Gathering Storm : on a pu profiter d'un accès anticipé au prochain DLC de Civilization VI, on vous dit tout

De GomeWars Auteur - Posté le 31 janvier 2019 à 16h13 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Après Rise and Fall en février dernier, voilà que Civilization doit se doter d'une nouvelle extension : Gathering Storm. Annoncée comme une grosse extension, Gathering Storm apporte son lot de nouveautés avec notamment l'apparition de catastrophes naturelles, de nouveaux dirigeants et d'un Congrès mondial, mais pas que. 2K nous a gentiment offert un accès anticipé à cette extension. Vaut-elle le coup ? On vous dit tout.

attention aux éruptions volcaniques

Le 14 février prochain, certains fêteront la Saint-Valentin à deux, trois, ou en famille, quand d'autres pourront découvrir Gathering Storm, prochaine extension de Civilization VI. Outre sa fournée de nouveaux dirigeants, ce DLC décide de se focaliser sur les excès de rage de la Nature : les catastrophes naturelles. Certaines ont marqué l'histoire comme l'éruption du Vésuve qui a détruit Pompéi, le tsunami qui a frappé l'Asie du Sud et du Sud-Est en décembre 2004 ou encore le séisme de Valdivia en 1960.

Gathering Storm les introduit et oriente son gameplay autour avec l'apparition de volcans et d'éruptions volcaniques, d'inondations, de sécheresses, de tornades, de fissures géothermiques ainsi que différentes tempêtes. Des catastrophes naturelles causées par l'homme sont également au programme. En effet, le jeu inclu désormais le réchauffement climatique. Ainsi, plus vous polluez, plus la température augmentera, menant à la fonte de la calotte polaire et la montée du niveau des océans. Vous l'aurez compris, les villes côtières peuvent être avantageuses, elles devront toutefois subir votre avancée industrielle. 

Exit les nouveaux dirigeants, sur lesquels nous reviendrons un peu plus bas, ce DLC fait le plein de nouveaux bâtiments et surtout, apporte dans son sillage une nouvelle ressource : l'électricité. L'électricité, en plus d'être nécessaire au bon fonctionnement de certains bâtiments de l'ère industrielle, donne désormais une véritable utilité à certaines ressources. Pour produire de l'électricité, vous aurez besoin de bâtiments spécifiques. Certains bâtiments auront besoin de combustible comme le charbon, le pétrole ou l'uranium. Toutefois, la contrepartie de cette production énergétique est incarnée par un rejet de CO2, qui augmente en fonction de vos bâtiments polluants. 

Produire et polluer peut vous permettre d'avancer rapidement. Toutefois, vos villes côtières risquent d'en payer le prix fort par la suite, à mesure que la température grimpe. Si la grosse majorité de vos villes se situent dans les terres, vous pouvez éventuellement polluer comme un pays des BRICS, avec pour objectif de noyer les villes adverses. Une stratégie peu honorable mais que voulez-vous, la victoire n'a pas de prix. 

pour éviter que ça coule, il suffit de boucher

Toutefois, des projets de construction permettent de se protéger de certaines catastrophes naturelles. Les barrages, par exemple, peuvent être utilisés pour contrer les inondations et ainsi, sauver vos aménagements. Des projets généralement coûteux qui nécessitent de gros coûts de production, à voir si faire perdurer vos fermes est suffisamment rentable pour entreprendre ce genre de projet. Là encore, Gathering Storm tient à donner davantage d'importance à certains terrains comme les plaines inondables. Des terrains qui ont davantage d'impact sur le cours d'une partie et qui appellent à la réflexion. Une rivière est une excellente source de nourriture mais l'est-elle suffisamment pour risquer d'inonder une partie de sa cité ? 

Pour rester dans le domaine des terrains et plus particulièrement des biomes, les nouveaux dirigeants apportés par l'extension révolutionnent parfois l'appréhension d'un début de partie. Plusieurs de ces dirigeants sont spécialisés dans l'aménagement de terrains spécifiques. Le Canada fleurira dans la toundra quand le Mali s'enrichira à ne plus savoir quoi acheter dans le désert. Les montagnes ont également une véritable utilité grâce aux tunnels, même si ce sont les Incas, poussés par Pachacuti qui en profiteront le plus. Chaque nouveau dirigeant a été pensé pour occuper une place précise dans Civilization VI. Des spécialisations qui étaient, jusqu'ici, laissées vacantes. Il est plaisant de pouvoir débarquer dans une terre enneigée sans devoir appréhender son expansion de peur de tomber derrière. 

Bien évidemment, certains de ces dirigeants semblent un poil trop forts une fois déposés dans leur habitat de prédilection. La nourriture que peut engranger les Incas, par exemple, est à la limite de l'absurde. Mais alors que les collines rapportent nourriture et production, leur capacité à générer de la production des montagnes semble un poil exagéré. Et même si cette civilisation ne repose pas sa croissance sur l'or, certains gouverneurs viendront régler le problème. 

Par ailleurs, même si aucun nouveau gouverneur n'a fait son apparition avec Gathering Storm, certaines promotions ont été modifiées, pour une question d'équilibrage. Un gouverneur comme Pingala peut désormais être considéré avec intérêt lors de l'obtention de votre première promotion. Une modification importante qui agrandit véritablement le spectre des possibilités de début de partie, accentuant dans un même temps la spécialisation de telle ou telle ville. Un changement nécessaire qui s'intègre parfaitement à Gathering Storm et son lot de nouveautés qui impactent drastiquement le cours d'une partie. 

De nouvelles merveilles, naturelles et humaines, sont apparues. Certaines sont, bien évidemment, prioritaires sur d'autres mais là encore, s'imbriquent dans ce système de spécialisations tant mis en avant par ce contenu additionnel. Autre nouveauté de Gathering Storm, c'est la réapparition du Congrès mondial. Débarqué dans Civilization V avec Brave New World, le Congrès mondial atterri également dans ce second add-on de Civilization VI

Le retour du G8

Le Congrès mondial est désormais débloqué dès le début de la partie, une manière d'augmenter son impact sur le cours de votre histoire. Les mentions votées sont également revisitées : activité supplémentaire ou en moins pour une ressource de luxe choisie, coût supplémentaire en production, en foi ou en or pour la production d'unité, les votes sont effectués en échange de faveurs diplomatiques, une nouvelle ressource. Des faveurs diplomatiques peuvent également servir de monnaie d'échange, de manière à assurer la validation d'une loi. 

Le Congrès mondial, accessible alors même que certaines civilisations vous sont inconnues, offre aussi la possibilité de se liguer contre un adversaire en particulier. Un outil bonus qui apporte du contenu sans pour autant incarner une carte maîtresse au cours d'une partie. Néanmoins, le Congrès mondial apporte un contenu supplémentaire appréciable, équivalent à celui de Civilization V

Côté dogmes et technologies, Gathering Storm ajoute une multitude de nouvelles recherches de l'ère futuriste. Des recherches aléatoires qui changent entre deux parties. Ainsi, une fois cette époque atteinte, difficile de se préparer à l'avance. Des technologies qui permettent notamment de récupérer davantage de ressources et ainsi, augmenter la production énergétique. Un coup de boost notoire qui vient briser la monotonie des derniers tours.

Conclusion 

Avec sa flopée de nouveaux dirigeants spécialisés, ses catastrophes naturelles, son Congrès mondial, ses nouveaux bâtiments, technologies et dogmes, Gathering Storm renouvèle à merveille le gameplay de Civilization VI. Les nouveaux dirigeants semblent plus travaillés encore que les actuels, mieux pensés également. Les biomes problématiques peuvent désormais être exploités comme bon nous semble. Les catastrophes naturelles jouent un rôle majeur sans pour autant s'accaparer toute l'attention. La pollution vient soulever la problématique du réchauffement climatique, une fenêtre ouverte sur nos problèmes réels. Malgré son prix élevé (39,99 € sur Steam), Gathering Storm se présente comme un must-have pour tous les amoureux de Civ VI. Firaxis et 2K ont prouvé être des adeptes du DLC à outrance, même si le contenu apporté vaut souvent le coup.  

Une erreur ?

Mots-Clés : Gathering StormCivilization VIpreviewextensioncatastrophes naturelles

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par juda, il y a 4 mois :

One Last Turn ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Rage 2 : l'Apocalypse selon Saint-Cross

Rage 2

Il y a 7 jours

Note : 7,75
Critique Avengers : Endgame, une suite sympathique, mais qui va diviser (sans spoilers)

Avengers : Endgame

Il y a 4 semaines

Note : 7
Test Huawei P Smart 2019, un smartphone au rapport qualité-prix très intéressant : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei P Smart 2019

Il y a 2 mois

Note : 7,6