Rechercher Annuler

Une œuvre virtuelle vendue aux enchères pour une somme astronomique

De Maya Foucret - Posté le 12 mars 2021 à 19h09 dans Art

Depuis la nuit des temps, la vente aux enchères de pièces d'art est réservée aux pièces tangibles et physiques. Cette époque est désormais révolue. Pour la première fois, hier, une œuvre entièrement numérique a été vendue aux Etats-Unis par la prestigieuse maison d'enchères Christie's. Cette vente pourrait bien révolutionner le monde de l'art numérique.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par beeple (@beeple_crap)

le fruit de 5 000 jours de travail 

Cinq-mille dessins et animations réalisés quotidiennement pendant 5 000 jours. C'est le défi fou que l'artiste Beeple (de son vrai nom Mike Winkelmann) est parvenu à relever. "Everydays : the First 5 000 Days" est un assemblage d'un travail de plus de 13 ans qui a débuté en 2007. L'étendue du travail est pour le moins impressionnant. Ainsi, le résultat du travail de Beeple a de quoi faire frémir dans les plus hautes sphères du monde de l'art. Cependant, il ne s'agit pas du seul élément qui lui a permis d'être mis aux enchères.

Le NFT permet de protéger l'art numérique

En effet, si l'art numérique parvient avec peine à s'intégrer au marché "classique" de l'art, c'est à cause de sa nature immatérielle, qui rend le principe des droits d'auteurs et de la collection, particulièrement complexes.

Ici, l'œuvre n'est pas confrontée à ce paradoxe puisqu'elle est protégée par des Non-Fungible Token (NFT). Ces derniers permettent de donner une identité et un usage individuel à une propriété digitale. Cette authentification est permise par le biais de certificats numériques, stockés de manière sécurisée grâce à la technologie blockchain. Ce procédé permettra ainsi de certifier de manière définitive l'identité du propriétaire qui pourra se vanter de sa collection d'art, un verre à la main, comme n'importe quel collectionneur de grands maîtres.

Un prix de vente faramineux 

La vente aux enchères a été particulièrement suivie. Près de 2 millions d'internautes s'étaient connecté simultanément pour suivre les dernières minutes de cette vente historique. Et le montant de la vente est, lui aussi, extraordinaire : 69.346.250 dollars ont été déboursés afin d'acquérir la composition.

Dans l'esprit de "Everydays : the First 5 000 Days", l'argent ayant servi à l'acheter est également numérique puisque l'heureux propriétaire a payé à l'aide de la cryptomonnaie Ether.

Pour Beeple, une chose est sûre : le recours au FNT dans la vente de l'art numérique ne fait que commencer.

Une erreur ?

Source(s) : NBC News

Mots-Clés : vente aux enchèresoeuvre numériqueart numériquefntcryptomonnaie

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par jeanLucaseco, il y a 5 mois :

Improbable

Répondre à ce commentaire

Par hayn, il y a 5 mois :

après ses oeuvres sont pour certaines assez impressionnante , je conseil d'aller voir les plus ancienne video de son compte instagramme

Répondre à ce commentaire

Par fefe, il y a 5 mois :

Le blanchiment d'argent grâce a l'art c'est pas nouveau =)

Répondre à ce commentaire

Par Murgovaure, il y a 5 mois via l'application Hitek (en réponse à fefe):

Ça s'appelle le cinéma français de ces 15 dernières années.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.