Enquête sur les jeux vidéo : 65% des joueurs ont déjà été harcelés pendant qu'ils jouaient en ligne

De LifeIsCool Auteur - Posté le 25 juillet 2019 à 17h45 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Les études sur les communautés en ligne dans le jeu vidéo ne sont pas nombreuses. C'est pour cette raison qu'ADL League, une association indépendante, s'est lancée dans cette quête, pour un résultat qui ne surprend malheureusement personne. On y apprend le nombre de joueurs harcelés lors de parties en ligne selon leurs origines, ethnies et orientations sexuelles, mais également selon les jeux joués.

Une étude sur plus de 1000 personnes

Via des discussions et des questionnaires, plus de 1000 personnes ont été analysées sur ce qui se passait lorsqu'ils jouaient des parties en multijoueur, avec et face à d'autres joueurs inconnus. L'étude s'est déroulée depuis avril 2019 et le rapport a été publié aujourd'hui.

Selon eux, 65% des joueurs surveillés ont connu un "harcèlement sévère" qui inclut "des menaces physiques, des traqueurs, un harcèlement continuel" en jeu. Certains ont même connu un "dox", une pratique qui vise à partager les informations privées d'un utilisateur.

Le racisme, la misogynie et l'homophobie sont aussi très récurrents. Presque un tiers des joueurs LGBTQ disent avoir été harcelés à cause de leur orientation sexuelle. Un quart des joueurs noirs, afro-américains, mais aussi latins et asiatiques l'ont été pour leur appartenance ethnique. Bien sûr, les femmes ne font pas exception à la règle, puisqu'elles sont les plus harcelées en ligne, ce qui est notamment dû aux options vocales disponibles en jeu. Presque 40% ont dit être harcelés à cause de leur genre.

L'une des révélations qui peut choquer le plus reste pourtant la fréquence avec laquelle les joueurs rencontrent des extrémistes ou des discussions sur la suprématie blanche.

Presque un quart des joueurs (23%) ont été invités ou ont entendu des discussions sur "la supériorité des homme blancs et l'infériorité des autres ethnies". Ce résultat n'implique pas nécessairement que les joueurs sont invités à rejoindre des organisations suprémacistes, mais cela suggère que cette idéologie haineuse peut être normalisée dans certaines sous-cultures de jeux.

L'étude indique aussi que selon ces jeux, les joueurs rencontreraient plus ou moins de haine.

Une intensité différente selon le jeu

Certains jeux ont la réputation d'être toxiques. On pense notamment à League of Legends dont même la communauté approuve sa toxicité. Il est rare de pouvoir passer une partie sans avoir d'insulte dans le chat général ou d'équipe, et les chiffres le confirment. Parmi les jeux qui ont donné le plus envie aux joueurs d'arrêter de jouer à cause de sa communauté, il se classe aux côtés d'Overwatch, PlayerUnknown's Battlegrounds, Counter Strike : Global Offensive et Dota 2, qui connaît le plus haut taux d'abandon.

D'un autre côté, lorsque l'on demande aux joueurs s'ils ont globalement eu de bonnes expériences sociales, le chiffre est à 80% dans des jeux comme World of Warcraft, Minecraft et NBA 2K. Un chiffre qui chute à 37% lorsque League of Legends est venu sur la table.

Une mauvaise gestion du harcèlement

Le directeur du centre pour la Technologie et la Société d'ADL League, Daniel Kelley, explique que la manière dont les développeurs font face à ces comportements est la raison principale de la présence de haine. Les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter ont commencé à dénoncer les discours de haine en mettant à jour leur système de modération, contrairement aux jeux.

Il y a une attente lorsque vous êtes sur Facebook, Twitter, Twitch, ou n'importe quel site qui inclut du texte, qu'il y ait une forme de modération. En regardant Fortnite et League of Legends, les règles autour du harcèlement sont les mêmes que celles de Twitter... en 2006.

Parmi les joueurs surveillés, 35% ont admis avoir eu une mauvaise attitude, que ce soit pour troller ou pour insulter les autres joueurs. Daniel Kelley précise que l'ESRB fait attention à la nudité et à la violence dans les jeux, mais se dédouane complètement lorsque le sujet des interactions entre joueurs apparaît.

Certains joueurs sont connus pour s'énerver facilement, que ce soit envers eux-mêmes, le jeu ou d'autres joueurs. L'insulte est facile : vous ne reverrez sûrement plus jamais votre adversaire (ou allié), et il n'a aucun moyen de se défendre d'un flot d'insultes incessant. Bien sûr, certains jeux offrent la possibilité de dénoncer l'attitude d'un joueur, mais les jeux qui possèdent ce système ne sont pas débarrassés des insultes racistes, homophobes et misogynes pour autant. Une autre solution est de pouvoir rendre muet le haineux concerné, mais ce n'est que fermer les yeux sur un problème existant.

Les jeux sont devenus mainstream et ont une influence forte sur leurs consommateurs. Selon Kelley, "c'est important de le montrer, parce que ce n'est pas normal. Le jeu vidéo est un phénomène de société : est-ce que ce sont les valeurs que nous voulons mettre en avant en tant que joueurs ?" À voir si Riot Games, par exemple, réagira à cette étude d'une quelconque manière, ou les développeurs de Mordhau, qui connaissent une toxicité importante également.

Une erreur ?

Mots-Clés : jeuvideoenquêteEtudejoueursharcelésleaguetoxicitéofLegendsadlleague

Source(s) : ADL League

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (25)

Par Azop, il y a 4 mois :

C'est malheureusement loin d'être une surprise... Faudrait banIP finalement ça irait plus vite pour ce genre de personne.

Ou alors ils encourent une vraie peine

Répondre à ce commentaire

Par Cptn Cancer, il y a 4 mois (en réponse à Azop):

Un ban IP sert a rien dans la mesure ou les VPN sont assez rependu et un simple ban de compte ne sert a rien sur les F2P où il suffit juste de refaire un compte.

Après y'a les filtre de chat ou dire "NI**A" suffis pour se faire ban qui marche pas car quand on sais qu'un chat utilise se système il peut être retourner contre le pauvre mec qui veut juste jouer et fini par s'énerve pour un troll.

C'est triste a dire mais on peut rien faire face au troll et haineux a part changer de partie et prier de tomber sur de meilleurs personnes.

Répondre à ce commentaire

Par zepifjezfjdge, il y a 4 mois (en réponse à Cptn Cancer):

Surtout qu'y même pas besoin de VPN pour changer son IP...

Répondre à ce commentaire

Par George Abitbol, il y a 4 mois via l'application Hitek :

Monde de merde... Plus sérieusement, qu'est-ce qui peut définir du harcèlement ? Par exemple moi sur TESO en PVP avec un ami online, on chicotait tous les gars qui sortaient du château, on était en furtif et dès qu'un gars passait, on lui pouillait sa gueule. Est-ce considéré comme du harcèlement ? En ce qui concerne les messages de haine écrits, le mieux est de les ignorer et en vocal, c'est plus compliqué mais en général il y a un mode muet. Bon, sinon j'avoue avoir fait pleurer un ado sur Black OPS II qui campait en le tuant de manière répétée au cut jusqu'au rage quit. Je n'en suis pas très fier mais c'est, je crois, la seule fois où j'ai été vilain.

Répondre à ce commentaire

Par hiloe, il y a 4 mois (en réponse à George Abitbol):

bravo tu es un connard

Répondre à ce commentaire

Par George Abitbol, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à hiloe):

Difficile de contester un argumentaire aussi bien ficelé.

Répondre à ce commentaire

Par zepifjezfjdge, il y a 4 mois (en réponse à George Abitbol):

Bien d'accord, aller jusqu'au ragequit c'est parce que la personne en face est nulle, rien ne l'empêche de quitter le serveur mais non elle s'obstine à rester et après parle de harcèlement... On en a à toutes les sauces aujourd'hui un peu comme le féminisme...

Répondre à ce commentaire

Par George Abitbol, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à zepifjezfjdge):

Ah ben voilà, se faire railler parce qu'on perd ça fait partie du machin, faut pas toujours tout prendre mal et en faire un drame. De nos jours tout est exagéré à l'extrême, le machisme, le féminisme, le racisme, l'homophobie, grossophobie, etc etc. C'est pour ça que le monde va aussi mal.

Répondre à ce commentaire

Par zepifjezfjdge, il y a 4 mois (en réponse à George Abitbol):

merciiiiii !!!!!

Répondre à ce commentaire

Par Bob Leponj, il y a 4 mois (en réponse à George Abitbol):

Ouai, je veux bien comprendre ton point de vue, mais faut pas oublier qu'il y a beaucoup de gens qui jouent au jeux vidéo pour... s'amuser
Et se faire insulter, ou prendre à parti par un autre joueur qui t'empèche purement et simplement de jouer (ce qui est le cas dans ce que tu raconte si j'ai bien compris), c'est pas vraiment amusant.
Je vois même pas ce que ça à de fun pour le "harceleur" (j'ai mis des guillemets parce que je trouve pas d'autre mots pour ce genre de personne, mais c'est peut-être un peu fort). En quoi c'est marrant de faire chier des gens?!

Répondre à ce commentaire

Par George Abitbol, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à Bob Leponj):

Pour le spawn kill sur TESO ce que ça a de fun c'est que tu traques ta cible, après l'avoir tué tu te deplaces et essaie de le tuer autrement. Un autre côté amusant c'est que souvent au bout d'un moment, ils se mettent à plusieurs à te chercher et que tu peux les descendre aussi séparément en les dispersant de manière habile. Au bout d'un moment tu es dépassé par le nombre de joueurs adverses et c'est eux qui viennent t'attendre à ton spawn, les rôles sont inversés et c'est tout aussi amusant de tirer au trébuchet ou à la baliste enflammée et de voir ses adversaires en panique, courir et sauter dans tous les sens. C'est pas du harcèlement, c'est du pvp.

Répondre à ce commentaire

Par Amy, il y a 4 mois (en réponse à George Abitbol):

Y'a une différence entre ton attitude in-game (tuer un mec à répétition) qui ne dépend que du level du mec en face
et insulter et être raciste dans le chat pour X ou Y raison

Répondre à ce commentaire

Par George Abitbol, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à Amy):

Voilà, insulter, intimider, la violence verbale en somme, c'est totalement différent.

Répondre à ce commentaire

Par Dartha, il y a 4 mois :

Les fragiles n'ont qu'à faire du solo ou du multi privé.

Répondre à ce commentaire

Par XXXyne, il y a 4 mois :

Je crois que League of Legends, le jeu auquel je joue le plus, aucun joueur n'est jamais fait flame en ranked par exemple
Tellement toxic, mais drôle des fois

Répondre à ce commentaire

Par XXXyne, il y a 4 mois (en réponse à XXXyne):

ne s'est jamais fait*

Répondre à ce commentaire

Par Bellus, il y a 4 mois via l'application Hitek :

Si les insultes compte comme un harcèlement ben j’en ai toute une collection. Mais je compte ça comme des trophées.

Répondre à ce commentaire

Par Bob Leponj, il y a 4 mois (en réponse à Bellus):

et bien j'ai l'honneur de t'annoncer que tu est un gros con

Répondre à ce commentaire

Par Bob Leponj, il y a 4 mois (en réponse à Bob Leponj):

Ah, je viens de me rendre compte que j'ai sans doute compris ton commentaire à l'envers... du coup c'est moi le gros con pour le coup. Désolé

Répondre à ce commentaire

Par Nekibri, il y a 4 mois :

T'es mineur ? T'es sur internet ? Tu dois avoir un adulte derrière toi. En théorie cela devrait se passer comme ça. Mais dans la réalité c'est tout autre.

Répondre à ce commentaire

Par Booby, il y a 4 mois :

Se faire gank par un rogue lvl max dans ma zone de pex lvl 20 c'est considéré comme du harcèlement ?

Répondre à ce commentaire

Par Wasteak, il y a 4 mois :

65% ont trouvé que c'était du harcelement et 35% savent passer outre.
Il y a des connards dans tous les jeux à tous les niveaux, c'est impossible de n'en avoir jamais croisé un.

A moins que les joueurs de candy crush comptent dans cette étude.

Répondre à ce commentaire

Par Nobody, il y a 4 mois :

et Mordhau est un beau concentrer de tout ça.

Y a pas besoin de faire partit du groupe différent des hétéros ou d'être d'une autre ethnie pour se faire harceler t'inquiète pas

Répondre à ce commentaire

Par Lollalecture, il y a 4 mois :

Le preoblème ne vient pas du jeu mais des personnes
Tu peux étendre ton étude à tous les domaines, tu verras bien qu'au final c'est partout pareil
Je suis même étonné qu'on ait besoin de faire des études pour en connaître le résultat

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Google Pixel 4 XL : le smartphone référence sous Android

Google Pixel 4 XL

Il y a 3 jours

Test Xiaomi Mi 9T Pro, un smartphone haut de gamme sans concession : fiche technique, prix et date de sortie

Xiaomi Mi 9T Pro

Il y a 3 jours

Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois