Disney : la société est au cœur d'un immense scandale dont Star Wars est notamment impliqué

De Chromerit Auteur - Posté le 20 novembre 2020 à 14h33 dans Insolite
30réactions !
6 commentaires

Une sombre affaire a récemment été dévoilée sur les réseaux sociaux par Alan Foster, qui cherchait depuis plusieurs années maintenant à se faire entendre. L'homme, atteint d'un cancer, souhaite en effet obtenir gain de cause avant de mourir. Son appel à été partagé en masse sur les réseaux sociaux et nous vous proposons, à votre tour, de découvrir l'histoire qui le lie à Disney.

L'histoire de Alan Foster

Alan Dean Foster est un écrivain de science-fiction et un scénariste américain. Il est notamment à l'origine des trois premières adaptations romanesques de Alien, mais il a aussi écrit le roman adapté de l'épisode IV de Star Wars (Un Nouvel espoir), qui a été crédité à George Lucas, alors qu'il en est bel et bien l'auteur. Disney ne lui a jamais payé ses redevances concernant ses oeuvres, alors que l'auteur n'a de cesse de les réclamer. 

Une redevance, pour un auteur aux Etats-Unis, est une somme perçue régulièrement (souvent, mensuellement) lorsque des ventes de son oeuvre sont enregistrées. En d'autres termes, l'auteur perçoit une somme en fonction de l'argent qui a été récolté avec les ventes de ses romans. Les redevances, comme l'on peut s'imaginer, sont nécessaires pour permettre aux artistes de vivre de leur métier. De plus, selon Alan Dean Foster, Disney lui aurait demandé de signer un accord de non-divulgation avant de s'entretenir avec lui. Alan Foster a refusé, puisqu'il lui serait par la suite impossible de revenir publiquement sur cet échange, notamment si l'arrangement proposé par Disney ne lui convenait pas. Dans une lettre publiée par Science Fiction and Fantasy Writers of America (SFWA), et que nous dévoilons entièrement plus bas dans l'article, l'auteur écrit :

Vous continuez à ignorer les demandes de mes agents (...) Je sais que c'est ce que font souvent les entreprises gargantuesques. Ignorez les demandes et les requêtes en espérant que le pétitionnaire disparaîtra tout simplement. Ou peut-être qu'il mourra. Mais je suis toujours là, et j’ai toujours droit à ce que vous me devez.

Mary Robinette Kowal, présidente de la SFWA, déclare à propos de cette affaire :

Si nous laissons les choses comme cela, cela pourrait créer un précédent pour modifier fondamentalement la façon dont le droit d'auteur et les contrats fonctionnent aux États-Unis. Tout ce qu'un éditeur aurait à faire pour rompre un contrat serait de le vendre à une société sœur.

En d'autres termes, si Disney obtient gain de cause, les auteurs pourraient bien, à l'avenir, ne plus recevoir de redevances à compter du moment où une société en rachète une autre. Disney a pour le moment refusé de commenter cet aspect en particulier.

Le hashtag #DisneyMustPay

Très récemment, le hashtag #DisneyMustPay est apparu sur les réseaux sociaux. Cela vient du fait que Alan Foster a été entendu sur les réseaux sociaux. On retrouve ainsi, à l'heure actuelle, de nombreux tweets de soutien sur le réseau social Twitter. En voici quelques-uns : 

Je suis du Japon. Je suis fan de A.D.Foster et de ses romans traduits en japonais. J'espère qu'il obtiendra ce qu'il mérite. De la part d'un fan depuis ... plus de 20 ans ... depuis "Alien".


Ce n'est vraiment pas bien. Si Disney gagne cela, cela changera la manière dont les contrats fonctionnent pour tout le monde, en faveur des entreprises et aux dépens des créateurs.

La situation empire - Disney retient des «redevances» à un écrivain de Lucasfilm en affirmant qu'actuellement ils ne sont pas redevables à ces contrats depuis la vente. S'ils gagnent, ils créeront un précédent où les entreprises pourront simplement vendre à une autre entreprise et annuler les redevances.

Le soutien à l'auteur est sans faille du côté des internautes, qui ont été pour la plupart surpris du fait que Disney refuse pour le moment de verser les redevances au célèbre auteur. La société a cependant mis en place une ligne de défense bien spécifique.

La défense de Disney

Selon Disney, la société s'est engagée avec Alan Foster et son agent pendant plus de un an concernant les livres Alien. La société déclare cependant que la discorde concernant le roman Star Wars n'avait pas encore été évoquée, et qu'aucune solution n'avait donc pu être trouvée auparavant. Disney assure, de plus, avoir proposé un rendez-vous à l'auteur, mais ne pas avoir obtenu de réponse à ce sujet.

Concernant l'accord de non-divulgation, Disney affirme qu'il s'agit d'une procédure normale dans le cadre de négociations. Une société peut en effet demander à une tierce personne de signer un tel accord, mais généralement, cela se fait après la signature dudit accord, sans quoi le la tierce personne pourrait se retrouver prise au piège. Selon Mary Robinette Kowal toujours, Disney soutient la chose suivante : lorsque la société a acheté Lucasfilm et 20th Century Fox, les droits contractuels ont été achetés, mais Disney n'a en aucun cas l'obligation légale de payer Foster pour son travail. Les choses n'évoluent donc pas dans le bon sens pour le moment pour Alan Foster, qui souffre d'un cancer à un stade avancé, et dont la femme connaît elle aussi des problèmes de santé.

La lettre envoyée par Alan Foster

Pour conclure cet article, nous vous proposons de découvrir le contenu de la lettre qui a été envoyée par Alan Foster à la Walt Disney Company

Cher Mickey,

Nous avons beaucoup en commun, vous et moi. Nous partageons un anniversaire: le 18 novembre. Le surnom de mon père était Mickey. Il y a plus encore.

Lorsque vous avez acheté Lucasfilm, vous avez acquis les droits de certains livres que j'ai écrits. STAR WARS, la romanisation du tout premier film. LE CRISTAL DE KAIBURR, le premier roman consécutif. Vous me devez des redevances sur ces livres. Vous avez arrêté de les payer.

Lorsque vous avez acheté la 20th Century Fox, vous avez finalement acquis les droits sur d'autres livres que j'avais écrits. Les novélisations d’ALIEN, d’ALIENS et d’ALIEN 3. Vous n’avez jamais payé de redevances sur aucun de ces produits, ni même émis des relevés de redevances pour eux.

Tous ces livres sont tous encore imprimés à grande échelle. Vous gagnez encore de l'argent avec. De l'argent que vous gardez. Lorsqu'une entreprise en achète une autre, elle acquiert ses passifs ainsi que ses actifs. Vous récoltez certainement les avantages des actifs. J’aimerais beaucoup ma minuscule part (même si elle n’est pas si petite pour moi).

Vous voulez que je signe un NDA (accord de non-divulgation) avant même de parler. J'ai signé de nombreuses NDA au cours de mes 50 ans de carrière. Personne ne m'a jamais demandé d'en signer un avant les négociations. Pour la raison évidente qu'une fois que vous signez, vous ne pouvez plus parler du sujet en question. Chacun de mes représentants dans cette affaire, avec de très nombreuses décennies d’expérience dans ce domaine, fait écho à ma stupéfaction.

Vous continuez à ignorer les demandes de mes agents. Vous continuez à ignorer les requêtes de SFWA, les écrivains de Science-fiction et de Fantasy Américains. Vous continuez à ignorer mes représentants légaux. Je sais que c'est ce que font souvent les entreprises gargantuesques. Ignorez les demandes et les requêtes en espérant que le pétitionnaire disparaîtra tout simplement. Ou peut-être qu'il mourra. Mais je suis toujours là, et j’ai toujours droit à ce que vous me devez. Y compris de ne pas être ignoré, juste parce que je ne suis qu’un petit écrivain. Combien d'autres écrivains et artistes ignorez-vous de la même manière?

Ma femme a de graves problèmes de santé et en 2016, on m'a diagnostiqué une forme avancée de cancer. Nous pourrions utiliser cet argent. Pas de charité : juste ce que vous me devez. J’ai toujours aimé Disney. Les films, les parcs, grandir avec la série Le Monde Merveilleux de Disney. Je ne pense pas qu’Unca Walt approuverait la façon dont vous me traitez actuellement. Peut-être que quelqu'un dans la bonne position n'a tout simplement pas reçu le mot, mais après tous ces mois de demandes et de requêtes ignorées, c'est difficile à accepter. Ou comme l'a dit un gars nommé Bob Iger ...

"La façon dont vous faites la moindre petite chose est la façon dont vous faites tout."

Je ne le ressens pas de cette façon.

Alan Dean Foster - Prescott, Arizona

Une erreur ?

Source(s) : The Verge Science Fiction and Fantasy Writers of America

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : DisneyaccordAlan FosterécrivainredevancesignoréWalt Disney Companyscandaleentrepriseimpayésécrivainsauteurs20th century foxaccord non-divulgationSFWA

Commentaires (6)

Par Massipo, il y a 5 jours :

Honnêtement, c'est une véritable honte. Les auteurs ne touchent déjà pas beaucoup, et s'ils peuvent vivre, c'est grâce aux redevances. On vend une société et ils ne touchent plus rien ? Une honte.

Répondre à ce commentaire

Par poolup, il y a 5 jours :

Et comme si Disney n'avait pas les moyens , quel bande de crevard , mais comme expliquer , ils veulent créer un vide juridique pour les abuser tous et ramassez toujours plus ....

Il est beau le monde de Disney !!!

Sa me rappelle l'affaire avec IronMan ( R.Doney Junior ) et le fait d'exploiter son image 3D au bon vouloir des production Marvel ( Disney ) même sans sont accord , car l'image du perso leur appartiens ....

Répondre à ce commentaire

Par Hodor, il y a 5 jours :

Pinocchio est bien a l'image de Disney !

Répondre à ce commentaire

Par baazul, il y a 5 jours :

ça fait depuis bien longtemps que la magie de Disney n'existe plus.

Répondre à ce commentaire

Par django, il y a 4 jours :

"Disney soutient la chose suivante : lorsque la société a acheté Lucasfilm et 20th Century Fox, les droits contractuels ont été achetés, mais Disney n'a en aucun cas l'obligation légale de payer Foster pour son travail. " : c'est juste démentiel.

Ca veut dire que je monte une société d'éditions, j'édite un auteur à succès, je lui paye des droits. Et un mois plus tard je monte une 2e société qui rachète la première et je n'ai plus de droits à payer à l'auteur. C'est juste impensable que çà puisse fonctionner ainsi.

Honte à Disney pour son action envers cet auteur.

Répondre à ce commentaire

Par taker46, il y a 3 jours :

je pense qu'en faite le soucis doit venir du faite qu'il veut que disney lui regle tous se qu'il aurait dut toucher depuis la sortie du livre mes ces georges lucas qui aurait du payer et disney doit seulement lui regler la part qu'il lui doivent depuis l'achat de lucas film ces surement sa le point du conflit

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 6 mois

x Boisson Levlup