Rechercher Annuler

Le Cinquième Elément : ces 4 éléments qui montrent que le film a prédit l'avenir de notre société

De Robin Stalin - Posté le 10 juin 2022 à 15h02 dans Cinéma

Si Luc Besson a fait l'objet de nombreuses polémiques au fil des ans et n'a pas forcément réussi à convaincre la critique et le public sur ces derniers films, il n'en reste pas moins un réalisateur français de renom à l'origine de films cultes. Parmi eux, Le Cinquième Elément (dont on connaît depuis peu l'origine du costume de Leeloo), un film de science-fiction et une dystopie qui, comme les autres films du genre, permet de faire ressortir les travers de notre société. Alors que le long-métrage fêtait ses 25 ans le mois dernier, revenons sur quelques aspects de notre monde actuel qu'il avait réussi à prédire. 

1) Un monde surpeuplé et une écologie au placard

Au début du Cinquième Elément, on apprend qu'il existe une présidence "des territoires fédérés" veillant sur pas moins de "200 milliards de concitoyens", rien que ça. Une sorte de gouvernement mondial, donc, qui a fort à faire pour gérer la surpopulation (faisant notamment appel à une surveillance de masse particulièrement d'actualité), dont les conséquences se font ressentir à tous les instants : on voit évoluer une grande mégalopole remplie d'immenses gratte-ciels, entre lesquels circulent sur plusieurs niveaux des centaines de voitures volantes et des humains (et aliens) qui se déplacent dans des rues souvent sales, parfois si polluées qu'elles sont plongées dans un épais brouillard. Certaines villes réelles sont déjà concernées par ce genre de problèmes, et la population mondiale est vouée à augmenter drastiquement : en 2050, on estime que près de 10 milliards d'humains peupleront la Terre. 

2) Une technologie surdéveloppée

Il est ironique de constater que Luc Besson n'est pas parvenu à déterminer ce que deviendraient nos technologies de communication au XXIe siècle : Korben Dallas reçoit des messages sur ce qui semble être une sorte de minitel, tandis que les téléphones sont typiques de ceux de la fin des années 90/début 2000. A l'inverse, on voit des centaines de voitures volantes, mais également des robots qui semblent peupler tous les coins de rues, en témoignent les robots nettoyeurs qui débarquent instantanément lorsque le grand méchant, Zorg, balance son verre au sol alors qu'il fait l'apologie du progrès technologique. Un peu l'Elon Musk de notre monde à nous (en plus méchant quand même). Si on n'en n'est pas encore là, l'automatisation de nombreux services et les projets de voitures volantes existent bel et bien. 

3) Un monde toujours plus violent

On a déjà évoqué la surveillance de masse, à grands coups de drones, de caméras et d'autorités intrusives, ce qui représente en soi à la fois une violation de la vie privée et de la liberté. Le film de Luc Besson met également en scène une violence sociale, un monde dans lequel riches et pauvres sont séparés et où les seconds sont stigmatisés. Un constat qui saute aux yeux quand on compare certains décors en intérieur très luxueux aux rues malfamées de la ville ou même à l'appartement très rudimentaire de Korben. Mais évidemment, c'est également la violence plus "classique", celle des armes, celle qui provoque des millions de morts, qui est dénoncée. Ironique, quand on voit le nombre de victimes que fait le personnage joué par Bruce Willis, mais la scène très touchante dans laquelle Leeloo découvre ce qu'est la guerre et les ravages dont sont capables les êtres humains fait son petit effet, alors que le Cinquième Elément a les larmes aux yeux et est sur le point de renoncer à sauver l'humanité. 

4) Une obsession pour le luxe

Du luxe exagéré du navire qu'infiltrent Leeloo et Korben, au style vestimentaire extravagant de Ruby Rhod, exagérément maniéré et prétentieux, que l'on peut aisément voir comme une véritable parodie ambulante des plus riches qui sont prêts à tout pour se faire remarquer, même de la manière la plus futile qui soit. Pourtant, malgré ce ridicule, c'est ce à quoi aspirent souvent ceux qui jalousent ce genre de personnes. La mode semble d'ailleurs au coeur du film, le plus marquant étant une nouvelle fois l'exceptionnelle tenue léopard de Ruby. Pas étonnant lorsqu'on sait que c'est Jean-Paul Gaultier lui-même qui a conçu les tenues de Leeloo. 

Et si vous aussi vous avez aimé Le Cinquième Elément, vous serez peut-être curieux de découvrir ce que sont devenus les acteurs depuis la sortie du film en 1997 ! 

Une erreur ?

Mots-Clés : le cinquième élémentluc bessonBruce Willisdystopiescience-fiction

Salut, moi c’est Robin. Particulièrement passionné par le jeu vidéo, je m’intéresse également à tout ce qui touche à la culture geek et à la pop culture. Si je fais peur à ma famille parce que je suis tatoué et que j'écoute du metal, je compense grâce à mon goût pour les échecs et à mon intérêt pour l'espace. Geek oblige, mes proches doivent bien malgré eux supporter mes jeux de mots douteux et mes incessantes références à Kaamelott.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (18)

Par JoeLeRigolo, il y a 2 ans :

C'est vrai que le scénario du Cinquième Elément n'est pas bien original, mais le monde futuriste dépeint est très réussi !

Répondre à ce commentaire

Par MIDORIJIN, il y a 2 ans (en réponse à JoeLeRigolo):

Je pense que si le film à marché, c'est surtout le mélange action/comédie qui est plutôt bien dosé.
C'est comme démolition man, c'est pas un grand film, pourtant, c'est un film culte alors que le scénario n'est pas meilleur que celui du 5ème élément.

Répondre à ce commentaire

Par oolong, il y a 2 ans :

Oui, on peut rajouter Demolition Man aussi, qui a bien prédit les choses...

Répondre à ce commentaire

Par oolong, il y a 2 ans (en réponse à oolong):

@MIDORIJIN , as tu as ete plus rapide ;)

Répondre à ce commentaire

Par Rhumge, il y a 2 ans :

En gros il dépeint un monde violent et une classe bourgeoise obsédé par le luxe.
Il décrit juste les sociétés occidentales depuis l'antiquité ...

Répondre à ce commentaire

Par LiloetSitch, il y a 2 ans (en réponse à Rhumge):

Pas que les sociétés occidentales rassure toi.

Répondre à ce commentaire

Par Maniax, il y a 10 mois (en réponse à Rhumge):

Parce que les sociétés africaine ou asiatique elles fonctionnaient sans classe sociale, sans discrimination et sans violence. Bien sur. xD

Répondre à ce commentaire

Par gege, il y a 2 ans :

Sinon, vous lisez l'incal de Jodorowski et moebius que Besson a allègrement pillé, même au niveau de la DA et vous les avez vos visionni.

Répondre à ce commentaire

Par gege, il y a 2 ans :

Visionnaires.

Répondre à ce commentaire

Par Carmelita, il y a 2 ans :

Nous sommes pas encore en 2050, mais ça fait peur et qu'il fait froid dans le dos, imagine un espèce de cyborg futuriste c'est pas quoi, ok c'est de la fiction mais ça va devenir réelle et c'est entrain de devenir.

Répondre à ce commentaire

Par Ralrash, il y a 2 ans :

5- "Êtes-vous un humain ?
- négatif, je suis une mite en pull-over"
Le wokisme avant l'heure

Répondre à ce commentaire

Par Papy_Mougeot2, il y a 2 ans :

"Un monde toujours plus violent" ben voyons quand Alexandre le Grand, Gengis Khan, les croisades ou les chers conquistadors ont traversé des milliers de km, ils l'ont fait en faisant attention et demandant pardon avant de passer...
Notre monde est plus connecté donc on voit la violence mais le niveau de violence me parait pas franchement plus élevé, plutôt le contraire globalement.

Répondre à ce commentaire

Par Wolfi, il y a 2 ans (en réponse à Papy_Mougeot2):

Je suis plutôt d'accord. Cette façon de voir la violence actuelle comme quelque chose de nouveau alors que nous sommes issus d'un passé hyper violent... sans aller jusqu'aux conquêtes, rien que la vie quotidienne était violente : les exécutions capitales et la torture en public, les miséreux agonisants dans les rues, sur les chemins, les enfants martyrisés ou pire, la justice à deux vitesses selon que vous étiez puissants ou misérables, les bandits de grand chemin... et j'en passe des vertes et des pas mûres... Alors, sans transformer notre époque en monde idyllique, je préfère aujourd'hui qu'un hier laaaaaargement fantasmé et idéalisé qui n'a strictement rien de bon, et surtout pas pour nous.

Répondre à ce commentaire

Par Beati-mortui57, il y a 2 ans (en réponse à Wolfi):

La différence entre riches et pauvres c'était la méthode d'exécution qui changeait.

Répondre à ce commentaire

Par Kevin_boss_ Wesh la street, il y a 2 ans :

Balek film de boloss

Répondre à ce commentaire

Par Tur, il y a 2 ans via l'application Hitek :

Lilou multi-pass

Répondre à ce commentaire

Par Aimsay, il y a 2 ans :

en réalité, ils ont rien prédit du tout, Besson s'est basé sur les prédictions de l'époque concerne l'époque future où se situe le 5e élément ...

Répondre à ce commentaire

Par pignouf, il y a 2 ans :

Film de merde comme 90% de la filmographie Besson.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.