Rechercher Annuler

Disney+ : voici pourquoi le catalogue en France est bien plus petit qu'aux USA

De Gaetan Desrois - Posté le 11 mai 2020 à 12h26 dans Cinéma

Depuis le 4 mai 2020, l'intégralité de la saga Star Wars est disponible sur Disney+, sauf en France. La raison, on la connait tous : la chronologie des médias. On vous explique tout sur cette spécificité française, dont il a été souvent été question ces derniers temps. 

La chronologie des médias, qu'est-ce que c'est ? 

Comme nous l'avons dit dans l'introduction, la chronologie des médias est une spécificité du droit français. Elle tend à réglementer la distribution des films, de leur sortie en salles jusqu'à leur distribution sur les services de SVOD (Netflix, Disney+, Prime Video). Après la sortie d'un film en salles, il faut attendre :

  • 4 mois pour la sortie en DVD, Blu-Ray ou VOD (vidéo à la demande payante à l'acte)
  • 8 mois pour les chaînes de télévision payantes OCS et Canal+
  • 18 mois pour les autres chaînes de télévision payantes (Paris Première, AB1, etc)
  • 22 mois pour les chaînes de télévision gratuites (TF1, France 2, France 3, etc)
  • 36 mois pour les SVOD (Netflix, Disney+, Amazon Prime Video)
  • 44 mois pour la VOD gratuite (sur YouTube)

Attention toutefois, il existe une petite souplesse pour les films ayant fait moins de 100.000 entrées en France, qui peuvent bénéficier d'une durée plus courte : 3 mois pour la sortie en DVD, Blu-Ray et VOD ; 6 mois pour OCS et Canal+ ; 16 mois pour les autres chaînes de télévision payantes ; 20 mois pour les chaînes de télévision gratuites ; 34 mois pour les SVOD.

Voyons maintenant ce que dit la chronologie des médias pour Star Wars, Episode IX : L'Ascension de Skywalker. Le film est sorti en France le 18 décembre 2019. Si l'on suit stricto sensu la chronologie des médias, il pouvait légalement sortir en DVD, Blu-Ray ou VOD dès le 18 avril 2020 (mais du fait de l'épidémie de CoVid-19, Disney France a opté pour une sortie le 5 juin 2020). Il pourra sortir sur OCS et Canal+ dès le 18 août 2020 et le 18 juin 2021 sur les autres chaînes payantes, avant une diffusion légale à partir du 18 octobre 2021 sur les chaînes de télévision gratuites. Enfin, le film pourra sortir dès le 18 décembre 2022 sur Disney+. 

La chronologie des médias, ça sert à quoi ? 

On peut comprendre tout l'embarras que peut poser la chronologie des médias pour un abonné à Disney+, qui paye 6,99 euros par mois avec l'objectif d'avoir l'intégralité du catalogue du groupe Disney, à portée de main. Surtout quand on a avec soi un marmot fan de Star Wars (ou de La Reine des Neiges), et qui demande sans cesse pourquoi il n'arrive pas à trouver Star Wars : L'Ascension de Skywalker (ou La Reine des Neiges 2) sur la tablette que vous avez achetée 300 euros, et qu'il vous emprunte en se fichant du fait que vous aimeriez bien regarder la suite de Killing Eve (regardez cette série, c'est trop bien). 

Cependant, la chronologie des médias n'est pas sans intérêt, bien au contraire. En vérité, la chronologie des médias permet de sauvegarder les salles de cinéma, tout en veillant à ce que le marché de la vidéo ne s'effondre pas totalement. Et là, quelques mots d'explication s'imposent. Qu'un film comme Wonder Woman 2084 ou Tenet de Christopher Nolan fasse des entrées en salles, ce n'est un mystère pour personne. Ces films sont ce qu'on appelle des blockbusters, et sont taillés pour une sortie en salle. Même si on prend beaucoup de plaisir à les voir sur notre écran de télévision ou d'ordinateur, ce sont généralement des événements : on va au cinéma en famille ou entre amis, pour se prendre une avalanche d'effets spéciaux dans la tronche, et la salle de cinéma permet à la fois une plus grande immersion dans le film, tout en garantissant la possibilité de vivre un bon moment de partage avec des personnes qu'on apprécie. On mange du pop-corn, on rit trop fort, et on débriefe après le film, avant de spoiler tout le monde sur Facebook et Twitter. D'autant plus que nombre de ces films bénéficient d'une sortie 3D... Donc, il est vrai qu'un blockbuster peut s'affranchir de la chronologie des médias, et ce malgré la menace que dès lors où il sortirait sur un SVOD, il serait immédiatement après présent sur les sites de téléchargements illégaux

Mais pour un film d'auteur plus ou moins indépendant, c'est une autre paire de manche. Un film comme Scandale (sorti en janvier 2020) ne pourrait pas vivre sans la chronologie des médias. Entre l'opportunité d'avoir ce film pour quelques euros seulement (voire gratuitement, si on est adepte du téléchargement illégal) et payer une dizaine d'euros pour un film dont on n'est même pas sûr d'apprécier le contenu ou la forme, beaucoup choisiraient la première option, qui tombe sous le sens. Les petits films, qui ne sont pas taillés du même bois qu'un Avengers : Endgame ou d'un Avatar 2, ont besoin de la chronologie des médias. Les petits distributeurs (Jokers Films, Memento, etc) risqueraient de mettre la clé sous la porte sans elle, car ils seraient dans une concurrence encore plus féroce avec les majors Disney, Warner, Sony ou Universal, qui ont des filiales dans tous les pays. En un sens, la chronologie des médias permet également une plus grande diversité au cinéma. Car si les petits distributeurs sont sur la paille du fait d'une concurrence encore plus déloyale, on aurait une plus grande hégémonie des grands studios assurant leur propre distribution. Autrement dit, si on peut toujours espérer la sortie d'un nouveau Tarantino (distribué par Sony), celle d'un Park Chan-wook (Mademoiselle), d'un Asghar Farhadi (Everybody Knows) ou d'un Hirokazu Kore-eda (La Vérité) serait bien plus difficile. 

Ensuite, la chronologie des médias permet de ralentir l'effondrement annoncé du marché de la vidéo. On vous le disait dans un précédent article, mais le marché du DVD et du Blu-Ray, est un marché qui connait un moment difficile, du fait de nos changements de consommation de films. Or, le marché de la vidéo permet également d'aider un film à exister. Prenez par exemple un film comme Vivarium, sorti quelques jours avant le confinement. Le film, distribué par Jokers Films, pourtant encensé par la critique, n'a pas pu bénéficier d'une distribution à grande échelle, et n'était présent que dans quelques salles. Pour que ce film puisse être rentabilisé, la salle ne suffit donc pas, et il a donc besoin du marché de la vidéo. Donc à ceux qui ont un discours anti-DVD/Blu-Ray et font l'éloge du téléchargement illégal, l'auteur de ces lignes conseille, sans animosité aucune, d'éviter de confondre pratiques résultant de contingences économiques (on peut comprendre que débourser 20 euros pour un film puisse être rédhibitoire) et philosophie de vie. 

Donc si on résume, la chronologie des médias permet de sauvegarder l'existence des salles, d'aider les petits distributeurs à ne pas mettre la clé sous la porte, et enfin, de permettre au marché de la vidéo de continuer à exister. 

La chronologie des médias est-elle parfaite ? 

Alors, on a fait l'éloge de la chronologie des médias, cependant, il ne faut pas s'aveugler. Elle est loin d'être parfaite. D'ailleurs, la crise du CoVid-19 en a dévoilé plusieurs failles, puisque le CNC a autorisé pour une cinquantaine de films un aménagement de la chronologie des médias, permettant une sortie soit en VOD soit sur SVOD de films dont l'exploitation a été interrompue du fait de la fermeture des salles. Ainsi, Vivarium est d'ores et déjà disponible en VOD. Quant au film Pinocchio de Matteo Garrone, il est distribué en exclusivité sur Amazon Prime Video. 

La chronologie des médias pose un premier problème, qu'a relevé notre confrère Simon Riaux (Ecran Large) : si on a peu de chances d'oublier l'existence d'un blockbuster très attendu (difficile, par exemple, de passer à côté des Animaux Fantastiques 3 quand on est un fan absolu de l'univers de Harry Potter ou du prochain Batman quand on ne jure que par le Chevalier Noir), on risque plus facilement d'oublier l'existence d'un film d'auteur, qui n'a pas bénéficié du même traitement médiatique ni du même attirail publicitaire. Or, ces films sont justement les moins distribués. Ainsi, imaginons que Bong Joon-ho (Parasite) sorte prochainement un nouveau film (pour découvrir ses prochains projets, nous vous encourageons à lire notre article Dix réalisateurs légendaires et leurs projets pharaoniques), ce film bénéficiera d'une moins grande distribution qu'un blockbuster de l'écurie Marvel et peut même être totalement absent sur certains territoires, et lors de sa sortie sur le marché de la vidéo, le film ne bénéficiant déjà plus du même matraquage médiatique, touchera moins de personnes. 

Autrement dit, la chronologie des médias a besoin de certains aménagements. Non pas en fonction du nombre d'entrées (comme nous l'avons vu dans la première partie, si un film fait moins de 100.000 entrées au box-office, le film bénéficiera d'une sortie avancée d'un ou deux mois à chaque étape de la chronologie des médias), mais en fonction de sa distribution. Si un film n'est distribué que dans une cinquantaine de salles en France, alors on peut envisager qu'il sorte directement sur le marché de la vidéo ou sur un SVOD dès la fin de son exploitation en salles. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Disney+Star Warschronologie des médiasparasite

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (28)

Par jeanLucasec, il y a 1 an :

Faut que ça change

Répondre à ce commentaire

Par Castiel, il y a 1 an :

J'allais râler mais force est de constater que le problème est plus complexe que ce qu'il paraît. Merci au gars qui a écrit cet article, ça comble mes lacunes

Répondre à ce commentaire

Par LorisPropice, il y a 1 an via l'application Hitek :

Par contre j’aimerais bien voir le revanche de skywalker .... c’est quel épisode ?

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 1 an (en réponse à LorisPropice):

Oopsss... c'est maintenant corrigé :)
On a encore mélangé le titre officiel avec la version XXX ^^

Répondre à ce commentaire

Par LaPetitePeste, il y a 1 an :

Merci pour l'explication et l'éclaircissement sur le sujet... je me coucherais moins bête...

Comme Castiel... j'ai envie de râler quand même mais je comprends mieux les choses maintenant :)

Répondre à ce commentaire

Par azda, il y a 1 an :

" le marché du DVD et du Blu-Ray, est un marché qui connait un moment difficile, du fait de nos changements de consommation de films"

Avec un bluray a +30€ a sa sortie, je trouve pas ca étonnant

Répondre à ce commentaire

Par LaPetitePeste, il y a 1 an (en réponse à azda):

Bien d'accord avec toi. J'attendais à chaque fois quelques mois pour avoir le prix qui baisse ou le Black Friday.

Par contre j'ai arrêté d'en acheter... avant j'avais le temps de regarder un film plusieurs fois... maintenant avec tout ce qui sors sur les Netflix, Amazon Prime Video, Disney+, Apple+ ben je n'ai plus le temps de regarder un film plusieurs fois et du coup je ne vois plus l’intérêt d'acheter un Blu-Ray.
Et c'est tellement plus facile mainenant d'avoir tout avec sa télécommande... tu cliques et le film se lance... avec les Blu-Ray et le lecteur qui fait des siennes c'est une grosse galere ^^

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 an (en réponse à azda):

Bof, en vrai 30 € c'est limite pas assez chère.

Aujourd'hui un film en VOD payante c'est 6E à l'achat, les blue ray pourront jamais s'aligner sur ce genre de prix (et on parle même pas du piratage).

La plus-value du support physique c'est qu'au lieu d'acheter un fichier tu achètes un objet ; c'est donc un achat futile, quasiment luxueux.

Et donc il faut donner le plus de valeur possible à cet objet, faire une belle boite, rajouter du goodies et mettre un prix élevé afin que le client ait le sentiment de faire un achat de valeur qui le distinguera des péons qui achètent de vulgaires fichiers.

Répondre à ce commentaire

Par Akito49, il y a 1 an :

Le monde entier s'en sort très bien, il n'y a que la France qui impose autant de restrictions. Heureusement la loi audiovisuel va changer pas mal de choses et normalement tout les services de SVOD seront au même statut que Canal + ou OCS. Parce que ça me fait bien marrer que Canal + qui n'a pas déboursé un centime est le droit de diffuser (exemple) Avengers Endgame 6 mois après la sortie alors que Disney + doit attendre 3 ans. Cette loi est bien trop vieille pour notre époque. Et petite autre chose, la loi fait que le cinéma français continue d'exister (investissement et tout) mais quand on vois où part le fric (genre Alad'2) je rie jaune.

Répondre à ce commentaire

Par Manigoldo, il y a 1 an (en réponse à Akito49):

Tu ne peux pas résumer le cinéma FR à ALda'2 mec...Y'a de super films, pas beaucoup mais certains sont tops, il faut sauvegarder ça !!

Répondre à ce commentaire

Par Ridicule, il y a 1 an (en réponse à Manigoldo):

toujours bon les gens qui disent ouai les films français son bien mais ne disent jamais les quels... mis à part les classiques des année 90-2000 voir antérieur ou quelque truc générique ou y'a pas vraiment besoin de ce mouiller qui reste récent mais dans l'ensemble c'est quand même très mauvais le cinéma français ou alors surcoté

Répondre à ce commentaire

Par Saix, il y a 1 an (en réponse à Akito49):

Tu dis ça mais est-ce que tu regardes régulièrement du cinéma français après. Alad2 est sortit en 2018 quand même mais je pense pas qu'il y ait eu autant de gens qui sont aller voir Les Misérables dernièrement. Et puis l'aide qui est fournie grace a Canal se limite pas juste au cinéma de Kev Adams, les aides du CNC peuvent aller a n'importe qui ayant un réel projet, des court-métrages YT et des web-séries aussi. Quand la taxe sur l'audiovisuel va être montée ou appliquée a plus de gens ça va encore revenir râler alors que c'est justement pour conserver l'audiovisuel français

Répondre à ce commentaire

Par Ridicule, il y a 1 an (en réponse à Saix):

après le cnc aide surtout les gens qui on des bon contact hein ><

donc pas souvent pour la bonne cause et c'est un peu sa le problème :s

Répondre à ce commentaire

Par Vincentduck, il y a 1 an :

Ça reste malgré tout une manière de prendre les gens en otage.

Et si les cinémas inventaient pas la 4D atmos vibromassante, la place serait pas a ... 15 euros ( CGR salle ICE par exemple ) et les gens iraient autant au cinéma.

Pour les films plus confidentiels ( genre cinéma d'auteur ) oui c'est une autre paire de manche. Mais avec les plateforme comme Netflix, ils auraient encore plus de visionnages...

Mais bon nous sommes en france. Pays du pinaillage, du clavier azerty unique au monde et de la prise péritel ( unique au monde )

Répondre à ce commentaire

Par Saix, il y a 1 an (en réponse à Vincentduck):

Les cinémas mettent ce genre de séances parce que justement s'il n'y avait rien les gens ne viendraient pas, du coup il faut 60 enceintes pour une experience ""révolutionnaire"" pour attirer des gens. Ca plus des revenus qui viennent essentiellement des snacks et boissons ca aide pas

Répondre à ce commentaire

Par Manigoldo, il y a 1 an :

Exactement, tout comme le cinéma, ce qui tue le Blue Ray, ainsi que les salles obscures, ce n'est pas le téléchargement illégale, mais le prix des places et du support DVD / Blue RAY.

Sinon je comprends l'article de l'auteur, mais je ne peux accepter que ça se passe différemment dans le monde sauf chez nous. Si je suis Disney, je me casse le cul à mettre une plateforme VOD en place, c'est pour y diffuser mes films. Je m'en tape de Canal+ et de TF1, ce sont mes films.

Si je suis une boite de distribution de films, je me dis que si il n'y a pas cette règle....le cinéma Fr risque de crevé la bouche ouverte...C'est le même principe que pour les quotas FR, à la radio t'es obligé de le faire, et.......la plupart des pays font de même (ex les USA qui boycotte quasi systématiquement tout ce qui vient de l'étranger en matière de musique).

Répondre à ce commentaire

Par DiWiD, il y a 1 an :

On comprends aussi pourquoi Disney est tenté par sortir ses films directement sur Disney +

Répondre à ce commentaire

Par Vincentduck, il y a 1 an (en réponse à DiWiD):

Mais oui en plus la chrono des medias n'est pas utilisé si le film ne passe pas par la case cinéma.

La chrono c'est juste un sempiternel essai de ménager la chèvre et le choux. Et chacun veut défendre le moindre petit de ses privilèges dans ce bon vieux pays qu'est la France.

Répondre à ce commentaire

Par darkmaul83, il y a 1 an :

moi perso j'ai resolu le soucis de la chronologie des media
je passe part un vpn pour me connecter a la version us-canada de disney plus et ca marche nickel j'ai deja pus regarder le dernier starwars

Répondre à ce commentaire

Par Ah oui mais non, il y a 1 an :

Ce n'est absolument pas spécifique à Disney+ donc pourquoi ne pas avoir mis un titre plus parlant : "Qu'est-ce que la chronologie des medias ?". Là le titre me fait penser "oh, pauvre Disney", alors que ça s'applique à tous ! Netflix aux États-Unis à un catalogue, qui, si il avait mis à disposition en France, aurait coulé Canal+ en quelques mois. Bref, le titre de l'article est juste pour nous faire cliquer, bravo, mais ça n'est pas très pro.

Répondre à ce commentaire

Par René, il y a 1 an :

On y a le droit trimestriellement a cet article, si vous n'avez rien a dire, ne dites rien

Répondre à ce commentaire

Par LaPetitePeste, il y a 1 an (en réponse à René):

Ah tu peux me retrouver le lien des 20 autres articles sur Hitek qui parle de la chronologie des medias ? Je lis Hitek depuis des années et je pense n'être jamais tombé dessus (ou sinon il y a très longtemps)... du coup je veux bien les liens de cet article fait chaque trimestre pour comparer et voir s'il y a eu des évolutions entre temps.

Répondre à ce commentaire

Par Le Fataliste, il y a 1 an (en réponse à LaPetitePeste):

https://hitek.fr/actualite/cnc-assouplissement-chronologie-des-medias_22218

ya 1 mois

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 1 an (en réponse à Le Fataliste):

Bonjour, vous remarquerez que lien que vous avez partagé est un article d'actualité sur une mesure d'assouplissement de la chronologie des médias par le CNC dans le cadre de la pandémie de CoVid-19. Le but n'etait pas d'expliquer sur tout u' article ce qu'est la chronologie des médias, contrairement à celui-ci. Ces deux articles se complètent.

Répondre à ce commentaire

Par Nicolas Nef Naf, il y a 1 an :

Voir ma vidéo Youtube à ce sujet :

"Disney+ ? Mais pourquoi la Reine des Neiges 2 n'est-elle pas [encore] disponible ?"

https://www.youtube.com/watch?v=HIln-OjE6Bc&t=34s

La suite également :

"La Reine des Neiges 2 plus rapidement ! Est-il possible de déroger à la chronologie des médias ?"

https://www.youtube.com/watch?v=RXFj0WF3v0g&t=9s

A bientôt !

Répondre à ce commentaire

Par Bigo, il y a 1 an :

Faut s'adapter ou disparaître c'est la dur loi de l'évolution ya qu'en France que ya cette merde et le cinéma indépendant Vie toujours j'ai du mal à penser que c'est grâce à la France que tout Les petits studios de par le monde survient tout les goûts sont dans la nature yaura toujours des gens pour aller voir des navets à l'eau de rose

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 an (en réponse à Bigo):

Compares avec l'Allemagne, l'Italie ou l'Espagne, c'est quand la dernière fois qu'un de ces pays a gagné l’Oscar du meilleur film ? (France : 2012)

Et il suffit de regarder l'état de la production cinématographique de l'Europe non-anglophone pour se rendre compte que oui, les lois encadrant l’exception culturelle et la chronologie des média sont bel et bien vitale pour faire vivre la culture contemporaine.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 an :

L'article permet effectivement de relativiser su ce sujet alors que jusqu'à présent je râlais a cause de cette chronologie absurde.

Cependant son application française m'est toujours absurde! Canal + qui peut diffuser un film Disney 4-6 mois apres mais Disney ne peut pas? C'est totalement absurde. (En France nous avons du mal à changer nos vieilles lois et réglés ça on le sait)

Après avoir lu cet article je change mon fusil d’épaule et suis d'accord avec une chronologie des médias pour la préservation du cinéma d'auteurs, petits studios ou simplement l'encadrement de la diffusion histoire que ça parte pas dans tous les sens. Mais bon sang mettez vous d'accord sur un truc universel et LOGIQUE.

Pour infos attendez vous a un bon du prix de Disney+ lorsque leur catalogue s'ettofera hein

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.