Rechercher Annuler

Google : cette IA peut prédire le moment de votre mort avec précision

De Tahar Sadaoui - Posté le 8 août 2021 à 16h56 dans Science

Si vous pensiez que Google en savait déjà beaucoup sur vous, il se pourrait que la suite vous perturbe quelque peu. Car sa quête incessante de connaissances a récemment pris un tournant légèrement effrayant, mais très utile sur le plan médical.

l'ia de google medical brain

Une étude dernièrement publiée dans npj Medical Medicine fait appel à une nouvelle intelligence artificielle (IA) sur laquelle l'équipe Medical Brain de Google a travaillé. Cette IA a été entrainée à prédire la probabilité des patients entrant à l'hopital d'en sortir vivants.

Un essai de son algorithme a montré qu'elle pouvait prédire la probabilité de décès avec une précision de 95%, ce qui est bien meilleur que le système du "Early Warning Score" (score d'alerte précoce) utilisé dans les hopitaux, qui est un outil visant à faciliter l'évaluation clinique des patients en détectant de manière précoce la détérioration de leur état clinique.

Dans un cas rapporté dans l'étude, une patiente atteinte d'un cancer du sein à un stade avancé a été admise à l'hopital. Ses poumons étant remplis de liquide, elle a été examinée par plusieurs médecins et a subi un scanner. Selon l'évaluation de l'hôpital, elle avait 9,3% de chances de mourir pendant son séjour, sur la base de ses signes vitaux tels que la fréquence respiratoire, la pression sanguine et le pouls.

L'IA de Google a effectué sa propre évaluation sur la même patiente, évaluant selon les chercheurs de l'étude 175 639 données présentes dans son dossier. Il s'agissait notamment de données qui ne sont normalement pas prises en compte lors de l'évaluation des patients. L'IA a pu ainsi accéder à des données jusqu'alors hors de portée, telles que des PDF de notes prises par des médecins et des infirmières indiquant des signes d'épanchement pleural malin (accumulation de liquide autour des poumons) et un risque potentiel d'escarre.

En examinant ces données, l'IA a estimé que le risque de décès de la patiente pendant son séjour était de 19,9%. Elle est décédée 10 jours après son admission. Comme l'IA de Google a pris en compte davantage de données que le système d'évaluation habituel de l'hopital, elle a été en mesure de faire une prédiction plus précise.

des diagnostics plus précis que ceux des humains

Globalement, l'étude a montré que l'IA était capable de prédire la mortalité des patients 24 heures après leur admission, avec une précision de 95% dans l'un des hopitaux testés, et de 93% dans l'autre. Ces résultats sont nettement meilleurs que ceux du modèle prédictif traditionnel de l'hôpital (le score d'alerte précoce amélioré), qui prévoyait la mortalité avec une précision de 85 et 86% respectivement.

La précision des prédictions est due aux données supplémentaires que l'IA a pu traiter. Le professeur associé à l'université de Stanford, Nigam Shah, a déclaré à Bloomberg que normalement, lorsqu'on prédit l'issue d'un patient, la partie la plus chronophage consiste à rassembler toutes les données dans un format lisible. Les auteurs ont écrit dans leur étude :

En général, les travaux antérieurs se sont concentrés sur un sous-ensemble de fonctionnalités disponibles dans le DSE (dossier médical électronique), plutôt que sur toutes les données disponibles dans un DSE. Ce qui inclut les notes cliniques en texte libre, ainsi que de grandes quantités de données structurées et semi-structurées.

Concrètement, le système d'IA de Google s'accomode bien d'un grand nombre de données pas nécessairement rassemblées de manière structurée. Il crée des prédictions plus précises avec moins de travail de la part des humains.

Avec l'évolution exponentielle des nouvelles technologies, nombreux sont ceux craignant que ces dernières représentent une menace pour l'humanité plutôt qu'une source de progrès. C'est particulièrement le cas avec l'IA, ayant nourri l'imaginaire collectif à travers différentes œuvres depuis des décennies, et qui suscite en nous autant de peur que de fascination. Mais à ce jour, l'IA reste un outil, et utilisée à bon escient, elle pourrait permettre à l'humanité de progresser bien plus encore. Du moins, pour le moment.

Une erreur ?

Mots-Clés : googleintelligence artificielleMédecinehôpitalMedical Brainearly warning scoreEWSStanfordnpj Medical Medicine

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par Chichi, il y a 9 mois :

Super intéressant ! Mais du coup j'ai une question : est-ce que parmi les données il y a également les effectifs hospitaliers, la qualité du médecin, etc ?

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 9 mois :

Alors ça va juste permettre dans le futur aux assurances de faire péter les prix et de mettre hors de la société ceux qui présentent trop de risque. Ca va juste servir les grands groupes. Et si vous me croyez pas dites vous que les assurances achètent déjà des tonnes de données aux applications mobiles sportives etc. afin de faire votre profil et de savoir si vous êtes un bon investissement ou non.


De plus ce genre d'IA gâche ce qui fait que la vie est la vie, c'est-à-dire le hasard et la méconnaissance du futur. C'est triste de se réjouir d'une telle avancée qui finalement bien qu'intéressante sur le plan technologique pousse un peu plus notre existence loin de son humanité.

Répondre à ce commentaire

Par Maniax, il y a 9 mois (en réponse à Glandalf):

Pour la première partie je suis d'accord, il y aura certainement des dérives.
Mais pour la seconde par contre ... Réduire le hasard sur des sujets comme la maladie ou la mort "gâche" la vie ? J'aurais tendance à penser que c'est l'exact inverse !

Répondre à ce commentaire

Par Percolator33, il y a 9 mois (en réponse à Maniax):

Si demain il existe une application qui avec un tau de 100% de chances de prédiction correct te dis que tu vas mourir dans 1 an, sûr, alors oui, tu vas peut être quitter ton travail et aller faire un tour du monde ou que sais-je, mais c'est sûr que tu vas plus prendre de dégâts psychologiques que si tu avais été dans l'incertitude et convaincu qu'il te restait entre 30 et 50 ans à vivre.
Le pire c'est que si demain une telle application existe, le jour ou tu vas a la banque pour financer ton tour du monde, ils vont te dire : "désolé Monsieur, ça va pas être possible".
Encore pire, suivant le niveau d'informations médicales auquel respectivement le patient et les banques/assurances auront accès, si ça se trouve un mec de 25 ans qui ira demander un prêt achat immobilier se le verra refusé !

Répondre à ce commentaire

Par Maniax, il y a 9 mois (en réponse à Percolator33):

Ou alors il sera possible de mettre immédiatement en place des soins adaptés pour rallonger la dite espérance de vie. Faut pas tout le temps imaginer les pires scénarios comme les seuls possible.

Répondre à ce commentaire

Par Et?, il y a 9 mois :

Moi je suis plus fort que l'IA : tout le monde meurt un jour avec une précision de 100%

Répondre à ce commentaire

Par El Gringo, il y a 9 mois (en réponse à Et?):

faux

Répondre à ce commentaire

Par django, il y a 9 mois :

Je suis mitigé ... Sur une patiente donnée, la méthodologie empirique donnait 10% de chance de décès, l'IA a donné 20% ... sur un cas ... aucune des deux méthodes ne dépassait les 50% ... bref, rien de vraiment impressionnant.

Et mitigé aussi sur l'aspect "l'IA a accès aux PDF avec les notes manuscrites des médecins", si ce sont des notes réellement manuscrites puis scannées, je serais curieux de voir le % de justesse de l'OCR

Répondre à ce commentaire

Par groo, il y a 9 mois (en réponse à django):

Houlà, t'as perdu déjà 70% des lecteurs d'Hitek (et 98% de leur journalistes) avec des gros mots comme OCR et pourcentage de justesse.
On parle du fait que l'IA n'est qu'un algorithme qui repose sur des mots clés, et que si ces mots clés ne sont pas utilisés, alors ça vaut que dalle, ou on laisse pourrir ?

Répondre à ce commentaire

Par mwzim, il y a 9 mois (en réponse à django):

Lire le charabia d'un médic ? Aucun humain lambda le peut, seuls les médics arrivent à se lire entre eux, encore que je les soupçonnent de faire semblant... Alors une IA... Je doute que le mec qui la dev est eu une quelquonque idée de comment lui dire que par exemple le charabia 4\\/G1||3 veut dire angine .... ^^

Répondre à ce commentaire

Par Yazou, il y a 9 mois :

Super, ça va juste permettre de faire le tri entre les gens que l'on va soigner de ceux que l'on va laisser mourir. De belles économies en perspective...

Répondre à ce commentaire

Par JackoJack, il y a 9 mois :

Euh ça fait peur

Perso, mon algorithme me dit que depuis Adam et Eve, le savoir n'a jamais été utilisé à bon escient pour faire évoluer l'humanité mais l'asservir... je lol!!

Donc ça me fait peur pour l'avenir.

Elysium, minority report, ...

Je go créer la résistance contre Skynet!!!! (Tatam tam tatam, toi aussi ta kiffer avoue lol)

Plus sérieusement, comme dis dans les commentaires, le fossé des inégalités va Encore se creuser malheureusement.

Qu'on ne me dise pas que la machine va choisir entre un pauvre et un riche dans le calcul des chances de façon neutre! le porte monnaie fait partie de la formule aussi ahahah

Je vois ces cons, adorés et prier la machine comme une entité divine! Attendez dieu serait une IA qui aurait remonté le temps?? La boucle temporelle est bouclée (je pars écrire un bouquin là dessus)

La seule chose intelligente que j'ai à dire:
Bravo à l'IA qui sait déchiffrer les notes manuscrites, parce que chapeau pour déchiffrer une ordonnance des moments!

Répondre à ce commentaire

Par Arkham, il y a 9 mois :

J'ai du mal à suivre certains sur le coup, le tri est une bonne chose dans ce cas. En tant que médecin, si je vois quelqu'un avec 90% de risque de mortalité, ça veut dire qu'on a 10% de probabilité de le sauver, donc je mettrai plus de moyens en oeuvre à sa disposition, j'hésiterai moins à demander des examens complémentaires, je rapprocherai les surveillances etc...

Alors que quelqu'un à 5% de décès, ça veut dire qu'il a peu de risque théorique de faire des complications et donc qu'il suffit d'une prise en charge normale "de routine"

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.