Un mangaka agresse sexuellement une collégienne, son manga immédiatement arrêté

De Benjamin Auteur - Posté le 12 août 2020 à 15h18 dans Mangas/Comics
27réactions !
7 commentaires

Tatsuya Matsuki, l'auteur du manga Act-Age, a été arrêté le 8 août par la police japonaise. D'après le journal Sankeil'homme de 29 ans est accusé d'attouchements sexuels sur mineurs, pour avoir touché les seins d'une collégienne en pleine rue alors qu'elle rentrait chez elle. Il aurait ensuite pris la fuite avant d'agresser sexuellement une autre personne dans l'heure suivante et d'être arrêté par les forces de l'ordre grâce à des images récupérée sur une caméra de surveillance. L'auteur aurait reconnu les faits du premier incident.

Réaction immédiate de la Shueisha

L'éditeur japonais du mangaka, la très célèbre Shueisha, avait immédiatement présenté ses excuses et annonçait réfléchir à la décision à prendre. Le 10 août 2020 sur Twitter, la maison d'édition a annoncé l'arrêt de Act-Age, scénarisé par Tatsuya Matsuki. Il s'agissait d'un manga sur une adolescente sans parents qui doit se débrouiller pour survivre avec ses frères et sœurs, et rêve de devenir actrice. L'éditeur continuera toutefois à travailler sur ses futurs projets, avec Shiro Usazaki, la dessinatrice du manga, non-impliquée dans les faits et consultée sur la question de l'arrêt du manga.

Le manga en était à 123 chapitres, 12 volumes au Japon, tandis que 2 volumes étaient parus en France. Une adaptation théâtrale de l'oeuvre, mise en scène par Shu Matsui, était également prévue au Japon. Celle-ci a rapidement été annulée après la révélation des faits. Le premier tome d'Act-Age peut être retrouvé juste ici pour les intéressés. 

Une erreur ?

Source(s) : Kotaku

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : Tatsuya MatsukiShiro UsazakiAct-AgeShueishaweekly shônen jumpmangakaarrêtaggression sexuelle sur mineurattouchementsauteurPublication

Commentaires (7)

Par Kylute, il y a 1 mois :

ah quand même

Répondre à ce commentaire

Par hein, il y a 1 mois :

Faut vraiment être en manque juste pour toucher des boobs... sur une mineure en plus!

Répondre à ce commentaire

Par Jofuri, il y a 1 mois :

pas sûr que ça soit passer de la même façon si c'était Oda

Répondre à ce commentaire

Par Kirishikey, il y a 1 mois :

C'est totalement débile par contre.
Le déchoir juridiquement de ses droits sur l'oeuvre, de manière temporaire ou définitive, ok, tout à fait pour.
Mais en quoi arrêter un manga qui a ses fans, fait avancer les choses ?
De deux choses l'une, soit l'oeuvre ne véhicule pas de choses nauséabondes, donc aucune justification quant à son arrêt, peu importe que le mangaka ait mangé un bébé ou pas. Soit elle véhicule des valeurs dégueulasses et une propagande immonde, auquel cas il y a un sérieux problème : si l'auteur n'avait pas pété un plomb, il aurait continué à dessiner ses saloperies dans le Jump ?

Répondre à ce commentaire

Par EliottMess3, il y a 1 mois (en réponse à Kirishikey):

> Le déchoir juridiquement de ses droits sur l'oeuvre, de manière temporaire ou définitive, ok, tout à fait pour.

On ne pas déchoir un auteur de ses droits d'auteurs (droits moraux et droits patrimoniaux, loi de 1971, même si proche du copyright US); Tatsuya Matsuki reste donc co-auteur de l'oeuvre avec la dessinatrice Shu Matsui.

> Mais en quoi arrêter un manga qui a ses fans, fait avancer les choses ?

Parce que tu peux pas continuer une oeuvre sans l'accord des auteurs et/ou des ayants-droits. Tatsuya Matsuki peut très bien donner acte à un tiers pour continuer l'oeuvre, mais le co-auteur, Shu Matsui a fait comprendre qu'elle préférait passer à autre chose.

L'oeuvre n'est donc arrêtée comme tu sembles l'imaginer, mais simplement parce que l'éditeur ne souhaite plus participer au projet (donc à le diffuser), rien n'empêche les auteurs d'aller autre part, chez un autre éditeur (en supposant qu'ils n'ont pas de contrat bloquant les droits avec cet éditeur), mais nous avons deux autres blocages:
1/ l'un des auteurs est en prison et - a peut-être autre chose à faire que diligenter un tier pour continuer à sa place -
2/ l'autre auteur - qui possèdent donc aussi des droits sur l'oeuvre - ne souhaite pas poursuivre le projet.

Le seul move possible (et encore, je suis même pas de la faisabilité): les deux auteurs s'accordent pour donner à des tiers l'autorisation de poursuivre l'oeuvre (écriture & dessin)

Répondre à ce commentaire

Par fausty, il y a 1 mois :

Donc toi t'es plutôt du genre faut séparer l'homme de l'artiste en faite, genre faut laisser polanski faire des films tant qu'il véhicule pas de mauvaise idées.

Répondre à ce commentaire

Par LapinMagik, il y a 1 mois :

Un auteur de manga est pédo, quelle nouvelle tout à fait surprenante.
Sacrés japonais.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 3 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 4 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 4 mois