Rechercher Annuler

Procès Amber Heard : cette émission française sort une enquête à charge contre Johnny Depp (bande-annonce)

De Gaetan Desrois - Posté le 10 février 2023 à 17h09 dans Insolite

Huit mois après le verdict, le procès Amber Heard intenté et remporté par Johnny Depp continue de passionner les foules et la presse. La preuve en est : une émission à charge contre la star de Pirates des Caraïbes sortira très prochainement sur France 5. 

Une émission à charge

Le 2 juin 2022, l'actrice Amber Heard perdait le procès que lui avait intenté son ex-mari Johnny Depp, qui l'accusait de diffamation. La partenaire de Jason Momoa dans Aquaman a plusieurs fois accusé Johnny Depp de violences conjugales, menant à l'ex-communion progressive de l'acteur à Hollywood.

L'ex-compagnon de Vanessa Paradis a en effet perdu ses rôles dans deux licences majeures : Pirates des Caraïbes et Les Animaux Fantastiques. Alors que les fans de Johnny Depp continuent d'espérer son retour dans le rôle de Jack Sparrow, que certaines déclarations tendent à confirmer, une nouvelle enquête à charge contre l'acteur pourrait bien compromettre ces ambitions

En effet, l'émission La Fabrique du Mensonge, diffusée sur France 5, sortira ce dimanche 12 février 2023 un nouveau numéro, consacré à l'affaire Johnny Depp/Amber Heard. Intitulée "Affaire Johnny Depp / Amber Heard, la justice à l’épreuve des réseaux sociaux" et d'une durée de 80 minutes, l'émission sera suivie d'un débat d'une demi-heure, animé par le journaliste Karim Rissouli.

La bande-annonce, sortie ce jour, ne laisse que peu de suspense concernant les positions des réalisateurs de l'émission. En effet, les journalistes feront la démonstration que le procès opposant les deux ex-époux a été saturé par des groupes masculinistes, qui considèrent le mouvement #MeToo en général, et dans les déclarations d'Amber Heard en particulier, comme une menace. Ces groupes auraient manipulé l'opinion publique pour discréditer les propos de l'actrice. 

Interrogé par France Info, Karim Rissouli a dénoncé le harcèlement sans précédents qu'aurait subi l'actrice, et considère comme "un miracle qu'elle soit encore en vie". L'émission sera donc diffusée ce dimanche sur France 5, à partir de 20h55. 

Une erreur ?

Mots-Clés : johnny deppamber heardprocèsenquêteviolences conjugalesemissionbande-annoncemetooféminismereseaux sociaux

Salut, c'est Gaëtan. Diplômé d'un Master en Langues Modernes, je suis un grand passionné de Culture Pop. J'ai une affection toute particulière pour la culture des années 80/90. Grand lecteur, je suis aussi cinéphage et sérivore (un régime alimentaire des plus équilibrés !). Passionné par le Moyen-Âge, je suis un grand fan de Fantasy. Sinon, j'adore le cinéma coréen, la littérature japonaise, les séries et les comics britanniques. Ah, j'oubliais : pour savoir s'il y a du vent, faut mettre son doigt dans le cul du coq.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (20)
photo de profil de <strong>Old Yoda</strong>

Par Old Yoda, il y a 1 an :

Pfff, elle s'est ridiculisée elle-même. Ses mensonges l'ont condamnée beaucoup plus que les réseaux sociaux !

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Neilammar</strong>

Par Neilammar, il y a 1 an :

Je pense que le divorce en publique arrangeait bien Amber Head au début, vu qu'elle comptait monter l'opinion publique contre son ex mari.

Cependant, on faisant ça, c'était sur que tout le monde rajouterai son grain de sel, et donc qu'un retour de flamme arriverai (que ce soit des groupes masculinistes ou de leurs oposés, chacuns à sa propre vision des choses)

Dans tous les cas, cette histoire aurait dût rester confidentiel entre les 2 acteurs...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Papy_Mougeot3</strong>

Par Papy_Mougeot3, il y a 1 an (en réponse à Neilammar):

D'accord avec la dernière phrase.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Pouet</strong>

Par Pouet, il y a 1 an :

Ah les féministes l'ont juste mauvaise de voir que finalement tout n'est pas blanc ou noir et que non crié au loup sans raison ne permet pas de gagné à tous les coups

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Mikymike</strong>

Par Mikymike, il y a 1 an :

"Procès Amber Heard : cette émission française sort une enquête à charge contre Johnny Depp"
......
"sur France 5"... mdr tout est dit.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Siam</strong>

Par Siam, il y a 1 an (en réponse à Mikymike):

Sur France 5 oui... Cette chaîne qui a diffusé des bouses comme "Le mythe des géants", piloté par des créationnistes... Si c'est cela l'éducatif, je préfère être inculte, c'est beaucoup moins embarrassant.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lulzlesnoob</strong>

Par Lulzlesnoob, il y a 1 an :

Donc ils veulent prouver comment que les jurés ont regardé les RS ?

Puisqu'ils devaient justement s'en tenir éloignés pour ne pas se faire influencer, et que le reportage se base sur le fait que les RS ont pu influencer le verdict

Ca sent le reportage ultra féministe pour dire que c'est lui le méchant

Résultat : Aucune valeur

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lambda</strong>

Par Lambda, il y a 1 an :

Encore de la désinformation ... Les féministes aurait préféré qu'Amber Heard gagne le procès bien qu' il soit évident qu'elle est coupable car cela endommage leur slogan de croire toute les femmes qui se disent victimes.

Dans la réalité il y a un très petit pourcentage de femme comme Amber mentent, embellissent et manipulent pour se faire passer pour victime, comme beaucoup j'y ai cru mais en regardant le procès on ne peut nier la réalité, elle a voulu capitaliser sur son role de victime pour booster sa carrière en utilisant metoo comme une arme

Ce qui est triste c'est qu'elle a rendu la situation difficile pour les vrai victimes et c'est pourquoi beaucoup se sont retourné violemment contre elle sur les réseaux

Elle devrait être en prison en australie pour "glassing", elle peut s'estimer heureuse d'être encore libre après tout ça, le fait que les journalistes tentent encore de la faire passer comme martyre montre surtout leur bias ou leur manque de volonté de réellement chercher à voir les faits en face

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Yop</strong>

Par Yop, il y a 1 an :

Pas compris de quoi ça parle au final :
Le procès était EN DIRECT.


Ca veut parler de manipulation des séquences, d'orchestration ou de fake news alors que le truc était en direct.
Il n'y a pas plus transparent au contraire...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Northey</strong>

Par Northey, il y a 1 an :

ça sent Meghan Markle à plein nez...
Elle a un procès bientôt, non ?
Experte es-propagande !

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Quarto©</strong>

Par Quarto©, il y a 1 an :

Suffit de lire la haine qui se déverse ici à l'encontre des féministe pour comprendre les mécanismes qui ont été à l'œuvre durant le procès.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lambda</strong>

Par Lambda, il y a 1 an (en réponse à Quarto©):

Haine ? Surtout de l' outrage contre les extrémismes de féministes qui ne prone pas l'égalité mais plutot que tout les hommes méritent le pire sort possible quel que soit la réalité pour promouvoir un agenda

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Quarto©</strong>

Par Quarto©, il y a 1 an (en réponse à Lambda):

Ok vomis ta haine à l'encontre des féministes si ça te chantes.

Ce qui es révélateur ici, c'est que finalement peu de monde parle de l'affaire en elle même.
En revanche plusieurs chevalier blancs en croisade viennent expliquer que le féminisme c'est le mal et qu'il faut l'expurger.

C'est exactement cette mécanique qui a été a l'œuvre durant le procès, beaucoup de commentateurs n'en n'avait strictement rien à faire de Jhonny et d'Amber, ce qui les intéressaient c'était de faire de la propagande politique antiféministe.
C'est la mécanique de la chasse aux sorcières.

On a assisté à un déversoir misogyne dont le but était de rappeler que toute femme qui osera parler subira le dénigrement, le mépris et la haine.

Gardez toute courage, ne vous laissez pas intimider, vous n'êtes pas seule !

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lambda</strong>

Par Lambda, il y a 1 an (en réponse à Quarto©):

A coté de la plaque cette réponse, PERSONNE n'a dit que les femmes qui sont victimes devait se taire ! Pour une Amber heard il y a sans AUCUN doute plus d'une centaine de vrai victimes !

Si vous pensez que l'affaire Amber Heard est de l'intimidation c'est que vous avez un bias contre les hommes tout simplement, le procès était diffusé en direct, pas de désinformation des médias possible au grand malheur d' Amber qui pensait gagner par défaut dans l'opinion publique en abusant de féministes qui ne voit pas plus loin que leur propre misandrie

Il y a malheureusement une part trés vocale de féministe qui n'en sont pas, le féminisme était censé prôné l'égalité, pas chercher à renverser l'équilibre en voulant faire des femmes des êtres parfait ne pouvant être critiqué sous peine d'être traité comme hérétique et brulé au buchet , pour ainsi dire les "féministes" qui n'en on que le nom veulent revenir dans les années 50 mais a l'envers ...

Et le pire est que ces personnes sont dans les grand média et cela se voit par ce genre de reportage qui tente de réécrire l'histoire sous un angle extrême et complotiste, c'est sur cela vend de l'espace publicitaire, mais est ce cela fait progressé les choses ? Clairement non

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Quarto©</strong>

Par Quarto©, il y a 1 an (en réponse à Lambda):

Et encore une fois tu déverses ta haine envers le féminisme, tu peux pas t'en empêcher, c'est curieux comme obsession...

Cet antiféminisme maladif a été à l'œuvre tout au long de l'affaire et encore ici, Lambda explique que l'ennemis c'était pas tant Amber que le féminisme en lui même ; le sous texte étant de victimiser les hommes (sont marrant ces "alha-mec" qui pleurnichent).

Cette rhétorique misogyne est au cœur de la culture du viol qui imprègne nos sociétés :
L'enjeux est d'idéologiser le débats et le moyen est le dénigrement systématique de la parole des femmes, Lambda illustre parfaitement cette mécanique en qualifiant le reportage de complotiste alors qu'il ne l'a pas vus (il mentira peut être à ce sujet mais on sait tous au fond de nous qu'il ne l'a pas regardé).
Il ne sait pas de quoi il parle mais il dénigre le reportage par reflexe agressif. Le but de cet acte est de renforcer la rhétorique misogyne et in fine de bloquer l'émancipation des femmes.

Par leur critique prétendument "antiféministe" de cette affaire on vus les masculinistes montrer ce qui arrivait aux femmes qui osaient se plaindre.
Le message est clair : elle devraient rester à leur place sous peine de subir un lynchage de masse.

Et ce phénomène n'a rien d'anodin, il imprègne nos vie privée.

Ici on gobe le mépris et le dénigrement masculiniste et à la sortie on ne croit pas la collègue qui se plaint d'un attouchement.
On participe à cette chasse aux sorcière débordant de clichés misogynes et après dans la vie réelle on explique "que c'est un peu de sa faute elle portait un jupe".

Ce prétendus "antifeminimse" c'est la logique qui permet à des Weinstein ou à des PPDA de violer des gens en toute impunité pendant des dizaines d'années.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lambda</strong>

Par Lambda, il y a 1 an :

et encore une réponse a coté, en se mettant sur la défensive et jouant la victime, typique

Rien contre les vrais féministe, et j'ai même crû a l'histoire d'amber heard comme beaucoup, j'ai été berné

Après les attaques personnelles en accusant de misogynies au lieu de discuter du fond du sujet, la tendance a juger avant d'avoir les faits de la société a cause des bias personnel qui détruit des vies au passage, et le déni de réalité qui en suit pour se conformer a ses idées préconçues

Exactement ce que vous faite ici en préjugeant sans fondement car vous n'en avez rien a faire de la vérité, ce qui importe c'est son propre camp et d'avoir raison ...

Ah, on va arrêter la, et suivre le bon sens sur le web "Don't feed the trolls"

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Quarto©</strong>

Par Quarto©, il y a 1 an (en réponse à Lambda):

Le simple fait de parler de "vrais féministes " relève de la rhétorique misogyne.

Déjà c'est incroyablement prétentieux de se poser en juge ultime du bon sens capable de distinguer les gentilles des méchantes féministes (ça va le melon ? t'es content d'être le générale de l'armée du bien ?)
Ensuite, ce distinguo réactionnaire ne trompe personne, quand Lambda parle de méchantes féministes il vise celles qui ont le courage de parler et de s'opposer au statu quo. Alors que quand il parles des "vrais féministes" il fait référence aux femmes qui ne militent pas et qui acceptent docilement la domination du patriarcat.

Encore une fois ce simple élément de langage ("vrai féministe") est une injonction au silence, un ordre de soumission.


Le fond du sujet que tu cherches à esquiver, on en discute depuis 3 post et c'est la manière dont la rhétorique masculiniste et misogyne influe nos vies et nos jugements pour au final perpétrer la culture du viol.

En l'occurrence cette rhétorique on l'a vue à l'œuvre durant toute l'affaire Heard. Une rhétorique qui consiste à blâmer la femme, lui nier son statut de victime, la traiter de menteuse, de vénale ou d'hystérique (des bons gros clichés misogynes).
Heard a subit un lynchage de masse qui n'était rien d'autre qu'une injonction au silence, un ordre de soumission.
Au travers d'une affaire médiatisée, c'est toutes les victimes qui étaient visées.
On leur a rappeler tout le dénigrement et le mépris que l'imaginaire misogyne est capable de mobiliser et que se taire restait leur meilleur moyen de se reconstruire.

Ici on lit dans les commentaire que ça n'est pas Heard qui est visée, mais bien les "féministes".
Il faut comprendre que ça ne sont pas les "féministes" qui sont visé, c'est le femmes qui parlent qui sont cibler !
Et le message sous jacent est clair -> "si t'es une femmes restes soumise et tais toi sinon tu subiras un lynchage".
Ici, on lis clairement que les prétendus "antiféministes" n'écrivent que des injonctions au silences, des ordres de soumissions.

C'est la démonstration de la rhétorique misogyne et la finalité concrète de cette rhétorique c'est des VSS.




Lambda, je te remercie de ne pas avoir oser nier que tu n'as pas vus le reportage que tu t'es pourtant permis de critiquer avec violence.
Maintenant pourrais tu expliquer pourquoi tu te permets de qualifier ce reportage de "complotiste extrémiste" alors que tu ne l'as pas vus ?

Ne serait-ce pas parce que tu diffuses un rhétorique de misogynie violente qui consiste à dénigrer et insulter tout ce qui te semblerait a priori "féministe" (même si t'y connais rien) ?

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Mémé</strong>

Par Mémé, il y a 1 an (en réponse à Quarto©):

Le simple fait de parler de "distinguo réactionnaire [] patriarcale" relève de la rhétorique marxiste.

Déjà c'est incroyablement prétentieux de se poser en juge ultime du bien capable de distinguer les gentilles des méchants masculinistes (ça va le melon ? t'es content d'être le générale de l'armée du bien ?)
Ensuite, ce distinguo marxiste ne trompe personne, quand Quarti parle de masculinistes elle vise ceux qui ont le courage de parler et de s'opposer au statu quo médiatique. Alors que quand elle parle des gens "inclusifs" elle fait référence aux gens qui ne militent pas et qui acceptent docilement la domination de l'extrême-gauche, minoritaire dans la population, mais majoritaire dans les média.

Encore une fois ce simple élément de langage ("réactionnaire") est une injonction au silence, un ordre de soumission.


Le fond du sujet que tu cherches à esquiver, on en discute depuis 3 post et c'est la manière dont la rhétorique maxiste et misandre influe nos vies et nos jugements pour au final perpétrer la culture du pilori médiatique, de l'injustice et de l'inégalité de traitement en fonction des sexes.

En l'occurrence cette rhétorique on l'a vue à l'œuvre durant toute l'affaire Heard. Une rhétorique qui consiste à blâmer l'homme, lui nier son statut de victime, le traiter de menteur, de mari violent ou de psychopathe (des bons gros clichés misandre).
Depo a subit un lynchage de masse qui n'était rien d'autre qu'une injonction au silence, un ordre de soumission.
Au travers d'une affaire médiatisée, c'est toutes les victimes de fausses accusations qui étaient visées.
On leur a rappelé tout le dénigrement et le mépris que l'imaginaire marxiste est capable de mobiliser et que se taire restait leur meilleur moyen de se reconstruire.

Ici on lit dans les commentaire que ça n'est pas Depp qui est visée, mais bien "le patriarcat".
Il faut comprendre que ça ne sont pas le "patriarcat" qui est visé, c'est les hommes qui parlent qui osent ne pas se plier au totalitarisme marxiste sont ciblés !
Et le message sous jacent est clair -> "si t'es un homme, et pire encore un homme blanc, restes soumis et tais toi sinon tu subiras un lynchage".
Ici, on lis clairement que les prétendus "féministes" n'écrivent que des injonctions au silences, des ordres de soumissions.

C'est la démonstration de la rhétorique marxiste et la finalité concrète de cette rhétorique c'est le totalitarisme. Le pouvoir.



Quarto, je te remercie de ne pas avoir osé nier que tu n'as pas vus le reportage que tu t'es pourtant permis de défendre avec violence.
Maintenant pourrais tu expliquer pourquoi tu te permets de défendre avec tant de violence alors que tu ne l'as pas vu ?

Ne serait-ce pas parce que tu diffuses une rhétorique marxiste totalitaire et violente qui consiste à dénigrer et insulter tout ce qui te semblerait a priori "inclusif" (même si tu ne connais rien à l'histoire des idées en général, et l'histoire du totalitarisme en particulier) ?

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Mémé</strong>

Par Mémé, il y a 1 an (en réponse à Quarto©):

Sympa ta logorrhée. Le problème c'est que ça n'apporte absolument rien à un débat rationnel puisqu'il suffit d'échanger quelques mots de ce long pavé pour avoir tout autant raison que toi.

En fait tu as écrit EXACTEMENT les arguments de tes adversaires mais dans l'autre sens. Je n'ai pas une virgule à enlever à ton texte, puisque c'est EXACTEMENT ce que je pense, en remplaçant misogynie par misandre et réactionnaire par marxiste.

Et l'inverse de "patriarcal/raciste" etc, qui sont de la pure phraséologie marxiste, c'est tout simplement le libéralisme.

Du coup à quoi ça sert ton pavé ?

Ton discours est irréfutable. Et comme tout le monde sait, la première caractéristiques d'une pensée rationnelle est la REFUTABILITE. C'est le principe de la science et de la rationalité en général.

Ton discours tourne en boucle sur lui-même et ne possède aucun élément qui puisse se rattacher au monde réel et donc être réfuté par le monde de la réalité. Ton discours ne fait que planer dans les hautes sphères de l'idéologie, sans jamais atterrir sur quelque chose de consistant.

C'est exactement de cette façon de faire de certains paranoïaques, qui fonctionnent de manière intuitive ("je sens que c'est comme ça,je le sais") ou interprétative (j'ai vu un brin d'herbe, donc c'est sûr il y a un champ).

En fait tu es littéralement exactement pareil que les masculinistes (qui existent bel et bien ! Mais qui sont bien moins nombreux que ce que tu le crois) que tu critiques.

Tu es une masculinistes à l'envers. Littéralement.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>lestandard</strong>

Par lestandard, il y a 6 mois :

Il est désormais avéré que deux intervenantes de ce documentaire, Mme Peltier et Lamy, sont de fausses expertes qui ont fait de l'entrisme dans les milieux militants, et multiplié les dégâts, notamment sur les réseaux sociaux. Cette imposture n'était pas trop compliquée avec un peu de journalise d'investigation à débusquer quand on s'appelle "La fabrique du mensonge", et cela prouve bien le parti pris idéologique de la réalisation qui a surtout cherché pour refaire le match des gens qui pensaient comme elle pour échafauder un complot masculiniste, plutôt que par exemple des experts du système juridique américain...

Plus qu'une enquête à charge, c'est une enquête falsifiée, à la limite du complotisme, un comble et un vrai problème pour La fabrique du Mensonge, pourtant à la base une référence sur le sujet, qui pourrait à cause de ce rater voir les autres productions éclaboussées.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.