Monster Hunter World : Iceborne, une extension qui semble parfaite sous tous les angles, ou presque

De GomeWars Auteur - Posté le 2 août 2019 à 17h43 dans Jeux vidéo
8réactions !
7 commentaires

Fin juin, nous avions pu nous frotter en avant-première à la bêta d'Iceborne, prochaine grosse extension de Monster Hunter World. Cette semaine, Capcom nous a donné l’opportunité de profiter des quatre premières heures de cette dernière extension et des nouveaux défis proposés. L'extension s'est dévoilée plus en détails, l'heure est venue de vous donner notre verdict.

nouveau mystère à élucider

Comme son nom l'indique, Iceborne est une extension et débute donc à la fin de l'histoire de Monster Hunter World. Inutile d'avoir tuer des centaines de monstres pour pouvoir profiter du contenu donc. Iceborne débute donc dans le Nouveau-Monde, alors que des changement étranges y opèrent. Certains monstres agissent bizarrement et la Guilde souhaite connaître les dessous de l'affaire. Et si les Legiana se comportent d'une manière inhabituelle, c'est parce qu'un nouveau monstre s'est réveillé, vous l'aurez compris, nous parlons ici du Velkhana, le dragon ancien promu tête d'affiche de l'extension. 

Après avoir suivi les Legiana durant un temps, le petit groupe se retrouve sur le territoire massif et gelé du Givre éternel, unique map de l'extension. Inutile de reprendre en détails les particularités de cette nouvelle zone, vous pouvez les retrouver dans notre preview de la bêta, juste-là. Nous nous concentrerons ici sur les nouveautés apportées par ces premières heures de jeu et notamment la présence de certaines sous-espèces. 

Trois sous-espèces et un invité surprise

Au cours des quatre premières heures de cette extension, trois sous-espèces inédites se sont dévoilées à nous : le Tobi Kadashi Vipère, le Pukei Pukei Corail et le Paolumu Belaphone. Le Tobi Kadashi, qui opte ici pour un pelage cuivré, se sert d'aiguilles empoisonnées, rapidement envoyées pour vous affaiblir petit à petit. Plus rapide que son cousin classique, cette sous-espèce offre plus de défis qu'il n'y parait. Néanmoins, sa frénésie ne semble être que de courte durée et le monstre offre régulièrement de petite ouverture pour lui asséner des dégâts. 

Le Pukei Pukei Corail, comme son nom l'indique, se débusque du côté du Plateau de Corail. Cette sous-espèce, aux couleurs irisées, se sert de sa queue pour absorber de l'eau avant de vous la projeter à forte pression. Défi relativement aisé pour les chasseurs confirmés ou les amateurs de Pukei Pukei, le Pukei Pukei Corail viendra vous aider à combattre les fortes chaleurs de cet été en vous arrosant légèrement. 

S'en suit le Paolumu Belaphone, qui se plait à voleter dans les airs et endormir tout ce qui se trouve autour de lui grâce à des explosions de gaz soporifique. Légère déception pour cette sous-espèce, qui ne diffère que très peu de sa version originel, contrairement aux autres sous-espèces citées un peu plus haut. 

Pour finir, nous avons la chance de nous frotter au Barioth, qui fait son grand retour dans Iceborne. Ceette wyverne volante, introduite dans Monster Hunter Tri, viendra défendre son territoire tout de blanc vêtu dans Iceborne. Plus difficile que les sous-espèces rencontrées en amont, le Barioth n'aura jamais été aussi détaillée. Ses attaques ne manquent pas de panache et le monstre offrira un défi corsé aux chasseurs n'ayant jamais pu l'affronter par le passé. Le rang Maître prend ici tout son sens, même si les défis qui lui succèdent ne manqueront pas de vous demander de mériter votre nouveau statut. 

Seliana, nouveau hub pour une nouvelle chasse

Avec cette preview, nous avons pu explorer le camp cozy de Seliana, nouveau hub réservé aux chasseurs de rang maître. Moins verticale qu'Astera, Seliana offre un environnement plus compact, permettant aux joueurs de gagner du temps en ne marchant pas 2 kilomètres pour rejoindre tel ou tel PNJ, malgré les raccourcis. Cet aménagement a toutefois un petit défaut, la superposition des icônes. Puisque la zone est réduite, la carte a tendance à être moins lisible que celle d'Astera. Néanmoins, ce point devrait vite disparaître après quelques heures dans ce nouveau campement. 

A noter que ce hub pourra accueillir jusqu'à 16 joueurs, qui n'auront plus besoin de questionner leurs positions respectives toutes les 2 minutes. Dans Seliania, le chambre disposera d'une nouvelle chambre, plus grande que les précédentes et surtout, personnalisables à foison. Sol, murs, rideaux, lit, armoire, lampe, tapis, armoiries, tableaux, tout est personnalisable ou presque. Un choix monstrueux de possibilités qui sera bien évidemment accompagné des fidèles animaux de compagnie, qui peuvent être attrapés dans le Give éternel, à l'aide du pratique filet. 

Conclusion 

Après quatre heures de jeu, Iceborne nous séduit toujours autant. Plus encore après s'être dévoilé plus en détails. Le Barioth à nos pieds, nous avons hâte de découvrir l'identité des autres menaces proposées par cette extension massive. Les sous-espèces, dont le gameplay vient renouveler le gameplay introduit par Monster Hunter World, sont plaisantes à affronter et offrent un début de challenge satisfaisant. Seliana, plus pratique qu'Astera et mieux agencée, facilite la transition entre les différents PNJ tout en proposant une nouvelle chambre pour le joueur, qui pourra par ailleurs la partager à ses amis. Ces quelques heures à arpenter le Givre éternel n'ont pas cessé d'éveiller notre curiosité. Que nous réserve véritablement Iceborne ? Pour le savoir, il faudra patienter jusqu'au 6 septembre prochain, aussi bien sur PS4 que sur Xbox One. Les joueurs PC devront, quant à eux, attendre janvier 2020 pour en profiter. 

Une erreur ?

Mots-Clés : Monster Hunter WorldIcebornepreviewaperçuAvisextensionsous-espècemonstreBarioth

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (7)

Par Billy, il y a 1 an :

Janvier 2020 sur PC... Pourquoi... Mais pourquoi...

Répondre à ce commentaire

Par Razzylada, il y a 1 an :

C'est le Paolumu Belladonne, pas Bellaphone...

Répondre à ce commentaire

Par Araquiel, il y a 1 an :

Oh le barrioth, qu'est ce que j'avais galeré sur monster hunter tri, je crois que je l'avais tué la premier fois après 50 minutes de combat dans la dernière minutes avant de louper la quête.

Répondre à ce commentaire

Par Razzylada, il y a 1 an (en réponse à Araquiel):

Personnellement je n'ai pas le souvenir d'avoir galéré franchement, ce monstre ne m'a jamais posé de gros problème
Le Barioth des sables un peu plus avec ses tornades à répétition mais sinon ça va

Répondre à ce commentaire

Par Lucamag, il y a 1 an :

le pukei corail à l'air vachement intéressant comme défi

hâte !

Répondre à ce commentaire

Par Monpseudo, il y a 1 an via l'application Hitek :

Qui se trouvent pas qui se trouve...

Répondre à ce commentaire

Par Saviour, il y a 1 an :

Fini le jeu récemment. Je l'ai trouvé aussi prenant que frustrant en fait. Mais ces moments de joie qd on occit enfin un monstre qui nous a donné du fil à retordre à revendre sont sans prix ^^. J'essaierai Iceborne mais pas avant un moment, faut déjà que je digère cette aventure là.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 1 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 3 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 3 mois