Rechercher Annuler

Elon Musk : le milliardaire va bien racheter Twitter, mais c'est pour le détruire

De Alix Odorico - Posté le 5 octobre 2022 à 16h01 dans Insolite

Énième rebondissement dans une affaire qui échappe à tout le monde, et même à l'intéressé du jour, Elon Musk. Le dossier du rachat de Twitter est une nouvelle fois relancé, et pourrait cette fois-ci trouver son issue. Néanmoins, derrière cela, le milliardaire prévoit de détruire l'oiseau bleu. 

Une affaire aberrante

L'affaire du rachat de Twitter par le milliardaire Elon Musk date maintenant d'avril 2022, soit 5 mois de tactiques juridiques, de pressions et d'énièmes changements de fusil d'épaule. À cette époque, Musk s'était mis en tête de racheter Twitter -sur conseils de ses amis, entend-on en coulisses- et s'était alors imposé en "sauveur" d'une entreprise au plus mal financièrement.

La suite, on la connaît. À deux doigts de racheter le réseau social, l'excentrique homme d'affaires fait finalement volte-face pour une histoire de documents de faux comptes non fournis. S'ensuit une contre-attaque de la part de Jack Dorsey et Twitter, par le biais d'une plainte déposée au tribunal, sommant le patron de Tesla d'honorer sa promesse.

Nouveau rebondissement 

Mais le procès, qui a lieu le 17 octobre prochain, pourrait finalement ne pas avoir lieu, puisque Elon Musk est une nouvelle fois revenu sur sa décision. Ainsi, il se dit prêt à finaliser le rachat de Twitter (qui a donné son feu vert), mais à une condition sine qua non : le réseau social doit retirer sa plainte et annuler le procès. L'information vient des très sérieux Bloomberg, Wall Street Journal et du New York Times.

Le dirigeant de Tesla et de SpaceX serait donc prêt à débourser 44 milliards de dollars (le montant initial) pour s'attacher les services de l'oiseau bleu. Ce revirement de situation qui intervient à quelques jours du procès ressemble à un aveu d'échec pour le milliardaire : "C’est le signe que Musk jugeait hautement improbable de remporter une victoire lors du procès. Être forcé à conclure le deal après une longue et rugueuse bataille en justice n’était pas un scénario idéal" a estimé l’analyste Dan Ives, de la banque Wedbush Securities.

Le plan d'Elon Musk

Mais derrière ce rachat "forcé", Elon Musk n'aurait pas pour but initial de "sauver le réseau", mais plutôt de le transformer, voire de le détruire selon les termes. En effet, le boss de Space X aimerait créer une toute nouvelle plateforme baptisée X, née des cendres de Twitter, et largement inspirée de l’application WeChat de Tencent, la multinationale chinoise. L'idée d'une centralisation des fonctionnalités, comme la messagerie, la photo, la vidéo, les réseaux sociaux ou encore le paiement, le shopping, les papiers officiels ou le service de géolocalisation, plaît à Musk.

C'est ce qu'il avait annoncé plus tôt dans l'année : "En Chine, vous vivez essentiellement sur WeChat, parce que c’est très utile dans votre vie quotidienne. Et je pense que si nous pouvions réaliser cela, ou même nous en approcher avec Twitter, ce serait un immense succès." Dans un tweet posté hier, l'intéressé confirme ses intentions : "Acheter Twitter est un accélérateur pour créer X, l'appli pour tout".

Alors, Twitter va-t-il finalement retirer sa plainte comme Musk le demande ? Doit-on croire sur parole les mots employés par le milliardaire, quand on connaît son penchant pour les revirements de situation ? Et que va donc devenir le réseau social ? Beaucoup de questions, mais encore peu de réponses concrètes à ce jour.

Dans un tout autre contexte, Elon Musk s'est attiré les foudres du président ukrainien Volodymyr Zelenski pour avoir posté un tweet dans lequel il propose ses solutions pour régler le conflit avec la Russie.

Une erreur ?

Mots-Clés : twitterElon Muskrachattencentréseau

Enfant des nineties qui a grandit avec DBZ, Ocarina of Time et Malcolm, et depuis devenu expert en armes à feu sur Resident Evil. Voue un culte à James Bond et ses smokings.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)
photo de profil de <strong>subnautics</strong>

Par subnautics, il y a 2 ans :

Ouais ça va durer encore au moins plusieurs mois cette affaire, il a juste peur de la plainte et va faire trainer

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Eat the rich</strong>

Par Eat the rich, il y a 2 ans :

"En Chine, vous vivez essentiellement sur WeChat, parce que c’est très utile dans votre vie quotidienne." Et pas du tout parce que ça permet à l'état chinois d'avoir un contrôle total sur sa population. Contrôle total qu'il ne voudrait surtout pas avoir entre ses mains, bien entendu.

Plus ça va et moins il cache son vrai visage...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Terras</strong>

Par Terras, il y a 2 ans (en réponse à Eat the rich):

Tous les mecs des grosses boîtes de la Silicon Valley pense comme lui. Mark Zuckerberg est pas mieux avec son Metavers.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Papy_Mougeot3</strong>

Par Papy_Mougeot3, il y a 2 ans (en réponse à Eat the rich):

Si tu comprends que maintenant que c'est aussi largement le but des GAFAM (mais dans un but uniquement pécunier, à toi de voir si c'est mieux), désolé pour toi.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>wouuuu</strong>

Par wouuuu, il y a 2 ans :

Et du coup on fait quoi de la communauté ultra toxique de twitter ? on peut prévoir un plan pour les détruire eux aussi ?

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Quentin</strong>

Par Quentin, il y a 2 ans (en réponse à wouuuu):

Antisemite !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.