Rechercher Annuler

Covid-19 : ce nouveau variant risque de vous faire porter le masque pendant encore très longtemps

De Guillaume Chagot - Posté le 30 août 2021 à 15h57 dans Science

Depuis décembre 2019, le monde est en proie à une pandémie sans précédent. Des restrictions sanitaires ont émergé un peu partout dans le monde et les gouvernements tentent d'endiguer les contaminations et les décès par le biais de divers vaccins. Les mois défilent et de nouveaux variants continuent de faire leur apparition, à l'instar de ce nouveau variant à la mutation plus avancée que les autres. 

un nouveau variant qui risque de nous affecter d'ici peu

Découvrir des mutations du virus originel n'est pas rare dans une pandémie. L'Organisation mondiale de la santé en a recensé plusieurs depuis l'apparition du Covid-19 en décembre 2019, à savoir 4 VOC (variants préoccupants), dont le variant Delta repéré en Inde en octobre 2020, et 4 VOI (variants d'intérêt). Malheureusement, le virus ne cesse d'évoluer et les scientifiques semblent avoir découvert un nouveau variant préoccupant. Baptisé C.1.2, ce nouveau variant est une version mutée de C.1, un variant détecté en Afrique du Sud pour la dernière fois en janvier dernier. 

A l'instar de nombreuses autres régions du globe, l'Afrique du Sud est également victime du variant Delta. C.1.2 a également été retrouvé en Angleterre, en Chine, en République démocratique du Congo, dans les Îles Maurice, en Nouvelle-Zélande, au Portugal et en Suisse. La particularité de ce variant, c'est qu'il est le plus muté d'entre tous par rapport au virus originel. Comme l'explique une nouvelle étude menée par l'Institut national des maladies transmissibles d'Afrique du Sud et la plate-forme de recherche, d'innovation et de séquençage du Kwazulu-Natal, qui reste en attente d'une validation par ses pairs, C.1.2 présente un taux de mutation d'environ 41,8 mutations par an, ce qui est presque deux fois plus rapide que le taux de mutation global actuel des autres variants.

des mutations préoccupantes

Plus de la moitié des séquences de C.1.2 présentent 14 mutations, alors que des mutations supplémentaires ont été observées dans certaines des séquences, suggérant que sa mutation n'est pas terminée. Un variant qui prend de l'ampleur, une augmentation constante du nombre de génomes de C.1.2 en Afrique du Sud ayant été repérée sur une base mensuelle, passant de 0,2 % des génomes séquencés en mai à 1,6 % en juin, puis à 2 % en juillet. Une observation qui reste toutefois similaire aux augmentations observées pour les variants Beta et Delta. 

En prime, près de 52% des mutations enregistrées dans la région du pic des séquences C.1.2 ont été précédemment observées dans d'autres VOC et VOI. Les mutations N440K et Y449H, par exemple, permettant d'échapper à certains anticorps, y ont été observées. Les scientifiques craignent que la combinaison de ces mutations, couplées aux changements dans d'autres parties du virus, aident le virus à échapper aux anticorps et aux réponses immunitaires, y compris chez les patients ayant déjà été infectés par les variants Alpha ou Beta. Une nouvelle mutation qui pourrait bien succéder au variant Delta, qui continue de contaminer de nombreuses régions du globe

Une erreur ?

Mots-Clés : COVID-19variantafrique du sudmutationpicgénomeVirusmondepandémie

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (20)

Par tetard, il y a 9 mois :

On est pas prêt d'en avoir fini...

Répondre à ce commentaire

Par Babar, il y a 9 mois :

Hé ouais tant qu'on file des vaccins au compte-goutte aux pays pauvres ça va faire comme pour la grippe et faire de nouvelles vagues chaque année ^^'

Répondre à ce commentaire

Par Reda, il y a 9 mois (en réponse à Babar):

Afrique du sud ? pays pauvre ??

Répondre à ce commentaire

Par Babar, il y a 9 mois (en réponse à Reda):

Détecté en Afrique du Sud ça veut pas dire que ça en est originaire, juste qu'ailleurs c'est compliqué de se faire tester ^^'

Répondre à ce commentaire

Par djay55, il y a 9 mois :

Le coronavirus ne sera jamais éradiqué, on ne sortira de la crise que lorsqu'un traitement aura été trouvé.
Et bonne nouvelle, un médicament a été trouvé en Israel, avec un taux de réussite de plus de 90%!
https://www.arte.tv/fr/videos/105236-000-A/israel-l-espoir-d-un-traitement-contre-le-covid/
Si il y a un espoir à la sortie de la crise, il est là.

Répondre à ce commentaire

Par Stinger, il y a 9 mois :

"Depuis décembre 2019, le monde est en proie à une pandémie sans précédent."
Mince,j ai pas suivi,il se passe quoi?

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 9 mois (en réponse à Stinger):

4.490.000 morts du covid pour 7.000.000.000 d'habitants dans le monde, soit 0.05% de décès covid en plus d'un an et demi, et c'est donc la fin du monde pour la majorité...

A croire que les gens découvrent que les maladies existent et que les personnes âgées qu'on pack dans des EHPAD jusqu'à leur mort peuvent mourir de maladies...

Répondre à ce commentaire

Par Babar, il y a 9 mois (en réponse à Dobermann):

* 0.05% en ayant pourtant changé complètement nos interactions sociales et avec plus de la moitié du monde confinée , et un virus qui circule toujours et mute de manière incontrôlée ...

Répondre à ce commentaire

Par JackoJack, il y a 9 mois :

Dieu qui joue à Plague Inc.

Répondre à ce commentaire

Par Lel, il y a 9 mois (en réponse à JackoJack):

Vu le nombre de morts, il est pas franchement doué..

Répondre à ce commentaire

Par Tiffany, il y a 9 mois :

Pour le moment les seuls à s'en mettre plein les poches sont les industries pharmaceutiques
A peine un super médicament ou vaccin "trouvé" que 3 mois après on nous en ressort un autre meilleur que le meilleur précédent
Bref soit ça fonctionne soit on nous prends pour des chèvres
PS je suis bien vacciné mais un moment ça va
Le seul remède les gestes barrières
Bien une grande partie de lafilsdeputerie ne respecte pas

Répondre à ce commentaire

Par Yop, il y a 9 mois (en réponse à Tiffany):

Mauvais raisonnement.
C'est parce que le virus évolue que les vaccins évoluent.

Et le vaccin fonctionne, mais il ne créé pas un dôme impénétrable autour de nous qui grille le virus au contact de notre peau comme un moustique sur une lampe anti-insecte.

Ouai je sais, c'est surprenant. Mets ta tête entre tes genoux.

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 9 mois (en réponse à Yop):

J'aime bien cette phrase "le vaccin fonctionne"... Comment on peut affirmer que le vaccin fonctionne vu qu'on a pas fait de vaccination ciblée ? Je ne sais pas, je pose juste la question.

Pourquoi aujourd'hui on n'a toujours pas vacciné 100% de la population à risques ? Pourquoi ça traine pour eux alors qu'on se dépêche pour les autres ? Ca irait pourtant plus vite de s'occuper de ces personnes là en priorité, qui sont celles qui finissent en réa... Et donc, permettrai de faire baisser la pression sur les hôpitaux.

Vu qu'on vaccine tout le monde, il y'en a forcément des personnes naturellement immunisées dans le lot. Du coup si je vaccine un groupe de personnes immunisées avec de l'eau saline et qu'aucun ne développe de forme grave, on peut dire que l'eau saline fonctionne ?

Pour moi, le sujet du vaccin est bien plus complexe, aujourd'hui on est incapable d'affirmer quoi que ce soit, on essai des choses car c'est mieux que de ne rien faire, mais on ne peut absolument rien affirmer pour le moment.

Pour la fameuse "4eme vague" elle a explosé quand on a mis en place le pass sanitaire et que pleins de gens non vaccinés ont du se précipiter dans les centres de dépistages, donc forcément, explosion des tests... Mais si demain on était tous vaccinés, plus personne ne fera de tests, et donc on aura plus aucune vague de "chiffres"... Donc on comptera que les personnes en hôpital et on se dira, "CA MARCHE", même si on retrouve le même nombre de personnes dans les hôpitaux qu'au début.

C'est pour ça que pour moi le sujet du vaccin est bien plus épineux. On le voit aussi dans les autres pays vaccinés, on peut très bien imputer cette vague aux vacanciers qui ne veulent pas se faire vacciner, donc ils font des tests tous les 3j et hop, la voilà la nouvelle vague de contaminés ! Retour au boulot, ils vont pas aller se précipiter à faire des tests, la vague redescend... Fin de cet épisode.

Bien sûr je ne fais que supposer, ce que devrais faire tout un chacun, la seule certitude aujourd'hui, c'est qu'on en a aucune.

Répondre à ce commentaire

Par Yop, il y a 9 mois (en réponse à Dobermann):

Parce que 87% des malades en réanimation ne sont pas vaccinées. Soit près de 9 personnes sur 10.

Alors oui, un vacciné peut choper le covid. Peut être même qu'il y a autant de vaccinés qui chopent le covid que de non-vaccinés par jour. Mais visiblement, ceux qui douillent le plus pour finir en réa, ce sont les non-vaccinés.

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 9 mois (en réponse à Yop):

Et on peut aussi dire que 99% des personnes en réa sont des personnes âgées ou atteintes de comorbidités, vaccinées ou non... Du coup ça rejoint mon questionnement sur pourquoi on a pas vacciné à 100% cette partie de la population en priorité... Et ce n'est toujours pas à l'ordre du jour en plus...

Aujourd'hui on est en train de gaspiller le vaccin en vaccinant n'importe qui, même les personnes ne présentant aucun risque, alors que dans d'autres pays ils n'ont même pas de vaccin pour les personnes à risques... Et on est là, à se pavaner avec une 3ème dose et la mise en place d'un rappel saisonnier avec le virus de la grippe...

Je trouve ça assez écœurant...

Répondre à ce commentaire

Par Yop, il y a 9 mois (en réponse à Dobermann):

C'est faux, les personnes à risque ont toujours été prioritaires.
D'ailleurs pour la 3eme dose, seules les personnes atteintes de commorbidités ou de plus de 65 ans peuvent prendre rendez vous pour le moment.

Commence par arrêter d'affirmer des conneries - la conclusion à tes petite questions n'en pourra qu'être différente.
Ce qui est écœurant ce sont des commentaires comme les tiens.

Répondre à ce commentaire

Par CourgetteFarcie, il y a 9 mois (en réponse à Dobermann):

La réponse est simple.
Tout le problème c'est que les politiques sont des couillons qui se sont laissés embrouiller par des alarmistes.
ça fait 2 ans que les courbes de mortalités suivent celle d'un virus saisonnier vaccin ou non.
Ils ont simplement peur d'être accusé devant une cour de justice, quand on a compris ça, on comprend toutes les décisions débiles depuis début 2020.

Répondre à ce commentaire

Par Tao Paille Paille, il y a 9 mois (en réponse à Tiffany):

Ah non t'inquiète, il y a aussi :
- les entreprises de vente en ligne
- les livraisons à domicile
- les entreprises de matériel informatique.
- ...

Tu penses que McDo, Deliveroo et LDLC sont aussi dans le coup ?


C'est le cas pour tous les virus, l'exemple le plus simple reste la grippe.

Répondre à ce commentaire

Par Babar, il y a 9 mois (en réponse à Tiffany):

On est l'un des pays à consommer le plus d'antidépresseurs, tu crois que le méchant Big Pharma était pauvre avant ?

Répondre à ce commentaire

Par faufau, il y a 9 mois (en réponse à Tiffany):

Big pharma gneu gneu gneu s'en mettent pleins les poches avec le vaccins gneu gneu gneu, alors un vaccin c'est 25 balles, un séjour en réanim c'est plus cher, c'est vrai que les labo pharmacetiques veulent gagner le plus d'argent possible avec le vaccin !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.