il n'y a pas de juste milieu : si tu accepte qu'un type en collant venant d'une autre planète ait des pouvoirs divins qui disparaissent avec une pierre verte, tu peux tout expliquer.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Le principe des films que tu cites, ce n'est pas de partir de ce thème pour en faire un film. Aquaman n'est pas sorti dans le but de lutter contre la pollution, Avengers pour lutter contre l'alcoolisme ou poser la question du surpeuplement.

Si le but devient de faire un film sociétal, il a de grandes chances de louper son but premier, le divertissement (ça ne signifie pas pour autant que l'on ne peut pas faire un film "pédagogique" sur certaines thématiques).

Faire un film avec des seulement superhéroines parce qu'il faut "visibiliser" les femmes, ça reviendrait au même que de faire un film centré sur un groupe d'avocates ou d'institutrices dans leur mission. Il suffit de juste de plaquer cette idée sur n'importe quel type univers (SH, far west, medieval fantastique...)

Ce n'est pas la même chose que faire un film sur des superheroines qui participent à l'effort collectif de lutter contre une menace intergalactique, qui constitue la trame initiale, la problématique de fond. L'intérêt, c'est de développer des personnages par rapport aux problématiques du film, et les faire s'interroger sur l'identité et orientation sexuelles, ou le régime alimentaire du SH n'a rien d'intéressant dans la perspective de lutte contre la menace alien. C'est juste pour faire plaisir à des gens s’identifiant à telle ou telle communauté, sans que ça n'apporte quoi que ce soit à la problématique de fond : comment faire face, repousser et anéantir cette menace.

Et c'est bien pour cela que je dis qu'à vouloir toujours plaquer du sociétalisme dans tous les univers, ça gangrène la trame scénaristique de fond.

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):

La visibilité est indispensable pour la normalisation,
->Sauf que la visibilité ne change rien à ce que Gwenlwen dis... quelle est l’intérêt alors? Faisons des films engagés, là ce sera bien ! Et c'est déjà normal pas en phase de normalisation.

"Mais les femmes sont déjà visibles". Quelle évidence.
-> tiens une belle remarque de donneur de leçon ^^ Toujours à la jouer "grand seigneur" dans les discussions? Je trouve ce genre de remarques déplacées...
Entre le côté polémique systématique (ou tu es à pratiquement 30 commentaires oO), les arguments foireux (ou il faut pas trop pousser la logique point par point), les pompages wikipédia pour l'étalage de science/conseils, le côté grand seigneur ou tu est très souvent réducteur dans la formulation, les citations partielles : Tu es le pire défenseur de cette cause.
Tes premiers messages était pertinent mais à long terme : ça détruit tes argumentaires... Là, je ne comprend pas ce que tu fais. Et pourtant nos points de vue doivent être étonnamment semblables. Tu ne changeras pas les opinions en face (les crisper au pire). Par contre, tu peux en regrouper contre toi : à force de mal défendre quelque-chose c'est comme si on l'attaquait... Tu vas réussir à en liguer contre ton opinion qui n'en n'avait rien à faire. Le mieux est l'ennemi du bien dit-on ? Bah là... Même en étant pour l'équalitariste, je ne peux pas m’empêcher de me dire que tu as tort sur la manière de faire. Ce genre de déf fait plus de mal que de bien


Les hommes sont visibles aussi (ils l'ont toujours été) et ça ne gêne personne quant un film est à presque 100% masculin (je dis presque parce que ce projet serait à presque 100% féminin).
->Ils ne se vendent pas avec l'intention d'être 100% masculin via des com des acteurs avant même le trailer...



Par contre, je ne suis pas d'accord sur le côté "sociétal" de certains films de superhéros. Il y a plusieurs comics qui posent les questions de notre société :
- le dernier Joker se concentre sur la psychiatrie,
- Thanos pose la question du surpeuplement
- Aquaman la pollution,
- Ironman et l'alcoolisme, etc
->Totalement d'accord avec le côté sociétal! Par contre, en quoi les questions sont bien posées et bien développées? Oui t'as 3 phrases dans les films. Oui On voit Iron man bourré 2 fois dans Iron man 2. C'est pas un développement ! Il y a rien de critique ou de subversif! Et il n'y en aura jamais : Disney n'arrêtera pas le divertissement pour autre chose. Les comics sont sacrément plus critiques que les films.
(Pas encore vu Joker au passage donc je ne peux pas juger :) )

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Illu2):

Si j'ai atteint 30 messages, c'est parce que je répond, comme toi tu réponds..Effectivement, ça peut durer longtemps.
Surtout avec tes tentatives d'explication de ma façon de répondre (on fait pas mieux comme hors-sujet).
Au fait, ce n'est pas moi qui fait une polémique, c'est qui voudrait interdire ce film. :-p

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Si j'ai atteint 30 messages, c'est parce que je répond, comme toi tu réponds..Effectivement, ça peut durer longtemps.
-> Sûr qu'il y a plein d'autres.. A tiens ! Non !

Surtout avec tes tentatives d'explication de ma façon de répondre (on fait pas mieux comme hors-sujet).
-> Tu tentes d'ouvrir le débat sauf quand ça ne va pas dans ton sens. Bizarre ^^.
Défendre ou non un engagement supposé dans un film : c'est carrément le sujet. Donc le défendre avec les bonnes justifications et de la bonne manière aussi. Si tu ne le vois pas que la manière de diffuser et de faire entendre son propos est importante dans une discussion... bah tant pis t'étonnes pas d'être seul de ton côté à un moment... là en lisant les fils ça semble de plus en plus le cas.
Dommages que tu n**ues un sujet important sur ton chemin et que tu donnes une image de féminisme ou d'égalitarisme qui n'est pas la réalité.



Au fait, ce n'est pas moi qui fait une polémique, c'est qui voudrait interdire ce film. :-p
-> Dans un désaccord, il n'y a donc qu'une partie ? xD Suis-je bête, je pars discuter de suite avec mon miroir !
Au passage, tu es le premier à parler d'un interdiction. Personne n'a parler d'interdiction avant toi. Tu inventes des propos pour justifier le tiens. (encore une fois ;) )
De ne pas aller le voir/le boycotter/ne pas être d'accord avec le principe ont été cité. Pas d'interdiction même parmi les trolls...

Aller je te laisse ne pas répondre aux contre-arguments (tu n'y as toujours pas répondu d'ailleurs^^) ou tenter de passer vite fait à un autre sujet ( de manière "subtile" et "discrète" quand le précédent deviens trop difficile ;-)

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Illu2):

Plus la peine de répondre à tes "arguments". La discussion s'est achevée quand tu as commencé les reproches sur la forme (que je n'ai pas compris ou alors tu es trop).
Pas grave, on se reverra au prochain article sur la Brie. Ou n'importe quel sujet puant...

Répondre à ce commentaire

Par Illu2, il y a 1 mois (en réponse à wam):


Comme prévu. Une fuite et pas de réponses.

Plus la peine de répondre à tes "arguments".
-> prend le temps de relire les posts de tout le monde pour voir à quoi tu ne réponds pas. Ligne à ligne.

La discussion s'est achevée quand tu as commencé les reproches sur la forme (que je n'ai pas compris ou alors tu es trop).
-> Donc un reproche sur la forme et monsieur boude? Si tu n'as pas compris, il suffit de lire tes discussions ligne à ligne pour voir que ce n'est que sophisme et pas zététique.
Tu retire la forme et pouf ! Tu tournes en boucle sur trois/quatre letmotiv mal ficellés.

Pas grave, on se reverra au prochain article sur la Brie. Ou n'importe quel sujet puant...
-> peu probable. Presque tous mes messages existants à ce jour sont sur ce thread. J'ai uniquement répondu parce que ce que tu disais était trop illogique dans le fond.

D'ailleurs si tu penses que je pense que je suis anti brie ou anti féminisme ou anti mino, ect .. bah relis... C'est l'inverse.

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

Les femmes mis au second plan pendant des millénaires ?
ça va l'abus de débilité aussi ?
Le féminisme est né dans les milieux bourgeois dans les grandes villes parce que bobonne s'emmerd**** à la maison avec son armée de gouvernantes et de majordomes.
Cette vision étriqué de l'histoire c'est dingue.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

"Cette vision étriquéE de l'histoire". Il est vrai que la tienne a éclairé ma "débilité".
Sérieusement, pour se faire une opinion : tous les livres d'histoire, les romans, les contes, les mythes, les livres saints (livres les + vendues au Monde).

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

T'as pas du écouter à l'école.
La mythologie greco-romaine n'a aucune femme ? La bible ne repose-t-elle pas sur au moins 2 femmes ? Le mythe des amazones date-t-il des années 90 ? Marianne, Jeanne d'Arc, aliénor d'aquitaine, pour les plus connus en france ? Sérieusement, il faut arrêter de vivre dans le déni.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Ai je écrit comme tu le stipule "aucune femme" ?
Si tu déformes mes propos, bye.

Le "t'as pas du écouter à l'école, nananère" m'oblige à mettre à ton niveau :
"Je vous emm... et je rentre à ma maison".

Répondre à ce commentaire

Par Je comprend pas, il y a 1 mois :

Franchement je vois pas trop l'intérêt il y a jamais eu de film marvel 100% masculin, do'c je vois pas trop l'intérêt. Mais plus de film sur des héroïnes ce serait pas mal.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Je comprend pas):

Pour rappel, ce projet proposerait 100% d'héroïnes féminines, donc avec des hommes quand même.
Concernant ta remarque, tu peux me rappeler le casting de 'Captain America first Avengers' ? ;-)

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

y'a quand même l'agent carter dedans.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

L'agent Carter ? Celle qui touche délicatement la poitrine musclée de Captain America. "je me maaarre"

Mais il y aura peut-être son double masculin dans ce projet 100% féminin : je le vois bien toucher délicatement les cheveux de Captain Marvel.
Et donc ce sera la même chose que CaptainAmerica mais inversée. ;-)

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois (en réponse à wam):

En meme temps le film s'appelle Captain america, et pour l'instant il n'est ni femme ni transgenre, on s'en fout qu'il y ait des femmes dedans ou non.
Et en plus, black widow apparait aussi dans la trilogie, donc arrêtez votre mauvaise foi.

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois (en réponse à Comprendre Interstellar en 4 leçons):

Et bien si CaptainAmerica nous a plu à tous les 2, on va laisser cette discussion là et attendre la sortie de l'hypothétique film de l'article et on rediscutera. Quoique avec ma "mauvaise foi", tout discussion est inutile.
A+

Répondre à ce commentaire

Par Lucky, il y a 1 mois :

Un casting 100% féminin ? Ca veut dire qu'elle jouera pas dedans ?

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois :

Il y a progrès et "progrès".

Aujourd'hui, j'ai l'impression que tout ce qui va contre une norme préétablie, quelque soit sa nature, est vu comme un progrès. Alors ça peut être vrai sur certains aspects, mais pour d'autres, c'est très discutable.

La PMA et la GPA peuvent être vus comme un progrès sur le plan de "l'égalité", mais ça peut être vus également comme une décadence, parce que l'on se sert du prétexte de l'égalité pour consommer, répondre à des désirs individualistes, en allant contre le processus naturel de l'enfantement. Donc attention avec la notion de progrès ; ce qui est présenté comme un progrès ne l'est pas forcément. D'ailleurs, il ne s'agit plus que d'une étiquette : Macron se présente souvent comme l'arc "progressif" à l'échelle européenne (par opposition aux populistes), mais sa politique n'est pas progressiste socialement. C'est juste du marketing.

Ensuite, dans le domaine "culturel", là encore, il y a progrès et "progrès". En quoi par exemple transformer tous les héros d'une série, en leur attribuant des critères "communautaristes" (je mets ce terme volontairement entre guillemets) serait-il un progrès, surtout sur des thématiques spécifiques comme la guerre ou les superhéros ? Autant je veux bien sur des séries/films qui prennent appui sur la vie de tous les jours, pour être proche de la réalité, autant certains domaines ne s'y prêtent pas. Autant une série comme Sense8 m'a paru pertinente, autant transformer Achille en personnage afro dans une pitoyable série ne relève absolument pas du progrès, juste d'un marketing idéologique qui se sert du prétexte du "progrès".

Le prétexte de progrès, il a bon dos.

Répondre à ce commentaire

Par bazukajane, il y a 1 mois :

Miam, c'est les "féministes" qui vont êtres contentes. Mais si, vous savez, celles qui se torchent avec la parité quand il s'agit de l'obtenir à l'arrière des camions-poubelles ou au fond des mines.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois :

Tiens, un raid des sociétalistes, ne jurant que par le sociétal......

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois