Netflix : une vague de désabonnements suite à la sortie d'un film polémique !

De Gaetan Auteur - Posté le 25 octobre 2020 à 15h54 dans Cinéma
1,3kréaction !
41 commentaires

Leader incontesté des SVOD, Netflix fait actuellement face à une surprenante vague de désabonnements, suite à la parution d'un film polémique. 

Une polémique qui fait des vagues

Mastodonte mondial du domaine des plateformes de streaming, Netflix fait partie des heureux gagnants de la crise de la Covid-19. Durant les deux premiers trimestres de l'année 2020, Netflix a vu son nombre d'abonnés exploser : 16 millions d'abonnés supplémentaires durant le premier trimestre, 10 millions pendant le second. 

Cependant, la fin d'année 2020 s'annonce un peu moins rose pour Netflix, qui fait face, comme nous l'avons dit en introduction, à une vague de désabonnements. Cette déferlante résulte de la parution du film Mignonnes de Maïmouna Doucouré le 9 septembre 2020 sur la plateforme. Ce film français, qui dénonce la sexualisation trop précoce des pré-ados, a profondément choqué Outre-Atlantique, à cause d'une affiche promotionnelle

On vous en parlait déjà lorsque la polémique enflait sur les réseaux sociaux : des dizaines de milliers de personnes ont appelé au boycott de Netflix, accusé de faire la promotion de la pédophilie (ce qui est un non-sens, compte tenu du fait que le film dénonce justement l'hypersexualisation des enfants). Il semblerait que l'appel au boycott ait fait effet, puisque selon le cabinet d'études Antenna, Netflix a perdu début septembre 5 fois plus d'abonnés que durant tout le mois d'août. Plus noires analyses sont celles du cabinet YipitData, qui estime que Netflix a perdu 8 fois plus d'abonnés lors du pic de la polémique. 

Il faut dire que l'appel au Boycott a été pas mal aidé par certaines actions publiques... Une plainte a été déposée contre Netflix au Texas le 15 septembre 2020 et le débat sur le film a même été instrumentalisé par certains médias ultra-conservateurs en pleine campagne pour la présidentielle américaine. 

Une erreur ?

Source(s) : Variety

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : netflixMignonnessvodstreaming

Commentaires (41)

Par Old Yoda, il y a 1 mois :

Le puritanisme américain dans toute sa splendeur...

Répondre à ce commentaire

Par lepin, il y a 1 mois (en réponse à Old Yoda):

Pedobear est ton nouveau pseudo.

Répondre à ce commentaire

Par Tom, il y a 4 semaines (en réponse à Old Yoda):

Le pire, c'est que se sont EUX qui ont refait une affiche qui les caractérises encore plus... De vrai schizophrène!

Et le film, en plus, dénonce tout ça et joue sur ça justement pour choquer. Mais à la place de regarder et de donner son avi après, on se désabonne maintenant sans savoir rien de la chose, typique des Ricains...

Répondre à ce commentaire

Par Wasteak, il y a 1 mois :

Alors je dis pas que c'est faux, mais on a AUCUNE échelle dans leur putain de graphique...

Répondre à ce commentaire

Par Kirishikey, il y a 1 mois (en réponse à Wasteak):

C'est indiqué dans la légende, en gros il y a eu 5 fois plus de désabo qu'en moyenne sur période comparable, voilà l'idée à retenir.

Répondre à ce commentaire

Par Ziharke, il y a 4 semaines (en réponse à Kirishikey):

5 fois 0 ca fait toujours 0. Ce que Wasteak veut dire, c'est que l'on ne sait pas si c'est 5 abonnés qui sont partis ou 5 millions.

Répondre à ce commentaire

Par Kargal, il y a 1 mois :

Logique que ce film choque, il suffit d’en voir quelques extraits dont celui se déroulant durant un spectacle de « danse » où ces gamines se trémoussent comme des strip teaseuses pour y voir une apologie de l’hypersexualisation infantile. Un film pour pedophiles.

Répondre à ce commentaire

Par Manimarco, il y a 4 semaines (en réponse à Kargal):

que dire des films de guerre qui font l'apologie de la guerre et de la violence ?
personne n'a chialer contre "il faut sauver le soldat Ryan" ou "Apocalypse Now"

Répondre à ce commentaire

Par Bobby, il y a 4 semaines (en réponse à Manimarco):

Sauf que les films de guerre font autant l'apologie de la guerre qu'ils en montre le coté tragique et horrifique. Platoon en est un parfait exemple, en plus de ceux que tu as cité, sans compter Démineur qui possède un côté décalé, très vite rattraper par la réalité du terrain. Pareil pour les films de Western, certes ils ont un côté fun etc, mais rare sont les films à ne pas montrer le côté horriblement trash et sombre du Far-West, où chacun fait sa loi, où le niveau moyen des gens est bas, et où de nombreuses personnes meurt dans des duels, roulette russes, complètement alcoolisé ou simplement victime d'une balle perdue. Guerre et Western ont toujours des scènes tristes, violente qui "calme" le spectateur qui aiment le genre.

Ce film, mignonne, est officiellement un film qui "dénonce" l'hypersexualisation des enfants, en montrant des gamines habillées souvent de manière vulgaire se trémousser les fesses et faire des danses digne du bon goût (le twerk, entre autres). C'est une film vulgaire, qui ne fait aucun commentaire là-dessus, ne contient aucune scène qui dénonce ce qu'il se targue de faire. C'est un film pour pédophile, pour pervers, pour des bobos féministes des villes, et pour des personnes intellectuellement malsaines. Digne de Netflix, soit dit en passant.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à Bobby):

Poser un jugement aussi arrêté sur un film que, de ton propre aveux, tu n'as pas vus ... t'oses tout toi.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

Comme toi qui inventes des insultes imaginaires, ou qui chiales comme un hystérique parce que le rédacteur a utilisé le mot "maman" dans le titre d'un article... Tu oses tout....

Les ravages de l'idéologie sociétaliste totalitaire...

https://hitek.fr/actualite/autumn-burchett-non-binaire-esport-magic_19191
https://hitek.fr/42/nourriture-geek-maman-japon-etoni_8147#comments-message

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

Des attaques personnelles et du harcèlement obsessif, aucun rapport avec le film aucune idée à défendre.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

Des attaques personnelles ? Tu veux dire ce que tu fais constamment ?

Parce que tu défends des idées toi ? Tu viens juste faire l'hystérique dès qu'on a le malheur de ne pas penser comme toi ! C'est pas de la défense d'idée !

Répondre à ce commentaire

Par Manimarco, il y a 4 semaines (en réponse à Bobby):

t'es au courant que ce film fait exactement la même chose que tous les films dont tu fais l'apologie.
Mais la comme par magie, c'est un sujet que tu n'apprécies pas réalisée par une personne que tu n'apprécies pas et donc tout ce que tu glorifies pour les autres films la tu lui reproche.
Bon après l'objectivité ca fait très longtemps que ca n'existe plus mais c'est toujours aussi drole de le constater.
François Truffaut disait bien que tous les films de guerre, même ceux qui se veulent anti-guerre, sont au final des films pro guerre. La preuve pour Apocalypse Now, tout le monde sera d'accord pour dire que c'est anti-guerre que ca montre l'horreur, mais tu crois qu'ils se souviennent de quoi ? de la folie progressante du héros ? nan ils se souviennent du "j'aime l'odeur du napalme au petit matin" ou de la charge des Valkyries.

Toi quand as fini le film (que tu n'as pas vu au passage) tu te rappels des plans sexuels et non du messages
Tout comme quelqu'un qui fini Scarface ne va pas se souvenir de la dénonciation de la société Américaine et de protagoniste cocaïnomane sanguinaire, nan il va juste se rappeler de "Moi je suis Tony Montana "
Si c'est toi qui ressort avec cette idée, alors c'est toi le problème

Répondre à ce commentaire

Par Bobby, il y a 1 mois :

Alors je n'ai pas vu ce film, et je n'en ai pas envie, car même si son contenu reste une dénonciation, les propos ambigüe de la réalisatrice, de l'équipe de production, l'affiche et la bande-annonce restent ultra-choquant et franchement malsain, et si c'est marketing, alors c'est franchement maladroit.

Pour ma part, ca fait un moment que je n'ai plus Netflix. Certes, il y a des séries de qualité (the haunting..., Dardevil, Dark...) mais de manière générale, le contenu reste très moyen voire mauvais. De plus, il est rare de voir une production netflix sans (au choix/ou cumulé): des végans, des lesbiennes (évidemment toutes très belles), des scènes de sexe très crues, des passages politisés à mort... au bout d'un moment, ça va! La série Orange is New Black en est un parfait exemple, après deux premières saisons superbes, à la longue on tombe dans le vulgaire, le politisé à mort et autre.

Finalement, payer un abonnement pour un ensemble moyen qui me crache à la gueule (parce que je suis un sale homme blanc, comprenez) et qui en plu, me fait des commentaires sur la politique américaine dans des séries/films où cela a rien a y faire, bye. Je préfère prime et Disney+ en combiné, ce qui revient à moins cher.

Répondre à ce commentaire

Par Keumin, il y a 4 semaines via l'application Hitek (en réponse à Bobby):

J'aurai pas dit mieux.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines (en réponse à Bobby):

C'est assez marrant cette manière de s'imaginer que seul un certain type de série serait politisé.

En réalité, les séries qui présentent un "justicier" solitaire, un surhomme, qui use de violence pour faire appliquer ses principes personnels est tout aussi politisé qu'une série qui tient un propos sur le racisme systémique.


C'est aussi curieux de lire l'esprit communautariste et franchement parano "OMG on me montre autre chose que des hommes blancs j'ai peuuuuur ! " qui anime ce post ... quel genre d'état d'esprit ça révèle ?

Répondre à ce commentaire

Par Microspy, il y a 4 semaines (en réponse à Murge):

Le racisme systémique c'est comme la tolérance à gauche, tout le monde le pointe du doigt mais personne n'a jamais réussi à prouver son existence...

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Microspy):

Ces pseudos progressistes ont besoin d'une cause, d'un combat à mener, pour compenser leur abandon des thématiques comme la lutte contre la pauvreté, ce qui explique leur profonde hystérisation pour des choses qui n'en valent pas la peine, mais en ayant l'impression de lutter pour le progrès.... Tu peux le constater de toi-même ici....

https://hitek.fr/42/nourriture-geek-maman-japon-etoni_8147#comments-message

Répondre à ce commentaire

Par felow02, il y a 4 semaines :

et à côté de ça on parle de "Big mouth"? Une série animée (certes) mais parlant crûment de la découverte du sexe chez les jeunes ados...

Répondre à ce commentaire

Par Pris, il y a 4 semaines via l'application Hitek (en réponse à felow02):

C'est abordé avec humour, destiné à un public mature et comme tu l'as rappelé, c'est animé ce qui change absolument tout. Ils montre pas des culs de vrais enfants qui twerk, au pire un ado explique à son pote qu'il a bandé. La comparaison entre les deux est vraiment excessive

Répondre à ce commentaire

Par Yoeok, il y a 4 semaines (en réponse à felow02):

Big Mouth désacralise complètement la sexualité, et même s'il est destiné à un public plus adulte, il traite vraiment bien de certains sujets comme cet épisode sur la contraception, qui apprend des choses même aux adultes qui pensaient connaître le sujet. On ne va pas se mentir, les gamins découvrent le sexe avec le porno, et on sait tous les problèmes et décalages avec la réalité que ça cause. Big Mouth est une bonne série et d'utilité publique :)
Un film comme Mignonnes pose problème dans le sens où en voulant apparemment dénoncer la pédophilie, il sert sur un joli plateau de très jeunes filles plutôt dévêtues dansant de manière sexy et prenant des poses lascives, avec des plans très centrés sur leurs jambes ou leurs fesses, en montrant que c'est cool de faire ça.
Qu'on ne me fasse pas croire que ça dénonce la pédophilie, c'est un cadeau pour pédophiles ce truc, on vit à une belle époque quand même.

Répondre à ce commentaire

Par BKO, il y a 4 semaines (en réponse à felow02):

Marrant que tu te dises ça et tu ne parle même pas des bd de titeuf où l'hypersexualisation infantile est présente et où personne ne dis rien .

Répondre à ce commentaire

Par Glordir, il y a 4 semaines via l'application Hitek :

En revanche sa ne choque personne qu'un ensemble en taille 8 ans soit appelé "le romantique" chez petit bateau...

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines :

C'est assez révélateur de leur état d'esprit.... Tous ces grands "pontes" du ciné et de la télé qui ne voient qu'à travers le pseudo progressisme (moeurs, communautarisme) sont prêts à pousser le thème jusqu'à en faire un truc malsain.

Peut-être qu'à force, ils vont comprendre qu'il faut arrêter de prendre les téléspectateurs pour des oies à gaver idéologiquement avec leurs thèmes "progressistes" (aucun progrès en réalité), et que leurs abonnés ne sont pas tous des sjw en quête de "combats" artificiels (pour compenser leur adhésion aux valeurs libérales, dont le volet économique, responsable de pas mal de dégâts à l'échelle planétaire)....

Le "progressisme" idéologique, cette maladie sénile des (vrais) combats sociaux.

Répondre à ce commentaire

Par Manimarco, il y a 4 semaines (en réponse à RTS_Gamer):

donc la lutte contre la sexualisation des jeunes filles et un thème progressiste ? donc ceux qui ne sont pas progressistes sont de facto des pédophiles si j'ai bien compris ?

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 4 semaines (en réponse à Manimarco):

Non, ce n'est pas ce que j'ai dit. Grosso modo, c'est plutôt une dérive de ce que ces personnes perçoivent comme "progressiste".

Lutter contre la sexualisation, c'est globalement une très bonne chose. Le problème, c'est qu'en voulant lutter contre, certaines scènes, et l'affiche, démontrent tout le contraire, et c'est bien cela qui est regrettable. Même sur le registre de l'humour, ça passe très mal, et il ne s'agit pas d'être "coincé", "conservateur" ou je ne sais quoi d'autre. On voit très bien que ce type de scènes peut aiguiser l’appétit de certains prédateurs, et c'est bien pour cela que ça a provoqué un gros lever de boucliers.

Répondre à ce commentaire

Par Maniako, il y a 4 semaines :

Bande d'abrutis comme d'hab... No comment.

Répondre à ce commentaire

Par azda, il y a 4 semaines :

c'est drolement informé sur le contenu pour un film qui sort dans 2mois...

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 4 semaines (en réponse à azda):

Bonjour,

Le film "Mignonnes" a fait le tour des festivals depuis le Festival de Sundance en janvier 2020.

En espérant vous revoir prochainement,

Gaëtan de l'équipe de Hitek.

Répondre à ce commentaire

Par Julia, il y a 4 semaines :

Alala, les Américains qui s'offusquent alors qu'à côté ils défendent les concours de miss pour les 6 ans... Hypocrites.

Après je trouve que le film en montre plus que nécessaire, heureusement que le réal' est une femme (ce serait un homme demandant à des préados de twerker face à sa caméra, on aurait déjà réclamé sa tête).

Répondre à ce commentaire

Par Pasdidéedepseudo, il y a 4 semaines :

Pas vu le film. Le problème, c'est que si on lit l'article, ça dit que les Américains sont juste idiots (pour rappel chez eux la chirurgie esthétique à 16 ans et les concours de minimiss sont bien vus...), mais il suffit de lire les commentaires (assez mesurés, ce qui est suffisamment rare sur internet pour le souligner) pour se rendre compte que le sujet est mal traité. Ce film est sans doute juste clickbait: affiche aguicheuse pour les pervers ou choquante pour les autres, sujet faisant facilement polémique donc plus de réactions sur internet... Alors peut être qu'il y avait une bonne intention au départ, mais la réalisation du film semble poser problème.
Voilà des bisous

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 4 semaines (en réponse à Pasdidéedepseudo):

Bonjour,

Les critiques ne visent, généralement, pas le contenu du film, mais son affiche promotionnelle. Pour rappel, la polémique a éclaté aux Etats-Unis d'Amérique bien avant que le film ne sorte sur Netflix aux USA.

Que l'affiche promotionnelle américaine soit de mauvais goût, nul ne le niera. Cependant, il est dommage de juger un film à son affiche, surtout quand on songe que cette dernière a été faite par l'équipe marketing de Netflix américaine. "Mignonnes" est un film très apprécié par la presse française, que beaucoup conspuent pourtant pour sa bien-pensance. Seulement sa promotion a été salie par une polémique qui greffe au film des intentions qu'il n'a visiblement pas.

En espérant vous retrouver bientôt sur notre site,

Gaetan de l'équipe d'Hitek.

Répondre à ce commentaire

Par Microspy, il y a 4 semaines (en réponse à Hitek):

"Mignonnes est un film très apprécié par la presse française"
Comme toute l'oeuvre de Roman Polanski ! ;)

Répondre à ce commentaire

Par princess jonsnow, il y a 4 semaines :

Vu : des strings en taille 6 ans.... et c'était y a 10 ans.

Répondre à ce commentaire

Par princess jonsnow, il y a 4 semaines (en réponse à princess jonsnow):

en réponse à Glordir

Répondre à ce commentaire

Par Yookow, il y a 4 semaines :

Je comprends pas pourquoi vous faite un article aujourd'hui... La polémique date de facilement 1 mois, vous êtes un peu en retard...

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 semaines :

Combien de ceux qui post ici ont vus le film ?

...

Répondre à ce commentaire

Par 006, il y a 4 semaines :

"qui dénonce la sexualisation trop précoce des pré-ados"
Alors non, pas du tout, j'ai vu le dit film et j'avais l'impression que ça essayait de rendre l'hypersexualisation cool. Entre la petite fille qui se touche et les scènes de danse avec gros plans sur les parties intimes des filles qui sont filmés embellissants ce qu'elles font. La seule chose qu'elle dénonce véritablement est l'impact des réseaux sociaux sur la vie des ados et rien d'autres.

De plus, ce qui choque les américains, comme vos lecteurs soit dit en passant, n'est pas le film mais la bande annonce et l'affiche qui rendent le film encore plus glauque qu'il ne l'est déjà.

Et je rajouterais que le film est tellement mal foutu qu'actuellement des filles reproduisent les danses et les mettent sur Tik Tok.

Répondre à ce commentaire

Par Tao paille paille, il y a 4 semaines (en réponse à 006):

Alors Spring Breakers a été présenté comme une suite de Project X par une bande de commerciaux sous crack. Donc il n'a pas rencontré son public. Là j'ai un peu l'impression du même problème.

Les films dénonçant quelque chose peuvent également être considérés comme la promouvant. Cf Gamer (Ultimate Gamer avec Butler), Starship Troopers, Showgirls et j'en passe...
Ne l'ayant pas vus je ne me prononcerais pas, juste que la réalisatrice elle même a un point de vue beaucoup moins tranchée.
https://www.lepoint.fr/afrique/maimouna-doucoure-mignonnes-est-un-film-universel-16-08-2020-2387908_3826.php

Répondre à ce commentaire

Par The L, il y a 3 semaines :

C normal les francais c des cochons sale et vulgaire là où il touche ça fout la merde ca detruit tout , et le cinema francais c le pire de tous , incroyable

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 6 mois

x Boisson Levlup