Rechercher Annuler

Netflix : jugée complotiste, cette série-documentaire fait polémique

De Robin Stalin - Posté le 30 novembre 2022 à 13h35 dans Séries TV

Netflix ferait-il la promotion de visions complotistes ? C'est en tout cas l'avis de nombreux scientifiques qui s'inquiètent du récent succès d'une série-documentaire au contenu particulièrement douteux.

Une série-documentaire présentée par un personnage problématique

Son immense succès, Netflix le doit à ses prix attractifs, certes, mais aussi et surtout grâce à sa pléthore de contenu. Proposant de nombreux films originaux ou non, la plateforme est également le paradis pour tous les aficionados de séries en tous genre. Dernièrement, c'est par exemple Mercredi, la série de Tim Burton adaptée de La Famille Adams, qui explose tous les records. Mais on le sait, les téléspectateurs sont également friands d'histoires inspirées de faits réels, comme l'a récemment prouvé le succès de la série sur le tueur en série cannibale Jeffrey Dahmer.

Il faut cependant bien être conscient que ce genre d'histoires est toujours romancé. Si on veut de la vérité historique et scientifique pure et dure, mieux vaut se tourner vers les documentaires, qui mettent généralement l'aspect fiction de côté. C'est en tout cas ce qu'on vous aurait dit si n'était pas sortie, courant novembre, la série-documentaire en 8 épisodes A l'aube de notre histoire. Sur sa page Netflix, on nous explique que "le journaliste Graham Hancock parcourt le monde pour découvrir les preuves de l'existence de mystérieuses civilisations perdues depuis la dernière période glaciaire", qui a pris fin il y a environ 10 000 ans.

Le problème, c'est que le journaliste écossais âgé de 72 ans est également l'auteur de nombreux livres controversés car mettant en avant des théories iconoclastes, lesquelles tentent de dévoiler l'existence d'une connexion entre toutes les anciennes civilisations et d'une prétendue "civilisation primordiale". Rebelote dans sa série-documentaire, et cela ne plaît franchement pas aux scientifiques qui l'ont vu.

Quand les théories complotistes se heurtent à la science

Disponible depuis le 10 novembre dernier, la série-documentaire A l'aube de notre histoire s'est retrouvée à plusieurs reprises dans le top des programmes les plus regardés sur Netflix. On y suit donc le journaliste Graham Hancock qui parcourt le monde à la recherche d'informations et de preuves concernant l'existence de potentielles civilisations anciennes. Si la série se situe bien dans la catégorie "Enquête", elle est également présentée comme un "docu société et culture", alors qu'elle remet en cause des vérités scientifiques prouvées.

Plus exactement, Hancock tente de révéler l'existence d'une "civilisation-mère", qui aurait vécu durant la dernière ère glaciaire et qui serait à l'origine des grandes inventions ayant permis de développer l'agriculture, l'astronomie, la chasse ou encore certaines formes d'architecture. Toutes les civilisations ayant vécu par la suite n'auraient donc fait que reprendre et améliorer cet immense travail, mais les scientifiques et archéologues ignoreraient la vérité, sans parler de ceux qui nous cacheraient la vérité pour des raisons obscures. Forcément, les réactions offensées se sont multipliées, à l'image de celle de cet archéologue professionnel sur Twitter :

If you watched #AncientApocalypse and are wondering if there is a conspiracy by "mainstream archaeology" do one thing: follow the money. That's all. Believe a millionaire with a Netflix series? Or tens of thousands of people working in archaeology with an average of £15/hour?

November 19, 2022

Si vous avez regardé 'A l'aube de notre histoire' et vous demandez s'il existe une conspiration au sein de "l'archéologie mainstream", faites une chose : suivez l'argent. C'est tout. [Vous préférez] croire une série Netflix faite par un millionnaire ? Ou 10 000 personnes qui travaille dans l'archéologie pour une moyenne de 17 euros par heure ?

S'il est toujours tentant de croire aux théories du complot et au fait que l'on est manipulé, probablement pour flatter notre ego, on ne peut que vous inciter à croiser les sources et à multiplier les recherches de votre côté. Pour autant, il est légitime de se demander s'il est moral de critiquer un journaliste qui nous présente sa propre vision du monde. On vous laisse vous faire votre propre avis sur la question. 

Une erreur ?

Mots-Clés : netflixseriedocumentaireà l'aube de notre histoireancient apocalypse

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par ElPenguin, il y a 2 mois :

Ce qui est inquiétant c'est que de nombreux spectateurs vont prendre ce qu'ils ont vu dans ce documentaire pour acquis.

Répondre à ce commentaire

Par xbrossard, il y a 2 mois (en réponse à ElPenguin):

arrêtez de ne prendre les gens que pour des cons SVP...

Répondre à ce commentaire

Par Papy Mougeot, il y a 2 mois (en réponse à xbrossard):

Ben "les gens", c'est vague, mais oui, une partie de ceux qui auront vu ça vont le croire. Comme une partie de ceux qui regardent tous les "reportages" présentant les pyramides construites par les aliens ou autres joyeusetés du genre. Et toutes les théories du complot.
Il ne dit pas tout le monde, il dit "de nombreux". C'est aussi vague que "les gens". Si on parle "d'une fraction des spectateurs", ça te va mieux ? De toute façon, tu ne peux pas affirmer le contraire.

Petit rappel, Arte a réalisé un documenteur "Opération Lune", expliquant qu'on est pas allé sur la Lune, pour se moquer de ses théories du complot et apprendre aux gens à réfléchir sur ce qu'ils voient... "Une fraction" de ceux qui l'ont vu le prennent au premier degré.

Répondre à ce commentaire

Par lecapitainejack, il y a 2 mois (en réponse à xbrossard):

Beaucoup de platistes croient a la terre plate car ils ont vu une vidéo sur youtube... Les gens sont stupides.

Répondre à ce commentaire

Par Terras, il y a 2 mois (en réponse à ElPenguin):

En même temps, on parle de gens abonnés à Netflix. Autant dire qu'on les a déjà perdu.

Répondre à ce commentaire

Par Witeax, il y a 2 mois (en réponse à Terras):

Juger des personnes que tu ne connais pas juste parce qu'ils sont abonnés à un service de divertissement...
Niveau caunnerie t'es quand même un sacré champion...

Répondre à ce commentaire

Par Moi-même, il y a 2 mois (en réponse à Terras):

Sans les gens qui s’abonnent, les gens qui ne s’abonnent pas n’auraient rien à regarder…

Répondre à ce commentaire

Par bgy, il y a 2 mois (en réponse à Terras):

LOL !
Disney les actrices ont toutes finis par montrer leur q pour gagner leur vie .
Comme disait Maitland Ward , les réalisateur apprennent aux gamines a être à l'aise avec leur corps devant la caméra .

Y a aucune originalité scénaristique dans les séries disney .
On comprend facilement pourquoi elles en viennent à cette fin de carrière .

Répondre à ce commentaire

Par cobe, il y a 2 mois :

Dans la vie, il y a ceux qui croivent, et ceux qui sachent...

Répondre à ce commentaire

Par jdakota, il y a 2 mois :

"Pour autant, il est légitime de se demander s'il est moral de critiquer un journaliste qui nous présente sa propre vision du monde." Rarement lu une phrase aussi stupide... Que vient faire la moralité la dedans ? Il est essentiel de critiquer un journaliste qui nous présente une vision du monde héritée de ses obsessions et de ses croyances et surtout complètement déconnecté des réalité scientifiques établies par des archéologues qui eux travaillent quotidiennement sur des faits établis et observables.

Répondre à ce commentaire

Par Papy Mougeot, il y a 2 mois :

Donc... il a joué à Assassin's Creed et l'a pris au sérieux ?

Répondre à ce commentaire

Par Styliann, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Cest evident que l’histoire Main stream est falsifiée…

Répondre à ce commentaire

Par karen, il y a 2 mois :

L'idiocratie en action.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.