Rechercher Annuler

Twitter : Elon Musk va bien racheter le réseau social, mais pas comme on le croit

De Gaetan Desrois - Posté le 6 mai 2022 à 12h23 dans Insolite

Il y a quelques jours, Elon Musk créait un véritable raz-de-marée médiatique en annonçant racheter Twitter pour la modique somme de 44 milliards de dollars. Il semblerait, cependant, qu'il ne soit pas le seul sur le coup. Explications. 

Les dessous du deal

Le 25 avril dernier, Elon Musk rachetait officiellement Twitter. Un rachat qui a fait beaucoup parler, en bien comme en mal. Alors que certains espèrent qu'Elon Musk rende la liberté d'expression aux utilisateurs du réseau social, d'autres au contraire jugent dangereux que le patron de Tesla et de SpaceX possède Twitter dans son intégralité. On songe notamment aux sous-entendus de son rival Jeff Bezos...

Cependant, un récent document envoyé aux autorités financières américaines chargées de valider ou d'entériner le rachat montre qu'Elon Musk n'est pas seul sur ce rachat, et qu'il a pu au contraire compter sur de nombreux soutiens. Au total, en plus de monsieur Musk, on compte dix-huit autre investisseurs, qui ont participé avec des sommes comprises entre 5 millions de dollars (Valérie Pécresse, si tu nous lis) à 1 milliard de dollars. Ainsi, sur les 44 milliards de dollars estimés pour le rachat de Twitter, 7.139 milliards ne viendraient pas directement de la poche de Musk. 

Attention cependant : si Elon Musk n'est pas tout seul sur le coup, contrairement à ce que l'on pensait initialement, il est gagnant sur tous les points. En effet, Musk a personnellement demandé l'aide de fonds d'investissements, afin de rassurer le conseil d'administration de Tesla, suite à la perde de valeur (-10%) de l'entreprise, due au choix du milliardaire de revendre des actions afin d'avoir la somme suffisante pour racheter le réseau social. 

S'il a pour objectif de protéger la valeur boursière de Tesla, Elon Musk compte investir personnellement 21 milliards de dollars dans le rachat de Twitter. Son but est donc toujours le même : devenir le chef d'un réseau social. Toutefois, certains nouveaux investisseurs du réseau social pourraient ternir un peu plus l'image de Twitter, et a fortiori d'Elon Musk. Car si le milliardaire a pu compter sur le soutien d'un milliard de dollars de Larry Ellison, que l'on connait pour être le fondateur d'Oracle, il bénéficie également de soutiens du Qatar Holding LLC ; on sait également que le prince saoudien Al-Walid Ben-Talal, qui souhaite rester dans le capital du réseau social, investira 35 millions de ses actions Twitter, soit un montant estimé à 1,9 milliards de dollars, dépassant ainsi celui de Larry Ellison. 

Ainsi, Elon Musk, qui lors de l'annonce de son rachat avait annoncé désirer rendre la liberté d'expression aux utilisateurs de Twitter, devra justifier d'avoir fait appel à des fonds d'investissements originaires de pays où la liberté d'expression est bridée, et ainsi donner tort à Jeff Bezos. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Elon MusktwitterrachatfinancePolémiqueréseau socialjeff bezos

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Sid le Paresseux, il y a 2 mois :

Elon Musk, si tu pouvais supprimer le compte Twitter de Regelegorila, je te donnerai un euro symbolique !

Répondre à ce commentaire

Par ploppi, il y a 2 mois (en réponse à Sid le Paresseux):

C'est pas Pecresse, pas sur qu'il soit sensible à ta généreuse donation.

Répondre à ce commentaire

Par fameux Chaos Gate, il y a 2 mois :

Ça rend dingue de voir qu'ils dépensent des milliards pour un réseaux de merde toxique, alors que pendant ce temps y'a des trucs plus graves qui galèrent à trouver du pognon, comme la situation du Liban où Macron galère à soulever les états dont le prince saoudien à soutenir plus financièrement pour éviter une disette... Et après ça va parler de la "fraternité musulmane", mdr ça doit être un problème de traduction et on parle d'une autre "fraternité musulmane" à problèmes...

Répondre à ce commentaire

Par Williamhoustra, il y a 2 mois :

Effectivement s'il y a le Qatar et l'Arabie dans le coup je ne vois pas la liberté d'expression qu'il y aura dans ce Twitter dont, de toute façon, je n'ai jamais vu l'intérêt, tout comme les autres machins dits "sociaux".

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.