Rechercher Annuler

Marvel : le film Iron Man 2 devait initialement adapter cette sombre histoire de Tony Stark

De Tahar Sadaoui - Posté le 3 mai 2022 à 17h50 dans Cinéma

Il y a quelques semaines, nous vous avions révélé pourquoi Iron Man était en train de tuer Tony Stark, l'occasion de se rappeler une certaine facette du personnage remplie de vices et d'addictions bien connue par les fans de comics, mais relativement inexploitée dans le Marvel Cinematic Universe (MCU). Et pourtant, l'un des récits les plus iconiques du personnage sur ce thème a bien failli être adapté par Marvel Studios lors des premiers développements de son univers cinématographique, alors tout juste naissant.

l'importance de robert downey jr.

En incarnant le personnage d'Iron Man dans le film éponyme de 2008, Robert Downey Jr. a été la première étincelle qui donnera vie au MCU que l'on connaît actuellement, permettant également à l'acteur de connaître un regain de popularité grâce à ce rôle. Face au large succès rencontré par le film, Marvel Studios a (trop) rapidement donné le feu vert pour un deuxième volet, avec Iron Man 2 qui sortira en 2010. Les studios ont alors engagé Justin Theroux, qui venait d'écrire le scénario de Tonnerre sous les Tropiques, et qui a valu à Robert Downey Jr. une nomination aux Oscars pour le meilleur acteur dans un second rôle l'année même de la sortie d'Iron Man. Le deuxième film a alors été rapidement mis en production, avant même que le scénario ne soit terminé.

Et le film était très attendu, non seulement parce qu'il s'agissait de la suite d'un film qui a récolté environ 600 millions de dollars et qui avait été très bien reçu par les critiques, mais aussi parce qu'il préparait le terrain pour les Avengers. C'est pourquoi le scénario initialement prévu a dû être modifié en conséquence.

Pourtant de nombreux fans étaient impatients de voir adapter l'histoire des comics Le Diable en bouteille (VO : Demon in a Bottle). Publié en 1979, cet arc narratif en neuf numéros issus des comics The Invincible Iron Man mettait en scène l'alcoolisme de Tony Stark et qui, pour beaucoup, représente la quintessence de l'histoire d'Iron Man. Le choix de Robert Downey Jr. pour incarner Tony Stark, alias Iron Man, a été une décision du réalisateur Jon Favreau, qui pensait que la lutte personnelle de l'acteur face à ses propres problèmes d'addictions s'accorderait bien avec le rôle de Tony Stark, et ce malgré le scepticisme initial de Marvel. À l'époque, certains fans pensaient alors que le deuxième opus pourrait adapter cette histoire emblématique des comics.

Et dans un récent article de Vulture qui revient sur la production agitée d'Iron Man 2, il a été rapporté que si le scénariste Justin Theroux avait effectivement été engagé à l'origine pour adapter Le Diable en bouteille, les plans ont été changés après réflexion. D'un côté, les studios craignaient qu'un Iron Man alcoolique soit néfaste pour le marketing du film à l'étranger et que cela impacte donc son box-office, mais également que cela puisse affecter les ventes de jouets et de produits dérivés à l'effigie du personnage. De l'autre, l'épouse de Robert Downey Jr., Susan Downey, également productrice exécutive du film Iron Man 2, s'est aussi opposée à cette intrigue, par souci de santé pour son mari. Thevoux expliquera plus tard pourquoi ce changement soudain : "Nous ne voulions pas être la version Leaving Las Vegas de Iron Man".

une adaptation pas assez vendeuse

Le fait que les ventes de jouets soient un facteur ayant de l'influence sur le scénario n'est pas nouveau dans l'univers Marvel. Nous vous avions déjà révélé comment le film Iron Man 3 (2013) avait considérablement réduit le rôle de Maya Hansen, incarnée par Rebecca Hall, qui a dû céder son statut de méchante principale au profit de Guy Pearce qui jouait le personnage d'Aldrich Killian, simplement par crainte de faibles ventes de jouets.

C'est pour la même raison que Malekith a été préféré à Hela pour être le méchant du film Thor : Le Monde des ténèbres (2013). Cette décision reste en réalité très logique, car Iron Man a été choisi comme premier film du MCU suite à une étude de marché indiquant que les enfants seraient enclins à acheter ses jouets. Au début de Marvel Studios, Iron Man était le seul produit qui avait fait ses preuves, et les studios étaient ainsi très attachés au personnage.

Dans la version finale du film, Iron Man 2 fait une adaptation légère des comics Le Diable en bouteille, lorsque le protagoniste découvre que le réacteur ARC est en train de le tuer, plongeant ainsi Stark dans une tourmente impulsive et autodestructrice. Dans une scène, Stark boit beaucoup alors qu'il organise une fête chez lui, ce qui entraîne une bagarre avec son meilleur ami, James Rhodes. 

une production chaotique

Si un film est une chose pour laquelle il vaut la peine de se battre sur le plan créatif, la sécurité et le bien-être de l'acteur restent avant tout la priorité. Susan Downey a eu l'intelligence de ne pas mettre en danger la santé de son mari, et ce même en étant l'un des producteurs du film. Si Iron Man 2 a connu plusieurs problèmes en coulisses, le film a tout de même été un succès au box-office, permettant à la franchise de prospérer pendant des années par la suite.

Mais il est vrai que le film Iron Man 2 est sans doute la production la plus chaotique de l'histoire des 28 films de Marvel Studios. Lors du dernier jour de postproduction du film, le réalisateur Jon Favreau avait déclaré :

J'ai l'impression de terminer ce film comme El Cid a terminé la guerre : attaché à son cheval, mort, et envoyé au combat.

Outre le fait que le scénario n'était même pas encore terminé au moment du tournage, c'est surtout que la production a voulu laisser une plus grande liberté d'interprétation à Downey Jr., considéré comme le moteur du film, donnant ainsi lieu à beaucoup d'improvisations. De nombreuses modifications devaient alors être constamment apportées au scénario, afin d'essayer de rendre le tout cohérent dans son ensemble. De plus, certains problèmes liés au casting ont également été source de complications. Notamment lors du changement entre Terrence Howard et Don Cheadle pour le personnage du lieutenant-colonel James "Rhodey" Rhodes, mais également face aux exigences de Mickey Rourke pour son personnage de Ivan Vanko, alias Whiplash.

Et pour continuer dans la même thématique, découvrez les explications des réalisateurs du film Avengers : Endgame sur le choix de la mort d'Iron Man plutôt que Captain America, juste ici.

Une erreur ?

Mots-Clés : MarvelMarvel StudiosMCUmarvel cinematic universeiron manIron Man 2robert downey jrJon Favreautony starkalcoolismeLe Diable en bouteilleComicsscénariojustin theroux

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par Booob, il y a 3 mois :

C'est sûr que Demon in the Bottle c'est beaucoup moins kid-friendly pour le coup, mais c'est bien dommage

Répondre à ce commentaire

Par Papy mougeot, il y a 3 mois :

Les Batman de Burton ont été délaissés pour une version beaucoup plus... épileptiques mais plus à même de plaire aux gosses et SURTOUT aux parents qui vont acheter les jouets. C'est loin d'être nouveau.

Répondre à ce commentaire

Par Jaedenn, il y a 3 mois :

Ils l’ont quand même adapté à leur sauce dans le 3. En lieu et place de l’alcoolisme c’était les crises d’angoisse existentielles.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.