Hayao Miyazaki confirme la théorie des fans dans Princesse Mononoké

De Dan Auteur - Posté le 2 février 2016 à 14h52 dans Dessins animés
27réactions !
27 commentaires

On ne présente plus le film Princesse Mononoké, pour les fans du genre. Sorti en 1997 par le studio Ghibli et créé par Hayao Miyazaki, ce film d’animation historique et fantastique qui se déroule dans le Japon médiéval a reçu des critiques plus que positives partout à travers le monde ! Ainsi, Princesse Mononoké a permis de confirmer Miyazaki dans son rôle le maître de l’animation.

Une étrange maladie en fil rouge  

Depuis sa sortie, nombreux sont les fans, surtout au Japon, qui pensent que Princesse Mononoké porte en réalité sur la lèpre. La thématique principale est la nature et outre le fait que l’histoire est axée sur Ashitaka qui se lance dans une quête pour trouver un remède à une malédiction démoniaque qui lui procure une force surhumaine, les fans de ce film d’animation pensent que les personnages qui portent des bandages aux mains sont des malades de la lèpre. En effet, à un moment du scénario, le personnage principal rencontre Dame Eboshi qui est à la tête d’un village composé d’anciennes prostituées et de travailleurs dans l’usine qui fabriquent des armes à feu pour lutter contre les esprits de la forêt. Beaucoup de personnages portent des bandages. Et ce sont ces personnages en particulier qui ont fait naître cette fameuse légende autour du film. Ils utilisent l’usine comme un refuge puisqu’il s’agit du seul endroit où ils ne sont pas victimes de discrimination.


En effet, il existe une différence entre la version japonaise et la version américaine. Dans l’originale, les Japonais n’utilisent pas le mot "lèpre", mais parlent plutôt de "gyobyo" que l’on pourrait traduire par "maladie incurable". Le site qui répertorie les légendes urbaines autour des films du studio Ghibli explique que "gyobyo" signifie aussi "subir les conséquences" ce qui pourrait être une référence à la discrimination que les malades de la lèpre subissent et qui les conduit au fait qu’ils soient entassés dans Irontown. Une des scènes du film où un des personnages dit qu’Eboshi est la seule qui les a sauvés et les laisse rester ici, car ils n’ont pas d’autre endroit où aller, peut nous laisser croire que cette théorie s’avère être vraie.

La vérité derrière la légende urbaine

La question n’est plus à se poser ! Effectivement, le 31 janvier dernier, lors de la journée mondiale de la lèpre, Miyazaki a, pour la première fois abordé la théorie en public. Le réalisateur a profité de cet événement qui est organisé pour sensibiliser le public à la lèpre pour confirmer que la maladie et la façon dont les malades sont traités ont été une source d’inspiration pour son dessin animé.

Il a d’ailleurs expliqué que lors de la phase de production, il a visité un sanatorium à l’ouest de Tokyo pour rencontrer d’anciens patients guéris de la lèpre pour s’inspirer de leur histoire pour son film. Le réalisateur a déclaré :

"En réalisant Princesse Mononoké, je pensais que je devais représenter les gens malades avec ce qui est clairement appelé une maladie incurable mais qui doivent vivre comme ils peuvent".

L’œuvre et le témoignage de Hayao Miyazaki montrent clairement quelle vision ont les Japonais sur la lèpre. Très longtemps, la culture japonaise tendait à stigmatiser les lépreux car selon une croyance bouddhiste, cette maladie était une forme de punition. Jusqu’en 1996, les malades ne pouvaient pas se mélanger à la population et devaient rester isolés dans des sanatoriums.

Une erreur ?

Source(s) : kotaku.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : Hayao Miyazakithéoriefanlèpreconfirmationvérité

Commentaires (27)

Par jibé, il y a 5 ans :

Et dans Akira, le moyen de locomotion utilisé est une moto rouge d'après les fans !

Ça me paraissait évident cette histoire de lépreux...

Répondre à ce commentaire

Par nova, il y a 5 ans (en réponse à jibé):

Pour le coup je suis d'accord ^^'

Répondre à ce commentaire

Par YO, il y a 5 ans (en réponse à jibé):

oui je vois pas trop en quoi c'est une "théorie" en voyant le film on le comprend clairement.

Répondre à ce commentaire

Par MononokeOuji, il y a 5 ans (en réponse à jibé):

surtout vu la traduction anglaise et française, c'est toujours la lèpre x)

Répondre à ce commentaire

Par Nolyen, il y a 5 ans :

Ah merde .. Moi qui pensais qu'ils essayaient de rentrer dans la peau de leur personnage pour la Momie Walk à Tokyo ...

Répondre à ce commentaire

Par StrayPaolo, il y a 5 ans :

Flat is justice.

Répondre à ce commentaire

Par Remilia Scarlet, il y a 5 ans (en réponse à StrayPaolo):

Une fille avec des petits seins c'est mieux, car tu peux la tenir plus près de ton cœur :O

Répondre à ce commentaire

Par Mow, il y a 5 ans :

Princesse Mononoké est le film que je préfère de Miyasaki, et pour moi c'était évident, en fait...

Je ne me suis même jamais posé la question.. Des malades qu'on ne peut pas soigner, qui sont sous des bandages sur plus ou moins tout le corps, et qui n'ont nul part d'autre ou aller parce qu'on les traite comme des monstres... C'est quand même vachement explicite, non? O.o

Répondre à ce commentaire

Par LeTitanicNeSombreraPlus, il y a 5 ans (en réponse à Mow):

Je suis bien d'accord pour moi aussi c'était évident... Visiblement pour d'autres non. ^^

Répondre à ce commentaire

Par Deex', il y a 5 ans :

Il me semble que dans la version française (allez-y, crachez-moi dessus XD) Dame Eboshi parle bien de la lèpre car dans mes souvenirs elle parle d'eux en disant "mes lépreux" lorsqu'ils lui fabriquent ses armes.
Bref personnellement ça me semblait aussi complètement évident :/

Répondre à ce commentaire

Par Slythern, il y a 5 ans (en réponse à Deex'):

Oui elle dit bien ça, après la question est: Est-ce que les traducteurs ont juste voulu mettre un truc compréhensible vu que le mot japonais se traduisait littéralement par"maladie incurable" ou en fait c'est clairement dit et cet article n'a aucune raison d'être. A méditer.

Répondre à ce commentaire

Par sbnhtrqngn, il y a 5 ans :

dans les versions françaises ils le disent que ce sont des lépreux.
Au moment où un vieil homme prend la parole alors qu'ashitaka veut tuer dame eboshi.
Du coup je ne vois pas en quoi c'est une grande révélation ? peut-être pour les versions US et originales mais en français c'est pas un secret.

Répondre à ce commentaire

Par sbnhtrqngn, il y a 5 ans (en réponse à sbnhtrqngn):

la version française*

Répondre à ce commentaire

Par Dogezah, il y a 5 ans :

Ou sinon y'a l'explication plus japonaise du tatari, le châtiment du dieu courroucé. Dans le shintô, lorsqu'on commet une faute (tsumi) on se retrouve souillé et il faut purifier sa blessure généralement via des rites d'ablution. En l’occurrence, Ashitaka s'attaque à un kami courroucé (le sanglier) et se fait maudire par la divinité qui lui inflige un tatari sous l'effet de la colère.
D'où le lien très fort avec la nature et les kami dans ce film d'animation, avec notre cher Hayao très attaché aux traditions. Plus plausible que la lèpre non ?

Voilà voilà.

Répondre à ce commentaire

Par Rhose, il y a 5 ans :

Juste comme ça je pense qu'il y a un petit kwak dans l'article: il n'y a pas de lépreux dans un sanatorium mais des tuberculeux. Les lépreux étaient reclus dans des leproseries (et les pestiférés dans des lazarets. (Dsl pour ce petit laïus mais cela me paraissait important)

Répondre à ce commentaire

Par mimo, il y a 5 ans (en réponse à Rhose):

Les lepreux sont bien dans des sanatoriums au japon.

Répondre à ce commentaire

Par Toksirop, il y a 5 ans :

"s'avère vraie" c'est un pléonasme les amis. Avérés ça veut dire démontrer la véracité. Véracité > ver > avérer toussa.

Répondre à ce commentaire

Par mimo, il y a 5 ans :

Mais depuis ca sortie on le sais que c'est des lépreux, Dame Eboshi le dit, le vieux le dit ("elle a changer nos pansement et nettoyez notre chair pourrie" dit-il si je me rappel bien).
Et puis bon vu les bandage, les moignons, etc. C'est logique >.<

Ok en Japonais c'est pas le mot lépre ce dit ハンセン病 ( Hansenbyo ) pour info.

Répondre à ce commentaire

Par Nanou, il y a 5 ans :

D'après mes souvenirs ils me semble qu'à certains moment ils les appellent lépreux...je ne comprends pas la soit disant théorie!

Répondre à ce commentaire

Par Remilia Scarlet, il y a 5 ans (en réponse à Nanou):

Dans les adaptations en autres langue oui, mais pas en japonais

Répondre à ce commentaire

Par en passant, il y a 5 ans :

Je cite l'auteur : "Une des scènes du film où un des personnages dit qu’Eboshi est la seule[...]que cette théorie s’avère être vraie.

Alors en passant , avérer définit déjà la chose comme étant vraie, se révélant vraie. avérer vrai = c est vrai vrai.
C'est un pléonasme fort hideux. Et on ne parlera pas de l'article buzz les autre commentateurs ont déjà soulignés le caractère "obvious".

Je trouve dommage le caractère "aspirateur à clic" ultra sensationnel du titre et de la présentation , alors qu'en tant que geek, j'ai apprécié l'information et apprécié le travail de relais de celle-ci.

(ps j'apprécie votre travail mais ne tombez pas dans le travers des sites de buzz, geeks are clever.)

Répondre à ce commentaire

Par almerz, il y a 5 ans :

vous appelez ca une théorie?on sait que ce sont des lépreux il nya aucun mystère la dedans dame eboshi le dit des le milieu du film. Serieux les gens apprenez a voir ce que vous regardez!

Répondre à ce commentaire

Par nevew, il y a 5 ans :

heu... c'était évident pour tout le monde qu'ils avaient la lèpre...

Répondre à ce commentaire

Par Ioni, il y a 5 ans :

Pour nous oui, c'est évident que c'est la lèpre. c'est en Europe une maladie très connue qui à fait couler beaucoup d'encre (même la Bible en parle), on a de multiple représentation des lépreux (vitraux d'église, gravure....).

mais au Japon, cette maladie est très peu connue. d'une part comme le dit l'article, de 1907 à 1996 les malade était enfermés dans des sanatoriums.
d'autre part cette maladie n'a jamais été très virulente au Japon (peu de contact avec l'étranger, jusqu’à maintenant on ne connait pas de meilleur façon d'éviter les pandémie). Les japonais on vraiment découvert cette maladie, que lorsqu'il ont ouvert leurs frontières à la fin du XIX°, principalement lors de l'annexation de la Corée où la maladie faisait des ravages (mais les japonais qui était aller en Corée n'en parlait pas a ceux rester au Japon)
le dernier pic de lèpre au Japon date de la seconde guerre mondiale. donc les malades actuels ont en moyenne 80 ans et aucune famille (ils ont tout simplement été déclarer mort durant la guerre).

donc normal que les fans japonais échafaude une théorie sur la lèpre

PS: même maintenant c'est rare que la lèpre apparaisse dans les mangas ou les animés, le seul autre cas que je connaisse est dans Kenshin le vagabond, où à la fin Kenshin et Kaoru en sont atteint.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 3 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 4 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 4 mois