Rechercher Annuler

Justice League : le Snyder Cut est-il vraiment le meilleur film de super-héros ?

De Gaetan Auteur - Posté le 8 avril 2021 à 8h36 dans Cinéma

Sorti le 18 mars 2021, le Snyder Cut fait couler beaucoup d'encre. Véritable phénomène, il a suscité beaucoup d'engouement, autant parmi les fans de DC que chez les cinéphiles, à tel point que certains n'hésitent pas à revendiquer que Zack Snyder's Justice League est le meilleur film de super-héros. Mais est-ce vraiment le cas ? Et qu'est-ce que cette formulation implique vraiment ? 

Attention : cet article n'a pas pour vocation à faire la critique du Snyder Cut. Si certains éléments critiques seront bien présents, son véritable objectif consiste à analyser le rapport que les fans entretiennent avec le Snyder Cut. 

Crevons l'abcès

Commençons d'abord par crever l'abcès. L'auteur de ces lignes n'est pas particulièrement fan du cinéma de Zack Snyder. Ce qui ne l'a pas empêché de beaucoup apprécier certains de ses films, comme L'Armée des Morts et Batman v. Superman. Cependant, s'il faut reconnaître d'immenses qualités à son cinéma, certaines caractéristiques peuvent être, pour certains cinéphiles, profondément exaspérantes (son utilisation des CGI, son usage du ralenti, sa manière de dépolitiser les oeuvres qu'il adapte). 

Malgré cela, nous avons pris beaucoup de plaisir à regarder Zack Snyder's Justice League. Bien qu'il s'agisse d'un film de Zack Snyder au carré, et que de ce fait les caractéristiques citées plus haut sont exacerbées, le film est un objet particulièrement intéressant à analyser. Pour le film en lui-même, déjà, mais également pour ce qu'il signifie pour ceux qui l'ont apprécié. Et c'est plus particulièrement sur ce deuxième point que nous voudrions revenir aujourd'hui. 

Parce que depuis sa sortie, les réseaux sont inondés de messages, expliquant combien Zack Snyder's Justice League est le meilleur film de super-héros, combien il est urgent que la Warner refile les clés du DCEU à Zack Snyder, combien il est important que la major Hollywoodienne produise le Snyderverse. On a tous vu passer ces hashtags #RestoreTheSnyderverse

Le meilleur film de super-héros ? 

Pour beaucoup de fans, Zack Snyder's Justice League est le meilleur film de super-héros jamais sorti. Si bien évidemment ces assertions sont peut-être écrites dans la précipitation, elles méritent néanmoins d'être questionnées. Après tout, Zack Snyder's Justice League n'est pas le seul film de super-héros qui pourrait mériter la première place du podium : on songe notamment à The Dark Knight de Christopher Nolan. 

Comment se fait-il que des fans en arrivent si rapidement à cette conclusion ? Mettons de côté, pour l'instant du moins, les circonstances dans lesquelles le film a été produit : s'il est vrai que la comparaison entre la version cinéma et la Snyder Cut a pu jouer en sa faveur, il serait malhonnête d'expliquer le succès du film uniquement par ce prisme-là. Le film possède d'immenses qualités, c'est indéniable. 

Cependant, il est possible qu'une partie de l'immense succès du film  repose sur les nombreux messages métadiégétiques que Zack Snyder a distillés dans son œuvre. Et là, quelques mots d'explication. Plusieurs éléments du film ressortent en effet d'un auteurisme plus ou moins appuyé : le format 4/3, le chapitrage, le projet de sortir une version N&B (comme Parasite de Bong Joon-ho et Mad Max : Fury Road de George Miller). 

Ces éléments d'auteurisme font entièrement partie de la stratégie de Zack Snyder. Depuis l'annonce du Snyder Cut, le cinéaste, avec l'assentiment du studio Warner, a tissé un narratif extrêmement rôdé : celui de la confrontation entre un réalisateur-auteur et un studio. Si nous ne nions pas que cette confrontation ait pu avoir lieu, reconnaissons toutefois qu'une fois passées les réticences initiales, la Warner a plutôt joué le jeu dans la communication du Zack Snyder's Justice League, au point de faire amende honorable, et de faire du film un élément-clé dans la promotion de sa plateforme HBO Max.

Dès que commence le film, le spectateur est conditionné, autant par la communication du studio et du cinéaste que par le format 4/3, pour voir Zack Snyder's Justice League non pas uniquement comme un film de super-héros, mais comme un film d'auteur. Quand bien même Zack Snyder ne fait rien de son chapitrage, quand bien même la promesse d'une version en Noir et Blanc n'a, en vérité, de valeur que pour les afficionados, tous ces éléments permettent au film de dépasser sa propre condition

Il nous faut maintenant prendre de l'avance sur un reproche que vous pourriez nous faire. Oui, nous faisons une distinction entre cinéma de divertissement (dans lequel on range les films de super-héros) et cinéma d'auteur. Ce faisant, nous ne dévaluons nullement le cinéma de divertissement, et nous avons conscience que la frontière qui existe entre les deux types de cinéma peut, parfois, être très ténue, comme en a témoigné le film Joker de Todd Philipps. Par ailleurs, Zack Snyder nous pousse à faire cette distinction. Il y a d'un côté le cinéma de divertissement, qui rentre dans le moule des studios (comme les films du Marvel Cinematic Universe, Justice League version Joss Whedon, la version cinéma de Suicide Squad) ; de l'autre, le cinéma d'auteur. 

Survient alors un problème : le réalisateur et le studio nous poussent à apprécier un film d'auteur (ou voulu comme tel) comme un film de divertissement. Il en découle, nécessairement, une certaine supériorité du film par rapport aux films de divertissement habituels, qui n'ont, pour la plupart, aucune ambition auteuriste. Si la question "Le Snyder Cut est-il un bon film de super-héros ?" mérite une réponse, elle ne doit pas nous faire oublier une autre question, tout aussi importante : "Zack Snyder's Justice League est-il un bon film d'auteur ?" Aux spectateurs, maintenant, de trancher si le film tient plus du film de divertissement que du film d'auteur, ou si le réalisateur a su trouver une juste voie entre les deux.. Ce qui est peut-être la question qui mérite le plus d'être posée.

Le SnyderVerse, victime de sa communication ?

Si nous n'avons pas vocation, dans cet article, à répondre à cette question (le débat est ouvert dans les commentaires), nous n'allons pas rien en faire. Parce qu'il nous semble que cette question est la clé permettant de comprendre le conflit qui oppose Warner Studio et les fans à propos du SnyderVerse. Comme nous l'avons dit plus haut, de nombreux fans demandent avec ferveur au studio Warner d'officialiser la sortie du SnyderVerse, et ont reçu une fin de non-recevoir de la part de la patronne de la major, qui a eu des mots très forts à l'égard des spectateurs, qualifiant certains fans de "toxiques". 

Comment analyser le refus acharné de la Warner de lancer officiellement le Snyderverse ? Il nous paraît que Warner Bros n'apprécie que très moyennement les retombées du Zack Snyder's Justice League sur la perception qu'ont les fans du studio. S'il a fallu, pour un temps, accepter la communication de Zack Snyder concernant SON film, la major ne souhaite pas voir l'une de ses licences-phares, le DC Extented Universe, lui échapper

En affirmant pouvoir faire du cinéma d'auteur avec le DC Extented Universe, Zack Snyder a réussi le pari de réunir les spectateurs lassés par la formule du Marvel Cinematic Universe et les fans déçus des échecs du DCEU, se positionnant de facto comme le maître-artisan de la licence DC. Ce qui ne convient nullement à Warner, qui souhaite avoir le mérite des succès du DCEU, à l'instar du studio Disney, à qui l'on attribue celui du Marvel Cinematic Universe. Depuis la sortie de Joker de Todd Philipps, Warner a établi une ligne démarcative très claire entre le DCEU, qui est l'oeuvre d'un studio, et d'autres films qui tendraient plus vers le cinéma d'auteur, à l'instar de Joker et The Batman de Matt Reeves

 Accusé (à raison, sans aucun doute) de s'être montré trop ingérant dans la création de Justice League (ce qui est, en soi, le fonctionnement habituel de toutes les majors hollywoodiennes dans de telles entreprises), la Warner voit sa propre légitimé menacée aux yeux du public. En un sens, on peut dire que le SnyderVerse a été condamné par la communication autour de Zack Snyder's Justice League et son succès

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : justice leagueZack Snyder's Justice LeagueHBO MaxWarner Broszack snyderdceu

Commentaires (13)

Par Old Yoda, il y a 2 jours :

Très intéressant. Je rajouterais que la Warner ne peut tout simplement pas viser la salle avec des films de quatre heures. Et je ne suis pas sûr que HBO Max permettrait de les rentabiliser.

Répondre à ce commentaire

Par Qwarit, il y a 2 jours :

Pour moi on reste très très loin d'un cinéma d'auteur. Ce n'est pas mettre des chapitres et un format différent qui fait d'une œuvre un film d'auteur.

Pour moi le seul problème du DCEU c'est Warner qui ne parvient jamais a assumer ses choix. Ils ont pris un parti de faire un univers plus sombres et plus "réalistes" que Marvel et ne l'ont jamais assumé. C'est là qu'ils ont perdu le public. Ils ont en cours de route voulu changer pour essayer de faire du Marvel et plaire à un plus grand public (pognon avant tout évidemment). Le problème c'est qu'ils ne savent pas faire du Marvel donc ils ont pas réussi à ratisser plus large et ils ont perdu une partie du public qui ne voulait pas du Marvel.

Ils ont fini par se tirer la dernière balle en changeant complètement la première version de Justice League une fois qu'un réalisateur qui dit "oui amen à tout" est arrivé.

Ils sont tellement à côté de la plaque dans leurs choix c'est hallucinant. Quand on voit le succès du film Joker qui est ultra sombre et ultra réaliste, c'est bien la preuve qu'on peut faire des films sur le thème des super héros qui fonctionnent.

Me concernant j'ai vraiment bien aimé ce second volet de justice League même si certaines choses étaient pas parfaites comme les trops nombreux ralentis qui souvent n'amènent rien à part se faire la réflexion qu'il est normal que le film dure 4h. Le manque de chorégraphie entre les persos. La nullité des scènes d'action de Batman par rapport au film de Batman Vs Superman ou encore un trop gros nombres d'intrigues différents commencées.

Répondre à ce commentaire

Par Noruk, il y a 2 jours (en réponse à Qwarit):

Je trouve, sans vouloir te corriger, que l'approche de Snyder sur le super montre plus un coté divinité que réaliste, le monde est réaliste mais les super non

Répondre à ce commentaire

Par Mrgoodgift, il y a 2 jours :

Alors :
1 - Non, ce n'est clairement pas le meilleur film de super-héros.
2 - Cinéma d'auteur et cinéma de divertissement ne sont pas deux opposés.
3 - Dans la cas d'une production aussi chaotique que celle-ci, je ne pense pas qu'on puisse parler de film d'auteur...

Répondre à ce commentaire

Par Noruk, il y a 2 jours :

Je vais citer un des plus grands paroliers de notre siècle :
Pour répondre à cette question, il faudrait savoir qu'est ce qu'un mauvais film de super-héros ? Et pour répondre à cela, il faudrait se poser cette question, qu'est ce qu'un film de super-héros ? Ce qui entraîne une nouvelle question, qu'est ce qu'un film ? - Karim Debache chroma (rearranged ok)

Mais juste pour dire, il y aura toujours des gens pour ne pas aimer tel ou tel truc, et d'autre pour les aimer, alors avoir un avis objectif et dire que la snyder cut et le meilleur film de super-héros, je ne suis pas d'accord parce qu'on a incassable, kick ass, ou même le premier Avengers, dans mon cas, ​qui sont de très bons films pour beaucoup aussi.

Tous ces films sont différents dans leur approche du super-héros et sont pour le coup assez difficiles à comparer.

Répondre à ce commentaire

Par Papy Mougeot, il y a 2 jours (en réponse à Noruk):

Et l'une des forces de Marvel à ce niveau est que si tous ces films sont forcément des films de super héros, chacun a une identité qui peut le rattacher à un autre genre, Cap 1 est un film de guerre, Cap 2 plus thriller techno, etc.
Le "seul" point commun, c'est qu'il y a un perso en tenue bizarre avec des capacités un peu bizarres. Donc peut on vraiment le considérer comme un genre ?

Répondre à ce commentaire

Par wasteak, il y a 2 jours :

Bon article !

Perso je suis pas fan de mettre les films dans des cases (divertissement, auteur, etc). Un film est un film. Ils reposent tous sur les mêmes bases et bien qu'ils puissent avoir des objectifs différents, ce qui fait les qualités et les défauts d'un film ne changent pas.

Bien trop souvent on confond l'apréciation que l'on a eu a regarder un film et sa qualité. On va souvent sortir l'excuse du "oui mais c'est pas un film d'auteur, c'est du divertissement" pour justifier qu'on ait apprécié le visionnage d'un film alors qu'il n'a pas de grandes qualités.
L'apréciation est subjective, la qualité est objective.

On aiment regarder certains films malgré leur piètre qualité (la définition même de nanars) et certains n'aiment pas certains films dont la qualité est reconnue (par exemple certains n'arrivent pas a accrocher au seigneur des anneaux).
Et c'est d'ailleurs pour ca que les systems de notations de films sont complètement éclatés au sol et n'ont quasiment aucune valeur.

Concernant warner, leur raisonnement est surement que faire un film de qualité coute plus cher et est plus risqué.

Répondre à ce commentaire

Par Tur, il y a 2 jours via l'application Hitek :

The Dark Knight en 1 ère place ! :D

Répondre à ce commentaire

Par TonkeyKong, il y a 2 jours :

Ce n'est pas le meilleur film de super héros. Par contre, s'il y a une suite et que la WB donne carte blanche, là je peux dire que ce serait potentiellement un très bon film de superhéros, peut-être le meilleur.

Répondre à ce commentaire

Par Papy Mougeot, il y a 2 jours :

Il est important... que Warner permette à ses films de développer ses persos, plutôt que de rusher pour essayer de rattraper Marvel.
C'est tout ce que ce film peut prouver.
Ah si, et aussi que si les studios américains laissent un peu plus les coudées franches à un réalisateur, on a un produit moins standardisé et plus appréciable. Mais avait on encore besoin d'une autre preuve de cette évidence ?

Répondre à ce commentaire

Par Lecture-dc.fr, il y a 2 jours :

Pour moi, Justice League Snyder Cut n'est pas le meilleur film de super-héros. C'est un très bon film qui révèle enfin Darkseid : d'ailleurs je me suis mis un objectif sur mon blog Lecture DC (lien sur le commentaire) par rapport à ce Super-Vilain emblématique de DC Comics.

Personnellement, je mettrais Batman The Dark Knight et Man of Steel en tant que meilleur film de super-heros. Dark Knight, car j'ai grandi avec ça + la série animée des années 90 et Man of Steel car ça a été une claque pour moi de découvrir Superman. Ça m'a d'ailleurs poussé à lire les comics et créer mon ordre de lecture DC Comics de l'âge moderne que je partage sur le blog Lecture DC. Et j'ai vraiment appris à aimer Superman alors qu'avant j'avais beaucoup de mal avec ce super-héros.

En tout cas articles très intéressants. :) Et j'avoue que la Warner me casse un peu les c****le parfois. En tout bien tout honneur haha ^^

Répondre à ce commentaire

Par Fox, il y a 2 jours :

je n'ai jamais abordé un comics comme si j'avais affaire à une œuvre littéraire donc un film de super héros je l'aborde comme un film de super héros.
Idem quand je regarde une prétendue comédie, je n'en attends pas un drame. Il y a ce à quoi je m'attends et ce que le film me dispense.
La réussite dépends s'il dépasse mes attentes ou à minima les confirme.

L'écurie Marvel a réussi quelques excellentes "transpositions" de comics, et Snyder a réussi à rendre crédible l'univers DC (plus délicat à transposer) sans basculer dans l'autodérision (on lui reproche d'ailleurs)

En ce sens, je trouve qu'avoir un cinéma de super héros, avec des alternatives au ton plus grave fait la force de Snyder. Son "abus" des ralentis, des cgi ne sont pas selon moi des tares, car elles font partie de sa manière de raconter. Il est l'illustrateur. Certains aiment les traits vifs et gras (comme Franck Miller), d'autre pas.

Le principale reproche que je ferais à Snyder, ce sont plutôt ses incohérences dans ce qu'il raconte (comportement de Superman via à vis de Batman, développement du climax Martha, mort de Pa Kent ...) et des choix scénaristiques discutables.

Pour finir, Selon moi le" Joker " n'est pas un film de super héros, il traite de manière réaliste un personnage issue des comics. L'histoire ne tourne pas autour de confrontations physiques à coups de super pouvoirs, ni d'une menace surréaliste pour la planète. Donc je le désigne comme film d'auteur.

Répondre à ce commentaire

Par Moi-même, il y a 2 jours :

Perso, batman begins est de loin le meilleur film de super hero. Ensuite, le snyder cut, que j’ai trouvé absolument dingue, bien meilleur que la plupart des Marvel.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.