Epic VS Apple : la posture de justicier d'Epic Games a pris un coup

De Benjamin Auteur - Posté le 24 août 2020 à 10h59 dans High-tech
28réactions !
11 commentaires

Il y a une dizaine de jours commençait le feuilleton de l'affrontement inédit entre Apple et Epic Games, deux géants du numérique prêts à tout pour obtenir gain de cause. Le 13 août, Fortnite avait d'abord été banni de l'Apple Store pour avoir intégré des paiements internes à l'application ne correspondant pas aux règles d'Apple, et Epic avait alors lancé sa grande campagne de communication. En réponse, Apple avait menacé de bannir tout programme utilisant l'Unreal Engine 4 de ses produits, avant de tenter d'asséner, vendredi 21 août, un nouveau coup à l'éditeur de jeux vidéos.

Un accord préalable

Il faut garder en tête que depuis le début de cette affaire, Epic fait tout pour se donner une image de justicier qui tente de rétablir l'équilibre entre les grosses firmes comme Apple et Google et les développeurs. La campagne de communication anti-Apple lancée le 13 août avec une parodie de la publicité historique d'Apple pour le Macintosh, référençant à nouveau le roman 1984, en est un exemple frappant. Il s'agit d'ailleurs du meilleur atout d'Epic, qui a déjà reçu le soutien de plusieurs entreprises comme Facebook ou Spotify, qui ont publiquement annoncé être en accord avec la démarche, ou comme Microsoft, qui a défendu auprès d'un tribunal californien l'importance que revêt l'Unreal Engine 4 pour les développeurs.. Toutefois, s'il perd cette posture et le soutien de l'opinion publique, il se retrouvera pris entre les feux d'Apple et de sa communauté. Il est donc logique que la marque à la pomme ait souhaité frapper cette image, en rendant publique un document légal relatant les faits inhérents à l'affaire. Dans celui-ci, Apple mentionne le fait qu'Epic avait demandé à obtenir un accord spécial qui lui aurait permis de contourner les règlementations classiques d'Apple, ce que la marque leur aurait refusé.

Le 30 juin 2020, Epic a envoyé dans un mail à Apple une demande pour la mise en place d'une application Epic Games Store disponible dans l'App Store, qui permettrait aux utilisateurs iOS d'installer des applications d'Epic directement sans passer par l'App Store et qui offrirait des options de paiement dans les applications d'Epic autres que IAP. Schiller Decl.

Apple essaie donc bien de montrer que la posture d'Epic n'est qu'une façade, et que son objectif n'est pas d'obtenir un véritable changement de paradigme, mais bien de simplement pouvoir contourner les 30% de compensations demandé par les Stores IOS et Android et augmenter son profit.

La réponse d'Epic

Suite à la mise en ligne de ce document, Tim Sweeney, le PDG d'Epic, a rapidement réagi en montrant sur Twitter des captures d'écran des mails échangés entre les deux marques, arguant que la déclaration faites par Apple dans le document mis en ligne était "fallacieuse" et que les e-mails clarifieraient la position de l'éditeur. Vous pouvez le retrouver ci-dessous :

Comme vous pouvez le constater, l'élément mis en avant par Epic est la phrase "Nous espérons qu'Apple rendra également ces options disponibles à tous les développeurs iOS". Celle-ci est effectivement présente dans le quatrième paragraphe, juste après qu'Epic mentionne qu'un accord avec Apple serait "au bénéfice de tous les consommateurs". Il semblerait donc effectivement qu'Epic n'ait pas simplement demandé un accord à Apple, mais ait tout de même tenté de défendre, au moins en apparence, la cause des développeurs. Toutefois, au vu de la faible probabilité qu'Apple refuse, on peut tout à fait imaginer que Tim Sweeney se doutait que cet e-mail devrait tôt ou tard être rendu publique et l'aurait rédigé en conséquence. De plus, rien ne nous dit quelle aurait été l'attitude d'Epic si Apple avait accepté un accord particulier mais n'avait rien changé pour le reste des développeurs. 

Même si Epic se défend, il s'agit tout de même d'un coup difficile qu'Apple vient de lui porter, qui risque de fissurer l'image qu'en a l'opinion publique. A voir comment Epic répondra.

Une erreur ?

Source(s) : Kotaku

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : epicApplecommunication imagepubliqueTim Sweeneye-mailEpic GamesFortniteattaque en justice Epic Games Storeapp storepaiements internes

Commentaires (11)

Par Kylute, il y a 3 mois :

Je parie sur Apple

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 3 mois :

"au vu de la faible probabilité qu'Apple refuse"

Alors c'est soit "au vu de la faible probabilité qu'Apple ACCEPTE" ou au vu de la FORTE probabilité qu'Apple refuse". Mais pas un mix des deux, sinon ça n'a aucun sens dans l'article.

Répondre à ce commentaire

Par cBitos, il y a 3 mois :

Bah bien évidement que c'est pour leur profits et que les autres dev c'est juste pour se donner une image...
Ils veulent juste recup l'intégralité de l'argent de poche des gamins

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 3 mois (en réponse à cBitos):

Il est vrais que Apple ne fait pas sa pour leur profit personnelle, ils font sa pour leur pigeon, euh pardon, leur client.....

Dans l'histoire c'est Apple qui ce gave sur le travail des autres développeur tenir un store comme App store ne coûte pas si chère. Suffit de voir les bénéfice que sa leur rapporte, semblerait qu'en 2019 en 6 moi Apple aurait générer 25 milliard de revenu.

Répondre à ce commentaire

Par iTroll, il y a 3 mois :

*grab popcorn*

Répondre à ce commentaire

Par Bartabac, il y a 3 mois :

Dans les 2 cas le prix pour le consommateur est le même.
Epic veut garder les 30%.
Cela ne veut en aucun cas dire que le prix ait été revu à la baisse dans le cas ou Apple ait accepté et que Epic garde son pourcentage.

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 3 mois (en réponse à Bartabac):

Epic Games Store ne prend pas 30%, si Apple a retirer le jeu de sont store c'est justement par ce que Epic a donné la possibilité au joueur de passer directement par eux, au lieux de passer par le store de Apple et leur fameux 30%. Le joueur payait 30% moins chère en passant par Epic.

Répondre à ce commentaire

Par Rolf, il y a 3 mois :

Se faire passer pour le chevalier blanc, quand on prends en otage les joueurs avec des exclues d'un an... aime dès air !!

Répondre à ce commentaire

Par Lunar, il y a 3 mois (en réponse à Rolf):

Pense tu la même chose avec Origin (moins maintenant il me semble)? Uplay? Sony avec les jeu Playstation? Microsoft avec la Xbox? Netflix? Disney+ ? Ou même Apple et leur application obligatoire? Etc etc

Répondre à ce commentaire

Par WhyNot, il y a 3 mois (en réponse à Rolf):

"en otage les joueurs", c'est vrai que passer par un autre launcher pour jouer à un jeu c'est une prise d'otage...
C'est même pire que de devoir acheter une 2eme console pour jouer à tout les jeux que tu veux...

Répondre à ce commentaire

Par Truc Bidule, il y a 3 mois :

J'ai toujours trouvé ça étrange de défendre une entreprise en tant que consommateur sans y être affilié en tant qu'employé (et encore même ne bossant pour une boite ça empêche pas de cracher dessus) ou actionnaire.
Vraiment je ne comprends pas ce genre d'attitude.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 7 mois