Top des meilleurs films et séries de gangsters

De Gaetan Auteur - Posté le 14 décembre 2018 à 11h02 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Depuis que je suis adolescent, j’aime d’amour fou les films et les séries de gangsters. Qu’ils soient américains ou anglais, interprétés par Robert De Niro ou Cillian Murphy, la figure du gangster me fascine. Quelle autre figure archétypale du cinéma peut-elle se targuer d’être aussi élégante que terrifiante, aussi cynique que violente ? Ce genre, servi par des réalisateurs presque élevés au rang de demi-dieux du cinéma (le triptyque du Nouvel Hollywood Martin Scorsese, Francis Ford Coppola et Brian De Palma), des acteurs non moins prestigieux (Robert De Niro, Al Pacino, Kevin Kostner, Steve Buscemi, Tom Hardy), ce genre toujours dynamique, jamais provocateur d’ennui, permet de peindre le tableau d’un monde en constante évolution, et dans lequel seule la duplicité de l’homme reste inchangée. Alors que l’année 2019 arrive à grand pas, avec son programme surchargé (notamment la saison 5 de Peaky Blinders, le chef d’oeuvre de la BBC, le film Fonzo, dans lequel le gigantesque Tom Hardy interprétera le célèbre gangster Al Capone, et The Irishman, le film tant attendu du Pape absolu du genre, le légendaire Martin Scorsese, avec un casting prodigieux, Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci), rendons hommage à ce genre qui a donné au Septième Art quelques-uns de ses plus grands chefs d’oeuvre.

ATTENTION : je n'ai malheureusement pas pu mettre tous les films et séries que j'apprécie. J'aurais adoré pouvoir y mettre L'impasse de Brian De Palma, Arnaques, Crimes et Botanique de Guy Ritchie, Legend de Brian Helgeland, Sons of Anarchy de Kurt Sutter ou Taboo de Steven Kight. Néanmoins, malgré l'amour que je porte pour ces oeuvres, choisir c'est renoncer. Par ailleurs, le classement est chronologique, et non pas qualitatif. 

1. 1972-1990 : Le Parrain - Francis Ford Coppola 

1972, Francis Ford Coppola frappe fort et installe avec Le Parrain à la fois sa renommée, mais également celle du Nouvel Hollywood (le groupe qu’il forme, implicitement, avec Martin Scorsese, George Lucas, Brian De Palma et Steven Spielberg). Avec cette adaptation d’un roman de Mario Puzo, Coppola tisse une odyssée de presque neuf heures (trois films), rapportant au passage neuf Oscars (trois pour le premier, six pour le second, dont un du meilleur réalisateur pour Coppola, un du meilleur acteur pour Marlon Brando et un du meilleur acteur pour Robert De Niro). Avec son casting incroyable, dont les légendaires Marlon Brando, Robert De Niro et Al Pacino, impériaux dans leurs rôles, cette trilogie complexe est l’un des plus grands chefs d’oeuvre du Septième Art.

2. 1973 : Mean Streets - Martin Scorsese

En 1973, Martin Scorsese réalise son premier chef d’oeuvre. Il a déjà deux films à son actif, Who’s That Knocking At My Door et Bertha Boxcar, deux coups d’essai de série B. Avec Mean Street, Scorsese retrouve Harvey Keitel, l’acteur principal de son premier film, et tourne pour la première avec celui qui deviendra son acteur fétiche, Robert De Niro. Mean Streets est une petite pépite de presque deux heures, dans laquelle Scorsese raconte avec brio le destin de deux gangster, le calme Charlie (Harvey Keitel) et le bouillant Johnny Boy (Robert De Niro), dans le quartier Little Italy à New York, quartier dans lequel Scorsese et De Niro ont grandi. Ce premier grand film de gangsters pour le réalisateur du Loup de Wall Street dévoile toute la grammaire scorsesienne. C’est également le premier film à faire usage du Rock’n Roll dans la bande-originale. On se souvient particulièrement de la chanson Jumping Jack Flash des Rolling Stones, le mythique groupe de rock que Scorsese filmera en concert pour Shine A Ligth (en 2006). On comprend pourquoi le film a fait sensation à Cannes, en 1974 (deux ans avant que Scorsese ne remporte la Palme d’Or avec Taxi Driver.)

3. 1983 : Scarface - Brian De Palma 

Comme ses collègues du Nouvel Hollywood (Scorsese, Coppola, Spielberg et Lucas), Brian De Palma a réalisé de nombreux films cultes, tels que Carrie au Bal du Diable ou Blow Up. Mais en 1983, le réalisateur originaire de Newark va réaliser son plus grand chef d’oeuvre, Scarface, un film de presque trois heures (170 minutes), avec un Al Pacino au mieux de sa forme. Ce film est un remake du film de Howard Hawks, sorti au début des années 30. Adapté par Oliver Stone, le scénario suit donc les aventures de Tony Montana, qui de petit gangster cubain va devenir un des plus gros barons de la drogue, et surtout un des gangsters qui marquera le plus les mémoires.

4. 1987 : Les Incorruptibles - Brian De Palma 

Deuxième incursion pour Brian De Palma dans le genre film de gangsters, Les Incorruptibles est un des meilleurs films du réalisateur. Racontant la traque d’Al Capone (Robert De Niro) par Eliot Ness (Kevin Costner), d’après les mémoires de ce dernier, ce film de deux heures est une grande réussite. D’abord, contrairement à ses amis Martin Scorsese et Francis Ford Coppola, Brian De Palma place son action à une époque reculée, et pourtant charnière, des Etats-Unis : la Prohibition (Scorsese y reviendra cependant avec Boardwalk Empire). La reconstitution du Chicago des années 1930 est bluffante pour un film sorti en 1987. Cependant, nous devons bien avouer que le plus grand atout du film n’est finalement pas Robert De Niro (qui ne surprend pas en jouant le célèbre Al Capone), mais bien la musique, signée par le magistral Ennio Morricone (Le Bon, la Brute et le Truand, Les Huit Salopards). À noter par ailleurs que Brian De Palma reviendra une fois encore au film de Gangster quelques années après cette deuxième réussite, avec le très bon L’impasse (dans lequel jouent Al Pacino et Sean Penn), mais que nous n’avons pas cité dans le présent top, pour cause de manque de place.

5. 1984 : Il était une fois en Amérique - Sergio Leone 

Ultime film du maître du western spaghetti (Il était une fois dans l’Ouest, Le Bon, La Brute et Le Truand), Il était une fois en Amérique permet au gigantesque Sergio Leone de réaliser un des meilleurs films de gangsters de l’Histoire. Servi par une réalisation dantesque et une interprétation exceptionnelle de Robert De Niro, le film suit les aventures d’un malfrat new-yorkais, de son adolescence dans les années 20 jusqu’à la fin des années 60. Toujours accompagné par Ennio Morricone à la musique, Sergio Leone livre une œuvre monumentale, racontée de manière non chronologique. Le procédé sera d’ailleurs repris par un certain Quentin Tarantino (dont le cinéaste favori n’est autre que Sergio Leone) dans nombre de ses œuvres.

6. 1990 : Les Affranchis - Martin Scorsese 

S’il est bien sûr évident que Martin Scorsese est l’un des meilleurs réalisateurs de sa génération (si ce n’est le meilleur), sa carrière est composée de films très personnels et des films de commande (souvent boudés par le public) permettant de financer ceux de la première catégorie. Malgré une magnifique ouverture (l’extraordinaire Raging Bull en 1980), les années 80 ont été les plus difficiles pour Scorsese : La Valse des Pantins (un très bon film complètement boudé par le public), After Hours, La Couleur de l’argent et La Dernière tentation du Christ ont presque tous été des échecs, à leur manière (soit au box-office, soit d’un point de vue qualitatif). Alors qu’on le pensait fini, Scorsese revient en 1990 avec un film digne de Taxi Driver : Les Affranchis. Il retrouve donc Robert De Niro, Joe Pesci et Ray Liotta. Racontant la chronique de gangsters new-yorkais des années 50 jusqu’à la fin des années 80, Les Affranchis est sans hésiter le chef d’oeuvre du genre. Avec une bande son prodigieuse, une maîtrise visuelle totale, Scorsese frappe un grand coup, qui vaudra à Joe Pesci son Oscar pour le meilleur acteur dans un second rôle.

7. 1990 : Miller's Crossing - Joël et Ethan Coen 

Lorsque Leo, chef de gang irlandais qui dirige en sous-main, avec son son confident Tom, une grande ville américaine à l’époque de la Prohibition, refuse de livrer le truand Bernie au chef de gang italien Johnny Caspar, son vassal, ce dernier décide de prendre le pouvoir. Alors que tout éclate dans la ville, Tom décide de prendre les choses en main, en manipulant tout le monde. En tant que très grand fan des frères Coen, je ne pouvais qu’adorer quatrième film audacieux, bourré de scènes cultes dans lesquelles les talentueux frères distillent leur humour et leur cynisme décapants (comme la scène de fusillade avec en bande-son la chanson irlandaise Danny Boy). Un chef d’oeuvre du genre, qui s’avère être un des meilleurs films de Joël et Ethan Coen, avec Fargo, The Big Lebowsky et Inside Llewyn Davis. A voir absolument, d’autant qu’apparaissent pour la première fois dans le monde des Coen deux acteurs de renom, qui deviendront des habitués des réalisateurs : John Turturro (O’Brother, The Night of) et Steve Buscemi (Resevoir Dogs, Fargo, Boardwalk Empire).

8. 1992 : Reservoir Dogs - Quentin Tarantino 

Martin Scorsese a plusieurs héritiers. Le plus évident est bien évidemment Quentin Tarantino, qui frappe très très très fort avec ce premier film. Si le scénario est on ne peut plus basique (un casse tourne mal, qui a trahit le gang?), il permet d’imposer le style inimitable de son jeune réalisateur : un scénario très littéraire, avec punchline sur punchline (Tarantino, c’est un peu le Michel Audiard américain), une cinéphilie érudite, une temporalité sans cesse rompue, malmenée, et une ultra-violence stylisée, décontractée. Au final, ce film au casting impeccable (Harvey Keitel, Tim Roth, Michael Madsen, Steve Buscemi), à l’humour qui fait toujours mouche, est un des meilleurs du réalisateur américain, pourtant pas avare de chefs d’oeuvre. Un film culte.

9. 1994 : Pulp Fiction - Quentin Tarantino

Si les Palmes d’Or ne font pas toujours l’unanimité, il arrive parfois qu’elles relèvent de l’évidence pure. Taxi Driver de Martin Scorsese, Le Vent se lève de Ken Loach, Mulholland Drive de David Lynch, Barton Fink des frères Coen et Pulp Fiction de Quentin Tarantino font partie de ceux-là. Faut dire qu’avec ce dernier, Tarantino fait tout son possible pour rentrer dans la légende cannoise. Avec un casting exceptionnel (Samuel L. Jackson, John Travolta, Harvey Keitel, Uma Thurman, Bruce Willis), un second degré exemplaire et une violence toujours aussi stylisée, servant un scénario aussi fou qu’original, Pulp Fiction est le film culte par excellence.

10. 1995 : Heat - Michael Mann 

Heat, c’est un peu le trésor inespéré des fans de films gangsters. Alors que les deux plus grands acteurs du genre (Robert De Niro et Al Pacino) avaient partagé l’affiche du Parrain 2, jamais ils n’ont tourné ensemble. Il y avait de quoi rager… Et voilà que Heat nous permet de retrouver ces deux géants, ces deux légendes ! Et quel mariage réussi que ce film : impeccable tant au niveau du scénario qu’au niveau de l’image et du jeu d’acteurs. Il nous tarde de revoir ces deux monstres du grand-écran ensemble ! On peut remercier Michael Mann. Martin Scorsese comblera-t-il toutes nos attentes avec The Irishman, à paraître directement sur Netflix en 2019, dans lequel Bob De Niro partagera l’affiche avec Al Pacino ?

11. 1995 : Casino - Martin Scorsese 

Après avoir retrouvé toute son énergie créatrice et sa rage avec Les Affranchis, Martin Scorsese poursuit sa lancée avec Casino. Direction le Las Vegas des années 70, avec Robert De Niro, Joe Pesci et Sharon Stone pour un film de trois heures aussi inouï que Le Parrain de Coppola. Violent et touchant, ce film de Scorsese repousse une fois encore les limites du genre, et insuffle de nouvelles règles, que suivront ensuite les générations à venir.

12. 1999-2007 : Les Sopranos - David Chase, Terrence Winter (HBO)

On ne remerciera jamais suffisamment HBO d’avoir, avec Les Sopranos, permis de populariser sur le petit écran ce genre autrefois réservé au cinéma, ouvrant la voie à toute une série de chefs d’oeuvre, parmis lesquels Boardwalk Empire, Breaking Bad, Peaky Blinders ou Fargo. Mais pour beaucoup, la référence absolue en la matière reste Les Sopranos, scénarisé par Terrence Winter, un véritable hommage plein de cynisme et de violence à Martin Scorsese. D’ailleurs, Winter et Scorsese bosseront ensuite ensemble sur Boardwalk Empire, Le Loup de Wall Street et Vinyl. On ne change pas une équipe qui gagne !

13. 2000 : Snatch - Guy Ritchie 

Avant de devenir le réalisateur bankable de Sherlock Holmes et de Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur, Guy Ritchie était le réalisateur culte de deux films de gangsters britanniques : Arnaques, Crimes et Botanique et Snatch. Si j’adore le premier, le second reste emblématique de cette époque bénie de la carrière de Guy Ritchie : un film de gangsters à l’humour décapant, porté par des acteurs talentueux, dont Brad Pitt (Cartel), Stephen Graham (Boardwalk Empire, Taboo) et Jason Statham (Le Transporteur).

14. 2006 : Les Infiltrés - Martin Scorsese 

S’il ne s’agit pas du meilleur Scorsese (difficile de dépasser Les Affranchis, Casino ou Taxi Driver), Les Infiltrés reste un chef d’oeuvre du genre. Ce remake du premier volet de la trilogie hongkongaise Infernal Affairs permettra à Martin Scorsese d’obtenir son premier – et bizarrement unique – Oscar du meilleur réalisateur à ce jour. Faut dire que, comme d’habitude, Marty soigne sa réalisation comme pas un, et décrit un Boston rongé par la mafia avec maestria. Avec un casting qui fait rêver (un Jack Nicholson aussi givré que talentueux, un Leonardo DiCaprio exemplaire, un Matt Damon génial et un Mark Wahlberg prodigieux, véritable révélation du film), Les Infiltrés permet à Scorsese de rappeler qui c’est le patron du genre ! Comme si c’était nécessaire…

15. 2007 : American Gangster - Ridley Scott 

On poursuit avec l’un des meilleurs films du réalisateur anglo-américain Ridley Scott. Après le succès international de Gladiator (Oscar du Meilleur film en 2000), venant clôturer une décennie 90 en dents de scie (Scott est capable du meilleur comme du pire), le réalisateur culte d’Alien et Blade Runner revient plus en forme que jamais pour attaquer le nouveau millénaire. L’ancien maître de la SF (genre qu’il revisitera dans les années 2010) se veut maintenant maître des grandes fresques historiques (Gladiator, Kingdom Of Heaven venant parfaire le tableau déjà grandiose du réalisateur de 1492 : Christophe Colomb). Et son film de gangsters, American Gangster peut-il vraiment être vu autrement que comme un film historique ? En racontant l’Histoire vraie du gangster afro-américain Frank Lucas (magnifiquement interprété par Denzel Washington), Ridley Scott nous raconte une histoire de ségrégation raciale, dans les rues de Harlem, sous fond de guerre du Vietnam. Ce faisant, il réalise un de ses plus grands chefs d’oeuvre, épaulé une fois encore par son complice Russell Crowe (Gladiator, Une grande année, Mensonges d’état et Robin des Bois). Scott reviendra, par la suite, au film de gangsters en 2013 avec Cartel, un film massacré par la critique et le public malgré son casting cinq étoiles (Michael Fassbender, Brad Pitt, Penelope Cruz, Cameron Diaz, Javier Bardem), et qui trouve tout son intérêt dans sa version longue.

16. 2007 : Les Promesses de l'Ombre - David Cronenberg 

Depuis A History of Violence (son premier film de gangsters, véritable chef d’oeuvre avec Viggo Mortensen), David Cronenberg, qui a passé sa carrière à étudier la monstruosité (que ce soit dans Videodrome ou La Mouche), semble visiter une monstruosité plus sourde, invisible, celle qui se cache dans l’âme humaine. Et il le fait avec brio dans Les Promesses de l’Ombre, chronique de gangsters russes, d'après un scénario signé Steven Knight (le futur créateur de Peaky Blinders et Taboo) portée par un trio d’acteurs particulièrement doués : Viggo Mortensen (toujours impeccable, dans un rôle à la hauteur de son immense talent), Vincent Cassel (moins convaincant que son collègue, il demeure très bon dans ce rôle taillé à sa mesure) et Naomi Watts (qui derrière sa grande beauté et sa fausse fragilité, cache une part d’ombre). Un film à voir absolument !

17. 2008-2013 : Breaking Bad - Vince Gilligan (AMC)

La série culte d’AMC est sans aucun doute une des meilleures séries de l’Histoire de la télé. Avec un Brian Cranston prodigieux, une réalisation et un scénario complètement dingues, Breaking Bad est une véritable tuerie, un chef d’oeuvre comme on en fait peu. À la fois grinçant, émouvant, violent, complètement fou, ce trésor du petit écran est un must-see absolu. A noter que son spin-off, Better Call Saul, disponible sur Netflix, est au moins aussi bon. 

18. 2010-2014 : Boardwalk Empire - Terrence Winter, Martin Scorsese (HBO)

Autre chef d’oeuvre de Martin Scorsese, en collaboration avec Terrence Winter (le scénariste des Sopranos) et Mark Wahlberg (un des acteurs principaux des Infiltrés), Boardwalk Empire raconte la chronique violente de Nucky Thompson, trésorier influent d’Atlantic City pendant la Prohibition, et gangster prodigieusement intelligent. Avec une réalisation prodigieuse (le premier épisode est réalisé par Scorsese en personne), un jeu d’acteur extraordinaire (Steve Buscemi, impérial), un scénario très travaillé, et surtout une reconstitution d’époque magnifique, Boardwalk Empire est un véritable trésor.

19. 2012 : Des Hommes sans loi - John Hillcoat 

Un film particulièrement alléchant : John Hillcoat (La Route, La Proposition) à la réalisation, l’extraordinaire chanteur Nick Cave (The Mercy Seat, Push the Sky Away) au scénario et à la musique, l’étoile montante Tom Hardy (Bronson, The Dark Knight Rises) et Shia LeBoeuf dans les rôles principaux. Cette fresque violente dont l’action se déroule pendant la Prohibition est un des meilleurs films de gangsters de la décennie. A noter que j'ai longtemps hésité avec Legend, un autre film de gangsters, anglais cette fois-ci, dans lequel apparaît le gigantesque Tom Hardy.

20. 2013-... : Peaky Blinders - Steven Knight (BBC)

On termine avec mon coup de coeur personnel : Peaky Blinders de Steven Knight pour la BBC. Réalisation parfaite, jeu d’acteur parfait (Cillian Murphy et Tom Hardy, plus charismatiques que jamais!), musiques parfaites (Nick Cave, PJ Harvey, Radiohead, Iggy Pop, Leonard Cohen), décors parfaits (l’Angleterre de l’entre-deux guerre prodigieusement ressuscitée), Peaky Blinders est sans hésiter LA meilleure série de ces dernières années (avec, je vous l’accorde, Game of Thrones…). Un véritable tour de force.

Une erreur ?

Mots-Clés : martin scorsesequentin tarantinoPeaky Blindershbo

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par jeanLucasec, il y a 9 mois :

Bang ! Bang !

Répondre à ce commentaire

Par Nokturn, il y a 9 mois :

J'aurais bien ajouté Legend avec Tom Hardi qui est excellent à mon sens

Répondre à ce commentaire

Par Marciitoo, il y a 9 mois :

J'exige de savoir POURQUOI le films 'Les sentiers de la perdition' avec Tom Hanks n'est pas sur cette liste?

Répondre à ce commentaire

Par Beniben95, il y a 9 mois via l'application Hitek (en réponse à Marciitoo):

Complétement d'accord.

Répondre à ce commentaire

Par Apo 974, il y a 9 mois via l'application Hitek :

Kiss kiss bang bang, Rock'n rolla, Slevin... Mais bon, tout ça n'est que subjectivité ^^

Répondre à ce commentaire

Par Danstarace, il y a 9 mois :

Allez hop ce soir c'est "Les promesses de l'Ombres" !!!!!!!

Répondre à ce commentaire

Par DeMoNScarecrow44, il y a 9 mois :

- Donnie Brasco (Al Pacino, Johnny Depp, Mickaël Madsen)
- Bugsy (Warren Beatty)
- Hoffa (Jack Nicholson, Dany Devito)
- Lucky Luciano
- Les sentiers de la perdition (Tom Hanks, Paul Newman, Jude Law)
- Public Enemies (avec Johnny Depp, et Marion Cotillard)
- Le Grand Pardon 1 & 2 (Roger Hanin, Richard Berry)
- Il était une fois dans le Bronx (De Niro)
- Mafia Blues 1 & 2 (De Niro)

Répondre à ce commentaire

Par DuRd3n, il y a 9 mois :

Scorsese reste le big boss.

Répondre à ce commentaire

Par NooZeTx, il y a 9 mois :

Mulholland Drive n'a pas remporté la palme d'or, mais le prix de la mise en scène.
David Lynch à eu la palme d'or avec Sailor et Lula

Répondre à ce commentaire

Par Povhorletuor, il y a 9 mois :

Heu... Pulp fiction derrière Scarface? Sérieusement?

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 9 mois (en réponse à Povhorletuor):

Vous noterez qu'ils sont classés par ordre chronologique !

Répondre à ce commentaire

Par Intrus, il y a 9 mois :

Ha ha, une liste des meilleurs films de gangster qui oublie juste celui qui est la référence ultime, le pire de tous : Keyser Söze, du film mythique Usual suspect.

Je ne sais pas comment vous avez pu le rater...

Répondre à ce commentaire

Par Thaar, il y a 9 mois :

Lawless, Peaky Blinders, Taboo

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 24 heures

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 4 jours

Test Jabra Elite Active 65t : nous avons passé 2 mois avec ces écouteurs True Wireless

Jabra Elite Active 65t

Il y a 3 semaines