Rechercher Annuler

Ces cinq symboles cultes du cinéma font désormais partie de nos vies

De Raphaël Giro - Posté le 25 avril 2021 à 19h00 dans Cinéma

Si la réalité inspire régulièrement la fiction, il n'est pas rares que des éléments fictionnels sont si évocateurs qu'ils finissent pas transcender la fiction et faire irruption dans le réel. C'est le cas de ces cinq symboles, qui font désormais partie de nos vies. 

Hunger Games en Thaïlande 

Dans les jeux du Hunger Games, chaque participant est forcé de se battre pour sa vie, puisqu'il n'y a qu'un seul vainqueur et survivant. L'objectif est de rappeler la puissance du pouvoir central en mettant en scène la division, en les faisant se battre à mort. Les alliances ne sont que temporaires. Néanmoins, Katniss Everdeen cherchera l'union, quoi qu'il en coûte ! Par ce simple geste des doigts, elle utilisa le lieu même de la division, l'arène des Hunger Games, pour faire appel à l'union des peuples opprimés contre le Capitole.

En 2014, le général Prayth Chan-o-cha prend le pouvoir par la force en Thaïlande. Rapidement, des militants, qui demandent la mise en place d'une nouvelle constitution, sont arrêtés et emprisonnés. Chaque matin, dans les écoles du pays, les élèves doivent chanter l'hymne nationale. Comme Katniss avait utilisé le lieu de la division pour faire appel à l'union, certains élèves, dans ce moment patriotique, au sein même de l'école, utilisent ce symbole pour demander plus de démocratie et une école moins traditionnelle.

Wakanda Forever !

Dans le film, Black Panther, le peuple du Wakanda a un salut reconnaissable entre mille. Il est directement inspiré du symbole de la royauté d'Egypte, mais il n'est pas non plus sans rappeler comment les Américains se prennent dans les bras avec leur fameux Hug.

Ce symbole sortit rapidement du monde du cinéma, puisque Sachia Vickery, une célèbre joueuse de tennis célébra sa victoire en le reproduisant. Elle explique : 

Pour moi, c'était vraiment Wakanda pour toujours. Je suis complètement obsédée par ce film.

Pour d'autres, comme Gaël Monfils ce symbole va au-delà du film de divertissement et du sport. C'est un cri de ralliement pour signifier un soutient à la communauté noire.

La Révolution écarlate 

Dans la série The Handmaid's Tale, les Etats-Unis sont devenus une théocratie, dirigée par une instance religieuse, Gilead, qui réduit les femmes à leur seule capacité de reproduction. Elles sont utilisées comme mères porteuses par les familles de l'élite cléricale. Elles portent une toge de couleur écarlate, qui les rend visibles dans la nuit afin d'éviter leur désertion. Elles doivent également porter une coiffe qui leur couvre  le haut de la tête et restreint leur champ de vision : elles ne peuvent plus voir le ciel, elles n'ont plus qu'à regarder le sol avec désespoir.

Plusieurs défenseuses des droits des femmes ont choisi de porter ce costume. D'un bout à l'autre des Etats-Unis elles défendent leur droit à disposer de leur corps, et déclarent que le gouvernement n'est pas mieux que Gilead. En Irlande, Keishia Taylor, une militante féministe explique à nos confrères du Guardian :

En Irlande, ce costume fut utilisé pour lutter contre l'interdiction de l'avortement. Le gouvernement nous voyait comme des bouts de viandes et des machines à faire des enfants.

La covid nous transforme en vulcains

Dans Star Trek, les vulcains ont une manière tout à fait originale de se dire bonjour :  une main levée, la paume vers l'avant, les doigts écartés entre l'annulaire et le majeur en forme de V, et le pouce étendu. Pas besoin d'être un fan de Star Trek tant ce geste de la main est connu de tous.

Du fait que nous ne puissions plus nous faire la bise ou nous serrer la main, un docteur anglais, Robert West, proposa d'adopter cette coutume en période de Covid dans une interview accordée à nos confrères de Newsweek.

Ce que j'aime avant tout dans cette série, c'est la devise, "Longue vie et prospérité", qui est en fait, une manière concise de définir le but de toute civilisation. Une autre raison, celle qui rendit Star Trek aussi populaire, est la petite morale qui concluait, avec une pointe d'humour, chaque épisode des deux première saisons. Spoke incarnait cet esprit à merveille, et il l'a même résumé dans ce petit geste de la main.

Avouez que c'est quand même plus classe qu'un coup de coude. D'autant que la formule "Longue Vie et Prospérité" est ce qu'on peut se souhaiter de mieux en ces temps troublés.

Le visage de la révolte

En 2006, le comics V pour Vendetta du grand Alan Moore est adaptée en film. Dans un Royaume-Uni devenu totalitaire, V décide de se rebeller contre ce régime orwellien. Inspiré de Guy Fawkes, qui lui aussi combattait l'oppression et prévoyait de faire exploser le parlement britannique en 1605 pour en finir avec la persécution des catholiques dans un Royaume-Unis anglican, V, choisit de revêtir le masque de Fawkes pour masquer son identité, tout en ne laissant aucun doute sur la nature de son acte.

Le symbole du masque de Guy Fawkes a largement dépassé l'oeuvre d'Alan Moore. Le mouvement Anonymous, connu pour ses piratages gouvernementaux, a utilisé ce masque pour cacher l'identité de ses membres dans les manifestations de 2008. Les membres membres d'Occupy Wall Street l'ont aussi utilisé dans la manifestation suite à la crise financière de 2008. Malcolm témoigne chez nos confrères de CNN en 2011 :

Le masque de Guy Fawkes est devenu le symbole international de la rébellion mais aussi de l'anonymat. L'intérêt de porter un masquer est que l'on devient libre d'aller dans une manifestation sans risquer une répression ultérieure du gouvernement.

Ce masque jouit désormais d'une telle popularité, qu'il ne se passe pas une manifestation, sans qu'on voit des gens le porter fièrement, ignorant parfois d'où il vient. 

Une erreur ?

Source(s) : Ranker LeHuffPost

Mots-Clés : Black Lives Matterblack panther

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (9)
photo de profil de <strong>Old Yoda</strong>

Par Old Yoda, il y a 3 ans :

Pas mal l'article, merci ! (Je suis rassuré que le symbole de La Vague ne soit pas utilisé dans nos vies ^^)

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Tur</strong>

Par Tur, il y a 3 ans via l'application Hitek :

Le salut de katniss j éviterais de le faire quand même XD a deux doigts près tu l’as dans le c** XD

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Beniben95</strong>

Par Beniben95, il y a 3 ans via l'application Hitek :

"Paix et félicité, soyez heureux." Oups ! Encore trop tôt !

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Amralyn</strong>

Par Amralyn, il y a 3 ans :

Désolé de casser le délire mais Hunger Game n'a pas inventé ce symbole. Même si son utilisation est justifiée dans ce film.
C'est le salut scout (mouvement mondial) qui date d'il y a plus d'un siècle, et qui symbolise l'union ainsi que la protection des plus faibles (trois doigts unis, pouce protège l'auriculaire).

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Pris</strong>

Par Pris, il y a 3 ans (en réponse à Amralyn):

Bien que le film ne l'ai pas inventé personne n'en a rien à foutre de la culture scout. C'est quasi sur qu'un lycée où 100% des élèves font ce signes, et pas juste les garçons de bonne famille, sont influencés par la saga Hunger Games.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Amralyn</strong>

Par Amralyn, il y a 3 ans (en réponse à Pris):

Il y a beaucoup d'assomptions dans ce commentaire. D'abord; que tu en aies rien a foutre je le comprends, mais tu n'es pas tout le monde. Ensuite, tu te trompes lourdement sur le statut social des enfants (garçons et filles)qui participent à ces activités. Cela vient probablement du fait que "rien à foutre". Avec une telle mentalité, l'ouverture d'esprit, la culture, et le dialogue y ont peu de place...
Pour ce qui est de Hunger Game, qui est une série fadasse et peu inspirée, il n'ont pas que re-pompé ce signe, mais aussi une bonne partie du concept et du scénario sur d'autres œuvres antérieures. C'est bien dommage, d'autant que ce n'est pas non plus fait brillamment. Mais développer sur ce sujet prendrait bien trop de temps.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Snow</strong>

Par Snow, il y a 3 ans (en réponse à Amralyn):

Ce que tu dis sur Hunger Games prouve ta méconnaissance totale de l'oeuvre et peut-être même un manque de culture en général. Cette saga aurait pompé "une bonne partie du concept et du scénario sur d'autres oeuvres" dis-tu, alors exactement commme toutes les oeuvres en fait. Star Wars, Harry Potter, Matrix, Le Roi Lion, Gladiator, Inception, Avatar, et j'en passe ... Toutes ces oeuvres n'ont-elles pas repompé leur concept par hasard ? Certaines sont même des repompages bien plus flagrants que Hunger Games ... Donc oui ça fait partie de l'art de pomper à droite à gauche, toutes les oeuvres font ça.

Ensuite dire que Hunger Games est une série "fadasse et peu inspirée", j'aimerais avoir des arguments. C'est une saga sérieuse et cohérente qui a su construire une histoire, un univers et des réflexions politiques intéressantes. Ce n'est pas un hasard si des manifestations s'en inspirent. Si tu veux voir une saga fadasse, penche-toi sur les Disney-Marvel par exemple qui refont toujours la même chose et abrutissent les jeunes. Je ne comprends pas le principe de taper sur Hunger Games alors que toutes les sagas autour font bien pires et ont bien plus de succès ...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>cenlikin</strong>

Par cenlikin, il y a 3 ans (en réponse à Snow):

Bonjour AC. Oui les œuvres de fiction s'inspirent du réel. Oui les disney marvel sont pires. Non hunger game n'est pas un chefs d’œuvre. C'est une histoire pour ado, c'est mignon mais ça n'a rien de révolutionnaire.
Juger de la culture général d'une personne parce qu'il t'apporte des connaissances que tu n'avais pas sur le scoutisme c'est une attitude irrespectueuse.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Snow</strong>

Par Snow, il y a 3 ans (en réponse à cenlikin):

Ai-je dit que c'était un chef d'oeuvre ? J'ai dit que c'était "une saga sérieuse et cohérente", je n'ai jamais vendu ça comme étant "révolutionnaire". Et d'ailleurs ça n'a jamais été l'ambition de cette oeuvre, au passage.
Et ceux qui considèrent que Hunger Games est un repompage font preuve soit de mauvaise foi, soit d'un manque de culture oui. S'ils n'ont pas compris que l'art se repompe sans cesse depuis la nuit des temps, je ne peux rien dire de plus.
Quant à "l'histoire pour ados", on doit pas avoir vu la même chose. Hunger Games a pour histoire principale la révolution d'un peuple contre une oligarchie totalitaire. Depuis quand c'est spécifiquement pour les ados ? Curieux comme vision des choses ...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.