Rechercher Annuler

"Sexbots" : les robots sexuels pourraient être de véritables dangers pour la société

De Robin Stalin - Posté le 14 mars 2022 à 16h24 dans High-tech

Depuis plusieurs décennies et plus particulièrement depuis le début du XXIe siècle, les progrès technologiques se font de plus en plus nombreux, rapides et impressionnants. Pas encore de voitures volantes, mais des technologies permettant par exemple de grandes avancées médicales... ou parfois servant à des fins moins essentielles. C'est notamment le cas des "sexbots", des robots chargés d'assouvir vos besoins sexuels. Pratiques pour certains, mais terriblement dangereux selon de nombreux scientifiques. 

L'avènement des robots sexuels

Il y a vingt ans, si on vous avait parlé de robots à l'apparence et aux comportements proches de ceux des humains, vous auriez probablement ri. Et pourtant, si on est encore loin d'atteindre un stade aussi avancé que celui atteint dans I, Robot, par exemple, les robots occupent une place de plus en plus importante dans notre vie. Se contentant d'effectuer des tâches ménagères pour certains, d'autres sont capables de faire tourner des usines quasiment à eux-seuls, quitte à remplacer les humains. 

Les entreprises spécialisées dans le domaine de la robotique et des nouvelles technologies veulent désormais franchir un nouveau cap, grâce à des robots humanoïdes de plus en plus proches de nous. Parmi celles-ci, certaines ont eu la drôle d'idée de créer des sexbots, des robots sexuels. Voués à être de plus en plus développés, ces robots anthropomorphiques existent déjà bel et bien, bien que se rapprochant pour le moment plus de mannequin mécanisés que de véritables humains. 

Si certains scientifiques y voient une prouesse qui peut permettre d'assouvir ses fantasmes et de limiter les problèmes d'agressions sexuelles envers de vrais humains, d'autres craignent exactement le contraire. Voici donc pourquoi les sexbots pourraient représenter un véritable danger pour la société. 

Sexe avec des robots : une incitation à la déviance ?

Il y a quelques mois, on évoquait déjà certains dangers représentés par les robots sexuels : piratage, fatigue... Mais il se trouve que les inquiétudes autour de ces sexbots ne s'arrêtent pas là. Parmi les principales craintes qu'ils suscitent, la plus grande concerne les déviances sexuelles que ces robots pourraient inspirés. Selon plusieurs scientifiques, les sexbots pourraient rendre floues les frontières entre sexe réel et avec un robot. Concrètement, certains des robots déjà mis en vente présentent plusieurs personnalités que l'utilisateur peut sélectionner selon ses envies. Parmi elles, certaines permettent de simuler des relations sexuelles plus ou moins non consenties. 

Le fantasme est une chose, le réaliser avec un robot en est une autre, déjà sujette à polémique. Mais n'existe-t-il pas un risque que celui qui pratique ce genre d'acte souhaite par la suite les réaliser avec une vraie personne ? Ce sont alors des cas de viols qui pourraient en découler. Sans aller jusque-là, ces robots étant quasiment exclusivement féminins, ils pourraient objectiver les femmes aux yeux des hommes et favoriser les violences sexistes.

"Pire" encore, il existe des sexbots à l'apparence d'enfants, notamment commercialisés en toute légalité au Japon. Et si la loi est floue dans certains pays comme aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, elle n'interdit pas techniquement de posséder de tels robots chez soi. Selon les plus optimistes, ces robots sexuels particuliers pourraient servir dans le cadre de "guérisons sexuelles", notamment pour des pédophiles. Une idée qu'on peut juger assez douteuse et qui pourrait bien avoir l'effet inverse de celui escompté.

Pour conclure, rappelons que si les études concrètes sur ces sujets sont encore trop peu nombreuses pour se faire un avis clair, l'inverse est vrai aussi : les vertus des sexbots (assouvissement des besoins intimes, limitation des MST...) prônés par les sociétés à l'origine de ces robots sont loin d'avoir fait leurs preuves.

Une erreur ?

Mots-Clés : technologiesexesexualitéscientifiques

Salut, moi c’est Robin. Particulièrement passionné par le jeu vidéo, je m’intéresse également à tout ce qui touche à la culture geek et à la pop culture. Si je fais peur à ma famille parce que je suis tatoué et que j'écoute du metal, je compense grâce à mon goût pour les échecs et à mon intérêt pour l'espace. Geek oblige, mes proches doivent bien malgré eux supporter mes jeux de mots douteux et mes incessantes références à Kaamelott.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (23)

Par JoeLeRigolo, il y a 2 ans :

Rien que le concept-même de créer des robots qui ne servent que pour le sexe, je trouve ça bizarre personnellement.

Répondre à ce commentaire

Par Oldie, il y a 2 ans (en réponse à JoeLeRigolo):

Il me semble bien que même avant l'arrivée de tout ça , on avait déjà des objets avec de l'électronique dedans appeler sextoys . Mais parcontre , ça c'est moins grave ...

Répondre à ce commentaire

Par starter 38, il y a 2 ans (en réponse à JoeLeRigolo):

Ces robots atteindront une perfection d'apparence et l'IA va leur donner un semblant d'apparence de vie. Ce qui me régale la dedans, c'est l'indignation des femmes qui se sentent en concurrence, avec leurs biologies.
Pourtant, les robots sexuels ne font pas encore la vaisselle et le ménage !!

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 2 ans via l'application Hitek :

Si ca peut aider ceux qui souffrent de solitude pourquoi pas. Ce n'est pas si immoral.

Répondre à ce commentaire

Par midorijin, il y a 2 ans :

Des détraqués, il y en a toujours eu, ce n'est pas les sexbots qui vont changer la chose.
Des jeux sexuels avec son/sa partenaire qui, par exemple, fait "semblant" de ne pas vouloir, ça existe aussi.

Au final, que l'on soit pour ou contre les sexbots, avancez des arguments valables plutôt que de rabâcher des conneries qui existent déjà depuis toujours.

Par contre, les loli... ça va un peu loin, la, effectivement, même si ce n'est pas du réel.

Répondre à ce commentaire

Par Mrgoodgift94, il y a 2 ans (en réponse à midorijin):

Effectivement, les arguments ne vont pas très loin... C'est un peu comme les gens qui disent que les jeux vidéos rendent violent. Même genre de rhétorique.

Répondre à ce commentaire

Par Lulzlesnoob, il y a 2 ans (en réponse à midorijin):

Disons que tu peux imaginer le scénario suivant :
Mr X achète sa loli avec la personnalité qui n'est pas très consentante
Mr X s'amuse avec un bon moment
Mr X en vient à se dire qu'avec une vraie ce serait sans doute différent et plus excitant car elle essaierait de se défendre un minimum contrairement à son robot sans âme
Mr X décide de passer à l'acte

C'est un classique, après oui tu peux te dire que ce genre de personnes peuvent ne pas exister, mais malheureusement on peut se dire qu'il y en a au moins 1 dans le monde, et ça c'est un scénario seulement, des fantasmes y'en a pleins, donc plus que probable qu'une dérive se produise

Répondre à ce commentaire

Par midorijin, il y a 2 ans (en réponse à Lulzlesnoob):

Mr X part à la chasse avec des amis.
Mr X abat un sanglier.
Quand il rentre chez lui, Mr x n'en a pas sassez et abat sa femme et ses gosses...

Ce genre de réflexion peu ce faire sur absolument tout et n'importe quoi.

Le problème n'est pas le sexbot en lui même, mais que la personne à "déjà" un problème et quoi qu'il arrive, un jour ou l'autre, ça va péter.

Ce n'est pas le sexbot qui va engendrer ces malades, ils existent déjà.

Répondre à ce commentaire

Par Anders, il y a 2 ans (en réponse à Lulzlesnoob):

Avec un tel résonnement tu peux tout interdire.

Mr X achète des légumes au supermarché et aime ça.
Mr X décide d'en faire pousser chez lui.
Mr X décide de tuer sa femme parce qu'elle à pas arrosé le portagé.

Il faut interdire les légumes.

Répondre à ce commentaire

Par midorijin, il y a 2 ans (en réponse à Anders):

Si tu as suivis la conversation, c'est pas moi qui cherche à interdit, au contraire.

Répondre à ce commentaire

Par midorijin, il y a 2 ans (en réponse à Anders):

Pffffffffff, désolé, edit, la fatigue, j'ai cru que c'était à moi que tu parlais XD

Répondre à ce commentaire

Par Anonymous, il y a 2 ans (en réponse à Lulzlesnoob):

Est ce que tu as choisi d'aimer les pommes, les épinards, le fromage, (peux importe la nouriture en sois). As tu eu le choix ? Et peux tu les changer ? Et même si tu le veux, as tu envie de les changer ?

Car la pédophilie, c'est une malédiction pour les personnes qui en souffrent plutôt qu'autre chose. C'est criminalisé dans notre société, alors que c'est uniquement l'acte qui est cruel. Donc si tu es un pédophile pour la société tu es une mauvaise personne, alors que tu n'as jamais choisi de préférer les enfants, c'est juste venu comme ça...
La plupart savent que c'est une mauvaise choses et ça a un fort impacte psychologique sur leur vie de tous les jours.
Sachant que si ce que j'ai lu est vrai... Seul 40% à 50% des abus sur mineurs sont commis par des personnes qui ne sont pas pédophiles.

Puis tu part sur le postulas de la déviance dans le mauvais sens mais celà peut-être dans le bon sens

Disons que tu peux imaginer le scénario suivant :
Mr X achète sa loli avec la personnalité qui n'est pas très consentante
Mr X s'amuse avec un bon moment
Mr X peux donc assouvir ces pulsions en cas de besoins pour éviter de le faire sur une vraie mineure

On part du même postulat de base, mais on arrive pas forcémment au même résultats.

Et pourquoi tout de suite lié fantasme et dérive ? Ou est ce tout de suite à cause de la même problèmatique que le porno, c'est à dire le taboo?
Car juste, il y a peut-être des choses que tu as envie d'essayé et que tu n'as pas envie de faire avec ton ou ta partenaire, car, ça pourrais te blesser ou le/la blesser. Ce qui en sois est plutôt pas mal.
Et oui il peut y avoir des dérives, mais ne vaut-il pas mieux que ces dérives est lieu sur des robots sens amês plutôt que sur des humains ?

Répondre à ce commentaire

Par Lulzlesnoob, il y a 2 ans (en réponse à Anonymous):

Vous réflechissez ?
Mon message a pour but d'expliquer pourquoi les spécialistes trouvent ça dangereux comme pratique
Et vos exemples ne fonctionnent pas, y'a une différence entre un fantasme (violer une gamine) et tuer un sanglier
D'ailleurs, cet exemple ne marche pas parce que tu devrais dire qu'il veut tuer un sanglier dans un jeu, il n'y parvient pas donc il va en tuer un IRL
Bref, vous lisez de travers comme ça vous arrange, peut-être parce que vous ça vous plairait d'avoir une loli à violer :)
Ou que vous vous fichez bien de ce que ça POURRAIT engendrer (encore une fois j'ai bien précisé dans mon ancien post que même si les chances sont faibles, il y a forcément un mec comme ça, mais ça non plus vous ne l'avez pas lu :))

Répondre à ce commentaire

Par Chafaf, il y a 2 ans (en réponse à Lulzlesnoob):

Le pédocriminelles actuelle n'a pas attendu ce genre d'artifice pour le pousser à l'acte, réfléchies mieux que juste deux secondes.

Et parlons de Jeffrey Epstein, il en avait rien à faire de cette artifice sinon ça se saurait.

Répondre à ce commentaire

Par Omg, il y a 4 mois (en réponse à Lulzlesnoob):

Franchement mon gars arrête les coms dès que cela parle de ulc SVP bouffon GARS

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 2 ans :

L'accès au sexe est ultra difficile pour beaucoup d'hommes qui souffrent ensuite de dépression etc. C'est un véritable fléau donc au moins ça peut aider partiellement de ce côté.

Par contre dire que ça va pousser les gens à faire des trucs degueu sur des vrais gens c'est complètement con et on à déjà entendu ça avec les JV. "Oui mais si il tue sur GTA il va le faire en vrai", résultat ça doit être 0.00000001% des joueurs qui passent à l'acte.
Le gars qui est pédophile il risque de passer à l'acte parce qu'il a ce genre d'attirance, pas à cause d'une poupée...

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 ans :

Les zoopphiles s'amusent déjà avec les Furby!

Répondre à ce commentaire

Par Coco15master, il y a 2 ans :

Je ne vois pas le mal a sa justement si sa peut aider certains a contenir leur pulsions et puis a mon avis vu les prix c'est pas monsieur tout le monde qui va l acheter j'ai un ami qui possède une sexe dolls il la acheté 4000 euro et elle n'est pas mécanique encore juste une matière qui ressemble a la peau au toucher et qui ressemble a son actrice préférée mais pour moi rien ne vaut l échange humains corps chaud émotion réaction fin échange verbal

Répondre à ce commentaire

Par Desaccord, il y a 2 ans :

La lecture du problème à l'envers.
Ca me dégoute avec ces pralines du net.
En fait ces robots SONT LA pour lutter contre ces crimes en grande partie sexuel.

Déjà ils veulent empêcher chaque individu d'être différent, et ça me choque. Il existe des déviants, comme il existe des saints dans ce monde.
Vous préférez qu'un déviant (qui ne peut être soigné sans internement) soulage son âme via un outil, ou vous préférez attendre le nouveau fait divers de votre journal ?
Personnellement, je préfère me dire que chaque malade dans son genre peut trouver la chaussure à son pied. Plutôt qu'il ne contamine de son vice la société, qu'il s'isole.

Et forcément y aura OBLIGATOIREMENT un ou deux malades oui. Comme y a des gens qui ont utilisé la première voiture pour écraser d'autres, comme certains utilisent les couteaux non pas pour couper de la nourriture mais pour planter d'autres.

Et puis le cliché est de croire que ces robots seront purement féminins.
C'est pas un robot sexuel un Sextoy à tout hasard ? Supposé remplacé de manière artificiel et entièrement controlable le sexe d'un homme/langue d'une femme etc etc ?
Et pourtant, est ce qu'on fait interdire les sex toy car ils font de la concurrence aux hommes, ou ont fait évolué le regard de la gente féminine sur l'ensemble de la caste masculine ? Oui.

Il est évident que des robots sexuels pour mesdames verront le jour. De super mâles bien foutus.

Donc je considère que tout produit permettant ne serait ce qu'à 1000 personnes dans le monde de lutter contre leur maladie est positif.

Répondre à ce commentaire

Par Lou, il y a 2 ans :

Un peu too much l'article.

On fait flipper le quidam pour rien.

Si certains trouvent leur plaisir pour répondre à leurs pulsions avec de tel objet, pourquoi pas, c'est leur affaire.

Alimenter les peurs en supposant des dérives qui n'existent pas, c'est peut-être à la mode, mais çà ne présente au final, guère d'intérêt.

Répondre à ce commentaire

Par Nils, il y a 2 ans :

Les femmes moches vont connaitre la misère sexuelle au même titre que les hommes? haha

Répondre à ce commentaire

Par Jo, il y a 2 ans :

Il n'y a aucune robotique dans ce type de sextoys. Ce n'est rien de plus que des vaginettes de luxes. On est loin du concept de robots sexuels...
Cela reviendrait à dire qu'une femme qui utilise un god avec une forme fantaisiste (forme de sexe animale par exemple) serait zoophile...
Un titre et un article qui n'a aucun lien avec les faits :-/

Répondre à ce commentaire

Par starter 38, il y a 2 ans :

Je ne sais pas si ces robots sont suffisamment excitant pour avoir un acte sexuel avec, n'ayant jamais essayé. Mais, ,je pense qu'elle (les robots sexues féminins) vont remplir un manque, et je leur souhaite beaucoup de succès.
Lutte contre les pulsions, les viols, les MST, les mecs sans succès, les reproductions excessives d'une terre déjà démographiquement submergée, les efforts pour séduire les princesses égocentriques jeunes et vielles, les dépenses excessives pour essayer de séduire les michetonneuses jeunes et vieilles, ces dernières croyant prendre de la valeur avec le temps qui passe, les odeurs biologiques des mal lavées, mal épilées, mal foutues, les narcissiques qui s'aiment au travers des autres.
Finalement, il va falloir que je me force à envisager essayer les robots, n'ayant plus le physique ni le portefeuille pour obtenir les grâces d'une humaine.
Et un animal pour la tendresse désintéressée.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.