Facebook prone la liberté d'expression quand ça l'arrange !

De Clémounet Auteur - Posté le 2 février 2015 à 10h45 dans Réseaux Sociaux
12réactions !
12 commentaires

Selon le New York Times, Facebook ne pratiquerait la liberté d'expression que quand ça l'arrange. Le réseau social de Mark Zuckerberg aurait fait fermer des pages qui publiaient des caricatures de Mahomet.  

L'attentat de Charlie Hebdo a fait émerger un mouvement pour la liberté d'expression à travers le slogan #JeSuisCharlie. Le monde entier s'est rallié aux cotés des français pour les soutenir contre les actes de terrorisme qui se sont attaqués à un principe fondamental de la République Française. Même Mark Zuckerberg y est allé de son message de soutien sur son réseau social, il écrivait le 8 janvier "Facebook a toujours été un lieu où les gens du monde entier partagent leur point de vue. Nous respectons les lois de chaque pays, mais nous ne laisserons jamais un pays ou un groupe de personnes dicter ce que les gens peuvent partager à travers le monde". 

Un message félicité par de nombreuses personnes, mais qui serait en réalité très démagogique. En effet, le réseau social qui aime mettre tout le monde dans sa poche, n'aurait pas respecté ce que son dirigeant déclarait le 8 janvier dernier. La semaine dernière le tribunal d'Ankara avait demandé la fermeture de pages qui "offensaient le prophète Mahomet", sinon le réseau social serait interdit en Turquie. Zuckerberg a donc préféré les 40 millions d'utilisateurs turques plutôt que la liberté d'expression. On ne connait pas le nombre de pages qui ont connu une fermeture, mais elles ont bien eu lieu. 

Heureusement qu'il déclarait "qu'ils ne laisseraient jamais un pays ou groupe dicter ce que les gens peuvent partager à travers le monde". Pour le fondateur de Facebook l'argent est donc plus important que la liberté d'expression. Une triste nouvelle dans ce climat où s'exprimer devient de plus en plus difficile et que les réseaux sociaux permettent justement de dire ce qu'on a dire. Il ne faut pas oublier que le Printemps Arabe a pu être possible en 2011, notamment grâce aux réseaux sociaux. 

Une erreur ?

Mots-Clés : liberte expressionje suis charlieMark Zuckerbergfacebook

Source(s) : New-York Time

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par Ben, il y a 5 ans :

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.

Répondre à ce commentaire

Par DashThony, il y a 5 ans (en réponse à Ben):

Une citation qui ne s'applique pas ici. Exprimer son opinion ne réduit pas la liberté des autres. Etre offensant ou attiser la haine ce n'est pas une suppression de liberté, c'est une provocation.
Dans ce cas précis, le problème n'est pas tant la provocation que la réaction des personnes qui se sentent offensées, ainsi que le rôle des différents médias dans la diffusion des messages.

Répondre à ce commentaire

Par MarcoBanderas, il y a 5 ans (en réponse à DashThony):

Entièrement d'accord avec toi

Répondre à ce commentaire

Par camille, il y a 5 ans (en réponse à DashThony):

Faire la différence entre liberté d'expression et respect devrait être de l'ordre de la moral et de l'éthique de chaque individu, pas du domaine juridique...

Dans un premier lieu il ne devrait pas y avoir d'offenses ouvertes et surtout gratuites de communautés d'individu.

En revanche, un point. C'est une page facebook, tout comme un site internet privé, ca ne relève pas du domaine public.
Dans ce cas-ci, tu devrais encore avoir le droit d'afficher ce que tu veux chez toi, puisque visible seulement par les gens souhaitant le voir, quand bien même le contenu soit franchement discutable.

Répondre à ce commentaire

Par DashThony, il y a 5 ans (en réponse à camille):

Tu soulèves un point important. Où s'arrête l'humour et où commence l'offense ?
Je pense que c'est là le principal problème que l'on a aujourd'hui. Chaque individu est différent avec des sensibilités et des goûts différents.
On peut trouver sur Internet beaucoup de sketchs/blagues que l'on pourrait classer dans la catégorie humour noir et qui peuvent pourtant être de bon goût et parfois accompagnés d'une certaine vérité (certains utilisent l'humour noir pour dénoncer par exemple). Pour autant, qui peut prétendre déterminer se qui est offensant et se qui ne l'est pas ?
C'est à chacun de faire la part des choses. Il faut savoir prendre le recul nécessaire pour faire cette distinction. Tout le monde n'a, hélas, pas l'intelligence de prendre ce recul pourtant vital pour la vie en société.

Répondre à ce commentaire

Par Thaâr, il y a 5 ans :

Ah parce que vous pensiez vraiment (naïveté infinie spotted) que Facebook n'était pas là pour faire du blé ???

C'est une société comme une autre, motivée par le profit. Rien à carrer de la liberté d'expression au final. Ce qui compte c'est le bonus de la fin de l'année.

Répondre à ce commentaire

Par Hyen0w, il y a 5 ans :

Comme s'il fallait en attendre plus de ce genre de personne.

Répondre à ce commentaire

Par Keroo56, il y a 5 ans :

Bah du moment que les démocraties mettent
pression sur lui pour ne pas accepter les photos/statuts de terroriste, "des statuts offensant, c'est de la même manière aussi que les Turcs mettent pression sur lui pour ne pas accepter les statuts ridiculisant Mahomet, "des status offensant".
Personnellement j'suis pas contre la liberté d'expression mais faut pas toujours chercher à frustrer les personnes.
"You know what hurts more? Words hurt more than Weapons do." The Interview.
Je suis pour le geste de Facebook.

Répondre à ce commentaire

Par Arthurotop, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Jeremy spotted

Répondre à ce commentaire

Par Calitcho, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Personnellement, je pense qu'on ne peut pas dire tout et n'importe quoi et prétexter la liberté d'expression. Ce qui peut-être anodin pour certains peut relever de l'insulte pour d'autres. Et il n'est point là question d'intelligence ou de société civilisée ou arriérée !! Il s'agit simplement de sensibilité différente puisque le monde est composé de différents peuples avec des histoires et horizons différents.
Il est donc tout à fait exact de dire que la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres !!!!!!!!!!
Les insultes gratuites ne doivent pas avoir cours, c'est intolérable.

Répondre à ce commentaire

Par WoodPeckerPGM, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Représenter le prophète interdit pour les musulmans, donc pas pour nous , point.

Répondre à ce commentaire

Par Sam, il y a 5 ans via l'application Hitek :

Quand on sait que le président Turc, Erdogan, a participé à la marche républicaine en soutient a charlie hebdo, c'est encore plus drôle.

.. Tellement d'hypocrisie autours de cette affaire..

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 jours

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 2 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 2 mois