Rechercher Annuler

Espace : pour la NASA, cette planète est une priorité absolue, et ce n'est pas Mars

De Robin Stalin - Posté le 21 avril 2022 à 11h46 dans Science

Alors que notre Terre est de plus en plus malade et que les scientifiques estiment qu'il nous reste de moins en moins de temps pour inverser la tendance, d'autres ont déjà la tête vers les étoiles. Alors que les missions spatiales - habitées ou non - devraient se multiplier dans les prochaines années, l'une d'entre elles devraient se concentrer sur une planète jusque-là inexplorée, au point de devenir la "priorité absolue" de la NASA.

Après Mars, une nouvelle planète à explorer en priorité

Y a-t-il quoi que ce soit de plus mystérieux que l'univers ? Celui-ci est infini, il regorge déjà de mystères, de phénomènes inexpliqués et d'endroits inexplorés, alors qu'on n'en n'a connaissance que d'une infime partie. Astronautes, astronomes, chercheurs, scientifiques... Tous travaillent d'arrache-pied pour tenter de percer les mystères de l'espace et de l'univers, mais il s'agit d'un travail de longue haleine qui ne prendra en réalité jamais fin. 

Même notre système solaire nous est encore, en grande partie, inconnu. Preuve en est, nous sommes loin d'en avoir exploré tous les recoins et on ne sait quasiment rien de certaines planètes. Alors que Mars semble être le prochain objectif des scientifiques et des milliardaires ambitieux, l'Académie américaine des sciences, de l'ingénierie et de la médecine voit encore plus loin et demande désormais à la NASA, à travers un nouveau rapport, de faire d'Uranus sa principale priorité ("top priority"). 

Septième planète la plus distante de notre Soleil, Uranus se trouve aux confins de notre système solaire, à environ 2,7 milliards de kilomètres de chez nous. Découverte en 1781 par l'astronome britannique William Herschel, il s'agit d'une géante de glace qui, contrairement à ce qu'on imagine, possède des anneaux. Elle n'a été observée qu'une seule fois, en 1986, lorsque la sonde Voyager 2 est passée à "proximité".

L'idée serait donc d'envoyer une nouvelle sonde au cours de la décennie 2023-2032, mais qui resterait cette fois-ci en orbite autour de la planète. 

De la vie extraterrestre sur Uranus ? 

Cette mission serait en réalité la mise en œuvre d'un projet envisagé il y a plus d'une décennie, lors d'un précédent rapport de l'Académie : Uranus Orbiter and Probe. Considérée à l'époque comme une priorité "moyenne", elle avait été délaissée au profit de la planète rouge. Pourtant, Uranus regorge de mystères et serait extrêmement intéressante à étudier de plus près : son atmosphère, son axe de rotation particulièrement penché, ou bien ses lunes font partie des éléments les plus intrigants.

D'ailleurs, une lune de la planète Saturne, Encelade, a elle aussi été définie comme l'une des priorités à suivre pour la NASA lors de la prochaine décennie. Et pour cause : elle disposerait, comme Uranus sous ses glaces, d'un monde océanique qui pourrait être favorable à la vie. Des cheminées volcaniques se trouveraient en effet au fond des océans et permettraient potentiellement à des écosystèmes entier de se développer et de subsister en leur fournissant les nutriments essentiels à leur survie. 

Si cette idée est particulièrement excitante, attention à ne pas trop s'emballer. D'abord, rien ne garantit que de la vie extraterrestre sera effectivement trouvée sur Uranus ou sur des lunes plus ou moins similaires. Et si vie il y a, il s'agirait évidemment d'une vie microbienne, bien loin des petits hommes verts que certains imaginent déjà. Enfin, il faudra prendre notre mal en patience : le projet a 10 ans pour voir le jour et le voyage lui-même durerait plus d'une décennie. Autant dire qu'on n'est pas prêt d'en découvrir plus sur Uranus.

Une erreur ?

Mots-Clés : uranusNASAvie extraterrestresonde spatialeMars

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par JoeLeRigolo, il y a 2 mois :

C'est bien de vouloir pousser les découvertes scientifiques toujours plus loin, mais on a déjà du mal à en apprendre plus sur les planètes les plus proches de nous. Une mission vers Uranus me paraît un peu prématurée non ?

Répondre à ce commentaire

Par Papy mougeot, il y a 2 mois :

Qui peut le plus peut le moins. Et... ben c'est des demandes de subvention, et malheureusement si t'en veux, tu peux pas la jouer petit bras. Plus c'est gros, plus c'est impressionnant, plus ça en jette, et plus ça aura des chances de récolter tout l'argent nécessaire.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.